16/12/16

- Hâte-toi lentement: le Monopoly palestinien [vidéo]

 

monopolypalestinieen-images

Actuellement, le gouvernement israélien est ravi, on n'entend que très peu parler de la Palestine

 

Posté par Arkebi à 03:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


- Des drogues pour asservir les nations, la servitude moderne

 

Et dans "drogues", il faut englober tous les produits bigpharma&chimical

 

psychose44mk

Complot CIA MK ULTRA

Avant de commencer la lecture de cet article, et afin de lui donner de la substance, pour les rationalistes que vous êtes,  je vous conseille d’aller consulter la page wikipedia, vous y apprendrez que la  CIA est une pieuvre à 200 000 tentacules, qu’elle fut crée en 1947, et très important, qu’elle a un statut d’organisation indépendante du gouvernement des États-Unis. Autrement dit, bien qu’elle ait des comptes à rendre devant le Congrès et au gouvernement en place, la CIA est quasiment un état dans l’état et décide de sa politique et de ses actions.  C’est une chose que l’on ne sait pas forcément et qui explique quelques contradictions que l’on peut noter dans la politique extérieure étasunienne.  Le budget est gigantesque. (Ne sont pas mentionnées les « extras » dont l’Organisation est fortement soupçonnée, notamment grâce au trafic de drogue, qu’elle est sensée surveiller et contrôler mais qui laisserait quelques paquets de dollars dans les caisses au passage….)

.La CIA, fondée dans le cadre du National Security Act entré en vigueur le 18 septembre 19473,4, a son quartier général depuis 1961 sur le site de Langley, dans la ville de McLean en Virginie, aux États-Unis, à environ 40 km de Washington. Auparavant elle occupait des bâtiments délabrés connus sous le nom de Foggy Bottom, situés au 2430 E Street à Washington. Elle a le droit de garder secrètes la plupart de ses caractéristiques : nombre d’employés, budget1,note 2, etc.

D’après un document fourni par Edward Snowden, le budget alloué à la CIA pour l’année 2012 s’élève à 15,3 milliards de dollars2. Son budget en 2010 avait été évalué à 10 milliards de dollars américains, sur un programme de renseignement national s’élevant à 53 milliards5. En 2009, l’ensemble des seize agences de l’Intelligence Community avait un budget annuel de 75 milliards de dollars et employait quelque 200 000 personnes dans le monde, y compris des entrepreneurs privés6.

A ce propos, si vous aimez vous faire peur,  je vous conseille la lecture de « Le livre noir de la CIA » écrit par Yannick Denoël, un historien, sur la base d’archives déclassifiées. Vous comprendrez que ce que dit l’article ci-dessous bien que difficile à croire, n’est pas un montage délirant et que le complot n’est pas de notre coté.

Un mot rapide également sur l’auteur de l’article : Jon Rappoport est un journaliste d’investigation américain. Cet article (en anglais) vous donnera une bonne idée de son état d’esprit :« État profond versus individus ». Il dit :

Les gens qui dirigent la société s’appliquent à mettre en place des systèmes et des structures alignées et imbriquées, afin de créer de plus en plus importantes machines de contrôle. Je continue à revenir sur ce sujet, parce que toute la poussée de la civilisation moderne est de rendre l’individu éteint. (ou  : de faire disparaître l’individualité – extinct en anglais signifie aussi bien éteint que disparu ndlr)

 

CIA MK Ultra : des drogues pour déglinguer les nations

Par Jon Rappoport
Traduit par Hélios

|[Commentaire d’Hélios :

Si vous vous demandez quand, par qui et dans quelles circonstances a été créée l’immense panoplie des drogues psychotropes (agissant sur le psychisme) vendues actuellement par les laboratoires de Big Pharma, lisez cet article de Jon Rappoport. Pour résumer, sachez qu’elles sont le fruit du programme de contrôle mental de la CIA où l’on expérimente les drogues sur des humains pour les transformer chimiquement en zombies. Ne cherchez plus l’origine des effets secondaires de ces produits. Ils sont voulus

En anglais, le mot « drug » signifie aussi bien médicament que drogue. Sachant que ces substances entrainent quasi-généralement une addiction , j’ai gardé le mot drogue dans ma traduction. 

Pour des informations détaillées sur le MK Ultra, le blog vous propose un article en deux parties traduit il y a tout juste cinq ans. Voir ICI et ICI.]
——————————————————————————–

Des drogues pour transformer les individus… et bien sûr, par voie de conséquence, la société.

Les recherches en pharmacologie vont bien au-delà des brèves descriptions habituelles du MK Ultra.

Leur intention se trouve là, dans une archive :

Un document de la CIA fut ajouté à la transcription d’une séance de 1977 au Sénat américain concernant le MK Ultra, le programme de contrôle mental de la CIA.

On trouve le document à l’appendice C, débutant à la page 166. Il a été simplement intitulé « Ébauche » et daté du 5 mai 1955.

Il annonce : « Une partie du programme de recherche et de développement de la division pharmacologique est consacrée à la découverte des substances et méthodes suivantes : »

À la suite figurait une liste des drogues espérées avec leurs usages.

D’abord un peu de contexte : le MK Ultra n’a pas cessé en 1962 comme on l’a proclamé. Il a été basculé vers l’unité de recherche et de développement de l’agence.

John Marks est l’auteur du livre révolutionnaire, À la recherche du candidat Mandchou [1991], qui dénonçait le MK Ultra. Marks m’avait dit qu’un représentant de la CIA l’avait informé de la poursuite du MK Ultra après 1962 mais de manière encore plus discrète. Il lui fut dit aussi qu’il n’aurait jamais l’occasion de glaner la moindre information à ce sujet.

J’ai ajouté plus bas la liste des projets de la CIA de 1955 concernant sa recherche personnelle sur les drogues. L’éventail est ahurissant.

Quelques commentaires récoltés en étudiant la liste :

La CIA voulait découvrir des substances qui « irait dans le sens d’un raisonnement illogique et d’une impulsivité ». Il fallait prendre sérieusement en considération l’idée que les médications psychiatriques, les additifs alimentaires, les herbicides et les substances chimiques industrielles (comme les fluorures) satisferaient à terme ces exigences.

La CIA voulait trouver des produits chimiques qui « produiraient les signes et les symptômes de maladies reconnues réversibles ». Ce qui suggère de nombreuses possibilités – parmi lesquelles l’utilisation de drogues pour fabriquer des maladies et donner ainsi la fausse impression d’épidémies causées par des germes.

La CIA voulait trouver des drogues qui « entraineraient une amnésie ». L’idéal pour discréditer les lanceurs d’alerte, les dissidents, certains candidats politiques et les enquêteurs en général. (Scopolamine, par exemple.)

La CIA voulait découvrir des drogues qui engendreraient « une paralysie des jambes, une anémie aiguë, etc. » Une manière de faire décliner la santé des gens comme s’ils avaient une maladie.

La CIA voulait développer des drogues qui « altéreraient la structure de la personnalité » et donc induire une dépendance de la personne à autrui. Et pourquoi pas une dépendance plus générale, par exemple aux institutions, aux gouvernements ?

La CIA voulait trouver des produits chimiques qui « diminueraient l’ambition et l’efficacité des hommes au travail ». Ça ressemble à la description générale de la société en cours de dégradation.

En lisant la liste vous-même, vous verrez d’autres implications et possibilités.

Voici en 1955 les types de drogues recherchées par les hommes du MK Ultra de la CIA . Les énoncés qui suivent sont les propres citations de la CIA :

Une partie du programme de recherche et de développement de la division pharmacologique est consacrée à la découverte des substances et méthodes suivantes :

1. Substances qui favoriseront des idées illogiques et de l’impulsivité au point que l’individu receveur se verra discrédité en public.
2. Substances qui accroitront l’efficacité de l’activité mentale et la perception.
3. Des matières qui empêcheront ou contrecarreront l’effet intoxicant de l’alcool.
4. Des produits qui favoriseront l’effet intoxicant de l’alcool.
5. Des produits qui donneront les signes et symptômes de maladies reconnues réversibles pour qu’on puisse les utiliser pour une simulation, etc.
6. Substances qui faciliteront l’induction hypnotique ou amélioreront son emploi.
7. Substances qui amélioreront la capacité des individus à résister à la privation, à la torture et à la coercition durant un interrogatoire et pendant le dénommé « lavage de cerveau ».
8. Substances et méthodes physiques qui entraineront une amnésie des événements, avant et pendant leur utilisation.
9. Méthodes physiques de création de choc et de confusion étalés dans le temps et susceptibles d’être utilisées discrètement.
10. Substances qui engendreront un handicap physique comme une paralysie des jambes, une anémie aiguë, etc.
11. Substances qui produiront une « pure » euphorie sans retombée ultérieure.
12. Substances qui altéreront la structure de la personnalité de telle sorte que la tendance du sujet à se rendre dépendant de quelqu’un d’autre soit renforcée.
13. Une substance qui entrainera une confusion mentale, d’un genre tel que l’individu sous son influence trouvera difficile de continuer à mentir pendant un interrogatoire.
14. Des substances qui diminueront l’ambition et l’efficacité des hommes au travail si administrées en quantités indétectables.
15. Substances qui iront dans le sens d’une faiblesse ou d’une distorsion de la vue ou des facultés auditives, de préférable sans effets permanents.
16. Un comprimé qu’on peut discrètement faire avaler dans des boissons, de la nourriture, des cigarettes, en spray, etc., qui sera sans danger, créera un maximum d’amnésie et sera adapté à une utilisation par nos agents en fonction des cas.
17. Une substance qui pourra être administrée discrètement par les moyens ci-dessus et qui en très petite quantité rendra impossible toute activité physique, de quelque nature qu’elle soit.

 

SUITE ET FIN DE L’ARTICLE ICI :

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/12/cia-mk-ultra-des-drogues-pour.html#more



https://lesbrindherbes.org

 

Et pour compléter, cette vidéo en rappel

 

De la servitude moderne (vidéo géante pour réveiller les morts !)...

" Toute vérité passe par trois stades : En premier lieu on la ridiculise ; en deuxième lieu on s'y oppose violemment; enfin on l'accepte comme si elle allait de soi.

De la servitude moderne est un livre et un film documentaire de 52 minutes produits de manière totalement indépendante ; le livre (et le DVD qu’il contient) est distribué gratuitement dans certains lieux alternatifs en France et en Amérique latine. 

(…)

L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de lesclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Il a été fait dans le seul but d’attaquer frontalement l’organisation dominante du monde.

 

 

Posté par Arkebi à 02:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Les guerres sont des sacrifices humains à grande échelle

 

 

new-world-order



« Chaque personne assassinée dans la terreur nourrit BAAL et quelques autres entités démoniques présentement en plein contrôle ici sur terre. Plus il y a de terreur et de "Choc et Stupeur" [Du nom de l'opération américaine en Iraq], plus grand est le pouvoir accordé aux croyants. Et ils en ont besoin. Tous leurs anciens rituels, alignements et sources ne leurs procurent plus les énergies du premier rayon si convoitées, telles que canalisées par les rituels du Soleil Noir de Thulé. »

Don Bradley


À la lumière de ce qui précède, il est à présent clair qu'un grand nombre de guerres par le passé ont eu pour but de nourrir les "dieux" anciens, c'est à dire les démons, et pas seulement dans les sociétés mesoaméricaines, puisque ces cultes sacrificiels étaient pratiqués dans le monde entier et qu'ils avaient les mêmes destinataires, sous d'autres noms.

On comprend d'autant mieux l'importance du commandement "tu ne tueras point", qui, s'il était respecté, tarirait une source importante de la puissance des forces de l'Ombre.

Quand on étudie les dessous de la deuxième guerre mondiale, c'est encore plus évident. On sait maintenant que les camps opposés en présence à l'époque (capitalistes, nazis, communistes) ont été créés par le même groupe de pouvoir et n'étaient ennemis qu'en apparence.

Cette guerre a été sans conteste "une guerre fleurie".

Elle avait d'ailleurs été programmée de longue date, selon la lettre de Pike à Mazzini.

Peut-on en déduire que les guerres actuelles au Moyen-Orient, prémisses de la troisième guerre mondiale à venir, sont aussi des "guerres fleuries" ? En ce qui me concerne, il n'y a pas l'ombre d'un doute: oui. C'est pourquoi on peut observer tous ces double-jeux.

Ces guerres ne sont pas pour le pétrole, c'est un mensonge; leur objectif n'a rien de matérialiste, elles ont un but occulte: nourrir les entités déchues, abaisser le niveau vibratoire de la planète pour tenter contrebalancer les hautes énergies qui se déversent sur elle, préparer la troisième guerre mondiale en provoquant la colère des Musulmans contre "l'Occident",...

Mais il y a autre chose. Les sacrifices humains ne servent pas qu'à donner de l'énergie aux entités déchues vampiriques (et à obtenir leur soutien en échange):

« Je dois aussi vous parler de l'ouverture des "portails" pour entrer dans une "autre dimension". Je sais que cela ressemble à de la science-fiction, mais les Illuminati croient réellement qu'il existe d'autres dimensions spirituelles et que, pour passer dans l'une d'elles, il faut faire un sacrifice rituel important, juste pour "ouvrir le portail".
Il faut aussi commencer par accomplir un sacrifice pour "ouvrir le portail". »

Svali


« L'entité installée par rituel ne peut pas simplement retourner dans le corps [une fois éjectée], puisqu'il faut un RITUEL DU SANG pour pouvoir les introduire au départ. »

Don Bradley

..../....

Mais, dans un rituel de magie noire pour faire entrer les démons sur notre plan terrestre, il ne suffit pas de faire un sacrifice de sang, il faut aussi réciter une invocation:

« De grandes puissances attendent le moment où elles pourront agir comme Libératrices de l'humanité. Mais la porte ne peut leur être ouverte que par l'humanité elle-même. Elle sera ouverte par un acte collectif de volonté unifiée. Cette volonté unifiée s'exprimera par une invocation verbale et par un son précis. Cela se produira quand tous les disciples et les aspirants planétaires, quand tous les hommes et les femmes de bonne volonté de la planète, agiront simultanément dans le même sens. La porte ne s'ouvrira pas tant que cette invocation ne sera pas prononcée dans une volonté unique focalisée dans la même direction. Il est essentiel que tous ceux qui prononcent l'invocation, la prière ou la formule suggérée, agissent simultanément et de manière déterminée ».

Alice Bailey - L'extériorisation de la Hiérarchie.


Qui nous amènera à prononcer cette invocation ?

Extrait d'un interview de Cisco Wheeler, ex-membre sataniste de haut niveau (Mother of Darkness) dans la pyramide occulte Illuminati, par Wayne Morris:

Wayne Morris: « Qui sera donc cet Antichrist ? J'ai entendu parler d'un certain "Seigneur Maitreya". Est-il l'un des candidats à cette fonction ? »

Cisco Wheeler: « Il n'est qu'un précurseur, un disciple. Il vous faut comprendre le système luciférien des Illuminati. En fait, leur système dépend de ce que dit la parole de Dieu. Cela peut sembler blasphématoire… Mais lorsque Dieu a envoyé Son Fils sur la terre, Christ a choisi douze disciples, qui L'ont suivi. L'Antichrist sera aussi trois en un, et il aura aussi douze précurseurs. C'est le cas de Maitreya. Il n'est qu'un précurseur, comme Jean-Baptiste a été le précurseur de Jésus-Christ. »

http://rustyjames.canalblog.com

 

Choisissez votre interprétation des causes et des actes en lisant des faits avérés, regardez même dans les détails, car c'est bien connu, le diable se cache dan sles détails....

 

Posté par Arkebi à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15/12/16

- Jamais depuis Vichy notre intelligentsia ne s'était autant vautrée dans la fange...

 

syrie-guerre



Avec la prochaine libération d’Alep, le rêve des charlatans de la révolution syrienne vire au cauchemar, il prend des allures d’enfer dantesque.

Après des années de proclamations ronflantes sur la « victoire imminente » des "insurgés", cette aventure qui n’avait de révolution que le nom tourne au désastre. Elle s’effondre de toutes parts, disparaissant sous ses propres décombres. Après les rodomontades, voici la débandade ! Hagards, hirsutes, les desperados du takfir, exhumant de leur trou leurs carcasses fatiguées, finiront par se rendre les uns après les autres. Alep devait être la « capitale de la révolution syrienne ». Erreur. Elle est le cimetière d’une contre-révolution sponsorisée par Riyad. Abandonnant le terrain face à l’armée nationale, les mercenaires wahhabites, désormais, ont le choix entre la mort ou la reddition.


En sonnant le glas d’une insurrection télé-guidée de l’étranger, la débâcle d’Alep dissipe une énorme supercherie. Il aura fallu six années de malheur pour que cette tragédie provoquée et entretenue par une avalanche de pétrodollars sur fond de crise régionale apparaisse sous son vrai jour. Ce n’était pas une révolution, mais une opération ratée de regime change voulue par Washington et ses alliés. De l’aveu d’Hillary Clinton elle-même, cette opération fut menée en utilisant des organisations terroristes dont la maison-mère (Al-Qaïda) était déjà une coproduction saoudo-américaine dans les années 80. Al-Nosra, Daech et consorts, à leur tour, furent mis au service d’une stratégie du chaos qui visait à pulvériser les États de la région au profit d’entités ethno-confessionnelles dont la fragmentation garantirait la docilité.

Il en résulta une farce sanglante, désormais ensevelie sous les gravats de cette ville martyrisée par une guerre impitoyable que provoqua l’appétit de domination impérialiste allié au fanatisme sponsorisé de desperados crétinisés jusqu’au dernier centimètre cube de leur cerveau. Le pire n’est jamais sûr, dit-on, mais on eut droit à tout ce qu’il était possible de faire, y compris l’inimaginable ! Des dirigeants occidentaux qui prétendent combattre les terroristes tout en leur procurant des armes au nom des droits de l’homme. Des puissances étrangères qui infligent un embargo sur les médicaments à des populations civiles coupables de ne pas combattre leur gouvernement. Des familles royales sanguinaires et débauchées qui donnent des leçons de démocratie tout en sponsorisant la terreur. Des intellectuels français qui exigent comme un impératif moral le bombardement d’un pays qui ne nous a rien fait. C’est un triste privilège, mais il faut reconnaître que le drame syrien a généré un impressionnant florilège de saloperies.

Qu’on se souvienne seulement avec quels accents enflammés les chantres hexagonaux de cette révolution-bidon nous serinaient depuis six ans qu’une glorieuse insurrection allait mettre à bas l’odieuse tyrannie ! Jour après jour, ils noyaient hypocritement d’un écran de fumée humanitaire la haine que leur inspirait cet État syrien dont le seul tort était de rester debout face à la coalition prédatrice des puissances occidentales et des pétromonarchies corrompues. Sans vergogne, ils couvraient de leur clameur mensongère, en les attribuant aux soldats syriens défendant leur patrie menacée, les atrocités commises par des bandes criminelles dont l’ambition monomaniaque était d’imposer la charia wahhabite et de liquider les minorités confessionnelles.

On les a vus, on les a entendus pendant de longues années, ces charlatans. Les Jean-Pierre Filiu, François Burgat, Jean-Paul Chagnollaud, Pascal Boniface, Dominique Vidal, Ziad Majed, Romain Caillet, Bruno Tertrais et consorts intoxiquèrent l’opinion de leurs mensonges en respectant scrupuleusement le cahier des charges atlantiste. Experts en affabulation, ces mythomanes multi-cartes ont craché sur la Syrie, son peuple, son armée et son gouvernement. Ils n’ont cessé de les calomnier, relayés par des journalistes dont l’inculture n’avait d’égale que leur partialité. Niant l’évidence d’un mercenariat international financé par les pétromonarchies, ces pseudo-progressistes se sont rangés, servilement, du côté d’un obscurantisme wahhabite mis au service de l’impérialisme occidental. Prenant des grands airs, ils donnaient des leçons d’humanisme tout en tressant des couronnes aux milices mafieuses et sectaires qui détruisaient la Syrie. Faisant le tri entre les bonnes et les mauvaises victimes, ils brandissaient les droits de l’homme côté cour et soutenaient les tortionnaires takfiris côté jardin.

Pour incriminer le gouvernement syrien et ses alliés, ils voulaient enrôler au service de leur cause frelatée le sort des civils assiégés à Alep, mais en omettant de dire que 80% de ces civils se trouvaient dans les quartiers protégés par le gouvernement, et que les autres, retenus prisonniers par les djihadistes, étaient utilisés par ces glorieux « révolutionnaires » comme boucliers humains. Ils voulaient nous faire croire que l’aviation russe bombardait les hôpitaux d’Alep, mais sans préciser que la majorité des hôpitaux étaient à Alep-Ouest et subissaient le feu incessant et meurtrier des mortiers rebelles. Orchestrant une indignation sélective fondée sur le déni de réalité permanent, ils ont accrédité cette monumentale escroquerie des « Casques Blancs », brillamment démasquée par une courageuse journaliste, Vanessa Beeley, qui administra à ces fumistes une leçon définitive d’honnêteté intellectuelle et de probité professionnelle.

La reconquête de la deuxième ville de Syrie par l’armée nationale ne rend pas seulement l’espoir au peuple syrien, qui aperçoit désormais le bout du tunnel après tant de souffrances. Cette victoire d’une armée majoritairement composée de conscrits de confession sunnite (comme l’a récemment rappelé le géographe et excellent analyste Fabrice Balanche) ne dissipe pas seulement le mythe d’une guerre confessionnelle forgé de toutes pièces par les pousse-au-crime du wahhabisme. Cette reconquête balaye aussi d’un grand courant d’air frais, en ce victorieux mois de décembre, les miasmes putrides largués dans l’atmosphère par six années de propagande à grande échelle.

Orchestrée par les larbins de l’impérialisme US et les collabos de l’obscurantisme wahhabite (ce sont souvent les mêmes), cette propagande a diabolisé le gouvernement syrien en lui attribuant la responsabilité des crimes commis par ses adversaires. Elle a aussi diabolisé la Russie, dont l’intervention militaire en Syrie, contrairement à celle des pays de l’OTAN, respecte le droit international et frappe sans lésiner les terroristes de tous poils. Il faut vivre en France, ce pays de masochistes, pour voir la haine de la Russie se déchaîner, avec une rare violence, chaque fois qu’elle fait reculer les terroristes. À chaque défaite infligée sur le terrain aux commanditaires du massacre du Bataclan, nos charlatans hexagonaux, du gouvernement aux médias, se répandent en clameurs indignées !

Le drame syrien est un révélateur chimique. Jamais depuis Vichy notre intelligentsia ne s’était autant vautrée dans la fange, jamais elle n’avait mis un tel point de déshonneur à célébrer l’esprit collabo. Mais voilà, la roue tourne. Que reste-t-il aujourd’hui du dogme interventionniste cher aux néocons, au moment où Donald Trump le dénonce, où Vladimir Poutine mène le bal au Moyen-Orient et où l’État syrien expédie les mercenaires de Riyad dans les poubelles de l’histoire ? Doublement orphelins, les charlatans du droit-de-l’hommisme (à géométrie variable) risquent de perdre leur héros yankee, fatigué de mener des guerres stupides, et leur piétaille moyen-orientale, taillée en pièces par cette armée syrienne qu’ils méprisaient. Pour les charlatans, décidément, la fête est finie.

Bruno Guigue


http://echelledejacob.blogspot.fr

 

Posté par Arkebi à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Le tunnel des records entre en service (mise à jour et rappel)

 

Au delà des records cet ouvrage monumentale a fait beaucoup parler de lui sur internet, et très peu sur les médias traditionnels, il y a quelques temps, et pour cause.

Je vous propose pour commencer les informations que je qualifierai de "courantes", c'est simple, juste informel.

gothard-images


Dès ce 11 décembre 2016, les trains circulent normalement dans le tunnel de base du Saint Gothard. Le tunnel ferroviaire le plus long du monde permet de réduire le temps de parcours à travers les Alpes et du nord au sud de l’Europe et d’augmenter la quantité de marchandises transportées par le rail.


Après 17 ans de travaux et un investissement de 12 milliards de francs, le «projet du siècle» de la Suisse est devenu réalité.

Avec le changement d’horaire des Chemin de fer fédéraux (CFF) du 11 décembre, le nouveau tunnel entre officiellement en fonction.

Grâce à un parcours entièrement à plat, le tunnel de base permet de traverser les Alpes suisses en 20 minutes. Le trajet entre la Suisse alémanique et le Tessin, et par conséquent entre l’Allemagne et l’Italie se trouve réduit d’environ une demi-heure.

Mais ce nouvel axe nord-sud ne sera vraiment complet qu’avec l’ouverture du nouveau tunnel du Ceneri (à fin 2020) et l’achèvement des voies d’accès en Allemagne et en Italie (le fameux «corridor des 4 mètres»). Dès lors et dès lors seulement, le nombre de trains de marchandises pourra passer de 180 à 260 par jour. Et les convois seront en outre plus longs et plus lourds.

Dans le dossier multimedia de swissinfo.ch, vous trouverez tous les chiffres, les informations, les événements et les aspects historiques et politiques de cette grande aventure du Gothard.

http://www.swissinfo

Mais dans leur dossier vous ne trouverez évidemment pas ces vidéos de la céremonie d'inauguration du 1er juin 2016, vous donnant une explication du coté morbide, maccabre, satanique, de l'évènement

gothard2-images


La céremonie satanique du tunnel du Gothard

Mercredi 1 Juin, l'inauguration du tunnel du Saint-Gothard (le plus long du monde) a donné lieu à un spectacle ahurissant qui a enflammé l'internet et embarrassé les médias présents sur place. Il faut dire qu'à cette occasion, les invités ont assisté à une chorégraphie particulièrement grotesque, bizarre, malsaine et inappropriée qui a plongé la plupart d'entre eux dans un désarroi total.
Avec cette affaire, préparez vous à plonger dans le monde de demain, un monde dévasté par les guerres et les cataclysmes mais un monde auquel l'élite occulte s'est consciencieusement préparée depuis des années voire des décennies.

Voilà quel est l'enjeu réel de cette affaire et il ne s'agira pas seulement de dénoncer le satanisme ou le mauvais goût supposé d'une certaine élite dirigeante mais de se préparer à une modification radicale du cours de nos existences.
Vidéo de présentation (7m31s) :
Pour les endurcis, Lien vers la cérémonie en entier (plus de 6h !!!)


La cérémonie satanique du tunnel du Gothard - Les symboles - 1ère partie (19m47s)

 


La cérémonie satanique du tunnel du Gothard - Les symboles - seconde partie (33m07s)

 


Comme à l'accoutumé, à chacun de faire son opinion mais les faits sont là, et ils ne nous les ont pas cachés.

Posté par Arkebi à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09/12/16

- 4 agences de presse influencent toute la population mondiale

diresction-images

« Les agences de presse sont rarement le point de mire du public. Pourtant, elles sont parmi les catégories de médias les plus influentes et en même temps parmi les moins connues. Ce sont des institutions clé avec une importance substantielle pour chaque système de médias. Elles sont le centre nerveux invisible qui relie toutes les parties de ce système. » (Wolfang Vyslozil, ancien gérant d’APA)

C’est l’un des aspects les plus importants de notre système médiatique – et, pourtant, presque inconnu du public ; la plus grande partie des nouvelles internationales dans tous les médias principaux provient de quatre agences de presse seulement : New York, Londres, Paris et Berlin. La position de monopole de ces agences a plusieurs conséquences : elles déterminent le choix des reportages, elles décident de quoi on parle et de quoi on ne parle pas, et il est évident que les reportages sont très uniformes et ils sont souvent simplement copiés.

Ainsi, par exemple, les médias principaux n’ont pas parlé de la procession de paix en Ukraine et du voyage de paix à Moscou, puisque selon la radio-télévision suisse SRF les grandes agences de presse n’en ont rien dit. Kla.tv au contraire a donné l’information sur la procession de paix et était même présent lors du départ du voyage de paix à Berlin et à l’arrivée du convoi de paix à Moscou. A la fin de l’émission, vous trouverez encore une fois les liens des émissions sur la procession et les témoignages du voyage de paix.

Mais regardons encore une fois de plus près la procession de paix en Ukraine :

Le 27 juillet 2016 la procession de paix organisée par l’église orthodoxe russe arrivait au centre de Kiev. Le but était d’inciter le gouvernement de Kiev à mettre fin à la guerre dans le Donbass. Des participants parlent d’environ 100 000 personnes qui seraient arrivées à Kiev. D’autres parlent de chiffres allant jusqu’à un million de personnes qui ont passé la nuit dans Kiev et autour de Kiev dans de nombreux camps de tentes, chez des milliers de particuliers, dans des institutions religieuses et des hospices et qui, après la procession, sont rentrées chez elles dans des cars et des trains en grand nombre. Le gouvernement de Kiev s’est bien gardé de révéler le vrai chiffre. La procession de paix a été minimisée par les médias principaux occidentaux ou n’a pas du tout été mentionnée bien que les images en disent long. Le 25 juillet 2016 il a été demandé à la radio-télévision suisse pourquoi ils n’informaient pas de la procession de paix. Leur réponse a été la suivante :

« A ce jour, nous n’avons reçu des agences indépendantes, dont nous recevons des images (Reuters, AP, A.F.P.), aucune information et aucun matériel vidéo concernant cette marche. Selon les recherches de notre correspondant, la marche n’est pas aussi importante que prétendu. »

Ainsi, pour les Ukrainiens humiliés, les médias principaux portent à juste titre le nom de Presse de mensonges !

Mais qui se trouve exactement derrière ces agences de presse ? Pour voir cela nous passons l’antenne à notre studio de Coblence :

Merci bien au studio de Dresde ! Oui, qui se trouve derrière ces grandes agences de presse… ?

1.) L’agence américaine Associated Press (AP) Avec plus de 4 000 employés dans le monde entier, AP appartient aux entreprises de médias des Etats-Unis et a sa rédaction principale à New York. Les informations de l’AP sont utilisées par environ 12 000 médias et atteignent ainsi chaque jour plus de la moitié de la population mondiale.

2.) L’Agence France Presse (A.F.P.), qui est quasiment publique, a son siège à Paris et emploie également environ 4 000 personnes. Chaque jour l’A.F.P. expédie plus de 3 000 informations et 2 500 photos à des médias dans le monde entier.

3.) L’agence britannique Reuters à Londres, est une agence privée, et emploie un peu plus de 3 000 personnes. En 2008 Reuters a été acheté par Thomson le patron canadien des médias – une des 25 personnes les plus riches du monde – et a fusionné en Thomson Reuters dont le siège est à New York.

4.) L’agence de presse allemande (DPA) emploie environ 1 000 journalistes dans environ cent pays. La DPA possède des maisons d’édition de médias allemands et des stations de radiodiffusion. Sa rédaction principale est depuis 2010 dans la maison d’Axel Springer à Berlin. La DPA collabore étroitement avec l’AP américaine et possède la licence pour la commercialisation des services de l’AP dans l’espace germanophone.

Si ce sont seulement ces quatre agences qui diffusent les informations des actualités mondiales, cela signifie que le droit de la population mondiale à la liberté de la presse et à la liberté d’opinion est bafoué.

A côté des quatre grandes agences de presse, il y a encore diverses agences nationales plus petites. En Autriche et en Suisse ce sont :

• L’Agence de Presse autrichienne (APA) avec environ 165 rédacteurs. L’APA possède des journaux quotidiens autrichiens et l’ORF.

• L’Agence de Presse Suisse (SDA) avec environ 150 employés, possède des maisons d’édition de médias suisses, dont Tamedia et la groupe NZZ ainsi que SRG.

Le SDA et l’APA ne disposent d’aucun réseau propre de correspondants à l’étranger. Au lieu de cela ils collaborent avec la DPA et les grandes agences pour avoir accès aux nouvelles internationales et informer leurs médias nationaux sur l’actualité mondiale. C’est pourquoi finalement le choix et la direction tendancieuse des reportages d’Autriche et de Suisse sont déterminés presque exclusivement par les grandes agences de presse.

Mesdames et messieurs, ces faits n’indiquent-ils pas clairement que la population n’est pas informée de manière équilibrée sur les intentions des gouvernements et la situation réelle et que nous ne pouvons plus parler d’un journalisme libre et indépendant ?

Ainsi – et exactement pour cette raison – soutenez, vous aussi, les nouveaux médias et plates-formes indépendants, comme par exemple AZK (www.anti-zensur.info) et Kla.tv (www.kla.tv).

de brm/dd/br/el

 

Posté par Arkebi à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07/12/16

- La télépathie synthétique ou controle psychotronique de vos pensées

 

77170463_p

La télépathie synthétique aussi connue sous le nom de psychotronique  est un terme utilisé pour décrire le processus par lequel se fait l'interface Neuro-computer. Le signal électromagnétique produit par la pensée humaine est intercepté, traité par un ordinateur puis renvoyé au cerveau. (ref 1,2,3,4)

 

Histoire
En 1967, Edmond M. Dewan a publié un article dans la revue Nature qui faisait  référence au contrôle des ondes Alpha ,  les faisant "switcher"  on / off, pour produire un code Morse (ref 5) en utilisant un EEG. 
Dewan et d'autres chercheurs par la suite ont réussis à transmettre des mots et des phrases juste par la pensée.
En 1976, Robert G. Malech c'est vu attribué aux USA le brevet  3951134 pour l'influence à distance sur les ondes du cerveau à l'aide d'une radio(ref 6). 

..../....

USA brevet 6,011,991, attribué en Janvier 4, 2000, décrit une méthode de  contrôle du cerveau humain à distance pour communiquer. Déposé en Décembre 7, 1998, un brevet décrivait un système capable d'enregistrer une onde cérébrale à l'aide d' un capteur et la transmettre via un satellite à un ordinateur pour l'analyser. Cette analyse déterminerai si un individu pouvait communiquer un "mot, phrase, ou une pensée qui correspondrait au signal initial" (ref 8).
Théorie
La télépathie synthétique peut être caractérisée par 2 groupes majeurs, l'un passif et l'autre actif. Un opérateur radar peut être passif ou actif.
La réception passive c'est l'aptitude de "lire" un signal sans en transmettre un autre. C'est comparable à l'écoute d'une station radio - le cerveau génère une onde électromagnétique qui peut être captée à distance. La qualité de l'interception dépend de la sensibilité du récepteur. Cette dernière est caractérisée par sa longueur d'onde et la qualité des filtres.
La plupart des chercheurs au budget limité utiliseront pour cette étude un EEG ou un appareil équivalent aux performances plus ou moins rapprochées.    
 Pour cette même étude, les militaires ont bénéficié d'un budget colossale pour  développer cette technologie de surveillance (ref 9). Ce système de surveillance portant nom TEMPEST. En 2001, le congres américain c'est opposé à cet arme "Space weapons" (ref 10). Ironie le mot tempest comme verbe signifie RAGE et comme nom c'est un orage. 
Robert G. Malech's a déposé un brevet( en 1976) d'une machine qui en émettant une onde électromagnétique interfère après IMPACT  avec les ondes du cerveau humain. L'onde de choc retour est captée par la machine qui l'amplifie, la module pour ensuite l'envoyer vers un computer pour être  analysée et traitée. http://humanrights.yuku.com/topic/541    
Domaines de recherches actuelles
En 2010, les militaires américains ont avoués à "demi-mots" des recherches dans ce domaine pendant la "guerre froide". Des documents dé-classifiés ont été mis à la disposition du grand publique. Mais d'autres sources officieuses indiquent que ces armes sont actuellement déployés dans des zones de combat pour dérouter les troupes ennemies.  On soupçonne, d'autre part,  l'utilisation de ces armes sur des civils et pour la déstabilisation de certains gouvernements à travers le monde (ref 11, 12).
Aujourd'hui, la communication militaire sur le "terrain" semble silencieuse et discrète. 
  • Plus de 4 million $ ont étés attribués à DARPA pour l'an fiscal 2009/2010 afin de développer un système appelé- "Silent Talk" (ref 13). Les recherches sont menées par The Cognitive NeuroSystems Lab at UC Irvine (ref 14). 
  • Un budget équivalent de 4 million $ a été alloué par l'armée à une institution civile en l’occurrence the University of California pour la fabrication d'un computer dédié à "synthetic telepathy"(ref 15). Les recherches devraient déterminer, utilisant EEG, la signature neurale d'un mot avant sa vocalisation et surtout savoir si le modèle ainsi repéré pouvait être généralisable (ref 16). 
  • Cette étude complète un programme de 70 $ initié en 2000 qui avait pour but de développer un hardware pouvant s'adapter aux métabolismes de son utilisateur (militaire)- (ref 17)
  •  Des images ont étés extraites du cerveau. Japan's ATR Computational Neuroscience Laboratories ont réussis à reconstituer des images que le sujet regardait. Le but suprême de ce projet est de pouvoir visualiser en temps réel l'image de la rétine et celle qu'on imagine dans sa tête et cela implique aussi les rêves (ref 18).
Les systèmes basée sur l'intelligence artificielle dits AI déterminent des sensations, des impressions mentales, l'humour et des conversations pour se faire une idée de la personnalité de la victime. Ces systèmes intelligents non seulement peuvent générer des monologues mais ils peuvent aussi être utilisés comme moyens de communications et de même mener des interrogatoires. 
Les derniers modèles en étude chez UC Irvine pour l'armée Américaine (ref 19).
Il parait qu'ils seront encore plus PERFORMANTS  pour combattre l'espionnage "industriel" et surtout le terrorisme. 
Des systèmes moins "performants"sont déjà opérationnels et déployés en toute discrétion par le monde.
Usages militaires        
     
Les militaires les utilisent "strictement"pour la communication de leurs agents en service, pour les interrogatoires de "suspects" et bien-sur pour la collecte de renseignements à l'insu de la source. 
Il subsiste incompréhensiblement un problème majeur lors de son utilisation comme moyen de communication. On ne peut pas identifier malencontreusement l'origine de la transmission.  
Ainsi la télépathie synthétique a ses limites quand on l'utilise pour la communication à moins de s'équiper d'un casque muni d'un système de cryptage.
 Donc inefficace pour l'instant en situation de combat. 
La télépathie syntéthique, qui reste quand même une intrusion, requiert  une concentration particulière soutenue qui risque d'être fatale sur un champ de combat. 
En ce qui concerne la collecte de renseignements, la télépathie synthétique a encore ses limites. En d'autres termes, la manipulation psychologique est un facteur clé dans la collecte d'information et cela même fausse les données.  
Dans la pratique, la surveillance passive du monologue intérieur sur une longue période de temps (mois, années) est probablement la méthode la plus efficace de collecte de renseignements.
Plus la BASE DE DONNÉES est fournie et plus le système est fiable... 
 Disposant de la capacité de placer une personne dans un état d'hypnose, celle-ci  est souvent conseillée par les théoriciens de la conspiration.
Pour formuler la pensée, le cerveau ne dispose que d'un pipeline "imposé" à travers lequel l'information est traitée. Ainsi le canal de communication "Computer-Cerveau" étant  DÉLIMITÉ on a plus de chance de perfectionner et d'affiner la technologie. Le cerveau possédant des milliards de connexions synaptiques aléatoires simultanées, il fallait commencé par isoler une zone pour pouvoir prétendre comprendre le fonctionnement de cet organe.         
 Pour formuler la pensée, le cerveau dispose d'un pipeline à travers lequel l'information est traitée (ref 20).
À la base, les impulsions guident le comportement humain et la manipulation de ces impulsions donne un avantage stratégique à la fois de combat et des situations politiques. En modifiant les facteurs de motivation d'un sujet ou du groupe cible, il est plus facile de guider leur décision.
C'est pour çà qu'il faut intervenir en amont du processus de décision de la cible.
Un avantage certain en temps de guerre dans des situations de combat ou pour des décisions politiques critiques. 
Par génération d'impulsions, généralement communes à tous les humains, contre une foule de manifestants - on peut entraîner sa dispersion ou bien sa volonté de coopérer avec les autorités. 
Ce type de télépathie synthétique est sans doute un argument politique d'appoint puisque il supprime la dissidence.(Ref 21)
Le transfert à la mémoire, à court et à long terme, peut être inhibée par cette perturbation signalétique. Ainsi une Amnésie (rétrograde et antérograde) peut être provoquée.  Tout signal qui  interfère sur le fonctionnement normal du cerveau peut l’affecter d'une façon ou d'une autre.(ref 22)
 Les systèmes de vision et audition pourraient également être compromis, comme avec n'importe quel système de traitement de données, la corruption des entrées se traduirait par des hallucinations, un peu comme les effets du LSD. 
Avec une interface propre à ces régions, des évènements tels que «enlèvements extraterrestres» ou «voir Dieu» pourrait être assez facilement truqués. 
Sous le prétexte de "maladie mentale"  les victimes sont INTERNES  pour servir de COBAYES. (Ref 23, 24, 25)
Uniformité du Spectre du Son Silencieux  
                                               

L'ouïe humaine est à peu près dans la gamme de fréquences de 20 Hz-20 à 
20 kHz _ mais un adulte perd la capacité d'entendre les gammes supérieures à mesure qu'il vieillit. En plus, la plupart des radios bon marché, ont une diffusion limitée qui rendra la diffusion du message subliminal silencieux  inefficace.(ref 28)

Pour parer à cette déficience technique on tentera d'exploiter les capacités naturelles de l'être humain, à savoir :
1. Amplification du  signal radio via la capacité des cellules à une certaine fréquence.
2. Démodulation du signal radio via la capacité des cellules à propager les ondes.
Cela n'est pas aussi bizarre que çà paraisse (ref 29)
CONTROLE DU CERVEAU 


La croyance populaire dans l'existence de probables complots par le monde et la référence ancrée  à la science-fiction facilitera l’endoctrinement et fera accepter  au monde que l'esprit humain peut être contrôlé à distance. 
Une fois endoctrinés, les individus peuvent être transformés en automates aveugles et contrôlés directement par des ordinateurs.(ref 30)
 Avoir des agents-dormants ou des assassins en territoire ennemi ( ?)


Interféré à distance pour "écrire" au cerveau est possible grâce à une interférence électrique.(ref 31)


La STIMULATION magnétique trans-crânienne produit des interférences qui troublent les sensations et les sentiments. (ref 32)
 L'amplitude  du  signal" extérieur" généré devra être plus faible que celle du système nerveux de la cible. Une amplitude supérieure du signal pourrait interrompre le flux neuronales qui pourraient entraîner la mort. 
Il existe 2 méthodes pour pousser un individu à tuer un autre à la disposition de la télépathie synthétique : 

  • La première c'est de tirer avantage des "prédispositions" d' un individu afin  qu'il use ses capacités pour tuer une cible condamnée.
  • la seconde consiste à corrompre leur mental en le contrôlant et en amplifiant les pulsions de l'un pour qu'il tue l'autre (ref 33, 34) 
Dans les deux cas, les mécanismes sous-jacents sont les mêmes, à donner des impulsions et des sensations qui exhorte l'individu à commettre un assassinat. 


Ce n'est pas l'hypnose, mais simplement de la manipulation presque  physiologique à l'insu des cibles.
Un autre domaine un peu moins violent et plus 'utile' serait la manipulation des hommes politiques (ref 35)
Pensées, sensations et impulsions  peuvent être manipuler pour influencer les politiques et les gens prenant 'les décisions". Le même "processus" peut être utilisé sur la population pour oublier les "promesses politiques"  ou bien on peut maintenir l'influence de certains "groupes". Condamner ainsi le choix libre et faire taire sur la libre expression.(ref 36)
  
Les gouvernants du Monde ENTIER devraient se concerter pour éviter tout dérapage inconscient - La maturation et l'expansion de cette technologie n'est plus à prouver.  


Sur la'toile' la liste des victimes s'allonge un peu plus chaque jour (ref 37)


Pour éviter la PSYCHOSE et lever le voile sur cette technologie - Il faudra peut-être répondre à la question : 
' Qui a le DROIT de manipuler à distance sans l'accord du "manipulé" ? '

   
LA LOI
Le terme "psychotronique" - raccourci de psycho-électronique ( ref 38)  a été proposé dans l'ordonnance de 2001  _ Bill H.R. 2977 Space Preservation qui a  a mis "psychotronic"  dans la liste des armes spatiales qui devrait probablement être interdits (ref 39).
En 2001, le President Vladimir V. Putin a intégré un paragraphe dans la loi pour rendre illégal l'usage des armes électromagnétiques et des armes psychotroniques pour éviter les dérapages. 
Cet acte peut être qualifié de contre nature et son originalité ne peut pas excuser sa CRUAUTÉ.   AI médiation qui utilise une MACHINE  contre l'HOMME est en total contradiction avec la Convention de Genève qui impose une éthique aux hommes. Et surtout à ceux utilisant les machines.  
Le parlement Européen a adopté une résolution le 28 Janvier 1999 [38]28.1.99
Environment, security and foreign affairs A4-0005/99:

La résolution portée sur l’interdiction d'acquérir la technologie des nouvelles  armes dîtes  "non-létal"  et leurs développements.
 
sources :
 
1. http://www.msnbc.msn.com/id/27162401/ - Army developing 'synthetic telepathy'
2. http://timesofindia.indiatimes.com/HealthSci/US_army_developing_synthetic_telepathy/articleshow/3596708.cms - US army developing synthetic telepathy
3.url=http://io9.com/5038464/army-sinks-millions-into-synthetic-telepathy-research - Army Sinks Millions Into "Synthetic Telepathy" Research
4. http://io9.com/5065304/tips-and-tricks-for-mind-control-from-the-us-military - Tips and Tricks for Mind Control from the US Military
5. http://cnslab.ss.uci.edu/muri/research.html#Dewan - MURI: Synthetic Telepathy
6. http://v3.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=US&NR=3951134&KC=&FT=E - Apparatus and method for remotely monitoring and altering brain waves
7. http://cnslab.ss.uci.edu/muri/research.html#FarwellDonchin - MURI: Synthetic Telepathy
http://sarroub.blogspot.fr/2010/12/telepathie-synthetique-aussi-connue.html

 

Source: Rusty James News

Posté par Arkebi à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06/12/16

- Alep: La grande tricherie mise à découvert

 

Alep-3Lorsque les terroristes se révèlent être des mercenaires à la solde de la coalition internationale, la lutte contre les terroristes prend un tout autre sens.

Déjà, certains milieux, à l’affût d’informations de sources crédibles, avaient dénoncé des liens directs de Washington et de la Coalition internationale avec les terroristes. Ces informations, prises au sérieux par beaucoup d’autres intervenants, avaient amplement circulé sur le Net, mais de là à convaincre le grand public qu’il en était bien ainsi, ce n’était pas encore chose faite.

Ce qui se passe présentement à Alep, ville de 1 693 603 habitants, met à découvert cette grande mise en scène d’une coalition internationale qui se proclame contre le terrorisme tout en l’alimentant, le soutenant et l’orientant militairement.

Les derniers évènements de la confrontation des forces gouvernementales syriennes et de ses alliés contre ces terroristes qui utilisent la population locale comme bouclier humain mettent en évidence ces liens étroits qui existent entre ces terroristes et Washington.

De fait, pendant que l’armée arabe syrienne et ses alliés combattent fermement ces terroristes, Washington et la presse qui en est l’écho transforment ces combats contre ces terroristes en combats contre les civils et le peuple syrien. Voici ce qu’écrit le journaliste- analyste, Bill Van Auken, sous le titre Le New York Times exprime la fureur de Washington sur la débâcle en Syrie.

« Les troupes syriennes, soutenues par les combattants du Hezbollah du Liban et les milices chiites d’Irak, ont réussi à envahir près de la moitié de la partie orientale d’Alep, que les « rebelles », une coalition des milices dominée par la filiale syrienne d’Al-Qaïda, le Front al-Nosra, avait tenue pendant plus de quatre ans. »

La consolidation du contrôle gouvernemental sur l’ensemble d’Alep, désormais presque universellement reconnue comme inévitable, priverait ces forces, soutenues par les Américains de leur dernier bastion urbain, et placerait tous les principaux centres de population de la Syrie sous le contrôle du gouvernement.

Pour le Times, c’est vraiment un choc. Depuis que le président Barack Obama a déclaré en 2011 que« Assad doit partir », et que la CIA et le Pentagone, travaillant avec les dictatures monarchiques les plus réactionnaires au Moyen-Orient – Arabie Saoudite, Qatar, Émirats Arabes Unis – afin de fournir des armes et de l’argent pour soutenir les mercenaires djihadistes, le Times, « le journal de référence » des États-Unis, a fonctionné comme le principal propagandiste pour un changement de régime en Syrie.

À Alep-Est, tandis que les combattants islamistes reculent, les civils-otages peuvent enfin fuir les violents combats et rejoindre des camps d’accueil… mis en place par le «régime». Cherchez l’erreur. Mais les médias meanstream, eux, persistent.

Autant les médias se portaient à la défense de ces pauvres civils, cibles perpétuelles des attaques des forces armées gouvernementales, autant leur libération et hébergement dans des milieux sécurisés par ce même gouvernement est passé sous-silence. Ce sont plutôt ces pauvres terroristes qui les préoccupent, lesquels doivent laisser la place aux forces légitimes du gouvernement syrien. Tout indique que Assad, contrairement à ce dont les forces de la coalition internationale rêvaient, ne partira pas. Tout indique également que le peuple, enfin libéré de ces terroristes, dans cette région d’Alep, s’en réjouit pleinement.

Le vent vient de tourner et ces terroristes qui faisaient la pluie et le beau temps dans cette partie d’Alep, se retrouvent pris au piège d’une coalition internationale de l’armée gouvernementale syrienne qui avance d’un pas ferme vers la reprise des espaces occupées par ces terroristes. Ce qui devient une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent la libération de cette partie d’Alep, sous contrôle des terroristes, devient une mauvaise nouvelle pour ceux qui se présentent pour les défenseurs des populations civiles tout en soutenant ces terroristes confrontés à une défaite inévitable. Une fois que nous savons que ces terroristes sont des leurs au service de la cause visant le départ du président Bachar Al Assad, nous pouvons comprendre qu’ils souhaitent les sauver de l’extermination qui les attend.

C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre le représentant des Nations Unies, Staffan de Mistura, qui exhorte les combattants d’Al-Nosra à quitter au plus vite Alep. Il faut également comprendre dans ce même contexte les dernières propositions de Washington présentées à la Russie pour faciliter l’évacuation des terroristes d’Alep.

« «Jusqu’à maintenant, tous les pourparlers entre la Russie et les Etats-Unis sur la Syrie butaient contre l’intention des Américains de mettre en œuvre des dispositions qui auraient pu faire sortir les combattants du Front al-Cham qui contrôle les combattants dans la partie non-libérée d’Alep-est. Pourtant, les propositions faites par Kerry maintenant sont conformes aux approches des experts russes», a déclaré Sergueï Lavrov à Rome le 3 décembre après la rencontre avec son homologue américain. »

Ce n’est toutefois pas chose faite, puisqu’on annonce à l’instant même des attaques de la population civile avec des lance-roquettes de la part de la dénommée armée libre, soutenue et financée par Washington.

« L’Armée syrienne libre (ASL, opposition) a attaqué aux lance-roquettes multiples le quartier de Salah-al-Din à Alep, a annoncé dimanche le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. »

Vladimir Poutine, dans sa récente intervention devant les parlementaires russes a dénoncé avec force l’usage que font certains états des groupements terroristes pour atteindre leurs objectifs de changement de régime.

« La Russie s’oppose catégoriquement à l’utilisation d’organisations terroristes par des États pour atteindre leurs buts politiques, idéologiques et autres. Moscou condamne le terrorisme sous toutes ses formes et croit que l’acte terroriste ne peut être justifié par des motifs idéologiques, politiques, religieux, raciaux, ni par n’importe quels autres. »

Si Barack Obama se plaint de la désinformation, il ne peut que s’en prendre à lui-même qui l’alimente par des mensonges toujours de plus en plus gros. Il est au cœur d’un immense système fondé sur le mensonge et qu’il entretient à travers sa présidence.

 

La guerre pour la vérité fait lever les boucliers de la censure qui ne cesse de se multiplier dans les médias, dans les agences gouvernementales, dans les réseaux sociaux. Tout récemment, l’Union Européenne a émis une résolution visant à limiter l’accès des réseaux à l’information russe.

Ce que nous reprochions à l’ex URSS est ce que l’Occident applique au niveau de l’information, c’est à dire la censure la plus stricte.

Oscar Fortin | 4 décembre 2016

 

Posté par Arkebi à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04/12/16

- Quand un expert remet les pendules à l'heure à la rédaction de France info sur le réel de la situation syrienne à Alep

 

Sur France info, ce 30 novembre, l'historien spécialiste de la Syrie, Frédéric Pichon, a mis les pendules à l'heure face à la propaganda atlantiste diffusée par les médias d'Etat. Auteur du livre, "Pourquoi l'Occident s'est trompé" a dressé un tableau beaucoup moins manichéen de la situation que celui que la journaliste à l'antenne faisait passer à ses auditeurs.

En effet, après avoir interviewé un habitant d'Alep-Est qui prétendait se sentir menacé par le régime syrien et vouloir rester malgré de prétendus tracts distribués par les forces d'Assad les incitant à partir sous peine "d'anéantissement" en leur disant que "le monde les avait abandonnés" (dans le reportage radiophonique on entend un bébé pleurer en arrière-fond), la journaliste s'est adressée à Frédéric Pichon pour lui demander justement pourquoi le monde avait abandonné les "rebelles" et la Syrie.


C'est alors que le spécialiste a du expliquer gentiment à la journaliste ce qu'il se passait en Syrie et l'amener à prendre contact avec la réalité... du terrain. Il a signifié que la "rébellion" à Alep était une "rébellion islamiste" (djihadiste) qui n'avait plus rien à voir avec l'opposition politique de 2011 et que les 50.000 personnes qui quittaient Alep le faisaient pour se réfugier dans les zones détenues par les forces gouvernementales et kurdes. En somme pour fuir les exactions des milices islamistes qui sont présentées sur France info comme des "rebelles". L'expert a pu également préciser que ces "rebelles islamistes" n'étaient plus soutenus par la Turquie depuis l'été suite aux accords entre la Russie et la Turquie ce qui a modifié la donne à Alep. Il a également déclaré qu'il doutait de la propagande venant des "rebelles" d'Alep notamment des photos d'enfants diffusées dans les médias en disant qu'il y avait du vrai et du faux.

Puis à la journaliste qui essayait de soutenir l'action française sur la réunion du conseil de sécurité sur la Syrie en se demandant si cela pourrait favoriser une intervention sur la situation syrienne, l'expert lui a rétorqué que les errements de la France de par son soutien au Qatar et l'Arabie saoudite (qui arment les rebelles islamistes d'Alep) décrédibilisaient l'action française et sa légitimité sur ce dossier.

Voilà un expert qui aide les auditeurs à prendre contact avec le réel de la situation syrienne malgré la propagande atlantiste pro-djihadiste qui sévit dans les médias d'Etat.

syrie-ob_7b8196_alep-est2

 

PROPAGANDE EN SYRIE, RAPPEL:

 

- Du prix Nobel à l'Oscar ? Les Casques blancs syriens dans la tourmente après une fausse vidéo virale - Les Mystères d'Arkébi

Déjà sujette à de nombreuses controverses, l'organisation des Casques blancs est de nouveau sous le feu des critiques après avoir mis en scène une fausse vidéo de sauvetage en Syrie pour créer le buzz sur internet : le "mannequin challenge".

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 

Posté par Arkebi à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Voila comment la révolution étasunienne va se dérouler, et pourrait arriver en France

 

états-unis-images"Chocs à l'américaine"



À la fin de 2012, Peter Turchin, professeur à l’Université du Connecticut, a fait une déclaration surprenante. Sur la base d’une analyse des bouleversements révolutionnaires à travers l’histoire, il a constaté qu’il y avait trois conditions sociales en place, peu de temps avant toutes les épidémies majeures de violence sociale :

- une augmentation de la population dans l’élite ;

- une diminution du niveau de vie des masses ;

- et des niveaux énormes d’endettement de l’État.

Le modèle statistique que son équipe a développé [1] suggère que sur cette base, une vague majeure de bouleversement social et de violence révolutionnaire est prévue aux États-Unis en 2020.

Son modèle n’avait aucun moyen de prédire qui dirigerait le pays. Mais l’élection de cette semaine donne une indication de la façon dont c’est susceptible de se dérouler.

Prenons la première condition, que Turchin appelle la « surproduction d’élite », définie comme « un nombre accru d’aspirants pour l’offre limitée de positions d’élite ». Les États-Unis d’Amérique sont clairement dans cette direction depuis un certain temps, le nombre de milliardaires étant multiplié par plus de dix entre 1987 (41 milliardaires) et 2012 (425 milliardaires). Mais la classe dirigeante partagée entre, par exemple, les industriels et les financiers, a apparemment atteint le point culminant avec le duel Trump contre Clinton. Comme l’explique Turchin, l’« augmentation de la concurrence intra-élite conduit à la formation de réseaux de mécénat rivaux, rivalisant pour les récompenses de l’État ». En effet, sur la base de l’analyse de milliers d’incidents de violence civile dans l’histoire du monde, Turchin a conclu que l’« indicateur le plus fiable de l’effondrement de l’État et de l’instabilité politique élevée, était la surproduction d’élite ».

La seconde condition, « la misère populaire », est aussi bien avancée. Quarante-six millions de citoyens des Etats-Unis d’Amérique vivent dans la pauvreté (définis comme recevant un revenu inférieur à ce qui est nécessaire pour couvrir leurs besoins de base), tandis que plus de 12 millions de ménages étasuniens sont maintenant considérés comme en insécurité alimentaire. Alors que ce chiffre est en baisse constante depuis 2011 (il atteignait alors plus de 15 millions), il reste au-dessus de ses niveaux d’avant la récession (avant 2007). Les politiques de Trump sont susceptibles d’inverser fortement cette baisse. La deuxième promesse de Trump dans son « contrat avec les électeurs » est un « gel de l’embauche sur tous les emplois fédéraux », ce qui représente un nouvel assaut sur les emplois dans le secteur public. Cela s’ajoute à ce qui semble être une promesse de mettre fin au financement direct de l’éducation publique (selon ses mots, « réorienter l’argent de l’éducation vers […] les parents ») et mettre fin à tout le financement fédéral des soi-disant « villes-sanctuaires », c’est-à-dire les villes qui n’ordonnent pas à l’État de harceler les immigrants ou forcent les employeurs à révéler la nationalité de leurs travailleurs. Ces villes sont parmi les plus peuplées du pays, y compris New York, Los Angeles, Dallas, Minneapolis et plus de deux douzaines d’autres.

De concert avec son intention avouée de réduire les impôts pour les riches, y compris la réduction de la taxe professionnelle de 35% à 15%, de briser les droits des travailleurs (sous le slogan de la déréglementation) et de supprimer le peu d’accès aux soins de santé qui a été mis à la disposition des pauvres avec l’Obamacare – sans parler de sa menace de commencer une guerre commerciale avec la Chine – la pauvreté semble prête à monter en flèche. Il n’est pas difficile de voir comment les troubles sociaux suivront.

Quant à la troisième condition – « l’endettement du gouvernement » – il est difficile de voir comment les réductions d’impôts massives que Trump a proposées peuvent conduire à autre chose.

Turchin écrit que :

« comme toutes ces tendances s’intensifient, le résultat final est la crise financière de l’État, sa faillite et la perte conséquente du contrôle militaire ; des mouvements d’élite menant à des rébellions régionales et nationale ; et une combinaison de soulèvements mobilisés par l’élite et les populations, qui consommeront une rupture d’avec l’autorité centrale ».

Mais Trump se prépare aussi à cela. Sont exonérés de ses réductions de dépenses publiques, bien sûr, les budgets de la police et les budgets militaires, qu’il promet d’augmenter. Et quand il a été interrogé sur la question de la brutalité policière l’année dernière, Trump a dit qu’il voulait voir la police recevoir plus de pouvoirs. En d’autres termes, l’impunité tacite qui existe actuellement pour la violence policière semble légalisée. Et l’Histoire montre qu’il n’y a rien de tel que l’impunité de la police pour déclencher une émeute.

Pendant ce temps, comme sa politique ne parviendra pas à donner au pays le lait et le miel qu’il a promis, la diabolisation des boucs émissaires se poursuivra. Ayant déjà promis de rassembler et d’expulser deux millions d’immigrants, et d’interdire aux musulmans d’entrer aux États-Unis, il est déjà clair qui seront ces boucs émissaires. Cependant, aussi bien que vers les migrants, la colère populaire sera dirigée vers tous les libéraux à l’eau de rose qui l’auront empêché de mener sa guerre promise contre eux : qu’il s’agisse des membres du Congrès, des juges, des syndicats, des groupes de pression, etc. Une combinaison d’un pouvoir accru de l’exécutif et de l’utilisation de sa masse électorale nouvellement mobilisée sera dirigée vers la purge de ces « ennemis à l’intérieur ».

« Mon modèle [2] suggère que le prochain pic de violence sera pire que celui de 1970 », dit Turchin, « parce que les variables démographiques telles que les salaires, les niveaux de vie et un certain nombre de mesures amenant à des confrontations intra-élite sont toutes bien pires de nos jours. » Tout ce qui reste à voir est qui va gagner.

Dan Glazebrook pour CounterPunch

Original : « So This is How the US Revolution Will Unfold ». Usa, November 15, 2016

* Dan Glazebrook est un journaliste politique et auteur de Division et ruine : La stratégie impériale de l’Ouest à l’ère de la crise.

CounterPunch. Usa, le 15 novembre 2016 –

* * *
Note du Saker Francophone

L’auteur utilise les recherches de Peter Turchin pour montrer à quel point Trump a un horrible programme, qui va donner un poids déterminant aux facteurs révolutionnaires définis par le chercheur. La parti pris de l’auteur est tout à fait pertinent pour analyser l’avenir et il aurait été probablement encore plus pertinent, s’il avait utilisé cette grille de lecture pour passer au crible la politique d’Obama, qui n’a pas réduit le budget de l’armée ni tenté sérieusement de couper les ailes des financiers. La politique annoncée par Trump est cependant très suspecte, sur certains points comme l’endettement et nous serons amenés à nous y pencher attentivement.

L’autre point intéressant est qu’il prévoit que les gens de gauche et les libéraux seront désignés à la vindicte populaire. La triangulation d’un conflit par les élites, manipulant deux groupes de population irréconciliables et se radicalisant, se met en place. D’un côté la classe moyenne blanche qui s’accroche à son modèle de méritocratie par le travail et, de l’autre, toutes les minorités plus une part de l’aile gauche, accrochée à ses idéaux de mondialisation heureuse. Il sera difficile de réconcilier ces deux groupes, alors que tant d’huile est jetée sur le feu et que le gâteau des ressources se rétrécit.

Traduit de la anglais pour le Saker Fr : par Hervé, vérifié par Wayan, relu par nadine

El Correo de la diaspora, Paris, le 28 novembre 2016.

Notes

[1Le modèle statistique que son équipe a développé fut évalué dans plusieurs études de cas empiriques : sur les débuts de l’Angleterre moderne, Dynastie Han (206 av. J.-C. à 220 apr. J.-C.) et la Dynastie Tang(618 - 907) en China et l’Empire romain.

[2La cliodynamique est un domaine de recherche pluridisciplinaire visant à décrire des dynamiques historiques par le biais de modèles mathématiques.


 

  Cherchez dans le programme "fuillon" et vous y trouverez quelques "intentions-propositions" similaires au programme qui Tromp.... et qui peuvent donc amener à une situation identique.... mais n'est-ce pas là le but rechercher de tous ces oligarques.

Ne nous y trompons pas, l'élection avec farce force et trumpettes d'un financier a été orchestré au plus haut de la maison Piscou....

 

Révélation : Crise constitutionnelle : Trump & Pence forcés de se retirer

La preuve de la fraude électorale existe. Elle a été mise sous le boisseau pour des " raisons de sécurité nationale ", et nous sommes tous royalement " cocufiés " .
..../....

Voici ce que l’on sait :

– Grâce à des programmes qui se sont effacés, il y a eu un détournement massif des votes électroniques. Exactement ce qu’avait prévu le site InfoWars. Tout cela afin de confier les clés des États à Trump.

– Il n’y a aucune possibilité statistique qu’un candidat puisse perdre le vote populaire de plus de deux millions de voix et gagner l’élection.

– Il y a maintenant des preuves tangibles de fraude massive par de faux électeurs dans le Wisconsin et d’autres États. Cela montre une énorme conspiration délictueuse derrière la candidature de Trump.

– Le président Obama, comme c’est toujours le cas, trahit le peuple en restant silencieux et en « faisant ce qui est juste », ce qui veut toujours dire pour lui, « ce qu’on lui dit de faire ».

Ce n’est pas le jeu politique. Il n’y a aucun moyen de s’en sortir. Il n’y a pas eu d’élections, elle a été entièrement truquée, pas seulement les trucs ordinaires, le vidage interdit des rouleaux de listes de votes suite au « plantage informatique » des machines à voter, et l’habituelle fraude électorale.

..../....

Avez-vous vraiment cru que s’était une vraie élection ?



http://reseauinternational.net

 

Ici, en France, le petit macronneau fait son cheval de Troie boulot, et son chemin....

 

L'essayiste Mathieu Laine rêve d'une alliance Fillon-Macron

Présidentielle. Pour l'essayiste Mathieu Laine, les visions économiques des deux hommes convergent.
Intellectuel libéral et président du cabinet de conseil Altermind, Mathieu Laine soutient Emmanuel Macron, avec lequel il " échange tous les jours ". Il parle aussi régulièrement avec François Fillon. Il rêve d'une " alliance " entre ces deux libéraux.

http://www.leparisien.fr

 

Ratisser large:

1/action de recueillir en promenant le rateau, ex ratisser les feuilles mortes.

2/fam: ratiboiser, ruiner

 

Présidentielle : après la victoire de Fillon à la primaire, Macron propose à Bayrou de le rejoindre

Le leader du mouvement "En Marche !" entend rallier les soutiens d'Alain Juppé déçus du résultat de la primaire de la droite et du centre. A commencer par le maire de Pau. Celui-ci laisse en effet planer le doute sur son soutien à François Fillon.



révolution-fleur-images

Et peut importe la couleur, on l'aura !

Posté par Arkebi à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :