Le livre interdit : La vérité ne vous plaira pas !

Cette vidéo montre un ingénieur de la Nasa qui admet qu’aujourd’hui encore ils ont un problème à passer la ceinture de Van Allen.

 

Ceci ne remet pas en cause le fait que l'homme a été sur la Lune. En 69, avant ou après peut importe.
Le fait est qu’il existe 2 programmes spatiaux, celui de la Nasa qui est une couverture, et le programme spatial secret qui utilise la technologie à anti-gravité des vaisseaux écrasés ou abattus depuis les années 1930.

Le programme spatial secret a bien été sur la Lune, mais pas seulement, il a été bien au delà…

C’est une certitude que la retransmission de la mission Apollo de 1969 était une manipulation, les images étaient filmées en studio par Stanley Kubrick, et si jamais Neil Amstrong était bien en ce moment là sur la Lune, il n’avait pas pu s’y rendre avec la technologie désuète de la NASA.

En résumé…

L’Homme sur la Lune, OUI et bien au delà. En 1969, peut être. Par la Nasa, NON.

Stopmensonges


http://zone-info.eklablog.com

lune1

 

 

 

 

 

 

lune 2

 

 

 

 

lune3

 

 

 

 

Les ceintures de Van Allen

ceintallen

Les ceintures de radiations sont des régions néfastes pour la navigation spatiale : les particules rapides détériorent les composants électroniques (effets de doses et des ions lourds) et sont dangereuses pour l'homme.

Les électrons tueurs sont des électrons hautement relativistes, et donc très énergétiques, que l’on retrouve sporadiquement en grande quantité dans la ceinture de Van Allen. Le mécanisme de leur accélération était l’objet d’intenses débats depuis plus d’une décennie. Les chercheurs du laboratoire de Los Alamos pensent avoir enfin résolu la question grâce à des mesures plus précises effectuées à l’aide de satellites. Des ondes électromagnétiques seraient bien à l’origine des mécanismes capables d’accélérer des électrons presque à la vitesse de la lumière et de les rendre ainsi mortels pour les satellites et les astronautes en orbite.