Alep-1029510487

La ville syrienne d'Alep, libérée il y a tout juste un mois, semble être tombée dans l'oubli aux yeux des organisations humanitaires internationales, s'étonne le ministère russe de la Défense.

Le ministère russe de la Défense est surpris par l'absence d'aide accordée à la population de la ville d'Alep, libérée il y a un mois, de la part des organisations internationales, a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère.

« Un mois s'est écoulé depuis la libération d'Alep. Toutefois, il n'y a toujours pas d'aide réelle fournie à la population civile de la part des organisations humanitaires internationales », a constaté le général.

Il a ajouté que la ville reprenait petit à petit une vie paisible, ses habitants retrouvant leurs maisons. Pourtant, ces derniers sont souvent obligés de désamorcer eux-mêmes des engins explosifs artisanaux laissés par les djihadistes.

Selon le général, l'UNICEF et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires savent que depuis la mi-décembre il est possible de travailler dans la ville sans risquer sa vie et que les routes menant au centre d'Alep son libres et ne présentent aucun danger.

Toutefois, les habitants d'Alep ne reçoivent pour le moment que l'aide du Centre russe de réconciliation des parties en conflit, du Comité international de la Croix-Rouge et de la société syrienne du Croissant-Rouge.

Selon le général, les habitants reçoivent régulièrement des médicaments, des denrées alimentaires, de l'eau potable, des habits chauds et une assistance médicale.

Le général a souligné que « ʺl'oubliʺ soudain par les organisations humanitaires internationales et les médias mainstream de l'aide aux habitants d'Alep ne manquait pas de susciter de l'étonnement. »

« On a l'impression que les organisations internationales qui auparavant avaient soi-disant un mal énorme à acheminer leur aide aux habitants d'Alep assiégée ont perdu tout intérêt envers cette ville du moment qu'elle a été libérée », a déploré le porte-parole du ministère russe de la Défense.

Lire aussi:

A Alep, les djihadistes «faisaient des fortunes grâce au trafic d’aide humanitaire»
Moscou bloque l’aide humanitaire pour Alep? Alors pourquoi l’Onu salue la coopération ?
La Russie exhorte l’Onu à livrer de l’aide humanitaire aux Syriens

https://fr.sputniknews.com

 Analyse:

Alep : la guerre de l'information contre la Russie va faire tomber l'ONU et l'OTAN

Alep libérée, c’est «Alep tombée» dans les médias de la Lügenpresse ! Cette même rhétorique de désinformation se décline à tous les niveaux. Hillary Clinton a perdu, c’est à cause de l’action de Poutine dans les médias et les réseaux sociaux. L’Allemagne s’approche des élections de 2017, Maas, SPD, ministre de la justice, lance un programme, façon Stasi, de nouvelles lois pour effacer, réécrire les informations du Net, qui ne passent pas dans l’agenda de la Lügenpolitik en punissant de prison et de fortes amendes les journalistes ou les citoyens libres. La Lügenpolitik de Berlin craint la liberté de ton des médias russes et la pensée libre des citoyens du Net. La Russie est accusée des déboires politiques de Berlin. Alep libérée, le mensonge de «nos élites» tombent de nouveau. La Lügenpolitik perd son pouvoir. La même action se met en place en France pour censurer avec l’aide des diverses entreprises du Net, Facebook, Google…, l’information libre. Les gouvernements de la Lügenpolitik des pays mis sous tutelle par l’Union Européenne, par l’ONU, l’OTAN, ne peuvent plus lutter contre la capacité des individus à penser librement et donc intensifient les techniques de la répression. L’ONU, censée protégée les peuples en guerre, les enfants, est démasquée avec ses réseaux d’ONG (UNICEF, Amnesty International ou des organisations à la Kiwanis…) comme étant un organisateur des guerres. La libération d’Alep par l’armée russe avec le soutien de l’Irak, de l’Iran et de l’armée arabe syrienne, apporte, en étant un cas d’école, encore la preuve de la dangereuse manipulation onusienne au niveau mondial sur les événements historiques immédiats et politiques. [ lire la suite]

 

Ayssar MIDANI - Syrie - Rapport de situation n°10 du 14 janvier 2017 en 3 parties

Dixième SitRep (rapport de situation) pour la Syrie par Madame Ayssar Midani depuis Damas !!! 1ere partie: 2eme partie: 3eme partie : source: https://thoma

http://reseauinternational.net