Posté le 13 septembre 2020

 

11 sept memorial-747734_960_720image pixabay

 

 

Strategika 51Un monde sans mémoire

La destruction de dizaines de millions de pages d’archives concernant ou liées aux guerres déclenchées au lendemain des fausses attaques du 11 septembre 2001 s’est achevée dans un silence absolu il y a moins de deux mois. Une quantité impressionnante de données digitales couvrant la période 2001-2020 a également disparu en dehors de tout circuit. Ironie du sort, les seules données préservées sont celles, très limitées, rendues publiques par WikiLeaks. Encore que l’on ne sait pas si cette fuite ne fut pas orchestrée de manière réfléchie pour créer une diversion épistémologique et passer sous silence des dossiers bien plus lourds.

Les organismes chargés de la collecte de données ne sont pas les seuls à supprimer la mémoire et à ériger l’amnésie comme un élément consubstantiel de la réalité ou du semblant de réalité. La plupart des médias ont simplement éliminé toute forme de profondeur et n’abordent plus les questions essentielles avec le recul nécessaire pour l’élaboration d’une perspective. L’analyse historique n’est plus un outil conceptuel. L’histoire comme les sciences dures est utilisée à des fins purement idéologiques et bientôt on ne saura plus ce qui c’est réellement passé dans un passé très récent. Tout est altéré. Des tonnes d’archives ont disparu de pays d’Europe orientale, des territoires de l’ex-Allemagne de l’Est, tandis que des pays d’Afrique et d’Europe occidentale se réinventent des mythes historiques n’ayant aucun rapport avec la réalité.

C’est la disparition de la mémoire dans un monde où prédomine l’écrit digital. C’est le nouveau monde. Un monde sans mémoire. 



https://strategika51.org

 

 

Via Ben garneau (la qualité du son n'est pas très bonne, augmentez le volume. Cette vidéo date de février 2018, mais le rappel peut être intéressant pour ceux qui ne l'auraient vu)

 

 

 

19 ans plus tard, des questions restent en suspens après les attentats du 11 septembre (TLAV)

Lorsque les historiens se pencheront sur l'année 2020, ils s'attacheront à comprendre les innombrables façons dont la crise du COVID-19 a affecté le monde. Il y aura des livres, des documentaires, des thèses et des émissions spéciales d'information qui interrogeront les hommes politiques et les responsables gouvernementaux qui ont joué un rôle majeur dans les événements qui se déroulent actuellement sous nos yeux.

https://www.crashdebug.fr

 


Mise à jours du 15/09/2020

"Afin d’aider à mettre un terme aux théories de conspiration du 11 septembre, JudicialWatch a poursuivi et obtenu les images de la caméra de stationnement du Pentagone de l’AA#77 percutant le Pentagon"

(à voir sur ce twitt ou sur le lien ci-dessous)

"… Vous voyez un avion vous ?"

source: https://www.dissept.com/14-septembre-2020/


 

 

11-Septembre : 11 ans d'enquêtes par Panamza

Mossad, clan Epstein, explosifs pré-installés, délits d'initiés, pré-connaissance des attentats : découvrez le vaste dossier de Panamza -constitué depuis 2008- au sujet de la mystification américano-sioniste du 11-Septembre. Chaque année, à la date du 11 septembre, c'est la même mise en scène : la Maison Blanche commémore ostensiblement l'évènement.

http://www.panamza.com

 

 

Les deux 11 septembre qui firent histoire

Il y a 47 ans, le 11 septembre 1973, la Moneda, Parlement du gouvernement chilien, est bombardée par des avions de chasse. Le président, Salvador Allende, l'ennemi juré de Washington et de l'oligarchie chilienne, s'y trouve présent, comme il en a l'habitude tous les matins.

http://humanisme.blogspot.com

 

La série des 11 se poursuit, et ce sont toujours les même qui sont aux commandes:

 

Que de 11, que de 11 !

Je me suis amusée à relever quelques dates clé concernant la fausse pandémie. Il ressort de mes recherches que le 11 sort souvent, nombre gagnant sur la roulette du coronacircus. En numérologie, le nombre 11 est un nombre maître, tout comme ses arcanes supérieurs, le 22 et le 33.

https://bistrobarblog.blogspot.com


/