Posté le 15 septembre 2020

 

5GcartefranceCapture

 

Emmanuel Macron, la 5G et les Amish

Le discours d'Emmanuel Macron lundi devant des chefs d'entreprise du numérique et ses affirmations sur la 5G enflamme le débat et pose question : quelle importance est réellement accordée à la Convention citoyenne pour le climat ?
Avec le sens de la formule (parfois maladroite) qu’on lui connaît le président de la République s’est fait applaudir par la « French Tech » lundi soir, tout en déclenchant la colère des défenseurs de l’environnement (notamment), mardi matin. 
 
Sa formule choc pour expliquer que « évidemment » la France va passer à la 5G :
 
« J’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile. Je ne crois pas au modèle Amish »
 
La Convention citoyenne désavouée
 
Cette sortie intervient au lendemain de la tribune publiée dans le JDD publiée par soixante élus, maires et députés, dénonçant l’attribution des fréquences 5G aux opérateurs téléphoniques d’ici la fin du mois, « sans étude d’impact climatique et environnementale ni aucune concertation publique préalable ». 
 
Elle balaie surtout d’un revers de main la proposition de la Convention citoyenne pour le climat, qui, faisant remarquer que « le passage de la 4G vers la 5G générerait plus de 30% de consommation d’énergie carbonée en plus, sans réelle utilité », réclame un moratoire en attendant les résultats de l’évaluation de la 5G sur la santé et le climat. 
 
L’évaluation en question doit être menée par l’ANSES, avec un rapport attendu fin 2020/début 2021. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail avait précisé en janvier 2020 que l’on « manque de données scientifiques ». 
 
Lundi soir, Emmanuel Macron a poursuivi son discours : « Je ne crois pas que le modèle Amish permette de relever les défis de l’écologie contemporaine ». Ce qui lui vaut une réponse cinglante de l’écrivain et réalisateur Cyril Dion, par ailleurs garant de la Convention citoyenne pour le climat, ce mardi matin sur Twitter :
 
 
Le « quatrième joker » selon des sénateurs
 
Pourtant, ce moratoire sur la 5G ne faisait pas partie des « jokers » sortis par le président de la République lorsqu’il a été question de répondre favorablement aux 149 propositions de la Convention. Quoique…
 
Lors d’une table ronde qui s’est tenue début juillet au Sénat sur « les impacts sanitaires et environnementaux de la 5G », le président de la commission de l’Aménagement du territoire et du développement durable, le centriste Hervé Maurey avait prévenu : 
 
« Il s’agit en quelque sorte du quatrième joker brandi par l’exécutif aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat »
 
Les doutes sur les conséquences sanitaires et environnementales de la 5G ne se cantonnent donc pas, quand bien même d'aucuns voudraient le faire croire, à la sphère écologiste. Loin de là même. En mars, le président LR du Sénat Gérard Larcher a saisi le Haut conseil pour le climat pour avis sur l’empreinte carbone du déploiement de cette technologie. 
 
Et fin juin ce sont Olivier Véran, ministre de la Santé, et Elisabeth Borne, alors ministre de la Transition écologique, qui avaient écrit au Premier ministre (alors Edouard Philippe), pour lui demander « d’attendre l’évaluation sanitaire de la 5G par l’ANSES pour finaliser l’attribution des fréquences et lancer les déploiements ». 
 
Voilà qui commence à faire beaucoup d'Amish...


http://www.francesoir.fr

 

Pour voir la vidéo de cette comparaison stupide de Macron sur les Amish

 

VIDÉO. Alors que l’attribution des fréquences de cette technologie mobile doit débuter à la fin du mois, la gauche et les écologistes réclament un moratoire et un débat public.

" Oui, la France va prendre le tournant de la 5G ", a lancé Emmanuel Macron, lundi 14 septembre, devant des entreprises du numérique, en ironisant sur ceux qui préféreraient " le modèle amish " et le " retour à la lampe à huile ", au lendemain de la demande de moratoire de 70 élus de gauche et écologistes.

https://www.nouvelobs.com

 

 

Qui sont les Amish, évoqués par Emmanuel Macron à propos de la 5G ?

Emmanuel Macron a utilisé ce mardi une comparaison surprenante pour dénoncer les opposants à la 5G. Le Président de la République a expliqué qu'il ne croyait pas au "modèle Amish". Mais à quoi fait-il référence ? Les Amish constituent un mouvement religieux chrétien né en Europe mais présent aujourd'hui surtout aux Etats-Unis.

https://www.cnews.fr

 

5Gmacron

 

Un sondage accablant pour la 5G: deux Français sur trois sont des "Amish"...

l'essentiel Un sondage OpinionWay réalisé les 26 et 27 août révèle le très fort rejet que suscite la technologie 5G en France. Ce mardi matin, Emmanuel Macron a comparé les opposants à cette nouvelle technologie aux "Amish".

https://www.ladepeche.fr

 

 

Carte des villes françaises couvertes en 5G

Les opérateurs télécoms et constructeurs de téléphones se préparent au lancement du réseau mobile 5G.
Les premiers tests de déploiement 5G grandeur nature ont débuté en janvier 2018 dans plusieurs villes pilotes en France avec les opérateurs Orange, Bouygues Telecom, Free et SFR.
Au 1er avril 2020, l'Autorité de Régulation des Télécoms (ARCEP) a autorisé
462 antennes 5G pour des expérimentations.
Ces tests 5G expérimentaux sont menés par :
    • Orange avec 345 sites 5G autorisés,
    • SFR avec 43 sites 5G autorisés,
    • Bouygues Telecom avec 65 sites 5G
    • Free mobile avec 9 sites 5G.

Ce guichet permet à l’ARCEP de délivrer les autorisations d’utilisation des bandes de fréquences pressenties pour la 5G notamment dans les bandes 2,6 GHz TDD et 3,5 GHz à des fins d’expérimentation. Aujourd’hui, sur le territoire, certaines expérimentations sont terminées et d'autres sont toujours en cours de réalisation. D’autres acteurs, tels que Nokia ou encore Ericsson, réalisent également actuellement des tests sur le futur réseau 5G afin d’expérimenter d’autres usages comme l’internet des objets, la réalité virtuelle, la télémédecine …

Le lancement de la 5G en France

Actuellement en cours d’expérimentation dans plusieurs villes françaises pilotes, les premières offres 5G seront commercialisées dès 2020. Rappelons, en effet, que l’attribution des fréquences 5G doit intervenir dès le début de l’année prochaine. Concrètement, les premiers déploiements pourront commencer très rapidement après cette attribution des licences 5G.

En ce qui concerne les objectifs de déploiements 5G en France, la Commission Européenne a fixé à chaque pays membre dans sa feuille de route, une couverture 5G d’au moins une grande ville en 2020 ainsi que toutes les grandes villes et les principaux axes de transport d’ici 2025. En France, le Gouvernement veut accélérer les déploiements et souhaite que la couverture 5G sur le territoire soit déjà présente dès 2020 dans plusieurs grandes villes.

..../....


https://www.ariase.com

 

 

Carte de la couverture 5G dans le monde

Les mesures collectées sont effectuées par les utilisateurs de l'application nPerf. Ce sont des mesures réalisées en conditions réelles, directement sur le terrain.

https://www.nperf.com