juridiqueexternal-content

« Allez, je vous donne une astuce issue de la psychologie comportementale, propre à l’ésotérisme.


Pour ce qui est de la fermeture des magasins, l’état a été très rusé. Il s’est contenté d’émettre un décret que les commerçants ont eux-mêmes -et sans le réaliser- mis en application !


Posez-vous la question si vous êtes commerçant dont la boutique est fermée et que vous êtes en colère :
« Qui a vraiment fermé mon officine ? Un Préfet ? Des gendarmes ? Des policiers ou… Moi-même ? »


Et pourquoi ça ne pouvait être que VOUS qui POUVIEZ fermer votre magasin ?


Réponse : parce qu’il s’agit d’une propriété privée et que PERSONNE, gendarme ou policier non munis d’un solide mandat, n’a le droit d’envoyer les mains sur vos serrures et grilles, pour les fermer à votre place et contre vôtre volonté.
Du moins, pas sans un acte écrit d’une haute instance de justice, cautionnée par un juge et diligenté par un huissier de justice, entouré de deux gendarmes (dont un OPJ, trois chevrons).
C’est d’ailleurs grâce à ce droit inaliénable à la propriété, que vous avez pu refouler courageusement les clients qui faisaient mine d’entrer dans votre commerce sans masque ! Comme quoi la peur ne vous a poussé qu’à agir que CONTRE vos semblables, vos clients, ceux qui vous font manger, ne vous en déplaise. Réveillez-vous !


Vous voilà donc avec plus personne à servir, même masqué, et en plus, c’est de votre pleine et entière volonté que VOUS avez fermé votre magasin. Avec vos propres mains ! Réalisez-vous ? Non, toujours pas ?


Personne ne l’a fait (ou ne le fera) à votre place, ce serait un abus de pouvoir relevant du pénal ! Renseignez-vous au sujet de l’amende prévue pour un représentant des forces de l’ordre qui abuserait de son pouvoir légal ! Vous verrez qui doit avoir le plus peur des représailles !


Alors cessez de trembler, regroupez-vous, créez un syndicat des commerçants de votre ville et n’avertissez QUE votre Maire, seul officier de police pour lequel vous avez effectivement votés (ce qui n’est pas le cas du Préfet, soit dit en passant), exerçant ainsi votre droit de contrôle sur les représentants de l’état (l’inverse étant illégal.) Votre Maire (au pire votre député) doit se positionner pour vous ou contre vous ou bien il ne devra plus jamais être élu mais être dénoncé comme collabo contre la souveraineté du peuple, seul régnant de droit.


Mais vous avez une autre option : continuer de vous lamenter en attendant que d’autres vous libèrent… De votre peur de vous assumer et de prouver votre volonté au lieu d’en discuter sans cesse sur les réseaux sociaux.


Pour info, un solide syndicat des commerçants serait un début, puis viendrait le syndicat des camionneurs ! Renseignez-vous sur le pouvoir qu’ils avaient en Amérique, il y a de nombreuses années de cela.
Je vous laisse deviner ce qu’ils pourraient faire avec leurs semi-remorques !  » Serge Baccino