images

Le terme de république bananière désigne à l'origine un pays peu développé, dont l'industrie repose typiquement sur la seule production de bananes, et dirigé par une petite ploutocratie autoritaire.

Par extension, l'expression est utilisée pour qualifier, de manière polémique ou satirique, toute forme de régime politique considéré comme dictatorial et/ou corrompu. (définition wikipédia)

Bananer (verbe transitif): Tromper, voire escroquer, en prenant la personne pour plus bête qu'elle ne l'est. Cette action est généralement un acte conscient et réfléchi.(définition l'intern@ute.com)

 

Et donc par extension, et avec un peu d'avance,

actualité oblige,

pour 2015, à tous et pour tous, on se fait:

 

banané

 

Lundi 29 décembre 2014: "Nous devons faire des efforts pendant des années pour que la France soit plus forte.

Manuel Valls avertit lundi les Français que les sacrifices pour redresser le pays devront continuer pendant des années, dans une interview au journal espagnol El Mundo qui en fait "l'homme de l'année". AFP

 

Il est sérieux là? Ouais! Il faut sortir de cette partie d'échecs dans laquelle nous ne sommes considérés que comme des pions à qui on essaie de faire croire qu'on ne peut pas faire autrement et qu'il faut accepter les sacrifices.

Or, à regarder dans l'histoire des civilisations, tous les sacrifiés ont rarement permis d'arriver à une certaine émotion, une cohésion entre l'esprit et l'action.

 

Et demain soir nous aurons droit au traditionnel voeux pieux du président, vous savez le traditionnel vieux pieu que l'on nous enfonce de plus en plus profond chaque année, à la manière d'un proctologue qui prendrait du plaisir à exercer son métier! Que de perspectives! Mais heureusement le ridicule ne tue pas. Nous devons certainement vivre dans une dimension parallèle, c'est impossible autrement, ou alors cotisons-nous tous pour lui acheter une nouvelle paire de lunettes (on évitera quand même les google glass!!!).

 


 

Elyse-web


 

Le 15 octobre dernier, j'écrivais à l'Elysée (lire l'article)

Quelques jours plus tard je recevais cette réponse banale:

 

Le Chef de Cabinet du Président de la République

Paris, le 24 octobre 2014

Monsieur,

Votre message électronique du 15 octobre 2014 est bien parvenu à la Présidence de la République;

Il m'a été confié le soin de vous informer qu'il en a été pris connaissance.

Sensible à l’épreuve à laquelle vous êtes confrontée, Monsieur François HOLLANDE m’a chargée de vous assurer de tout son soutien dans la détermination et le courage dont vous faites preuve dans le combat que vous menez contre la maladie.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée.

Isabelle SIMA

 

Si l'on croit lire une certaine sensibilité à mon égard, j'appellerai plutôt cela du foutage de gueule; je vous rappelle que mon courrier faisait suite à un "pétage de plomb poli" de ma part lorsque j'ai reçu un mail de la CAF me signifiant une augmentation de mon allocation logement de 0.10 € par mois! Aucune proposition d'aide ou de ré-étude de mon dossier, aucunes suggestions d'organismes qui pourraient éventuellement intervenir dans cette situation, non, RIEN. A part un semblant de politesse, aucune humanité. (Merci quand même pour ton soutien georges! ah non c'est françois! quoi le jésuite? mais non l'autre!).

La France n'est plus un pays, c'est une entreprise privée gérée par des fonctionnaires obéissants, mais à qui ou à quoi? Nous sommes pourtant les actionnaires majoritaires! Mais voilà, nous avons délégué trop de pouvoirs à des gens qui ne pensent et n'agissent que pour leurs intérêts personnels. Nous dépendons et attendons trop des décisionnaires soit-disant élus pour de beaux programmes, de beaux projets, sur papiers glacés ou recyclés... ou serait-ce l’inverse, des programmes recyclés et qui restent glacés, figés sur du papier... avec toujours cette même finalité, juste nous appâter et nous faire voter, c’est un peu abusé.

Pour essayer de comprendre ces zhommes politiques, qui n'ont plus rien d'humain à part l'apparence (là aussi il y aurait de quoi discuter!), j'ai pris le principe de: ce qui est noir est en fait blanc et ce qui est blanc est en fait noir; amusez vous à les écouter si c'est encore supportable et inverser leurs discours (exemple le plus flagrant actuellement: (blanc) le chômage va baissé >< (noir) le chômage augmente). Alors une certaine vérité apparaît, et bizarrement elle correspond mieux à la réalité dans laquelle nous vivons.

On nous dit que les vérités sont dures à entendre? Mais encore faut-il nous les dire! Il existe des solutions alternatives s'ils voulaient bien écouter et regarder ce qui se passe sur le terrain. Mais alors pourquoi les vérités sont-elles si dures à dire? La situation est-elle si désespérée? Détiennent-ils un secret? Ou serait-ce leurs situations personnelles qui seraient si compromises? je vous propose une lecture, "le Pacte 104", à lire sur Rusty James . Bien sûr chacun peut se faire son opinion, mais on peut y trouver quelques explications.

Car de toutes manières, actuellement:

Votre opinion ne compte plus,

tout français consciencieux et insoumis à la propagande médiatico-politique sera considéré comme un potentiel ennemi public!

Ne vous posez pas de question: travailler!

Ne chercher pas à savoir: divertissez-vous!

Parier sur l'avenir: endettez-vous!

Le gouvernement a le droit absolu de régenter vos vies; il s'accorde, selon les volonté et diktats de l'union europaméricaine, le droit de baisser les salaires, privatiser les services publics et dé-localiser les entreprises,casser le code du travail et multiplier les emplois précaires, surcharger les classes des enfants et continuer de réécrire les manuels scolaires et l'histoire du monde, s'ingérer militairement dans des pays et voler les matières premières et les ressources, bref, de dépenser notre argent à leur guise et contre notre intérêt, pour le plus grand bonheur des banques! (Diktacratie)

 

Et comme cela ne leur suffit plus, pendant qu'une majorité de moutons aveuglés  s'empiffrent pour fêter Noël (instauré au 4ème siècle pour remplacer d'anciennes célébrations romaines, les Saturnales, où l'on sacrifiait des enfants à l'occasion du solstice d'hiver) et qu'une minorité se rue aux stations d'hiver, certaines lois passent presque discrètement à l'assemblée nationale:

Le cadeau de Noël de Manuel Valls aux internautes publié par décret le 24 décembre: de nouveaux textes sur la surveillance, décrétée dans une loi de programmation militaire!

A lire sur Les-Crises.fr: Cette loi a mis en place un outil de surveillance de la population française qui aurait fait pâlir d’envie les pires dictateurs de l’histoire. Si nous sommes très loin d’un régime totalitaire en France, il n’est pas exclu que des leaders extrémistes disent demain merci au gouvernement Valls pour leur avoir fourni un tel outil clé en main. Source : Guerric Poncet, 26/12/2014, LePoint.fr

J'ai la chance d'avoir hérité et d'avoir entretenu un tempérament optimiste, et de vivre entouré par une nature encore protégée qui me montre chaque jour sa beauté, et qui partage ses ondes positives, s'en est presque devenu un privilège. Mais même si je suis espionné, surveillé, contrôlé, tant que je le pourrais, je continuerai à défendre le partage et l'échange, les deux valeurs primordiales à toute vie depuis la nuit des temps.