BASLESMASQUES66

 

 

Il nous l’a dit:
 » La dictature au quotidien est bien réelle…. »
Et s’il faut rajouter des preuves, en voilà une autre;
La réaction devient vraiment urgente, car cela se passe dans toute la France.

*******

Par le collectif Bas les masques 66


AGIR ENSEMBLE ! A PARTAGER LARGEMENT !!!

VOILA CE QUI EST PROPOSE A TOUS CEUX QUI TROUVENT INACCEPTABLE LA PRÉSENCE POLICIÈRE A LA CANTINE (d’autant plus sans en avertir les parents), que vous ayez ou non des enfants dans les établissements concernés, que vous habitiez autour de Prades ou non, vous pouvez vous exprimer de toute la France, en fait.

 

RAPPEL DES FAITS :

Un midi de la semaine dernière, la cantine qui regroupe le collège Gustave Violet et les écoles primaires publiques de Prades, a été faite sous surveillance policière, pour vérifier le bon port du masque par les élèves.

La menace de sanction pour les contrevenants était de 3 jours d’exclusion de la cantine.

Nous ne savons toujours pas exactement comment et par qui a été demandée, puis décidée, cette intervention. Nous avons eu des infos contradictoires, y compris sur la justification.

Le collectif Bas Les Masques a envoyé un email aux « autorités » concernées, mais il semble que chacun doit s’exprimer, pour inonder au mieux en email et en coups de téléphone.

ALORS NOUS POUVONS (et DEVONS ?) DEMANDER DES EXPLICATIONS et FAIRE PART DU FAIT D’ÊTRE CHOQUÉ par la situation auprès des autorités concernées

–> au téléphone, auprès de la direction du service jeunesse (responsable des cantines) :

–> au téléphone auprès de la sous-préfecture de police :

–> par email :

aux écoles, collèges, Inspecteur académique, à la DASEN

… la liste n’est pas exhaustive…

 

Exemple de texte (à personnaliser si possible) :

 

Bonjour,

Des élèves ont signalé la présence, la semaine dernière, de gendarmes en uniforme sur le temps de restauration collective, pour vérifier le bon port du masque, et qu’une sanction pour les contrevenants leur avait été annoncée par le personnel : 3 jours d’exclusion de cantine.

Je suis profondément choqué par ce genre de pratiques, d’autant plus sans en informer les parents (ni avant, ni après l’intervention).

Je voudrais comprendre dans quel cadre cette intervention a pu avoir lieu, et quel est le protocole pour qu’elle puisse avoir lieu. Je suis inquiet quant à la disproportion d’une telle mesure, considérant que le bon port du masque devrait pouvoir être respecté sans la pression de forces de police mises sur nos enfants, qui subissent déjà beaucoup depuis plusieurs mois.

Cordialement,

Vous ajoutez et vous enlevez ce que vous voulez, et vous signez, en signalant (ou non) que vous êtes parent d’élèves des établissements concernés, ou si vous n’avez pas d’enfants dans les établissements en question (ou pas d’enfants du tout), que vous êtes concerné en tant qu’être humain ?

*******

 

 

Prades, son premier ministre et ses complotistes

Jean Castex s'enquiert régulièrement de l'état de santé de son fief des Pyrénées-Orientales dont il était le maire. La bourgade est plutôt ­épargnée par le Covid-19, mais la défiance instillée par les néoruraux antimasques gagne jusqu'aux notables de la ville, pourtant fidèles à " Jeannot ".

https://www.lemonde.fr

 

 

En complément à cette action, vous pouvez également vous joindre à l’opération « Oxymètre », proposée par l’association Réaction 19 (note du blog: l'association compte à ce jour plus de 60000 adhérents):

« Maître Carlo Brusa, avocat et fondateur du collectif Reaction 19 proposait, dans cette interview du 8 février, la mise en place d’une stratégie visant à recenser les méfaits du port du masque sur la santé des enfants qui les portent quotidiennement afin de pouvoir agir concrètement auprès du ministère de l’Education nationale. Les parents qui souhaitent participer doivent acheter un oxymètre (environ 22 euros) et mesurer le taux d’oxygène de leur enfant, chaque jour, avant son départ à l’école, collège ou lycée et le mesurer à nouveau à son retour. »

L’article complet avec les explication du protocole sur Nexus:

Magazine Nexus

 

 

 

Le lien sur Réaction 19: 

 

Actions en cours - Réaction 19

Réaction 19 mettra en œuvre tous les moyens juridiques et judiciaires dans toutes les actions individuels et collectives, ayant un lien avec les mesures législatives, décrétales et réglementaires, prises par les autorités françaises, de l'Union Européenne, et du monde, pour lutter contre la pandémie du Covid-19

https://reaction19.fr

 

 

Cette action concerne également les adultes travaillant dans des entreprises où le masque est obligatoire; vous trouverez le formulaire adéquate sur la page de Réaction 19, à laquelle vous devez adhérer (10€); car plus nombreux nous serons à nous réunir, moins nous serons dispersés pour agir.

 

 

 

 

 

 

 

Collectifs mobilisés pour une école sans masque - Enfance et libertés

carte de France des collectifs de parents mobilisés pour une école sans masque. Découvrez et rejoignez votre collectif local !