ortie-images

 - URTICAMANIA

Que l'ortie soit une plante médicinale de grande valeur, voilà qui ne fait aucun doute. Mais de plus en plus de spécialistes des plantes, y compris dans le monde médical, s'accordent désormais à leur reconnaître une influence sur notre psychisme.

La médecine ayurvédique attribue au Triphala churna  (mélange très populaire de 3 plantes aux propriétés rajeunissantes) la capacité de rendre intrépide, en régénérant la muqueuse intestinale encrassée. L'ortie, prise en cure de longue durée, possède des propriétés comparables, incitant à l'indépendance et à la liberté de pensée, idée chère à Florent Pagny.

 

Dans son Nos amies les plantes  (éd. du Dauphin, 2001), Viviane Le Moullec proccède à une passionnante analyse psychologique du monde végétal, allant jusqu'à qualifier l'ortie d'anarchiste. Là, nous ne la suivons pas tout à fait, ce mot ayant quelque chose d'anachronique, alors que la Nature est parfaitement ordonnée. Au contraire, c'est l'homme qui sème le désordre, et l'un des rôles de l'ortie est précisemment de rétablir l'ordre en rééquilibrant le sol et en offrant sa substance régénérante comme alicament.

 

Il est certain que l'ortie, sortant des sentiers battus et se pliant mal à l'exploitation agricole, est la plante de survie des proscrits et de tous ceux qui refusent l'asservissement qu'on cherche à nous imposer.

Mais peut-être ne croyez-vous pas cela ? Dans ce cas, je pense que vous êtes mal informés et que vous n'utilisez pas suffisamment votre intuition, un guide plus sûr que n'importe quelle analyse scientifique.

Comme le dit Françis Cabrel dans la chanson Des roses & des orties : " C'est trop tard quand on a compris. "

 

Il me semble que l'ortie est une plante farouchement attachée à sa liberté. Elle s'implante là où elle veut. Cette notion de liberté, indispensable à toute recherche spirituelle, nous paraît singulièrement négligée par les grandes religions. L'hindouisme est obsédé par la notion de pureté et le risque de souillure, tandis que le christianisme culpabilise l'individu avec une vieille histoire de prétendu péché originel, dans lequel la femme ne tient pas le beau rôle.

 

Dans un sens, l'ortie nous apprend à nous délivrer de la peur, devant la violence croissante qui envahit notre société, et dont la dictature s'apprête à se présenter comme une alternative incontournable.

Dans un fameux discours prononcé en pleine crise économique, le président Franklin Roosevelt déclarait : " J'affirme que la seule chose dont nous devons avoir peur est ... la peur elle-même ! ". Et cinquante ans plus tard, Jean-Paul II reprenait, comme en écho : " N'ayez pas peur ! ".

Les guerriers celtes et germains - qui connaissaient bien l'ortie - ne redoutaient pas la mort, car ils croyaient à la survie de l'âme dans l'au-delà. Tout cela paraît bien dérisoire dans le matérialisme ambiant contemporain.

 

L'ortie paraît nous dire : " Je suis armée pour me défendre contre les prédateurs qui auraient tôt fait de m'exterminer, mais je suis toute bonne à l'intérieur. Apprenez à me connaître et je soulagerai votre détresse physique et morale. Et, si vous me pratiquez suffisamment, vous en viendrez à me ressembler ".


Source: Urticamania

 

Et merci à Fanfan pour le lien.

 

Il y a les nourritures de l'esprit, n'oublions pas le plaisir du corps; voici quelques infos et recettes:

 

L'ortie dans tous ses étâts...

Ses différentes utilisations


Horticulture :
En horticulture biologique, l’ortie riche en sels minéraux et oligo-éléments, est utilisée en purin (macération, filtration) qui est efficace en activateur de croissance et aussi, contre les insectes du genre des pucerons comme répulsif.

Médicales :
Toutes les parties de l’ortie (semences, feuilles en été, racines en septembre) peuvent être utiles en médecine. Ses propriétés, sont très diverses, anti-inflammatoire, antihémoragique, diurétique, dépurative, stimulante. Ses utilisations, peuvent être à usage interne et externe, en flagellation contre les rhumatismes (pas de commentaires !), en lotion pour les frictions du cuir chevelu et contre la chute des cheveux…. en infusion ou décoction contre les maladies de peau, la jaunisse, les règles abondantes, l’urticaire, les hémorragies, l’anémie…..

Pour les animaux :
L’ortie est aussi appréciée par de nombreux insectes butineurs, certains y pondent et s’y développent également, comme par exemple le vulcain et le paon du jour, qui sont de superbes papillons diurnes. D’autres s’en servent de garde-manger, comme les coccinelles (avec les pucerons) ou les oiseaux insectivores ( mésange ….). Enfin n’oublions pas les herbivores (cervidés, bétail) qui puisent dans l’ortie de nombreuses vitamines.

Culinaires :

Ses jeunes pousses étaient autrefois accommodées comme les épinards, elles donnent aussi de très bonnes soupes. Les plus « téméraires » pourront retrouver sa recette dans la rubriqueactivité. En cuisine, elle permet la préparation de sauces, gelée, moutarde ….

 

Quelques idées:

Samoussa aux orties et aux pommes de terre

L'ortie, un remède naturel

Soupe à l’ortie (minéralisante)

Quinoa-quiche aux orties et chèvre

Muffins orties - baçon

Sorbet aux fromage blanc et orties

 

Vous êtes convaincu et vous voulez utiliser les orties !

Un truc bien pratique lorsque l’on n’a pas de gants et que l’on ne veut pas se piquer, passez-vous plusieurs fois la main (intérieur et extérieur) dans les cheveux.
C’est fait ?… alors, vous pouvez commencer votre cueillette sans crainte (sans oublier de vous repassez la main dans les cheveux au cours de la cueillette.), allez, courage !

Article complet et recettes ici

http://l-unite.ning.com

tarte aux orties imagesAutres idées:

 

 

Tarte aux orties

 

 

 

orties-images

Beurre d'orties en tartinade

 

 

 

Régalons nous et libérons nous....