pencil-tip-sculptures-jasenko-dordevic-1pencil-tip-sculptures-jasenko-dordevic- Trouvé sur laboiteverte


 

Les jours passent et nous avançons... Vers quoi me direz-vous?? Car l'actualité générale n'est guère réjouissante, il n'y a qu'à lire la dernière revue de presse... Et pourtant...

Il y a plein d'innovations majeures, de nouvelles découvertes permettant une soi-disante meilleure vie, il y a plein de femmes et d'hommes qui s'unissent chaque jours dans l'amour ou dans leurs activités pour mieux vivre et créer, développer, reconstruire une vie, construire la vie...

Et il y a les "gens" qui nous gouvernent, et "ceux" qui les manipulent... Et là est le problème majeur: ces deux dernières catégories n'avancent pas dans la même direction que nous, sinon on le saurait, on le vivrait et vraiment nous pourrions partager le "vivre ensemble".

A la place de cela, tout est fait pour nous diviser, attiser les haines, et ainsi mieux nous contrôler pour agir et les servir, maintenant nous le savons.

Car quel que soit notre choix de vie, l'ordre mondial se met en place, sournoisement, et peut importe les dégâts et les victimes.

Les pays exploités depuis des lustre se réveillent et se mettent au niveau des pays soit-disant civilisés. Et c'est normal. A force d'avoir placé des hommes corrompus, ou des banquiers (c'est la même chose) dans tous les gouvernements, dans tous les pays, ceux-ci on quand même permis à une partie de la population d'avoir un meilleur niveau de vie, cette fameuse classe émergente d'esclaves qui profite ainsi des largesses et du développement.

Comme l'avait dit un certain Hollande 1er, "mon ennemi c'est la finance"; et il avait raison, nous lui avons donné raison, mais s'était pour mieux nous appâter et nous endormir; encore une fois nous avons délégué notre confiance, encore une fois nous nous sommes délestés d'actions concrètes en pensant que lui les ferait.

Notre abrutissement programmé et organisé depuis des années continue de marcher, mais de moins en moins; comme j'ai déjà pu l'écrire, internet est un énorme boomerang pour les classes dirigeantes; et maintenant ils ont même du mal a circonscrire l'incendit déclenché, en édictant de plus en plus de lois liberticides qu'ils arrivent à imposer ou faire accepter en organisant la terreur et donc le terrorisme.

Ils créent des guerres mais nous ne sommes plus dupes; de toutes façons les guerres de territoire n'ont jamais existé, ce sont toutes des guerres d'intérêts pour des richesses à piller et des peuples à exploiter.

A quoi sert la concurrence sur l'alimentation par exemple? Nous avons tous besoin de manger! Pourquoi inventer des milliers de marques de pâtes, de riz (et cela est valable pour tous les produits, alors qu'elles appartiennent aux mêmes sociétés?) si ce n'est que pour nous faire consommer et sur-consommer, acheter et jeter de façon immonde 30% de la production... oui nous le faisons.

Au début il y avait des milliers d'entreprises; les groupements se sont mis en place et il n'y en eu plus que des centaines; les fusions ont continué et il n'y en eu plus que des dizaines, et maintenant, il n'y a plus qu'une dizaine de consortiums "multinationaux", bien que le terme multinational ne veuille plus rien dire... Ce sont maintenant une dizaine de conglomérat qui ne répondent qu'à un seul mot: l'argent, qui leur permet ainsi ce pouvoir de vie et de mort. Tous les moyens sont bons, toutes les manipulations vont bon train, en Thalys par exemple...

La France a léché les bottes aux nazis, elle cire maintenant les pompes américaines, propose des plages préfabriquées délocalisées pour israel, prie pour le vatican, tout en hurlant "mort aux extremistes musulmans". La Chine se frotte les mains, Poutine ricane et joue le jeu... Ainsi la partie se poursuit, inéluctablement, les riches étant toujours plus riches; et c'est très dur à gérer, c'est la crise nous dit-on violemment !  

La coupe dans laquelle se déverse tout ce liquide, toutes ces liquidités, ne fait actuellement que changer d'adresse. Le "déménagement" financier des états-unis vers l'asie et plus particulièrement la chine, n'est qu'une des dernières étapes à l'établissement d'un gouvernement mondial. Le pyramidion bancaire assure ses intérêts en déplaçant la coupe afin de conserver un certain flux, cela a toujours été. Et cela va nous faire encore mal car les perdants et les gagnants sont prêts à tout, ils iront jusqu'au bout de leur ignominie. Les laquais suivront et subiront.

russie

Partout dans le monde nous ressentons le resserrement de l'étau, mais nous devons continuer à vivre, à partager, à aimer...

Alors que faut-il faire?

Comme je l'ai écrit dans un courrier envoyé à l'élysée:

Les solutions viendront de la base et au niveau local; car nos soit-disant représentants élus se vautrent dans la luxure et méprisent leurs électeurs. (courrier entier ici)

L'absolu serait de vivre dans une sorte d'autarcie, chacun recevant et vivant selon ses besoins et non selon ses moyens. Autarcie ne veut pas dire protectionnisme mais se suffire à soi-même; il faut donc relocaliser et produire au niveau local pour la population locale, et exporter les excédents vers ceux qui n'arrivent pas à subvenir à leurs besoins. Cela me parait logique.

Comme je l'ai dit nous devons continuer notre vie de tous les jours, partager cette vie avec la nature qui nous entoure, la respecter, et aimer.

La Terre fonctionne de cette manière depuis la création. Mais n'oublions pas que cette Mère Nature sait aussi se réveiller quand les équilibres sont rompus.

On nous promet partout que le dernier trimestre de l'année sera très chaud; économiquement, c'est certain, ne dit-on pas que "l'argent brûle les doigts"; mais ils ont trouvé la solution de puis quelques temps: l'argent numérique, virtuel; à partir de là, ils peuvent tout inventer, et tout peut arriver. Leurs forces sont puissantes et organisées, leur égrégore est encore grand.... Mais il faiblit...

Nous continuons donc d'avancer parce que nous, nous n'avons rien à perdre. Préparons-nous, comme tous les jours, aux lendemains.

La véritable histoire de notre planète nous est cachée; de grandes civilisations ont vécues et ont disparues. un jour nous saurons, nous comprendrons, et prendrons conscience.

Tant que je pourrai je continuerai mon histoire, mes billets d'humeurs, mes revues de presse d'in-fos, d'un vrai, d'invraisemblances, je poursuivrai mes interrogations et mes divagations, mais je trouverai des réponses, sans trop de défonce, cela n'engage que moi, mais cela m'engage quand même; alors je partage.

C.H.