vendredi 19 août 2016

- Mer d'Aral : une renaissance aussi belle que spectaculaire et inattendue!

 

mer-aral

Presque sèche et quasiment sans vie, la mer d'Aral ressuscite enfin ! Gros plan sur une nouvelle inespérée qui redonne espoir en l'avenir.

On la croyait morte... et voici qu'elle ressuscite : la mer d'Aral refait surface !

En matière d’écologie, l’homme est capable du pire… mais aussi du meilleur ! Un drôle de paradoxe illustré à merveille par la mer d’Aral : alors qu’on pensait ce joyau perdu à tout jamais, le voici qui refait enfin surface ! Une véritable résurrection qui a tout du petit miracle. Explications.

La mer d’Aral a souvent fait la une des mauvaises nouvelles. Dans les années 1960, pour intensifier la culture du coton, les Soviétiques avaient privé cette mer des deux rivières qui l’alimentaient. Résultat : l’eau s’y est fait rare et la vie… quasiment inexistante !

Source : Shutterstock Source : Shutterstock

On a tous en tête ces images de bateaux échoués au milieu de nulle part mais, heureusement, elles pourraient rapidement être reléguées au rayon des mauvais souvenirs…

http://www.shutterstock.com/pic-171114569/stock-photo-boats-in-desert-around-moynaq-muynak-or-moynoq-aral-sea-or-aral-lake-uzbekistan-asia.html?src=Dljf1k5jUEm3IDaSszpwwQ-1-26Source : Shutterstock

Grâce à la construction d’un barrage, la mer d’Aral est en effet en train de connaître un spectaculaire retour à la vie : l’eau y est de plus en plus abondante, et la faune, comme la flore, y coulent à nouveau des jours heureux !

L’émission Thalassa, qui suit l’évolution de la mer d’Aral depuis 25 ans, a récemment consacré une vidéo à cette grande nouvelle. Résultat, des images magnifiques qui redonnent espoir : non, tout n’est pas perdu ! Regardez :

 


Si l’homme est capable de réparer ses erreurs, c’est qu’il existe encore de bonnes raisons d’espérer ! Une formidable nouvelle pour l’avenir.

 Pour aller un peu plus loin:

Géopolitique de l'eau / Le conflit de la mer d'Aral

Ce blogue a principalement pour but de vous fournir un exemple de scénario pédagogique en géographie. Cette séquence aborde un conflit géopolitique actuel, basé sur l'appropriation des ressources par l'homme.

https://davidcarignan.wordpress.com

 

Posté par Arkebi à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


- MA MISE EN AVANT DU JOUR Par Galadriel des Brindherbes Engagés

 

miseenavantATTENTION ! Un tas de fausses informations tournent sans fin sur les blogs et Facebook, celle qui suit est révélée par Le Monde et en fait partie.

- Taxes sur les jardins potagers

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/08/18/la-fausse-taxe-sur-les-jardins-potagers-est-partie-d-un-site-parodique_4984554_4355770.html#xtor=RSS-3208

Je voudrais rajouter deux fausses infos relayées étourdiment sur certains blogs et qui reviennent régulièrement sur FB :

- Le parlement européen adopte un revenu universel de 1200€ par mois pour les migrants

http://nordpresse.be/parlement-europeen-adopte-revenu-universel-de-1200e-mois-migrants/

et plus récemment :

- Israël proposé pour le prix Nobel de la Paix

http://nordpresse.be/israel-propose-au-prix-nobel/

LORSQUE LA SOURCE EST « NORDPRESSE » ELLE VIENT D’UN SITE BELGE DE PARODIES, GENRE LE TRÈS CONNU GORAFI CHEZ NOUS.

Ces deux infos ont été relayées par le très lu Whatsupic très repris sur FB.  Ce n’est pas parce que le blog qui la publie n’a pas vérifié l’info, que vous devez le croire.

L’on peut se demander quel intérêt d’exciter la colère des gens avec des blagues de mauvais goût de ce genre, comme si l’actualité ne suffisait pas…. Perso, je ne trouve pas ces plaisanteries très drôles.

Ne vous laissez pas avoir ! Si ça vous semble un peu gros, VÉRIFIEZ de quel blog la source de l’information est issue. Ce n’est pas une garantie de véracité absolue, mais ça vous donne une bonne indication.

Extrait de:

Si ça vous a échappé, les nouvelles de ces deux derniers jours :

Avec les travaux sur le serveur et petits ennuis réparés chez notre correspondant, je n'ai pas pu vous mettre la revue de presse de Crashdebug d'hier. Voici donc leur sélection des nouvelles nationales et internationales d'hier et d'aujourd'hui dans petits et grand médias : HIER https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse/12223-revue-de-presse-du-jour-comprenant-l-actualite-nationale-et-internationale-de-ce-mercredi-17-aout-2016 AUJOURD'HUI https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse/12230-revue-de-presse-du-jour-comprenant-l-actualite-nationale-et-internationale-de-ce-jeudi-18-aout-2016 ATTENTION !

http://lesbrindherbes.org

 

Posté par Arkebi à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- France 2016 : bienvenue en algocrature ?

 

Big-data-123-1024x768-550x413RefletAlgocrature

La gouvernance algorithmique, aussi appelée algopolitique, est un nouveau mode de gestion de la société , une nouvelle manière de traiter la vie démocratique. Cette récente gouvernance politique — qui ne se nomme pas — possède de nombreux aspects inquiétants facteurs de mutation sociétale,  aspects étonnamment « non discutables » et non discutés.

Le débat sur l’algopolitique n’existe pas, puisque ces outils numériques d’aide à la décision, à l’administration, à la gestion, à la sécurisation, à la prévention, à la prédiction, se sont installés dans un premier temps illégalement, en mode furtif et au final depuis peu, sous forme déclarative : « Ces outils existent, nous en avons besoin, ils sont une aide, nous les utilisons » expliquent les responsables politiques, quand ils daignent en parler. Point.

L’ « algocrature » qui survient par la mise en place de ces outils — couplés à une mise entre parenthèse de l’état de droit — modifient de façon indéniable la vie en en société et génèrent un nouveau système politique que personne ou presque ne nomme, ni n’envisage. Un nouveau contrat social en en train de survenir, mais non-négocié.

Définition, analyse et réflexions sur l’algocrature française en cours de constitution.

 Démocratie et dictature : démocrature

 La contraction des deux termes démocratie et dictature permet de nommer cette gouvernance hybride : la démocratie (comme système politique déclarée) et la dictature (comme gestion quotidienne administrative, à certains niveaux). L’alliance des deux régimes — dictature et démocratie — dans un seul, a été définie par le terme de démocrature.

De façon synthétique, la démocrature est une démocratie qui conserve ses attributs d’origine basés sur les élections, la pluralité politique et la liberté d’opinion, ou d’information, mais qui a intégré dans son fonctionnement plusieurs attributs de la dictature.

L’exemple français — une démocrature « en cours de constitution », puisque personne n’ose encore appliquer cette terminologie à la patrie des Droits de l’homme — est très parlant : la liberté d’information et d’opinion y sont toujours en place, mais de façon partielle. De nouvelles lois sont venues les limiter : un site internet déclaré « terroriste » (ou déclaré comme faisant l’apologie du terrorisme) par l’administration peut être fermé à tout moment, comme en Chine. Un site qui a été déclaré « terroriste » mais qui n’a pas été fermé par l’administration peut transformer le citoyen qui le consulte en criminel passible de prison (2 ans ferme dans le cas de cet internaute). Comme dans n’importe quel régime policier.

De la même manière qu’au sein d’une dictature, l’Etat français s’est réservé le droit d’enfermer administrativement des opposants politiques, des citoyens contestataires, sans juge judiciaire, et ce, tant que l’état d’urgence qu’il a déclaré, perdure. Les militants écologistes de la Cop21 ont été un exemple frappant ce ce nouveau modèle « judiciaire ». La police, les services de renseignements, en démocrature française, ont des possibilités plus étendues qu’avec le système purement démocratique : ils peuvent intervenir à tout moment, à tout endroit, pénétrer les domiciles en défonçant les portes, arrêter tout citoyen considéré comme suspect par les services de renseignement, sans aucun contrôle d’un juge judiciaire. Comme en dictature.

Ce régime politique hybride, mis en place par étapes, qui justifie son existence par le danger terroriste, est pernicieux à plusieurs titres. Le premier est qui’il reste invisible pour une majorité de la population — celle qui ne correspond pas aux critères de dangerosité terroriste établis aujourd’hui — et le second, qu’il parvient à légitimer aux yeux des citoyens, des actes, procédures, comportements et attitudes de l’Etat, de ses fonctionnaires, absolument anti-démocratiques et donc liberticides.

La démocrature est mouvante, glissante, s’adapte en permanence aux événements, avec plusieurs constantes : les libertés individuelles ne sont plus centrales, l’indépendance judiciaire est mise entre parenthèses sur ordre du politique, qui finalement applique le vieil adage : « la fin justifie les moyens ».

Lire l'article complet sur reflets.info

 

Posté par Arkebi à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

- Des pirates mettent la main sur les outils de hacking de la NSA

 

Le groupe Equation, regroupant les hackers de la NSA, viendrait de subir une importante fuite de données après une attaque du groupe « The “Shadow Brokers”.

Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés ! Un groupe de pirates se faisant appeler « The Shadow Brokers » serait parvenu à entrer sur les serveurs des hackers de la NSA pour leur dérober un nombre important de fichiers sensibles, mais aussi les outils qu’ils utilisent au quotidien.

Les outils du groupe Equation mis en vente sur la toile

Comme souvent dans les affaires de piratages, l’annonce a été faite par le groupe de hackers via un communiqué publié sur le site Archive.is. Réputées pour faire partie des meilleurs pirates du monde, les équipes du groupe Equation de la NSA ont eu à faire à bien plus doués qu’eux.

Les membres de « The Shadow Brockers » ont mis en ligne une série de liens permettant de prouver leurs dires, dont un échantillon gratuit pour prouver leurs dires. Les autres fichiers sont mis en vente au plus offrant grâce à un système d’enchères utilisant bien évidemment le bitcoin. Il est possible de télécharger l’ensemble de l’archive, mais les fichiers seront cryptés, la clé de déchiffrage sera offerte au plus offrant. Les hackers précisent que si l’enchère atteint les 1 million de bitcoins, d’autres fichiers seront mis en ligne gratuitement.

Des fichiers vérifiés

En plus de ces fichiers sensibles, certains outils de hacking utilisés par la NSA sont également disponibles. Scripts, binaires ou encore fichiers de configuration permettant d’attaquer les pare-feu et les routeurs. Les noms de Bananaglee ou encore de Jetplow, évoqués par Edward Snowden font également parte de cette liste.

Selon certains experts en sécurité interrogés par Motherboard, il semble presque impossible que cette affaire soit un canular. Les fichiers et les outils sont conformes à ce que la NSA aurait l’habitude d’utiliser.


Source: begeek.fr

 PLUS D'INFOS:

Un groupe mystérieux de hackers a piraté la NSA
Encore un hacking de haut niveau en faveur du mouvement pour la liberté – C’est d’abord la Russie qui a été accusée . Mais on vient de l’apprendre, il s’agirait d’un employé de la NSA – un « initié » qui a fait fuiter des documents :

Dans une interview avec Motherboard, intitulé « anciens employés de la NSA: un Insider pourrait être derrière le dumping des données de la NSA  » un initié anonyme a dit que les chances qu’un pirate hack à distance les systèmes de l’Agence nationale de sécurité sont très peu probable. Malgré les accusations que la fuite est une ingérence de la Russie, les données ont atterries en ligne sous le nom de « Brokers shadow » ce qui aurait exigé que quelqu’un ai la possibilité d’accéder au serveur de la NSA, l’ancien employé de la NSA a déclaré.

Comme Motherboard le dit, un initié aurait volé à la NSA des outils de piratage de la NSA, d’une manière similaire à la façon dont l’ ancien employé de la NSA Edward Snowden a volé un nombre incalculable de documents top secret à l’agence d’espionnage . Cette théorie est poussé par quelqu’un qui prétend être, lui – même, un ancien initié de la NSA.

«Mes collègues et moi même sommes à peu près certain que ce n’était pas un hack, ou un groupe pour cette question ,« l’ex – employé de la NSA a dit à Motherboard. « Cette personne , ‘Brokers Shadow’ est un gars, un employé qui est un ‘initié. »

La NSA n’essaierai -t- elle pas , par l’intermédiaire d’un soi disant ancien employé – de dédramatiser l’affaire ??! (se faire hacker par les russes, quel honte)

Voici plus : [Lire la suite]

Source: resistanceauthentique.net

 

Posté par Arkebi à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Les fondations Rockefeller et Ford derrière le Forum social mondial :

forumsocialmondial

 

 

Encore un paradoxe de notre temps;

Quand le militantisme social est financé par des fondations privées

 

 

 

Cette année, le Forum social mondial se tient à Montréal. Le FSM réunit des militants sociaux engagés, des collectifs contre la guerre et des intellectuels de renom.  

La plupart des participants ignorent que le FSM est financé par des fondations privées dont Ford, Rockefeller, Tides et consorts. Ce financement est en grande partie versé aux organisateurs du FSM sous la gouverne de son Conseil international.

Cette question a été soulevée à maintes reprises par des organisations progressistes et des militants du FSM : on ne peut lutter contre les élites du néolibéralisme et du nouvel ordre mondial et s’attendre en même temps à ce qu’elles financent nos activités!

Le Forum social mondial, dont le thème est « Un autre monde est nécessaire, ensemble il devient possible! », a vu le jour en 2001 lors de la tenue du tout premier forum à Porto Alegre, au Brésil.

Depuis sa création en 2001, le FSM est considéré comme un groupe de coordination internationale représentant des organismes populaires de la base déterminés à lutter contre la mondialisation. Son but déclaré est de remettre en cause le capitalisme d’entreprise et le modèle économique néolibéral dominant.

Lors de sa réunion inaugurale, le Forum social mondial s’est défini comme une contre‑offensive au Forum économique mondial (FEM), qui réunit annuellement des dirigeants d’entreprise et des politiciens à Davos, en Suisse. Le FSM de 2001 à Porto Alegre s’est tenu en même temps que le FEM à Davos.

..../....

Financer la dissidence

Dès ses tout débuts en 2001, le Forum social mondial a été financé par des gouvernements et des fondations privées, dont la Ford Foundation, qui a des liens avec les services secrets étasuniens.

Le mouvement altermondialiste s’oppose à Wall Street et aux géants du pétrole du Texas contrôlés par Rockefeller et consorts. Pourtant, les fondations et les organismes de bienfaisance de Ford, Rockefeller et consorts accordent de généreuses contributions aux réseaux anticapitalistes progressistes et aux environnementalistes (opposés à Wall Street et aux géants du pétrole), dans l’espoir de finir par pouvoir les encadrer et coordonner leurs diverses activités.

Article complet sur http://www.mondialisation.ca

 

Mise à jours du 30/09/2016 pour aller plus loin dans l'analyse:

 

ONG, fondations, corporations et financement : l'impérialisme 2.0...

[…] Ce qui suit, dans cet essai, pourrait, aux yeux de quelques-uns, sembler une critique quelque peu sévère. D’un autre côté, dans le respect de la tradition selon laquelle nous devons honorer notre adversaire, cela pourrait être interprété comme une reconnaissance de la vision, de la souplesse, de la subtilité et de la ferme détermination de ceux qui ont consacré leurs vies à verrouiller l’emprise du capitalisme sur le monde.

Leur passionnante histoire, qui a disparu de la mémoire contemporaine, débute aux États-Unis à l’aube du 20ème siècle lorsque, sous la forme juridique de fondations financées, la philanthropie corporatiste a commencé à remplacer l’activité missionnaire, qui consiste à dégager l’accès pour l’arrivée du capitalisme (et de l’impérialisme), et puis à garantir le maintien du statu quo.

La Carnegie Corporation, fondée en 1911 par les bénéfices de la Carnegie Steel Company, et la Rockefeller Foundation, fondée en 1914 par J.D. Rockefeller, fondateur de la Standard Oil Company furent parmi les premières fondations à être créées aux Etats-Unis. Les Tatas et les Ambanis de leur époque.

L’ONU, la CIA, le Council on Foreign Relations (CFR), le plus fabuleux musée d’art moderne de New-York et, bien sûr, le Rockefeller Center de New-York (où la peinture murale de Diego Riviera a dû être décollée du mur parce qu’elle représentait malicieusement des capitalistes dépravés et un Lénine vaillant – la liberté de parole avait pris un jour de congé) sont quelques-unes des institutions financées, recevant des capitaux ou soutenues par la Rockefeller Foundation.

J.D. Rockefeller fut le premier milliardaire d’Amérique et l’homme le plus riche du monde ; également abolitionniste, sympathisant d’Abraham Lincoln et abstinent. Il pensait recevoir son argent de Dieu, ce qui a dû être agréable pour lui.

Voici un extrait d’un des premiers poèmes de Pablo Neruda, intitulé Standard Oil Company:

Ces empereurs obèses

Vivent à New-York, ce sont de doux

Assassins souriants,

Qui achètent soieries, nylon, cigares,

Petits tyrans et dictateurs.

Ils achètent pays, peuples, mers,

Policiers et députés,

De lointaines régions dans les lesquelles les pauvres

Gardent leur maïs

Comme les avares gardent leur or :

La Standard Oil les réveille,

Leur donne un uniforme, leur désigne

Qui sera leur frère ennemi

Le Paraguayen fait la guerre à sa place

Et le Bolivien s’épuise

Dans la forêt, la mitraillette au point.

Un Président assassiné pour une goutte de pétrole

Une hypothèque d’un million d’acre

Une exécution rapide un matin d’une lueur fatale, pétrifié,

Un nouveau camp de prisonniers pour les subversifs,

En Patagonie, une trahison, des coups de feu sporadiques,

Sous une lune pétrolifère

Un changement subtil de ministre

Dans la capitale, un murmure

Comme une marée pétrolière,

Et paf, vous verrez

Comment les lettres Standard Oil brillent au-dessus des nuages

Au-dessus des murs, dans votre maison,

Illuminant leurs empires.



Lire la suite sur partage-le.com

 

Posté par Arkebi à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 18 août 2016

- La permaculture, la société et l'attitude humaine vues par Christophe KÖPPEL

 

Par delà l’aspect informatif de cette vidéo, Christophe Köppel nous parle remarquablement bien de l’idée que beaucoup de gens se font de la permaculture et de ce qu’elle est de son point de vue. Il ne s’agit pas d’une énième vidéo nous montrant quelques conseils à appliquer, ou vous permettant d’obtenir le jardin D’Éden en appliquant les fameuses techniques miracles. Cette vidéo nous fait plonger dans l’essence même de ce type d’activité et nous replace face à nous-même. Une vidéo à regarder, que l’on soit attiré ou non par la permaculture, car les enseignements que Christophe Köppel nous incite à appliquer sont déclinables dans bien des domaines et pourraient bien changer notre manière de nous voir nous-même.

Je vous laisse découvrir cette vidéo sans plus attendre. Je pense que certains internautes risquent d’être surpris, en effet le titre de la vidéo n’évoque que brièvement son contenu réel.

Bon visionnage !

 


Vous pouvez découvrir d’autres articles de Christophe Köppel sur le réseau permaculture alsace et découvrir ses différentes vidéos sur sa chaine Youtube.

 

Posté par Arkebi à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 14 août 2016

- Pl@ntnet : le "shazam" des plantes créé par des chercheurs montpelliérains cartonne

 

plantnet-sm

plantnet4_1

- France 3 Languedoc-Roussillon
Elle a été téléchargée plus de 2 millions de fois sur smartphone. L'application pl@ntnet de reconnaissance des plantes sauvages, mise au point par des chercheurs montpelliérains, est plébiscitée. Chaque jour,15.000 utilisateurs identifient des plantes en soumettant leurs photos à l'application.

Pour ceux qui différencient à peine un coquelicot d'une pensée, comme pour ceux qui sont toujours curieux d'identifier chaque plantouille rencontrée lors d'une balade, c'est une véritable révolution botanique. L'application pl@ntnet , c'est le "shazam" des plantes. Dixit le très sérieux magazine Science et Avenir.
Téléchargeable sur les téléphones mobiles, l'application séduit en effet un nombre croissant de botanistes en herbe. Un chiffre clef:  2 311 283 téléchargements (Android + IOS) depuis le début de l'année 2013 jusqu'à aujourd'hui.

Comment ça marche?


Le principe est très simple. Pour connaître le nom d'une plante, vous la photographiez et envoyez la requête à pl@ntnet en cliquant sur la loupe. En quelques secondes, le nom de la plante et les autres photos associées s'affichent. Pour affiner la recherche ou en cas de doute entre deux plantes, vous pouvez envoyer plusieurs photos en distinguant la fleur et la feuille, voire le fruit. Et la réponse sera plus fiable.

Une création montpelliéraine...


L'application est le fruit d'un projet de recherche initié en 2009 dans le cadre d'un consortium impliquant le Cirad, l'Inra, l'Inria et l'ird, en collaboration avec l'association Tela Botanica, et soutenu par Agropolis Fondation.
L'Unité Mixte de Recherche (UMR) "botAnique et bioinforMatique de l'Architecture des Plantes" (AMAP) associe plus de 70 agents permanents de plusieurs organismes (Cirad-Cnrs-Inra-Ird-Université Montpellier 2).

...pour une application mondiale


Cette initiative se poursuit aujourd'hui à travers l'initiative "Floris'Tic", portée par Agropolis Fondation et soutenue par le Programme Investissement d'Avenir. 
Les téléchargements français représentent aujourd'hui moins de la moitié des téléchargements locaux. Mais parmi les 14.779 utilisateurs quotidiens, la France arrive encore en tête, avec l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Arrivent ensuite les Etats-Unis, le Canada et le Brésil.

Quant aux plantes répertoriées, elles dépassent désormais largement la flore méditerranéenne.

Les projets actuellement accessibles au grand public recouvrent maintenant 4 zones :

  •   Europe de l'Ouest (initié en 2013)
  •   Océan indien (initié en 201 en 2015 en partenariat Réunion, Maurice)
  •   Amérique du Sud (initié en 2015 collaboration avec la Guyane)
  •   Afrique du Nord (initié en 2016)
Le déploiement à l'Ile Maurice a eu lieu ce printemps.

Une application participative


De nombreux utilisateurs de pl@ntnet sont de simples "consommateurs" d'informations. Mais chacun peut se transformer en contributeur, en s'inscrivant puis en envoyant à son tour ses photos de plantes identifiées au site. Et les botanistes en herbe sont nombreux à se prendre au jeu.
Les contributeurs de pl@ntnet envoient des photos du monde entier. © Sylvie BONNET

© Sylvie BONNET Les contributeurs de pl@ntnet envoient des photos du monde entier.

 

Le site Pl@ntNet

plantnet-sm

Posté par Arkebi à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- La Bulambuli Valley ? La Silicon Valley, mais en mieux ! Une vidéo intelligente !

 

bulambuli-valley-silicon-valley-parodie-afrique-start-up-01Source : Communities for Development / Facebook

Les habitants de la Bulambuli Valley inventent le monde de demain avec humour.

Connaissez-vous les habitants de la Bulambuli Valley ? Non ? Vraiment ? Alors, préparez-vous à rencontrer les personnes les plus créatives du monde ! Ils ont eu une idée géniale et pleine d'humour pour attirer l'attention et trouver des investissements. Regardez cette vidéo, vous ne le regretterez pas.
La Bulambuli Valley est située dans l’est de l’Ouganda en Afrique à… 15 000 km de la Silicon Valley. Avec un sens de l’humour exceptionnel, les habitants nous racontent que l’agriculture locale et l’artisanat peuvent changer le monde autant que la Silicon Valley. C’est une parodie avec un sens profond et qui nous donne envie de les aider. Bienvenue dans la Bulambuli Valley.

A l’origine de cette vidéo, il y a une ONG : Communities for Development. Leur but ? Former des entrepreneurs de cette région de l’Ouganda et les aider à développer leur activité. Polar Tejon, la cofondatrice, a déclaré sur leur page Indiegogo :

« Si nous pouvions convaincre seulement 1% des personnes qui ont financé la création de la dernière smartwatch d’en faire de même pour Chicken™ et Tomato Inc, alors nous pourrions vraiment changer les choses pour les villageois ougandais qui veulent lancer leur start-up. »

Sandra Diaz, l’autre cofondatrice, ajoute :

« Le monde entier regarde vers la Silicon Valley pour inventer le futur. Mais si au lieu de cela, nous aidions les personnes à créer leur propre futur ? »

En 8 jours, ils ont pratiquement atteint leur premier objectif en récoltant près de 15 000 dollars. Cela permettra de créer 5 petites entreprises. Un cadeau attend les personnes qui contribueront financièrement à ce projet. Pour 35 dollars, vous recevrez un sac avec en illustration leur fameuse tomato, ou mieux avec 100 dollars, vous offrirez une poule aux habitants de la vallée et vous pourrez choisir son nom.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Indiegogo en cliquant ici.

Posté par Arkebi à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Bonne nouvelle, le TTIP ne serait pas signé avant l'année prochaine, bref, le Nouvel Ordre Mondial serait repoussé....

 

stopttip

Il y aurait un petit répit, un délai durant lequel un miracle (on peut toujours espérer...) peut se produire puisque le TTIP reste l'aberration par excellence qui va achever notre liberté de choix. Le TTIP " pourrait " donc ne pas être signé cette année, mais l'année prochaine, de quoi convaincre encore quelques personnes non-informées das dangers de cet accord commercial.

Bien sûr, on peut douter d’un éventuel miracle, nous avons bien vu avec la loi travail d’El Khomri que lorsqu’ils souhaitent nous imposer quelque chose, ils le font, et qu’il n’y a strictement aucune démocratie dans cette eurocrature…

Nous pouvons toutefois continuer à informer sur le sujet dans l’espoir, même faible, d’éveiller quelques consciences. Petit rappel indispensable donc pour les retardataires surtout que Bruxelles qui décide pratiquement de tout, compte bien y échapper: Bruxelles se déclare « zone hors TTIP » (sous condition) dans l’indifférence médiatique.

Petit rappel indispensable pour les retardataires: [lire la suite]

ttip

stop-ttip

taftattip

 

 

Un autre rappel indispensable:
- La Commission Européenne a invalidé l'initiative citoyenne contre TAFTA qui vient de dépasser le million de signature -

Mise à jour : plus de deux millions et demi de signatures contre le TAFTA à la poubelle L'UE c'est comme l'alcool, ça enivre, ça endort et ça tue lentement. - Ça tombe bien, on est pas pressés. Le 26 août 2015 - Source stop-ttip.org Plus de 2,523,000 signatures de citoyens européens mises a la poubelle.

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 


stoptafta

http://lesmoutonsenrages.fr

tafta

Posté par Arkebi à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

- La NASA confesse asperger du ciel les Américains avec du lithium et d'autres produits chimiques

 

NASA-Chemtrials

Il y a la version officielle pour expliquer pourquoi la NASA pulvérise du lithium dans notre ionosphère, un produit pharmaceutique le plus souvent utilisé pour traiter les personnes souffrant de dépression maniaque ou d’un trouble bipolaire, et puis il y a les raisons probables.
Il serait plus facile d’accepter l’explication officielle de la NASA, s’ils n’étaient pas si secrets sur tout ce qu’ils étudient et font dans l’espace.
Mais une chose est certaine, le propre personnel de la NASA a admis que le lithium, ainsi que d’autres produits chimiques, sont intentionnellement et régulièrement placés dans notre environnement.
Il est possible que bon nombre des propres employés de la NASA ne soient même pas au courant des véritables motivations pour réaliser un tel projet, affichant ironiquement les mêmes comportements que ces produits chimiques / pharmaceutiques sont destinés à inculquer.

Dans la première vidéo explosive, un employé de la NASA (Douglas.e.rowland@nasa.gov) admet que le lithium est pulvérisé dans l’atmosphère, et il dit qu’il est « sans danger pour l’environnement ».

Avant de vous donner l’explication officielle de la NASA sur la pulvérisation de médicaments psychotropes sur des centaines de milliers d’Américains, je voudrais vous indiquer quelques références afin que vous puissiez faire vos propres recherches et découvrir que ce n’est pas une théorie du complot. C’est très réel, et il existe une documentation scientifique suffisante pour corroborer ce que je mets en avant ici; [lire la suite]

.../...
« La manipulation consciente et intelligente des habitudes quotidiennes et des opinions des masses est un élément important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme invisible de la société constituent un gouvernement invisible qui est le vrai pouvoir de décision de notre pays. […] Nous sommes gouvernés, nos esprits sont façonnés, nos goûts formés, nos idées suggérées en grande partie par des hommes dont nous n’avons jamais entendu parler. Ceci est une conséquence logique de la façon dont notre société démocratique est organisée. Un grand nombre d’êtres humains doivent coopérer de cette manière, s’ils doivent vivre ensemble comme une société qui fonctionne bienDans presque tous les actes de notre vie quotidienne, que ce soit dans le domaine de la politique ou des affaires, dans notre conduite sociale ou notre réflexion éthique, nous sommes dominés par un nombre relativement faible de personnes […] qui comprennent les processus mentaux et les modèles sociaux des masses. Ce sont eux qui tirent les fils qui contrôlent l’esprit du public. » ~ Edward L. Bernays, Maître propagandiste

http://lesakerfrancophone.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,