Le " jeune ", cet animal étrange !

Comme certaines demandes à la rédaction émanaient d'une imcompréhension avec les "jeunes", j'ai pris la décision d'enquéter sur cet être étrange et comme à mon habitude, faisant fi de tout risque, je m'achetais une panoplie de "jeunes", et partis enquéter dans les endroits les plus chauds: collège, piscine, places des différents villages, halles des sports et mêmedans les bals disco ( oui je sais les risques fous que j'encours mais je ne recule devant rien pour l'intégrité du journal).

Description:

Ils traînent habituellement en bande de plusieurs individus et s'ennivrent de cannettes de cola-light en écoutant de la musique à très haut volume. Le jeune n'est pas à fortiori dangeureux mails il peut avoir des réactions virulentes dans son langage s'il se sent agressé, mais même dans le danger le jeune reste poète, exemple:

- humain de base: " eh le jeune, pousse ton scooter que je gare ma BM !"

- jeune agressé: " va t'faire enculer enfoiré !"

Remarquez la rime, et que l'on peut traduire par: " non, non, je n'ai pas le temps de bouger mon scooter, vas te garer plus loin s'il te plait"

Coutumes:

Pour ce que nous en savons, le "jeune", qui, par définition est ... jeune donc, n'a pas de coutume précise si ce n'est celle des anciens "jeunes". (Alors là, ceux-là, on ne sait ce qu'ils sont devenus, je ferai dans un prochain article une recherche sur les "anciens jeunes"). En dehors de ça, le jeunea deux occupations primordiales dans la vie, ses "potes" et un peu le "bahut"; visiblement les "potes" seraient là pour mieux aider à survivre face au fameux "bahut" qui, visiblement, est une terrible épreuve; le "bahut" est peut-être une version plus féroce de notre "dahu", auquel cas, pour avoir été poursuivi plusieurs fois par cette horrible bête, je comprends à quel point la lutte contre le "bahut" doit stresser notre pauvre "jeune".

Habitat:

Etrangement et malgré la peur de tout un chacun pour l'étrange animal, chaque famille en héberge souvent plusieurs sous son toit, mais que voulez vous, l'humain est souvent masochiste...

Voilà un p'ti clin d'oeil à tous nos lecteurs pour que nous n'oubliions pas que nous aussi avons été "jeune".

Tout ce que vous avez révé de savoir sur les piches et les mates

Tout lecteur a un jour rencontré un des deux spécimen; ils vivent dans nos régions et je me suis penché dessus pour faire une petite enquète.

La mate ( Matous panormalis)

Habitat:

Les mates vivent dans des endroits retirés, près des forets etd des montagnes, elles affictionnent tout particulièrement le soleil dont elles raffolent; on les trouvera dans de petites communes.

Reproduction:

Les couples de mates se retrouvent dans des concerts embrumés ou dans les allées des marchés; mais la difficulté de les observer dans leur milieu naturel rend difficile plus de compléménts. On sait toutefois que la mate est monogame en semaine.

Activités:

La mate aime l'auto-stop, les marchés bio ainsi que la cueillette des champignons en automne.

La piche (Pichus nativus)

Habitat:

Citadin avant tout la piche peut aussi habiter dans les alentours de grandes mégalopoles; il possèrera alors un "scooter kité ma race" qui l'aidera dans ses voyages à travers les différents lieux d'habitat des autres piches.

Reproduction:

Les couples de piches se retrouvent bien entendu dans les bals estivaux, où, après quelques bonnes distributions de giffles, chaque piche emmène une femelle dans son antre où ils assurent le renouvellement de l'espèce.

Activités:

La piche est très sportive, elle pratiquera le tunning, le rugeudebi, ainsi qu nombre d'activités harassantes telle que la belote coinchée à l'apéro.

Relations entre les deux peuplades:

Hormis les quelques endroits où ils se côtoient tels que les supermarchés , et la gendarmerie, il n'y a que deux lieux où ils se fréquentent vraiment: le marché et les concerts.

LUDO C. reporter de l'impossible

source Le Fil Groove