trump-4

 L'édito de Charles SANNAT
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Le problème des informations en France, et dans bien d’autres pays d’ailleurs, c’est qu’elles sont partielles et partiales.

Dire que vous avez été endoctrinés, manipulés, trompés massivement sur la campagne électorale US est une évidence. Vous avez été trompés – je n’oserai pas le « trumpés » – jusque dans les sondages.

Le problème c’est qu’oser dire cela il y a encore quelques jours suffisait à vous faire directement embastiller pour politiquement incorrect – je rappelle qu’il était impossible et impensable de dire du bien non pas de Trump, dont on se fiche bien comme d’une guigne, mais de ce qu’il dit.

Et que dit-il ? Si vous croyez Libé, Le Monde, Le Figaro même et l’ensemble des médias : que les femmes doivent retourner derrière les fourneaux, raison pour laquelle 48 % des femmes ont voté pour lui. Il dit que l’on doit virer tous les Mexicains parce que ce sont des violeurs… Et malgré ça, 38 % des Mexicains, qui sont sans doute en plus d’être des violeurs plus stupides que les femmes, ont voté pour Trump.

Alors je sais, les Américains sont des bourrins très bêtes à l’intelligence de moineau et de poisson rouge. Du coup, forcément, ils ont voté pour le rouquin… Faut bien trouver une raison. À moins qu’ils n’aient voté pour Trump pour autre chose… Mais alors quoi ?

Alors quoi? La preuve est ici… Ce texte est vrai. Ce discours est vrai. Ici par exemple pour une autre version.

Pour celles et ceux qui ne supportent pas l’anglais, une version traduite est disponible sur ce site l’échelle de jacob ici. 

Si vous voulez comprendre pourquoi l'oligarchie tremble de peur devant Trump et pourquoi les médias du système se déchaînent contre lui, écoutez ABSOLUMENT ces 5 minutes de discours.

Le Monde, Le Figaro, ou Libé parlent-ils de ce discours (et de tous les autres?) Non. Trump est un monstre. Comme tous ceux qui dénoncent le totalitarisme marchand, il est un raciste. Un fasciste. Un xénophobe. Un sexiste. Et tous les benêts manipulés aboient avec le troupeau et hurlent avec la meute.

« Pardonnez-leur parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font »… mais on va leur expliquer quand même! Les résistants et les collabos ne sont plus les mêmes qu’hier, pourtant le combat, lui est identique, et c’est un combat à mort.

Ceci est le jour de notre indépendance !

N’imaginez pas que je sois en train de tresser des lauriers à Trump, qui est et restera le président des États-Unis et pas du reste du monde ! Peut-être qu’il ressortira de sa présidence le meilleur, ou le pire, je ne suis pas devin.

Ce que je sais en revanche c’est ce qu’il a dit. Et ce qu’il a dit n’a jamais été traduit en français ni rapporté par les médias.

Or ce qu’il dit c’est qu’il faut en finir avec la mondialisation qui appauvrit et qui n’enrichit plus personne.

Qu’il faut en finir avec l’immigration y compris syrienne mais que l’on est généreux et humain et qu’on ne laissera personne mourir, mais on les protégera chez eux ! Pas aux USA !!

Qu’il faut en finir avec la corruption massive.

Qu’il faut en finir avec la trahison d’une caste corrompue qui a oublié de servir le peuple pour se servir soi-même.

Qu’il faut faire revenir les usines aux États-Unis.

Qu’il faut évidemment refuser les traités de libre-échange !

Bref, où que vous regardiez, Trump n’est pas un monstre, il est l’antisystème. Il pointe le doigt sur tout ce qui ne va pas mais que l’on n’a pas le droit de désigner sans être, au mieux, ostracisé et ignoré.

Ce système, qui a soumis les démocraties, dompté les peuples, corrompu les élites, je l’appelle « le totalitarisme marchand » comme vous le savez. Ce totalitarisme marchand ne connaît ni couleur, ni religion, ni nationalité. Il est la conjonction d’intérêts privés financiers et monumentaux incarnés à travers les grandes multinationales dont le seul objet est le profit maximum même au détriment de l’intérêt général.

Ces multinationales sont industrielles, financières ou de presse. Peu importe.

Elles ont confisqué le pouvoir aux peuples.

Le peuple américain est aussi perdant que le peuple français, anglais, espagnol ou italien, sans même parler des peuples du Moyen-Orient ou du Maghreb pour qui la vie devient vraiment difficile.

Les peuples de la planète n’ont jamais été aussi peu ennemis les uns des autres en réalité. Simplement, nous nous sommes laissé confisquer notre souveraineté. Notre droit de décider de nos avenirs, de notre économie, de nos modèles nationaux et aussi de la paix ou de la guerre.

Ceci est le jour de notre independence !

Voilà ce que déclare depuis des jours Trump ! C’est un combat pour que le peuple, « We, the people » comme il est dit dans la Constitution américaine, reprenne en main ses propres destinées volées par une aristocratie et un « establishment », une élite qui roule pour protéger le « totalitarisme marchand ».

Les Américains ne sont pas aussi stupides qu’il n’y paraît. Ils ont bien vu le chômage monter, la paupérisation se faire, la disparition de leurs usines comme de leurs classes moyennes, le nivellement par le bas, l’invasion migratoire qui, sous des atours de générosité, ne sert en réalité que le système marchand en exerçant une pression terrible à la baisse des salaires.

Ils ont vu tout cela. Et ils ont voté Trump car le système, dans sa totalité, protégeait Clinton qui protégeait le système.

Il va se passer la même chose et le même combat dans tous les pays du monde, sauf que l’élection de Trump va rebattre profondément les cartes et les conséquences économiques sont phénoménales.

Ce n’est pas qu’une expression. C’est une véritable déclaration de guerre au système.

Une économie moins mondialisée, c’est nettement moins de profits !

Nettement moins de profits pour les grandes multinationales, celles qui produisent là-bas pour pas cher en nous revendant très cher ici.

Mais c’est plus de bénéfices pour d’autres et d’ailleurs la Bourse, qui est sans idéologie, l’a très bien compris en allant de records en records depuis l’élection de Trump. Pourquoi, alors que l’on nous avait prédit le chaos ?

Parce que Trump n’est pas un communiste ! C’est un milliardaire ! Il n’est ni contre la richesse, ni contre le business. Bien au contraire. En revanche, il est contre la corruption et le totalitarisme marchand. Cela laisse à la Bourse de quoi trouver les bonnes valeurs à jouer et celles à vendre !!

Les conséquences économiques de la politique de Trump vont se faire sentir jusqu’en Europe et évidemment en France. Elle sera à l’opposé de tout ce que nous avons fait, expliqué aux gens et vendu à notre population !

Le protectionnisme, le repli sur soi, le retour des frontières et de la souveraineté vont devenir les nouvelles valeurs comme en Angleterre et maintenant aux USA comme le libéralisme est venu de ces deux pays au début des années 80.

Nos mamamouchis vont être balayés très probablement et le système, dans une tentative pour se maintenir, deviendra comme aux USA totalement outrancier avec ses opposants.

Je ne vous demande pas de me croire. Je vous propose de visionner deux vidéos de discours de Trump. C’est en anglais. Ce n’est pas traduit, car ici personne ne traduit les discours de Trump. On l’insulte et on vous manipule. Mais si vous l’écoutez, à défaut d’être d’accord avec lui vous ne pourrez que convenir du fait que vous pourrez comprendre pourquoi cet homme – qui vient de refuser son salaire de président US parce qu’il est suffisamment riche et un salop de milliardaire, alors qu’Hollande, le bon socialiste, lui se gave de sa solde présidentielle après avoir critiqué Sarkozy qui s’était augmenté, en nous expliquant qu’il ne pouvait pas juridiquement se « diminuer » – a été élu président des États-Unis d’Amérique.

Si vous faites cet effort, vous comprendrez aussi à quel point on vous a menti et pris pour des imbéciles, des ploucs à la Sarkozy ou des sans-dents à la Hollande.

Le monde change et comme toute période de changement, les événements s’accélèrent et peuvent être brutaux. Redoutables même.

Enfin, et je vais terminer sur une note plus sombre, il est possible également que l’élection de Trump serve d’une certaine manière de paravent à un nouvel épisode de crise économique aiguë et c’est sans doute la façon la plus intelligente qu’aurait ce système pourri jusqu’à la moelle d’utiliser cette défaite historique.

Utiliser Trump comme bouc émissaire serait bien plus avantageux que de l’empêcher de diriger.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

 

Même si Trump se démarque, d'une certaine manière, il est quand même le pur produit de cette amérique qu'il a décidé de combattre. Après les discours il y aura les actes, et c'est là que l'on se rendra vraiment compte de se qu'il vient de se passer....

 

Dernières Nouvelles du Dragon: L’élection de Donald Trump est le plus grand "Fuck You" de l'Histoire

 

Donald Trump, candidat des Rothschild

On sait déjà que Donald Trump a pris des positions claires sur certains sujets. Il traite l'ONU d'organisation faible et incompétente, et a très récemment devant les organisations Juives de l'Aipac dit que: les Nations-Unies ne sont pas un ami de la liberté, elles ne sont pas les amis de l'Amérique, et ne sont pas un ami d'Israël ".
Article du 22 juin 2016
..../....
La différence fondamentale à comprendre est que la mise en place de Donald Trump est fondée sur les intérêts bancaires internationaux, et non celle basée sur les intérêts des élites nationales américaines, qui sont plus représentés par Jeb Bush, Mitt Romney, Ted Cruz, et même Hillary Clinton.

http://reseauinternational.net
La victoire de Trump, c'est celle de la connaissance contre l'ignorance des élites....une anthologie de la réaction nobiliaire en France !

La victoire de Trump, c'est celle de la connaissance contre l'ignorance des élites By Jean-patrick Grumberg, www.dreuz.info
Surprenant titre ? Oui. Car on imagine la connaissance du côté des élites, pas du petit peuple. A la fin de cet article, vous serez moins surpris...

http://leblogalupus.com
Donald Trump : un entourage de mafieux et de pervers

Alors que Donald Trump représente le seul opposant à la détestée Hillary Clinton, regardons d'un peu plus près dans quel milieu il évolue, et surtout les casseroles qu'il peut avoir collées aux fesses en matière d'abus sexuels, sur des mineures notamment.

http://dondevamos.canalblog.com
Qui a voté pour qui et pour combien ? : Comment Trump a gagné la Maison-Blanche...le vote noir a scellé sa victoire !

Comment Trump a gagné la Maison-Blanche Le Nouveau Journal de Jackturf Le 10 Novembre 2016 (CNN) Hillary Clinton ne pouvait pas tenir sur la coalition Obama. Et cela s'est avéré être une grande partie de sa défaite. Les électeurs afro-américains, Latino et jeunes n'ont pas réussi à se présenter aux urnes en nombre suffisant...

http://leblogalupus.com
Élection USA 2016 : tous les résultats de l'élection présidentielle américaine

Le républicain Donald Trump a été élu mercredi matin président des Etats-Unis en dépassant les 270 grands électeurs nécessaires pour entrer à la Maison-Blanche le 20 janvier prochain, face à sa rivale démocrate Hillary Clinton.

http://www.europe1.fr
Présidentielle américaine: Hillary Clinton a récolté plus de voix, le système électoral est-il injuste?

De manière factuelle, c'est incontestable :Hillary Clinton a remporté davantage de votes que Donald Trump sur l'ensemble du pays. Les chiffres sont là : 59 787 606 voix contre 59 581 585 pour le candidat républicain*. Au total donc, 206 021 votes de plus ...

http://www.20minutes.fr
Hillary Clinton a remporté davantage de suffrages que son rival

Pour la 5e fois dans l'histoire américaine, un candidat n'est pas élu bien qu'ayant totalisé le plus grand nombre de voix. La population des petits Etats ruraux traditionnellement acquis aux républicains est surreprésentée.

http://www.lemonde.fr
Trump président : la démonstration d'un monde absurde en mutation

Rester sur le mode de la stupéfaction ou de l'indignation en face de la victoire de Donald Trump dans l'élection présidentielle américaine n'a pas beaucoup d'intérêt. Cette victoire d'un chef d'entreprise milliardaire fils-à-papa qui a maintenu son héritage en plaçant son argent en bourse tout en dépensant plus d'un milliard de dollars pour ne pas payer d'impôts, est une leçon fascinante.

https://reflets.info
Pour en finir avec ce pseudo-scandale de victoire de Donald Trump

Entendons-nous bien sur le sujet, certains considèrent que le choix entre Trump et Clinton revenait à choisir entre la peste et le choléra, sauf que l'un des candidats semblait aux premiers abords bien pire que l'autre, quoi qu'on en dise.
Face à ce flot de pleurniche et d'indignation après la victoire de Trump, voilà la réalité de l'Amérique actuelle

Désormais, on trouve des annonces dans toutes les grandes villes. A New York, ils recrutent des activistes qui sont rémunérés jusqu'à 2400$ par mois. Eh oui, de nos jours, il faut payer pour que les gens s'indignent pour quelque chose.

http://lesmoutonsenrages.fr

 

Voici le programme de Trump, pour ses 100 premiers jours.....Croyez-vous aux miracles ?

Croyez-vous aux miracles ? Par Michael Snyder www.businessbourse.com novembre 12, 2016 Nous n'avons jamais rien vu de pareil dans l'histoire de la politique américaine. La surprenante victoire de Donald Trump le soir des élections tient tout simplement du miracle.Il y a quelques semaines, j'avais expliqué à mes lecteurs qu'il fallait le plus grand miracle politique jamais observé pour que Trump puisse gagner....
..../....

Dès le départ, il semblait que Trump était en guerre face à tout le monde, et c’est bien lui qui l’a emporté malgré tout.

  • Il a battu les Bush et les Clinton.
  • Il a battu les républicains et les démocrates.
  • Il a battu Hollywood et les médias.
  • Il a battu les sondeurs et les experts.
  • Il a battu les anti-Trump et les donateurs milliardaires.
  • Il a battu Miley Cyrus, Katy Perry, Lady Gaga, Jay Z, Beyonce, George Clooney, Matt Damon et Lebron James.
  • Il a battu les forces du mondialisme, l’élite et la rectitude politique.
  • Il a battu CNN, Fox News, MSNBC et Barack Obama.
  • Il les a tous battu à plat de couture.
..../....
Fin octobre, Trump avait annoncé un plan pour ses 100 premiers jours, organisé autour de ces trois grands thèmes : (i) purger la mare Washington en limitant le nombre de mandats, (ii) protéger le travailleur américain et (iii) restaurer l’État de droit entendu comme Rule of Law.
Nous reproduisons ci-dessous le texte original de Trump, traduit par nos soins.
..../....