captgilblog1-castex-j-o_med_hr

 

gilblog

Les médias, si actifs à dénigrer la chloroquine et à relayer la propagande ministérielle n'ont pas lu le Journal Officiel et n'ont pas remarqué que l'interdiction du Plaquénil/hydroxychloroquine a été annulée en catimini par le gouvernement ! Voilà, c'est fait.

http://www.gilblog.fr

 

""

Voilà, c’est fait. La malveillance et la bêtise ont pris une gifle : le 10 juillet, profitant de son entrée en fonction, le nouveau Premier ministre Jean Castex a abrogé en douce l’arrêté du 23 mars 2020 (complété par l’arrêté du 26 mai 2020) interdisant la prescription de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19.

Pourtant, ça semblait être une évidence. Les témoignages des médecins prescripteurs, les très nombreux pays qui dans le monde l’utilisent de plus en plus, les études publiées qui prouvent la diminution des cas graves traités par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, s’accumulent. Ajoutons le livre du professeur Perronne, qui siffle en quelque sorte la fin de partie.… On se demandait comment, après avoir interdit le seul traitement existant contre le coronavirus (à condition d’être administré au début de la maladie), le gouvernement allait faire marche arrière.

Eh bien, c’est fait, mais avec hypocrisie et avec des ruses de sioux (que les représentants du noble peuple sioux veuillent bien me pardonner l’image).
Le docteur Gérard Maudrux pour Le Quotidien du médecin est allé fouiner dans le maquis des textes et a trouvé. Un arrêté a été pris le 10 juillet, publié au Journal Officiel le 11 juillet, ”prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé”. Caché au Chapitre 13 : ”Mise en quarantaine et placement à l’isolement”, on trouve un article 36 rédigé ainsi : ”L’arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire est abrogé.” Et, concernant le plaquénil, le Journal Officiel précise bien quel est l’ancien texte abrogé : ”les préparations à base d’hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d’officine que dans le cadre d’une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie”  Donc ce texte est bel et bien annulé.

Olivier-Veran-ministre

Si la page paraît s'allonger, c’est que je vous raconte maintenant un autre truc de sioux (que le noble peuple sioux veuille bien me pardonner à nouveau). Rappelons d’abord que les médecins bénéficient d’une liberté totale de prescription (article R. 4127-8 du code de la santé publique). Donc, avec son arrêté, il semble bien qu’Olivier Véran, ministre de la Santé, outrepassait ses droits et détournait la loi. Il employait d’ailleurs une formule ambigüe : ”que ce soit en ville ou à l'hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints du Covid-19”. L’expression ”ne doit pas être” a été traduite par les médias comme une ”interdiction de prescrire”. Et c’est ainsi que nombre de médecins, et les Français, ont entendu que la chloroquine était interdite.  

Dans France Soir, pour l’avocat Philippe Krikorian la chose est entendue: ”Dans l’état actuel des choses, il n’existe, de mon point de vue, en accord avec l'ordonnance du juge des référés du Conseil d'Etat du 22 avril 2020, aucun obstacle légal qui empêcherait les médecins de prescrire ce médicament”. Et il donne le coup de grâce en ajoutant : ”Le ministre de la santé ne dispose pas du pouvoir d’interdiction qui seul est conféré au législateur” (article L. 5121-12-1, I CSP ). 
Maître Philippe Krikorian est avocat au barreau de Marseille. Le droit administratif est l'une des spécialités de son cabinet.  Il avait attaqué le décret du 23 mars qui interdisait la dispensation en pharmacie du Plaquenil et indirectement la prescription de ce médicament par les médecins de ville.

C’est Olivier Véran qui doit se sentir dans ses petits souliers ….!

 

> Sources.
Le Quotidien du médecin. La prescription d’hydroxychloroquine élargie.  >>> Lien.
France Soir. Les médecins peuvent-ils prescrire le Plaquenil ? Maître Krikorian répond. >>> Lien.  
”Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ?” Le livre du professeur Christian Perronne.
>>> Lien. 
Bulletin d’informations scientifiques de l’IHU Méditerranée Infection 16/07/2020. >>> Lien.

 

16 juil. 2020
""
.