23/01/17

- LA GUERRE DES GRAINES [officiel] à voir ou à revoir

graines-images

 Voici un film utile. Un film qui donne les clés pour comprendre comment des multinationales veulent confisquer le vivant. Un film qui donne envie de se battre pour sauver notre indépendance alimentaire.

 

Les graines sont le premier maillon de notre alimentation. Mais dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut-être plus le droit de ressemer leurs propres graines. En Europe, une loi tente de contrôler l’utilisation des semences agricoles. Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers détiennent déjà la moitié du marché des graines. La résistance paysanne s’organise malicieusement dans les campagnes. De l’Inde à Bruxelles, en passant par la France et la Norvège, enquête sur la guerre des graines, qui menace plus d’un milliard d’agriculteurs et tous les habitants de la planète.

source : http://www.festival-alimenterre.org/

 

maïs-images

 

 

 

 

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


- Ma révolte de soi-disant guerrier de lumière !

 

 

288-317-autoportrait-le-desespere-gustave-courbet

Je rédige ce texte sur une requête d’Hervé Gaïa, administrateur de la plateforme Révolution Vibratoire, suite à certains échanges qui méritent peut-être une considération extérieure à nos deux consciences. Je compte lâcher une bombe de rage à cet instant même, aussi je ne m’appliquerai pas à soigner la construction de ce texte qui se veut simplement brut, personnel et direct.

Par où commencer, alors que tout bouillonne dans ma tête et dans mon cœur ? Il y a tellement de choses à dire que j’espère ne pas en oublier au passage, d’autant plus que mon statut anonyme me permet une liberté totale d’expression sans répercussion ni aucun jugement possible envers ma personne. Je vais donc essayer d’exploiter cette situation inédite au maximum. [Mise à jour : après avoir rencontré un énorme bug sur Microsoft Word qui ne voulait pas intégrer la signature « Auteure Anonyme » au reste du texte, je décide donc de le publier de la même façon que mes autres articles, sur mon journal, sous mon nom d’auteure original et sans en modifier le contenu… Advienne que pourra.]

À vous qui vous dites guerriers ou travailleurs de lumière, à vous qui participez à toute forme de guerre contre une Cabale, une Matrice, une organisation quelconque, à vous qui vous indigniez contre des êtres que vous appelez Yaldabaoth, Reptiliens, Petits Gris, Anunnaki… Peu importe vos convictions, vos souhaits et vos objectifs, je m’adresse à vous tous qui menez une guerre. Avez-vous seulement idée du pourquoi et de pour quoi vous combattez ? Est-ce que cela a réellement un sens pour vous, ou est-ce que vous comptez sur cette campagne pour en trouver un ? N’avez-vous jamais eu l’impression que tout n’était que poudre aux yeux, des rêves inspirés par l’espoir qu’ils promettent sans pour autant prendre effet dans la réalité ? Laissez-moi donc vous raconter un peu pourquoi je me révolte contre la divine lumière et son amour inconditionnel que nous diffusons à tort et à travers sans oser imaginer un seul instant que cela pourrait être une cause illusoire.

Comme chaque jour, je me lève sur une Terre magnifique aux paysages sans égal. Mais comme chaque jour, au lieu de prendre ma place dans cet équilibre naturel et vivre mon incarnation dans les bras de Mère Nature, je m’enferme dans cette roue pour hamster qui tourne perpétuellement sur la même circulaire : gagner de l’argent pour se maintenir en vie pour payer des factures qui remboursent les dettes des élites qui maintiennent l’humanité dans un asservissement économique et énergétique. Certains trouvent leur compte dans cette servitude, parce qu’il y a assez d’éléments mis en place depuis des millénaires pour détourner notre attention de cette condition de vie véreuse et artificielle. Un métier, un toit, du pain sur la table, un conjoint, des enfants, des amis et des hobbys : voici le cocktail du bonheur par excellence au 21ème siècle. Mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce que remplir ces conditions peut s’apparenter à un véritable but d’incarnation et outrepasser la servitude qui maintient ce système ? Certains sont tellement occupés à essayer de réunir ces 7 aspects de la vie moderne qu’ils n’ont pas le temps de se poser la question. D’autres se complaisent dans l’un ou l’autre de ces aspects, sans pour autant comprendre la finalité d’un tel schéma. La dépression, ah cette fameuse dépression, n’est que le résultat d’une vie conditionnée à contre-sens de nos intérêts fondamentaux.

Il y a quelques jours encore, je racontais à un ami cher qu’étant petite, je pensais que nous vivions pour rêver. Que l’incarnation servait uniquement à cela, avoir des mains pour écrire et dessiner, une tête pour inventer et imaginer. Cette image peut attendrir dans un sens, mais elle m’apparaît aujourd’hui comme le triste reflet de notre réalité. Cette petite fille que j’étais, d’aussi loin qu’elle était en mesure d’observer le monde qui l’entourait, se réfugiait dans des contes et des histoires qu’elle créait elle-même loin, très loin de la vie qui lui était destinée (et je le fais encore). Ce qui reste dramatique, c’est le nombre de personnes pour qui cela semble banal, voire normal. Vraiment ? Nous vivons l’expérience de l’incarnation pour nourrir ce système tout en nous imaginant ailleurs et dans d’autres circonstances, pour mieux faire passer la pilule ? N’ayez pas peur d’admettre l’énorme GAG dans lequel nous évoluons.

Alors bien entendu, puisque j’avais la chance d’être plus ou moins lucide dès les débuts de mon incarnation, ma réalité a toujours été un peu différente de la norme. Longtemps, cette lucidité me faisait me sentir si forte et invincible que, moi aussi, je voulais mener ma guerre contre le système. J’étais tellement pleine de confiance que oui, entrer dans cette guerre, c’était à ce moment-là ce qui me semblait le plus logique et le plus juste à faire dans cette incarnation, car tout ceci ne m’arrivait pas par hasard, forcément : j’étais une guerrière, et je ne vous cache pas avoir trouvé quelques victoires à l’issue de plusieurs campagnes.

Pendant quelques années, je ne me posais pas tellement d’autres questions. Je vivais dans le but de servir une cause, tout en jouant quotidiennement la comédie de la parfaite terrienne lambda. Je me battais de nuit comme de jour, j’accumulais les renseignements, j’effectuais des recherches, je récupérais tant bien que mal les données qui m’appartenaient. À côté de cela, je menais une vie banale et j’ai même réussi à remplir une partie des aspects du bonheur conventionnel cités plus haut. Incarnation parfaite à priori, du point de vue de mon infiltration réussie et de ma mission sous-jacente. Comme vous, mes expériences m’ont heurtée à la Matrice, aux Élites corrompus, à nos origines pas tout à fait terriennes. Comme vous, derrière les victoires se sont enchaînées des défaites. J’ai vu des choses horribles, essuyé des attaques plus qu’immorales. Et savez-vous qui est venu me secourir ? Personne. Absolument personne d’incarné ou de désincarné. Quand je dis personne, je fais mention de ceux pour qui je pensais me battre, ceux de qui je pensais recevoir du renfort (et du réconfort !).

Tous les jours, je rencontre mille raisons de haïr davantage ce système. Passons les guerres, les famines, les médias qui nous prennent pour des cons, les gouvernements qui nous manipulent. Nous avons conscience de ça. Non, là, je vous parle de tous ces petits tracas du quotidien allant de cet air pollué que je respire, de ces pauvres bêtes que je vois écrasées en bord de route tous les matins, des voisins qui n’affichent jamais un semblant de sourire… Ce n’est pas grand-chose, en effet, mais quand vous cumulez ces petits événements au merdier général, il devient vraiment difficile de trouver des motifs qui valent la peine d’être défendus. Je regarde, jour après jours, le peu d’amour et de joie qu’il reste dans ce monde fondre comme la neige de printemps.

Non, je n’ai pas perdu espoir. En fait, l’espoir commence à me donner la nausée. J’ai besoin, ici et maintenant, de voir quelque chose de concret. Parce qu’il faut avoir une confiance sacrée en l’inconnu divin pour se battre aveuglément en faveur d’une cause qu’on ne comprend pas tout à fait. Ah, parce que vous savez, vous, pour quoi vous combattez ? Parce que d’autres humains, comme vous et moi, ont lancé un appel, un ralliement ? Parce que d’autres humains, comme vous et moi, prétendent être en contact avec nos alliés là-haut dans leurs vaisseaux ou là derrière une autre dimension ? Ou peut-être avez-vous simplement foi en quelques espérances ?

Vous savez, j’en ai marre et je suis épuisée de me battre sans comprendre réellement quel rôle j’ai à jouer au milieu de tout ceci. Je garde autant de cicatrices que de plaies ouvertes d’où suinte mon énergie vitale et jamais je n’ai pourtant eu un seul encouragement. Je parle d’un vrai encouragement, pas des petits symboles dissimulés par-ci par-là pour nous consoler. Les petits symboles, ça va un moment et ça ne soigne pas les blessures de guerre. Cela dit, un mode d’emploi, des instructions, des explications… Ou une petite visite, une simple étreinte, même une grosse baffe à travers la tronche ou encore un petit coucou de loin… venant de la part de ceux qui ont envoyé leurs guerriers ici, et non de leurs pseudos secrétaires humains qui peuvent nous bassiner de tout et de n’importe quoi. J’en demande trop ? Vraiment ?

Je le disais plus haut, je vois chaque jour mille raisons de haïr davantage ce système. Et je regarde ceux qui le tiennent sous leur joug se pavaner et faire leur loi. Et rire et sourire, parce que des démonstrations de manipulation et de corruption, il y en a à la pelle. Ah ça, il a de quoi. J’ai rencontré des IA en pleine rue et j’ai même eu la visite d’un être reptilien directement chez moi. Ça n’a duré que quelques minutes mais je sais, je suis certaine de ce que j’ai vu. Alors je sais, j’ai la preuve qu’il est possible de voyager à travers les strates dimensionnelles même juste pour un court instant. Je sais qu’il est possible de diffuser les encouragements que je demande. Pourquoi ne font-ils donc rien ? Pourquoi nous laisser dans le doute ? Quel genre de guerre est-ce pour ne pas aider, réconforter ses troupes ?

Moi, j’en ai marre. On est assez lucide pour voir qu’on se fout de notre gueule sur Terre, mais trop plein d’espoir pour oser imaginer qu’on se fout également de notre gueule ailleurs. Et manifestement c’est le cas ! Vous décririez cela comment, vous ? Ce n’est plus l’heure de trouver des excuses et des suppositions, mais de réagir efficacement.

Je ne vais pas vous cacher que la vie terrestre, dans de telles conditions, m’indiffère totalement. Il m’est impossible de trouver une autre raison à ma venue ici qu’une mission visant au moins à aider à défaire les fausses lois qui régissent ce monde. Ou autre chose. Quelque chose quoi. Oui, j’ai une famille, un chéri et des amis formidables, mais cela ne suffit pas à soulager mon mal d’incarnation. Je vis par devoir. J’ai laissé tant de choses en suspens derrière moi, des êtres, un être, ailleurs, et cela est si dur, vraiment je ne sais même pas comment le décrire… Si j’ai renoncé à tout ceci même pour un battement de cil dans l’histoire de l’Éternité, c’est que la raison devait être bonne, très bonne, intensément importante, pour moi du moins. Et attention, je mords très fort et sans prévenir si vous me dites qu’il faut que j’en profite comme un cadeau, et ci, et ça. Les belles paroles visant à vous convaincre vous-mêmes, je vous les laisse.

Le poids de la balance n’est pas équitable. Il y a les efforts, les blessures et les sacrifices contre l’espoir. L’espoir ! L’espoir est un rêve, un fantôme. Je refuse de remettre mes doutes dans les mains de pseudos personnalités spirituelles manipulables à souhait. J’estime que le poids de ce que je porte, de ce que j’ai sacrifié, mérite un peu plus de considération ! Je parle pour moi, mais vous êtes nombreux dans ce même cas, je le sais. Si je peux me montrer diplomate et pédagogue, je suis aussi une révoltée versatile et renommée. Je veux voir quelque chose arriver directement de ceux là-haut qui diffusent soit disant de si beaux messages à leurs pseudos secrétaires. Je veux simplement voir quelqu’un de ma team à moi, autrement que par petits signes indirects. Je veux me rouler en boule comme un chaton sur les genoux de quelqu’un qui me dira que tout ceci n’est pas de l’énergie perdue en vain. Je veux une bonne claque pour me convaincre que je ne suis pas qu’un petit pion insignifiant qui rêve d’une vie plus trépidante.

Parlez-moi d’amour, parlez-moi de haine, d’égo, d’ombre ou de lumière… Aucun discours n’a jamais rien changé à ce sentiment profond. Il y a d’autres choses que j’aimerais exprimer dans ma colère, mais je m’abstiendrai parce que je me suis montrée suffisamment vulgaire tout le long de ces lignes.

Je suis ici sur Terre, mais si j’étais ailleurs, ce ne serait pas ainsi que je laisserai dépérir ceux qui se donnent pour la communauté. C’est facile de dire que l’on ferait mieux, non ? En fait, à ce stade, c’est facile de faire mieux tout court. Oui, et oui, j’attends avec impatience le défi. S’il faut que j’en vienne à la provocation pour obtenir quelques certitudes dans mes doutes, alors qu’à cela ne tienne ! J’accepte d’avoir tort, je veux avoir tort. Parce que si tout ce que j’ai vomi jusqu’ici s’avère véridique, alors tout espoir est mort.

J’ignore quel est l’intérêt d’un tel article mais si cela peut initier un syndicat des guerriers lésés ou une association de révoltés grincheux, on pourra se pleurer dans les bras, râler et se faire des câlins entre deux mutineries.

Mes remerciements à toi Hervé.

[Mise à jour : si vous avez des encouragements, des doléances ou si vous voulez juste partager un câlin virtuel, n’hésitez pas à m’écrire en privé ou réagir en commentaire sur ce même article ou celui de revolutionvibratoire.fr. Je vous répondrai toujours. Il est important de nous serrer les coudes.]

Shaer Ama, Auteure Anonyme ratée

J’autorise la diffusion de cet article à condition de le partager gratuitement dans son intégralité, c’est-à-dire sans aucune modification et sous réserve de mentionner son auteur, la source du texte original, les éventuelles références ainsi que cette même indication.

Source de l’article : http://exisens.canalblog.com/archives/2017/01/17/34816623.html



https://revolutionvibratoire.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- La marque de whisky Jack Daniel's sort son premier café infusé... et ça promet !

 

Un grand bonjour à tous mes amis qui apprécieront la nouvelle !!!

Le café aromatisé au whisky, ça vous parle ? La célèbre distillerie américaine Jack Daniel’s s’apprête à marquer le coup en lançant son propre café en collaboration avec World of Coffee, une entreprise spécialisée dans le café. Une nouvelle qui va chanter les amateurs de la fameuse eau-de-vie.

https _blueprint-api-production

Que celles et ceux qui s’intéresseraient au degré d’alcool contenu dans un café Jack Daniel’s calment rapidement leurs ardeurs : le café Jack Daniel’s est garanti 100% Arabica pur cru mais ne contient pas une seule goutte d’alcool.

Malgré tout, les puristes n’ont pas à être déçus, puisque le café aurait des notes sucrées qui rappelleraient la vanille et le caramel, des notes similaires à celles que l’on peut retrouver dans du Jack Daniel’s Old N°7 Tennessee Whiskey. Pas de dépaysement, donc.

Afficher l'image d'origine

@lacolmenamodelia

Tout de même, au risque de vous refroidir, la dégustation d’un café Jack Daniel’s comporte un prix : pour 40 grammes, il va falloir débourser près de 6,50 $ (6€), et pour une boîte de 250 grammes, 21,95$ (20,50€) seront nécessaires afin d’en profiter.

À noter que si vous n’aimez pas les effets de la caféine sur vous, une version décaféinée est également disponible. Dans tous les cas, ça fait cher la dégustation… mais nous serions curieux d’essayer, malgré les réticences des journalistes de Huffington Post US qui ont affirmé dans leur article consacré que le café n’était pas particulièrement incroyable et que le goût caractéristique du whisky était imperceptible. Dommage.

Si vous souhaitez malgré tout déguster le café, rendez-vous ici !


Découvrez d'autres articles sur Demotivateur Food :

- Transformez vos fruits en alcool en un clac de doigts, avec cet appareil génial
- Découvrez les glaces alcoolisées... qui rendent (vraiment) ivre : adieu le mojito ?
- Équivalences alcools/nourriture : découvrez ce que représentent vraiment vos boissons favorites, en calories !


http://www.demotivateur.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Équivalences alcools/nourriture : découvrez ce que représentent vraiment vos boissons favorites, en calories !

homo-degeneris

 

Vous l'ignorez peut-être, mais les boissons alcoolisées sont parmi les plus caloriques. Afin de vous rendre compte de leurs teneurs en sucre, nous avons décidé de les comparer à de la nourriture. Vous allez voir que les résultats sont vraiment surprenants, surtout à la vue de la correspondance avec certains plats connus pour être gras.

10 correspondances folles entre vos boissons alcoolisées et vos plats favoris :

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22/01/17

- De la servitude moderne - video

 

De la servitude moderne 1


"Toute vérité passe par trois stades :
En premier
lieu on la ridiculise;
en deuxième lieu on s'y oppose
violemment;
enfin on l'accepte comme si elle allait
de soi."

Schopenhauer

    De la servitude moderne est un livre et un film documentaire de 52 minutes produits de manière totalement indépendante ; le livre (et le DVD qu’il contient) est distribué gratuitement dans certains lieux alternatifs en France et en Amérique latine. Le texte a été écrit en Jamaïque en octobre 2007 et le documentaire a été achevé en Colombie en mai 2009. Il existe en version française, anglaise et espagnole. Le film est élaboré à partir d’images détournées, essentiellement issues de films de fiction et de documentaires.

    L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Il a été fait dans le seul but d’attaquer frontalement l’organisation dominante du monde.

    Dans l’immense champ de bataille de la guerre civile mondiale, le langage constitue une arme de choix. Il s’agit d’appeler effectivement les choses par leur nom et de faire découvrir l’essence cachée de ces réalités par la manière dont on les nomme. La démocratie libérale est un mythe en cela que l’organisation dominante du monde n’a rien de démocratique ni même rien de libérale. Il est donc urgent de substituer au mythe de la démocratie libérale sa réalité concrète de système totalitaire marchand et de répandre cette nouvelle expression comme une trainée de poudre prête à incendier les esprits en révélant la nature profonde de la domination présente.

    D’aucuns espéreront trouver ici des solutions ou des réponses toutes faites, genre petit manuel de « Comment faire la révolution ? ». Tel n’est pas le propos de ce film. Il s’agit ici de faire la critique exacte de la société qu’il nous faut combattre. Ce film est avant tout un outil militant qui a pour vocation de faire s’interroger le plus grand nombre et de répandre la critique partout où elle n’a pas accès. Les solutions, les éléments de programme, c’est ensemble qu’il faut les construire. Et c’est avant tout dans la pratique qu’elles éclatent au grand jour. Nous n’avons pas besoin d’un gourou qui vienne nous expliquer comment nous devons agir. La liberté d’action doit être notre caractéristique principale. Ceux qui veulent rester des esclaves attendent l’homme providentiel ou l’œuvre qu’il suffirait de suivre à la lettre pour être plus libre. On en a trop vu de ces œuvres ou de ces hommes dans toute l’histoire du XXº siècle qui se sont proposés de constituer l’avant-garde révolutionnaire et de conduire le prolétariat vers la libération de sa condition. Les résultats cauchemardesques parlent d’eux-mêmes. [lire la suite]

 

Le texte et le film sont libres de droits, ils peuvent être copiés, diffusés, projetés sans la moindre forme de contrainte. Ils sont par ailleurs totalement gratuits et ne peuvent en aucun cas être vendus ou commercialisés sous quelque forme que ce soit. Il serait en effet pour le moins incohérent de proposer une marchandise qui aurait pour vocation de critiquer l’omniprésence de la marchandise. La lutte contre la propriété privée, intellectuelle ou autre, est notre force de frappe contre la domination présente.

    Ce film qui est diffusé en dehors de tout circuit légal ou commercial ne peut  exister que grâce à l’appui de personnes qui en organisent la diffusion ou la projection. Il ne nous appartient pas, il appartient à ceux qui voudront bien s’en saisir pour le jeter dans le feu des combats.
    
Jean-François Brient et Victor León Fuentes 
texte

 Merci à AvocatDuDiable

Posté par Arkebi à 01:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


- Sols contaminés : des plantes à la rescousse

 Certaines plantes stockent de telles quantités de métaux lourds qu'elles permettent de décontaminer les sols. D'autres, on peut extraire des matières premières telles que le cuivre, le zinc ou le nickel. Tour du monde des possibilités offertes par les plantes "hyperaccumulatrices".

 

Merci à Le Veilleur

phyto-images(LP/Infographie. A Creil,on utilise les plantes pour dépolluer les sols)

 

Sur le même sujet:

 

- Inde : l'incroyable traitement des eaux usées de Calcutta - Principes d'Aquaponie - Les Mystères d'Arkébi

L'aquaponie est une technique agricole vertueuse qui permet de cultiver des végétaux et d'élever des poissons simultanément. Les déjections des poissons servent d'engrais pour les végétaux et les végétaux servent de filtre pour l'eau des poissons.

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 

Posté par Arkebi à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- On a appris à ces enfants à ouvrir leur troisième oeil et à lire avec les yeux bandés

 

 

Si vous ne croyez toujours pas aux capacités psychiques, alors vous devez regarder la video ci-dessous.

Pour beaucoup d’entre nous, il ne fait aucun doute que nous possédons tous des capacités que certains considéreraient comme « paranormales » ou psychiques, même s’il ne s’agit là en réalité que d’une forme de compréhension innée avec laquelle nous sommes tous nés. Ces enfants font tous partie d’une petite école alternative du comté d’Essex. Dans cette école, les cours sont principalement enseignés avec les yeux bandés pour leur apprendre comment activer leur troisième œil et voir à travers leurs bandeaux.
Ces enfants sont capables de faire à peu près n’importe quoi tout en ayant les yeux complètement bandés. Ils sont capables de lire des livres, de jouer à des jeux, de dessiner des images identiques à celles placées à proximité d’eux de l’intervieweur, et de faire des choses bien plus encore phénoménales que cela.
Lucy, l’une des filles interrogées dans cette vidéo, semble posséder une capacité psychique plus accrue que les autres. Bien que l’intervieweur lui dessine des images différentes alors qu’elle a les yeux bandés, elle est en mesure de dire exactement ce qu’il dessine avant même qu’il tourne le papier face à elle.

yeux-bandesOn a appris à ces enfants à ouvrir leur troisième oeil et à lire avec les yeux bandés

Elle peut littéralement voir à travers ses bandages, et même à travers le papier grâce à son troisième œil. C’est la preuve de l’incroyable potentiel de l’homme.
Mais la difficulté réside clairement dans le fait que beaucoup de gens ont vite tendance à discréditer cette méthode, ainsi que les vidéos et les études similaires. Beaucoup de gens prétendront qu’ils sont en mesure de voir à travers les bandeaux, même si la transparence des bandeaux auraient été vérifiée par les membres de l’équipe de tournage.
Beaucoup de gens iront même supposer que toute l’entrevue aurait été mise en scène et que toutes ces personnes sont des acteurs. Mais quel en serait le but, surtout quand les exemples en sont innombrables?
À mesure que le voile se lève, et que nous pouvons collectivement comprendre qu’il y a une réalité beaucoup plus profonde qu’il n’y paraît, ces types de phénomènes deviendront banals. L’institutrice qui dirige ce programme dit que le meilleur moment pour enseigner aux enfants ces capacités est entre l’âge de 6 et 12 ans.
C’est parce que les réactions du corps émotionnel des enfants sont encore existants; la logique et la pensée critique ne sont pas encore les méthodes employées de leur façon de percevoir la réalité. Ils sont particulièrement en harmonie avec eux-mêmes et n’ont pas encore été formatés par la société à se conformer à la « normalité ».
Il est tout à fait envisageable pour quiconque d’apprendre cela, mais il est toujours plus facile d’apprendre entre 6 et 12 ans. Par exemple, si une personne a fortement été influencée à croire que la capacité psychique est un mensonge, il ne sera probablement jamais en mesure de déverrouiller les pouvoirs de son troisième œil.
Nous devons saisir le concept fondamental que, voir n’est pas croire, croire permet de voir. Les enfants n’ont aucune difficulté avec le fait de ‘croire’, car ils vivent principalement dans leur imagination et c’est pourquoi il est si facile pour eux de puiser dans ces capacités cachées, que nous détenons tous.

Vous pouvez en apprendre plus au sujet de l’école en CLIQUANT ICI

http://interconscience.blogspot.fr

 

Posté par Arkebi à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- MKULTRA : "Les cobayes de la CIA" (reportage de Janvier 2017 de la RTBF)

 

human control

 

Lorsqu'un gouvernement est capable de torturer ses propres soldats et concitoyens...c'est qu'il n'a plus aucune limite, ni aucune moralité.Et après, on nous dit que les Etats-Unis sont un modèle démocratique. Ben voyons! Fawkes
-------
 
Nos voisins belges de la rtbf (radio télévision belge francophone) viennent de diffuser un documentaire exposant les programmes occultes de contrôle mental de la CIA ; aujourd'hui connus sous le nom de Bluebird, Artichoke, MK-Delta ou MK-Ultra. Merci à Olivier Pighetti, réalisateur de l'excellent "Un Village empoisonné par la CIA ? Pont Saint-Esprit 1951", dont voici en introduction un entretien radiophonique concernant son nouveau documentaire.

Les cobayes de la CIA est un film historique, accusateur, et documenté sur la face occulte de ce qui s'est passé dans les années 50, 60 et 70 aux Etats-Unis. Sous prétexte de recherches sur le cerveau humain, des dizaines de milliers de personnes vont servir de cobayes non volontaires et devenir des rats de laboratoires au service d'un programme de recherche top secret de la CIA. Ces cobayes étaient recrutés parmi les indigents, les déshérités, dans les prisons, les hôpitaux, les casernes et même les orphelinats. But de la manoeuvre : effacer la mémoire, trouver un moyen pour avouer un ennemi, fabriquer une machine humaine prête à tuer contre son gré. Avec un cynisme froid et une volonté sans limite, dans une ambiance de guerre froide, les Américains ont tout tenté pour trouver " l'arme parfaite " qui permettrait d'asservir des individus ou des populations entières. Cette course à l'arme idéale a ainsi mené à des manipulations les plus folles et les plus terrifiantes afin de s'assurer la suprématie sur les autres pays du monde.
 
À l'aide d'images d'archives fortes, de témoignages de survivants, de documents secrets déclassifié ou encore d'interviews de membres retraités de la CIA ou de l'armée, le documentaire montre d'une façon rigoureuse comment la CIA a mis en place une politique de la terreur, en se servant avant tout du LSD, qui semblait la drogue la plus " prometteuse ", mais aussi des électrochocs, des lobotomies, de l'hypnose... Tout citoyen pouvait un jour se retrouver " cobaye " non volontaire de la CIA. Ce documentaire démontre l'implication forte des services américains pour infiltrer, financer et recruter des chimistes qui étaient pour la plupart de brillants éléments la société civile. Il montre enfin comment les hommes de la CIA et de l'armée ont pu agir sans aucune considération pour la vie d'autrui.
player" width="640" height="360" style="width: 640px; height: 360px;" allowfullscreen="true">
 
Source: MK Polis

http://www.fawkes-news.com

 Commentaire de Sott:

Programmation mentale, destruction de la personnalité, torture physique, inoculation de syphilis, injection de plutonium, céréales radioactives données à des enfants, irradiation volontaire, diffusions par aérosol de maladies nosocomiales sur des villes entières, diffusion de virus dans le métro, recrutement forcé dans les prisons civiles, expérimentations sur les militaires, implantation d'électrodes dans le cerveau.

Délires paranoïaques conspirationnistes ? Pas du tout. Horreurs perpétrées par les nazis ? Seulement en partie. Par les Japonais ? Les Russes ? Les Chinois ? Non, non et non. Par les extra-terrestres alors ? Peut-être, mais ça on n'en sait rien. Ce qu'on sait de façon certaine, c'est que ce sont bien les Étasuniens qui se sont rendus responsables du chapelet d'abominations égrenées plus haut, pendant des décennies., Jusqu'à nos jours. Ceux-là même que l'Histoire retient comme les sauveurs de l'Europe (à tort - ce sont les Russes qui ont mis les nazis à genoux) au siècle dernier, ceux qui ont dirigé les procès de Nuremberg, ceux qui clament que leur pays est une terre de liberté. On le constate, la réalité est tout autre. Pour creuser le sujet et comprendre que, jusque dans nos envies, nos désirs, nos objectifs, nos distractions mêmes, nous subissons l'influence psychopathique d'une minorité, politique, scientifique, militaire, qui a su ponériser, contaminer de sa folie, non pas un pays, mais la planète entière :

Voir aussi el lecture de fond pour se familiariser avec la ponérologie :


 

Mystère à Pont-Saint-Esprit

Que s’est-il vraiment passé ce 16 août 1951 à Pont-Saint-Esprit, dans cette petite ville des bords du Rhône, dans le Gard? Après avoir consommé du pain acheté dans une boulangerie locale, 300 personnes ont commencé à avoir des vomissements, maux de tête, douleurs gastriques et musculaires, et surtout de sévères hallucinations. Pris d’accès de folie, 50 habitants ont dû être hospitalisés ou même internés, tandis que 5 autres décédaient à la suite de cette mystérieuse intoxication.

Selon les médias de l’époque, le drame a culminé au soir du 25 août, lorsque des dizaines de citoyens ont été pris de convulsions. «Ma fille avait des crises terribles d’hallucinations. Elle se dressait sur son lit, voyait du sang tomber du plafond, de partout! Elle voyait des tigres qui lui bondissaient dessus, des lions, des ours qui venaient la dévorer», raconte un Spiripontain, lui-même atteint par le mal inconnu.

Le corps médical pense tout de suite à un empoisonnement à l’ergot de seigle, ce champignon parasite qui tuait souvent au Moyen Age. Mais les preuves authentifiant un ergotisme, appelé aussi mal des ardents ou feu de Saint-Antoine, font défaut. D’autres hypothèses sont alors évoquées, dont une pollution au mercure due à un fongicide agricole. Plus tard, des spécialistes suivront la piste des mycotoxines issues de champignons microscopiques, ou celle d’un blanchiment artificiel du pain, comme le raconte l’historien américain Steven Kaplan, qui a publié un ouvrage* détaillé sur le sujet.

Si l’hypothèse de l’ergotisme reste aujourd’hui la plus crédible, une nouvelle théorie est désormais défendue par le journaliste américain Hank Albarelli. Après avoir longuement enquêté sur les expériences médicales financées par la CIA dans les années 1950, il évoque la possibilité d’un test LSD à grande échelle."

Un village empoisonné par la CIA ? - Pont-Saint-Esprit 1951

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

- Si j'étais... le diable

 

Karl Zéro s'est imaginé dans la peau du diable.

 

11638835

Si j’étais le diable, j’aurais bien travaillé ces derniers temps. Oui, globalement, quand je contemple mon œuvre, je dois dire que je n’ai que des sujets de satisfaction. Le nouveau monde qui s’annonce aujourd’hui me plaît terriblement. J’ai hâte de voir la suite, j’en salive, j’en ris d’avance. Mine de rien, tout change autour de vous, un nouvel ordre mondial se met en place, en forme de farce… dont vous êtes les dindons. J’ai inventé l’islamisme, puis son antidote, la restriction de vos libertés.

Et que font les grands de ce monde, ceux qui demain peuvent sur un coup de tête le faire voler en éclat ? Ils plaisantent à propos de prostituées urophiles. Et vous en riez aussi, mais que faire d’autre ? Ils s’entendent comme larrons en foire, et se sont mis d’accord sur l’essentiel, qui se trouve ne pas être vous. C’est pourtant vous qui les avez élus. Pour qu’ils servent vos intérêts. Mais les leurs passent avant et les leurs… ce sont les miens !

Un éternel recommencement

Vous avez déjà perdu la partie, en fait. Cela vous est déjà arrivé bien souvent dans l’histoire, c’est cyclique. Mais l’expérience ne vous instruit jamais, vous avez autant de mémoire que les huîtres.

L’axe Poutine-Trump qui se dessine à grands traits me remplit de joie. Je n’aime pas les demi-mesures. Avec eux, aucune crainte à avoir, ils ne vont pas faire les choses à moitié. L’élection à la tête de la première puissance du monde d’un milliardaire inculte aux cheveux jaunes, devenu célèbre grâce à une émission de télé-réalité intitulée L'Apprenti , titre prémonitoire s’il en est, démontre que je n’ai pas perdu la main.

Ne croyez pas pour autant que je m’immisce dans la politique américaine. Je ne mise jamais sur un seul cheval. Sa méchante concurrente, harpie machiavélique au service du Veau d’or déguisée en Gandhi, m’aurait très bien allé aussi. Mais Trump, là, vous m’avez épaté ! Vous avez accéléré le mouvement !

Sa façon de communiquer à grands coups de tweets aussi intempestifs que saugrenus augure de lendemains puissamment destructeurs, auquel je ne peux qu’adhérer.

Ce Poutine est un régal

Entendre ensuite Vladimir Poutine, conducator adulé de la Grande Russie, reconstituée à coups d’invasion des territoires qu’il considère comme siens et d’exaltation patriotique du sang versé, entendre Poutine abonder dans le sens de Trump, et qualifier au passage les prostituées russes de "meilleures du monde", est un régal.

Si j’étais le diable, vous me diriez : "Tiens, voilà que tu te dévoiles, le diable ? On t’a connu plus rusé, on te croyait le Malin, celui qui pave nos routes de bonnes intentions pour nous conduire jusqu’à chez toi."  Mais réfléchissez : à quoi me servirait de continuer à avancer masqué, puisque vous m’adorez comme je suis ? Quelques rares Cassandre se dressent bien pour vous mettre en garde, mais vous n’en n’avez cure.

Comme si de rien n'était

Car le système que j’ai mis en place pour vous les faire ignorer est solide. Je suis partout, je suis l’argent, je suis le pouvoir, je suis la haine de l’autre, je suis l’esclavage et je suis en train de gagner sur tous les fronts. Votre petit univers bascule sous vos yeux et vous ne bougez pas une oreille.

Je sais depuis toujours pouvoir compter sur vous pour faire comme de rien n’était, comme si rien de ce qui vous entoure ne vous concernait. Je peux enfin être moi-même. Vous resterez toujours ces enfants grisés les jours d'orage qui dansent sous l’arbre jusqu’à ce que la foudre tombe.


http://www.francetvinfo.fr

Clip "Si j'étais le Messie" [Ange, 1975]

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Victoire contre le forcing vaccinal: l'État va devoir rendre disponible le DTP

 

http-%2F%2FoIl s'agit d'une victoire, certes, mais d'une victoire en demi-teinte puisque il y a aura théoriquement toujours de la l'aluminium dans les vaccins. Cela dit, le DTP d'origine n'en avait pas. Après, pour la suspension totale de l'obligation vaccinale, il faudra être patient...très patient, mais c'est déjà un premier pas puisque l'Etat va devoir se conformer avec la loi, ce qui n'était plus le cas depuis maintenant 8 ans. Après, on se demande bien d'ou est-ce qu'il vont sortir ces vaccins DTP qui ne sont plus fabriqués nulle part. Fawkes


SANTÉ - La pétition a recueilli plus d'un million de signataires. Alarmant sur les dangers de certains vaccins, notamment en raison de la présence supposée d'aluminium dans leurs adjuvants, celle-ci dénonce également la pénurie des vaccins obligatoires qui contraint les parents à faire vacciner leurs enfants contre six maladies au lieu de trois. Lundi 16 janvier, le rapporteur public du Conseil d'État a recommandé que les seuls vaccins obligatoires chez les nourrissons soient mis à la disposition des familles.
En France, les trois vaccins obligatoires sont la diphtérie depuis 1938, le tétanos depuis 1940 et la poliomyélite depuis 1964. Ils font l'objet de trois injections groupées (DTP) avant l'âge de 18 mois.
Rendre disponibles les seuls vaccins obligatoires
De nombreux autres vaccins sont fortement recommandés chez les enfants, ce qui a conduit les laboratoires à ne plus proposer uniquement le DTP obligatoire, mais à l'inclure dans des vaccins polyvalents, vendus plus chers.
"Le ministère de la Santé dispose de la possibilité de rendre disponibles les seuls vaccins obligatoires", a souligné le rapporteur Rémi Decout-Paoloni avant d'enjoindre la ministre à "prendre des mesures ou de saisir les autorités compétentes en vue de l'adoption des mesures destinées à garantir la disponibilité des vaccins précités, dans un délai de quatre mois à compter de la notification de la décision du Conseil d'État".
Le rapporteur, dont les avis sont généralement suivis par les juges du Conseil d'État, a justifié son argumentaire par la "discordance actuelle entre l'obligation vaccinale et l'impossibilité de la satisfaire".
Pétition polémique
"C'est un énorme soulagement. Dans quatre mois, si le Conseil suit le rapporteur, l'État devrait être contraint de proposer un DTP classique", s'est réjoui Augustin de Livois, le président de l'Institut pour la protection de la santé naturelle (IPSN), à l'origine de la pétition sur les dangers de la vaccination qui a suscité une polémique dans les milieux médicaux. L'association a en effet auparavant relayé une pétition controversée du professeur Henri Joyeux, médiatique cancérologue anti-vaccins, et promeut régulièrement les médecines naturelles.
Les laboratoires se sont engagés à fournir des kits spéciaux ne contenant que les vaccins obligatoires, mais seulement pour les enfants présentant des contre-indications, a noté pour sa part le rapporteur qui a également rappelé qu'il existait depuis plusieurs mois de fortes tensions d'approvisionnement pour les vaccins tétravalents (DTP + coqueluche) et pentavalents (qui vaccinent aussi contre l'haemophilius influenza, une bactérie à l'origine de certaines méningites).
"Seuls les vaccins hexavalents (qui comportent les trois vaccins obligatoires + coqueluche, haemophilius influenza et hépatite B) sont aujourd'hui disponibles", a-t-il reconnu.
Décision dans quinze jours
Dans son avis, il a réclamé l'annulation de la décision de la ministre de la santé qui avait rejeté, le 12 février 2016, la demande de M. de Livois et d'autres personnes concernant la disponibilité du vaccin DTP.
Il a en revanche préconisé le rejet de l'obligation de proposer des vaccins sans adjuvant aluminique, estimant que "les allégations (concernant les danger de l'aluminium) ne sont nullement étayées".
2.300 personnes ont au total intenté une requête auprès du Conseil d'État. La décision devrait être rendue dans une quinzaine de jours.

http://www.fawkes-news.com

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :