francebombe

 

vidéo Le Média le 30 août 2020

 

 

En plein cœur de l’été tandis que vous bronzez, d’autres blanchissent à la lecture de lourdes procédures judiciaires.

C’est le cas d’Élise Van Beneden, jeune avocate de 34 ans, présidente depuis quelques mois d’Anticor, l’association de lutte contre la corruption, active dans une centaine de dossiers aujourd’hui à l’instruction ou sur le point d’être jugés.

Portée par plus de 4000 adhérents (à jour de leurs cotisations), l’association créée en 2002 par un juge d’instruction et une élue de la banlieue parisienne, a prospéré au point d’être devenue au fil des ans et des procédures, le palliatif indispensable à un Ministère public généralement défaillant et absent pour tout ce qui concerne la corruption politique :

« Elle a été chiffrée par un rapport européen, avec la fraude fiscale, à environ 200 milliards d’euros en une année. C’est un manque à gagner énorme pour la collectivité »

explique à Denis Robert la jeune avocate qui confesse travailler près de 4 à 5 heures par jour bénévolement pour sauver l’honneur de ses concitoyens.

En une heure de conversation libre et passionnante, la présidente d’Anticor revient sur l’histoire mouvementée de son association, son fonctionnement et apporte son éclairage sur les « affaires en cours » : Kohler, Balkany, détournement de l’argent du handicap, affaires marseillaises…

L’association Anticor s’est souvent constituée partie civile pour déminer les blocages ou accélérer les procédures endormies. Cette bataille contre l’inertie, l’indifférence de certains magistrats, la mauvaise foi de nombre d’élus et d’avocats et le temps qui file sont le lot quotidien d’Anticor et sa présidente dévouée à ce qui est devenue – c’est un paradoxe- une véritable mission de service public.

Sans Anticor, la corruption serait beaucoup plus galopante qu’elle ne l’est. Seul souci et il est de taille : l’habilitation nécessaire tous les trois ans du Ministère de la Justice. Justement, elle doit être délivrée début 2021 par le nouveau Garde des Sceaux qui, comme avocat, s’est souvent battu contre l’association comme dans le dossier Balkany où il fustigeait « la tyrannie de la transparence ». Une source d’inquiétude pour Élise qui prépare son dossier et ses armes. On voit mal, sauf énorme scandale, comment Éric Dupond Moretti pourrait lui refuser ce nouveau sésame des prétoires…

Pour ceux qui voudraient en savoir plus avant ou après ce TPA :

https://www.anticor.org

 

Et en parlant de Éric Dupond Moretti, le nouveau Garde des Sceaux,

 

 

Charlotte Bilger, ancienne juge financière au tribunal de Paris, avait mis en examen François Bayrou et plusieurs cadres du MoDem pour « complicité de détournement de fonds publics » en 2019

A-t-elle même eu le temps de déballer ses cartons ? Charlotte Bilger, nommée conseillère spéciale du ministre de la Justice le 24 août, a été remerciée… le 26 août, soit deux petits jours plus tard, rapporte Le Canard enchaîné. La magistrate, ancienne juge d’instruction au pôle financier de Paris, avait pourtant été sélectionnée par  Eric Dupond-Moretti en personne. Un passage éclair au ministère qui interroge.

Charlotte Bilger est en réalité la juge qui, en 2019, avait mis en examen François Bayrou et plusieurs cadres du MoDem pour « complicité de détournement de fonds publics » dans le dossier des emplois présumés fictifs au Parlement européen, rappelle Le Canard. L’enquête avait, en 2017, mené à la démission du président du MoDem du gouvernement, avec d’autres ministres centristes.

Un départ politique ?

Faut-il y voir un lien de cause à effet ? Le Canard s’interroge : cette affaire a-t-elle pu provoquer l’hostilité de l’actuelle directrice de cabinet du garde des Sceaux, Véronique Malbec, peu enthousiaste à l’idée d’accueillir une conseillère spéciale, ou celle du directeur adjoint de cabinet, Rémi Decout-Paolini, lui-même élu du MoDem ? L’éviction a dans tous les cas été validée par le ministre en personne. « Son recrutement envisagé n’a pas été à son terme, mais cela n’enlève rien à ses qualités », a confirmé la Chancellerie à l’hebdomadaire satirique.

L’intéressée avait pourtant renoncé à prendre la présidence de la cour d’assises de Paris en septembre, un poste prestigieux, pour rejoindre le cabinet d’Eric Dupond-Moretti. Pour Le Monde, ce départ expéditif « témoigne surtout de la marge de manœuvre très réduite dont dispose Eric Dupond-Moretti vis-à-vis de son administration ». L’ancien avocat travaille aujourd’hui avec un cabinet « dont il n’a choisi aucun membre ou presque ».



https://www.20minutes.fr

 

Et en parlant de François Bayrou, mis en examen pour « complicité de détournement de fonds publics » en 2019,

 

 

Bayrou nommé haut-commissaire au plan, une promotion qui interroge

Emmanuel Macron avait prévu de nommer François Bayrou haut-commissaire au plan, jeudi 3 septembre. C'est désormais chose faite, puisque le Premier ministre a confirmé cette nomination. Cette nomination signe le grand retour du patron du MoDem. Il devrait être rattaché à l'Elysée, et non au Premier ministre.

https://www.20minutes.fr

 

Bayrou nommé camarade commissaire au Plan ! - Insolentiae

Le commissariat général au Plan ou commissariat général du Plan (CGP) est une institution française ayant existé de 1946 à 2006, chargée de définir à titre indicatif la planification économique du pays, notamment via des plans quinquennaux. Le Plan cesse d'être un organe de planification pour prendre en 2006 le nom de " Centre d'analyse [...]

https://insolentiae.com


.

Pour compléter:

Une interview de Philippe Pascot de 2017 par Thinkerview qui n’a pas pris une ride.

 

 

 

Philippe PASCOT

Philippe Pascot était l’invité de FranceTvinfo en septembre 2019 à l’occasion de la sortie de son nouveau livre « mensonges d’état » édité chez Maxmilo.

Philippe Pascot - Quand le mensonge d'état devient la règle - FranceTVinfo

 

 

source des 2 vidéos:

 

Philippe Pascot, Corruption et Politique..

Une interview de Philippe Pascot de 2017 par Thinkerview qui n'a pas pris une ride. Il sort ce mois-ci un nouveau livre " mensonges d'état ", il répond aux question de France-Tv-Info sur la seconde vidéo. Partagez !

https://lesmoutonsenrages.fr

.