21/01/17

- Bienvenue dans la ville la plus froide au monde !

 

Oymyakon-images

Venez grelotter dans la ville la plus froide du monde en Russie, à Oymyakon. Une expérience à vivre Before You Die ! Que diriez-vous le matin en constatant que la température extérieure est de -71° C ? C'est le record enregistré dans la ville d'Oymyakon, le village le plus froid du monde. Si vous pensez connaître le grand froid, c'est que vous n'êtes certainement jamais tombé sur cet endroit. Il se situe en Sibérie, à 5.000 km de Moscou et, d'habitude, il y fait bien plus chaud. En effet, la température sur place est en moyenne de -50° C. Là-bas, l'hiver dure 9 mois, et son été ne ressemble en rien au notre. Sur place, vous pourrez trouver un seul magasin pour vous approvisionner et une usine de charbon. Les toilettes, elles, sont à l'extérieur. La raison ? La plupart des canalisations ont tendance à geler, il faut donc se soulager à l'air libre. Curieusement, Oymyakon signifie "l'eau qui ne gèle jamais". Un voyage qui n'a pas l'air tentant aux premier abord, mais qui vous offrira des paysages de hautes montagnes à couper le souffle et le charme d'une ville reculée et pleine de vie. Aventuriers et excentriques à la recherche de nouvelles expériences, cet endroit vous ira comme un gant, à condition que vous en portiez.

En savoir plus : http://www.gentside.com/russie/russie-decouvrez-oymyakon-la-ville-la-plus-froide-du-monde_art74006.html
Copyright © Gentside
Venez grelotter dans la ville la plus froide du monde en Russie, à Oymyakon. Une expérience à vivre Before You Die ! Que diriez-vous le matin en constatant que la température extérieure est de -71° C ? C'est le record enregistré dans la ville d'Oymyakon, le village le plus froid du monde. Si vous pensez connaître le grand froid, c'est que vous n'êtes certainement jamais tombé sur cet endroit. Il se situe en Sibérie, à 5.000 km de Moscou et, d'habitude, il y fait bien plus chaud. En effet, la température sur place est en moyenne de -50° C. Là-bas, l'hiver dure 9 mois, et son été ne ressemble en rien au notre. Sur place, vous pourrez trouver un seul magasin pour vous approvisionner et une usine de charbon. Les toilettes, elles, sont à l'extérieur. La raison ? La plupart des canalisations ont tendance à geler, il faut donc se soulager à l'air libre. Curieusement, Oymyakon signifie "l'eau qui ne gèle jamais". Un voyage qui n'a pas l'air tentant aux premier abord, mais qui vous offrira des paysages de hautes montagnes à couper le souffle et le charme d'une ville reculée et pleine de vie. Aventuriers et excentriques à la recherche de nouvelles expériences, cet endroit vous ira comme un gant, à condition que vous en portiez.

En savoir plus : http://www.gentside.com/russie/russie-decouvrez-oymyakon-la-ville-la-plus-froide-du-monde_art74006.html
Copyright © Gentside

 

Oymyakon

La ville la plus froide au monde ne se trouve pas au Québec, mais en Sibérie. Il s’agit de la ville d’Oymyakon. Située à une latitude de 63.4608° N., 142.7858° E., le soleil n’y pointe à peu près pas le bout de son nez de l’hiver.

La ville a été construite pendant la Seconde Guerre mondiale. À l’époque, la Russie avait besoin d’un terrain d’aviation afin de pouvoir recevoir du matériel militaire des États-Unis par la route aérienne Alaska-Sibérie. Les deux pays étaient alors alliés dans le combat contre les forces de l’Axe.

La température moyenne pendant le jour en janvier y est de -51,5 oC, avec un total de 28 heures d’ensoleillement pour tout le mois! Vous n’avez toujours pas froid aux yeux? Durant l’hiver de 1923, le mercure est descendu jusqu’à – 71,2 oC. Il s’agit de la température la plus basse jamais enregistrée en zone habitée.

Vous en avez assez de l’hiver ? Rappelez-vous vos lointains voisins sibériens la prochaine fois que vous maudirez votre pelle !

Source : MeteoMediaWikipedia | Wired


http://www.anguillesousroche.com

 


Russie : découvrez Oymyakon, la ville la plus froide du monde par Gentside

© reuters. © reuters. © reuters. © reuters. © reuters.

La température moyenne au mois de janvier est de -50 degrés, mais de temps en temps l’air se rafraîchit un peu plus. C’est d’ailleurs là que la température la plus basse a été enregistrée dans l’hémisphère Nord. Ironie du sort, Oymyakon signifie « Là où l’eau ne gèle pas » car le printemps y est doux…

Le village, qui abrite environ 500 personnes, était dans les années 1920 et 1930 une escale pour les éleveurs de rennes qui venaient y abreuver leurs troupeaux à la source thermale. Mais le gouvernement soviétique, voulant contrôler les populations nomades considérées à l’époque comme culturellement arriérées, ont transformé l’endroit en site permanent.

Vivre à Oymyakon comporte quelques difficultés: l’encre des stylos y durcit rapidement, les verres des lunettes doivent être dégelés et les batteries des voitures galèrent, poussant les habitants à faire tourner leur moteur en permanence de peur qu’il ne redémarre jamais. Il y a certes un réseau pour les téléphones mobiles, mais ceux-ci ne tiennent pas le choc face au froid extrême.

Cependant, ici, on ne ferme pas les écoles en cas de tempête de neige et il faut descendre à -52 degrés pour que les écoliers soient autorisés à rester à la maison. Plus difficile à imaginer malgré ce froid: peu de maisons disposent de toilettes intérieures. La visite au petit coin durant la nuit y est donc bannie.

Le village – qui s’élève à environ 750 mètres au dessus du niveau de la mer – se trouve à deux journées de route de la ville de Iakoutsk, capitale de la région et ville la plus froide du monde. Dans le village, la durée d’une journée varie de 3 heures en décembre à 21 heures en été. La période estivale n’y est d’ailleurs pas fraîche puisqu’il n’est pas rare que la région baigne sous les 30 degrés en juin, juillet et août.

Les touristes avides de sensations fortes peuvent visiter le village de Oymyakon et y découvrir durant quelques jours les conditions de vie de ses habitants. Petit conseil: mieux vaut emporter des vêtements chauds dans vos valises.

Source : 7sur7.Be

Posté par Arkebi à 04:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


- Chelsea Manning : avant la fin de son mandat, Obama commue la peine de la lanceuse d'alerte

bradleymanning-imagesL’ancienne analyste militaire, qui avait permis à WikiLeaks de révéler des exactions de l’armée américaine en Irak, est détenue depuis sept ans. La décision de Barack Obama de commuer sa peine va permettre sa libération le 17 mai.

Il y a quelques jours, je vous parlais de cette lanceuse d'alerte tombée dans l'oubli; et bien c'était sans compter les petites surprises du grand perdant des élections américaines, et tant mieux pour elle.

RAPPEL:

- Chelsea Manning : la lanceuse d'alerte oubliée - Les Mystères d'Arkébi

Chelsea Manning est actuellement incarcérée dans un établissement de haute sécurité à Fort Leavenworth, au Kansas. Cela fait désormais six ans qu'elle est détenue aux États-Unis. Depuis six ans, on l'oblige à couper ses cheveux très courts et à revêtir des habits masculins. Ses contacts avec le monde extérieur sont extrêmement limités.

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 

Barack Obama a commué la peine du soldat Chelsea Manning. Celle-ci avait fait fuiter plus de 700.000 documents à Wikileaks en 2012 et avait été condamnée à trente-cinq années de prison suite à son arrestation.

C’était une hypothèse inespérée pour les partisans de Chelsea Manning, mais le président Barack Obama a commué la peine de prison qui pesait sur la lanceuse d’alerte et celle-ci pourra finalement être libérée en mai.

Chelsea Manning, anciennement connue sous le nom de Bradley Manning lors de son procès, était analyste militaire au sein de l’armée des États-Unis. En 2010, celle-ci avait publié via Wikileaks plusieurs centaines de milliers de documents classifiés concernant l’implication de l’armée américaine en Afghanistan et en Irak. Parmi ces documents, on retrouve notamment la vidéo d’une bavure américaine ayant conduit à la mort de plusieurs civils et journalistes, attaqués par erreur par un hélicoptère d’assaut américain.

 

La lanceuse d’alerte avait été dénoncée par le célèbre hacker Adrian Lamo, à qui elle avait confié avoir publié les documents diffusés par Wikileaks. Cette dénonciation avait conduit à son arrestation puis au procès de Chelsea Manning, qui avait été condamnée à 35 ans de prison au titre de l’Espionnage Act, la loi américaine sur l’espionnage. Peu de temps après le procès, Chelsea révèle son identité transgenre, mais reste enfermée dans une prison pour homme et lutte pour obtenir le droit à un traitement hormonal. Mais les conditions de détention sont très dures pour Chelsea Manning, qui tente à plusieurs reprises de se suicider dans sa cellule.

En novembre dernier, Chelsea Manning écrivait au président pour demander une peine plus clémente et pour quitter la prison militaire ou elle a passé six années. Alors que l’investiture du président Donald Trump approche, Obama joue donc une dernière carte en commuant la peine de Chelsea Manning : si une grâce complète est jugée impossible, la peine de l’analyste a été commuée et celle-ci pourrait sortir de prison en mai 2017 si tout se passe comme prévu.

Cette annonce était très attendue par les défenseurs des lanceurs d’alerte et Edward Snowden a salué la décision d’Obama. De son côté, Julian Assange avait initialement promis de se livrer aux États Unis si Obama accordait sa clémence à Chelsea Manning.

Si Wikileaks s’est publiquement félicité de la décision du gouvernement américain, les avocats d’Assange ont laissé entendre dans une interview pour The Hill que le dirigeant de Wikileaks ne se livrerait finalement pas aux États unis. La raison invoquée est que le retour d’Assange aux US était conditionné à une libération immédiate de Chelsea Manning. Celle-ci sera libérée en mai, ce qui permet à Assange de justifier son refus.



http://www.zdnet.fr

 

Et comme le dit JBL1960: "D'où notre nécessité de toutes et tous nous transformer en lanceurs d'alerte, Parce que cela sera impossible ainsi de tous nous bâillonner, pour le moins, non ?

TOUS DES LANCEURS D’ALERTE !

Résistance71 m'a demandé de réaliser la mise en format PDF de leur traduction complète en français du livre de Kevin D. Annett« Le Bouclier du Lanceur d’Alerte »et je n'ai pas hésité une seconde comme vous pouvez le constater tant, là encore, j'ai appris des choses...

Ce manuel très complet et écrit d’expérience a pour but d’armer les lanceurs d’alerte et diseurs de vérité contre l’arsenal de l’establishment réprimant la dissidence et ceux qui exposent ses turpitudes et crimes en tout genre. Kevin Annett est connu pour avoir exposé au grand jour et forcé la reconnaissance (et des « excuses ») du gouvernement et des églises du Canada au sujet du génocide de plus de 50 000 enfants autochtones dans les pensionnats pour Indiens entre la fin du XIXème siècle et 1996 ; néanmoins, ce manuel s’adresse à toute forme de lancement d’alerte et fournit un mode d’action et une attente réalistes quant à l’entreprise de dire et d’exposer au grand jours les méfaits et les crimes des entreprises, gouvernements, états et toutes autres entités privées.

Lisez et/ou téléchargez le bouquin ► lebouclierdulanceurdalerte

 

Posté par Arkebi à 01:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Prévisions pour 2017 : Tendances mondiales

Flag_Map_of_the_World_by_bam347

Résumé

Comme les évolutions de paradigmes géostratégiques et les réarrangements politiques non traditionnels continuent à se développer partout dans le monde, les USA iront de l’avant avec leur campagne de guerre hybride contre les projets chinois One Belt, One Road (nouvelle Route de la Soie), bien que la présidence Trump soit l’ultime variable inconnue capable de transformer la situation internationale de manière radicalement imprévisible.

Le grand réarrangement

La nouvelle guerre froide a déclenché une réorganisation mondiale de partenariats de portée et d’échelle jamais vue dans l’histoire. Voici les faits les plus importants qui se produisent simultanément :

* le partenariat global le plus étroit jamais conclu entre Russie et Chine ;

* le partenariat tripartite entre Russie, Iran et Turquie ;

* le partenariat militaro-stratégique entre USA et Inde ;

* la sécession entre Ukraine et Russie, forcée par les USA (et début de la Nouvelle Guerre Froide) ;

* le rapprochement de la Russie et du Japon ;

* le rapprochement de la Russie et du Pakistan ;

* l’Égypte se rapproche de la Russie et s’éloigne des USA et des royaumes du Golfe persique ;

* le contrôle du Mercosur devient unipolaire, tandis que l’Alliance du Pacifique devient plus multipolaire ;

* la possibilité de la Chine de relier les deux blocs commerciaux sud-américains grâce au TORR ;

* la Chine et le Mexique démarrent des relations bilatérales pour se préparer à Trump ;

* l’Inde s’en prend au Népal et le pousse pour la première fois vers la Chine ;

* le pivot des USA vers l’Asie est tombé à plat à cause des progrès chinois en Thaïlande, aux Philippines et en Malaisie ;

* et enfin, Aung Suu Kyi [Myanmar] fait preuve de pragmatisme en se tournant vers la Chine.

Les restructurations géopolitiques citées ci-dessus se poursuivront dans les deux prochaines années, jusqu’à ce que la situation internationale soit relativement stable. Ce qui se passe en ce moment, c’est que le monde entier est en état de changement continuel à cause de l’instabilité mondiale que créent les USA en retardant la marche inévitable de l’ordre unipolaire vers l’ordre multipolaire. Il est possible que quelques partenariats cités changent au cours de ces temps agités, mais la plupart d’entre eux garderont probablement leur nouvelle trajectoire et ne seront pas détournés par les intrigues US, dont Washington ne se privera sûrement pas.

La guerre hybride contre la Nouvelle Route de la Soie

Concernant la tendance ci-dessus, on peut s’attendre à ce que les USA ne lèvent pas le pied dans la menée de diverses guerres hybrides partout dans le monde contre les projets chinois de la Nouvelle Route de la Soie. J’ai publié des articles hebdomadaires à ce sujet dans Oriental Review au cours de la dernière année, mais tout se résume essentiellement à la règle de la guerre hybride, dont la version modifiée et élargie dit ceci :

Derrière chaque guerre hybride, le grand objectif est de perturber, contrôler ou influencer tout projet de jonction transnationale multipolaire, par l’intermédiaire de conflits d’identité (ethnique, religieux, régional, politique, etc.) fomentés de l’extérieur dans l’un des États participant au projet visé, dans le but d’affaiblir, changer ou rétablir son gouvernement.

En extrapolant à partir de cette ligne directrice, il est possible de prévoir plusieurs champs de bataille de guerre hybride qui resteront au premier plan au cours des prochaines années. En vrac, ils concerneront les projets :

* CPEC entre Chine et Pakistan ;

* TORR entre Brésil, Bolivie et Pérou ;

* Les projets ferroviaires transafricains de la Chine (étudiés en long et en large dans mes analyses sur l’Afrique sur Oriental Review) ;

* Le chemin de fer à grande vitesse Balkan Silk Road, entre Budapest et le Pirée ;

* Le chemin de fer à grande vitesse ASEAN Silk Road, entre Chine, Laos, Thaïlande, Malaisie et Singapour ;

* L’éventuelle ligne ferroviaire à grande vitesse trans-Asie Centrale, entre Chine et Iran ;

* Et le canal du Nicaragua [reliant l’océan Pacifique et Atlantique].

Bien que la méthode particulière de la guerre hybride ne se soit pas encore manifestée dans ces projets, il existe malgré tout de solides raisons stratégiques de penser que les USA finiront par déclencher des déstabilisations asymétriques contre chacun des pays impliqués dans ces projets. Cela signifie que tous les analystes qui se focalisent sur l’avenir devraient garder un œil vigilant sur ces espaces régionaux.

L’énigme Trump

Enfin, la dernière grande tendance, qui se précisera en 2017, est l’énigme Trump, car personne au monde ne sait vraiment ce que fera le président élu au pouvoir. Il a déjà été très franc sur la marche de quelques principes clés de sa politique étrangère, à savoir son souhait d’une nouvelle détente dans la nouvelle guerre froide avec la Russie, son intention de renégocier ou de rompre l’accord nucléaire iranien et le rapprochement avec Cuba, son discours et sa position fermes envers la politique commerciale et monétaire de la Chine, son opposition à l’ALENA et aux millions d’immigrants clandestins venus d’Amérique latine qui envahissent les USA (en particulier ceux qui ont commis des violences pendant leur séjour dans le pays). Avec l’approche de Trump – qui ressemble plus à celle d’un homme d’affaires – envers l’OTAN et les partenariats militaires traditionnels des USA, ainsi que ses désaccords idéologiques à l’égard de l’hyperlibéralisme de l’UE, on peut déjà s’attendre à ce que la présidence Trump se caractérise par de nombreux rebondissements sans précédent et passionnants, car les USA s’adaptent douloureusement mais tardivement à l’ordre mondial multipolaire inévitable.

Katehon, Andrew Korybko

Original : katehon.com/article/2017-forecast-global-trends
Traduction Petrus Lombard

Posté par Arkebi à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Vague de froid: Comment la société Energy Pool "efface" la consommation énergétique des industriels

648x415_illustration-reseau-electrique-hiver-region-rennes

 

La start-up savoyarde, qui œuvre pour soulager le réseau électrique en France, est à la première à s’être lancée sur le marché…

Des températures qui vont descendre jusqu’à -10°C la nuit. Le froid arrive cette semaine en France, et avec lui, la menace d’une surconsommation électrique. Et d’un risque de black-out. Parmi les solutions envisagées pour éviter ce scénario et soulager le réseau : l'« effacement énergétique ». Une spécialité de la start-up Energy Pool, créée en 2009 et basée à Chambéry.

L’entreprise savoyarde a été la première à se lancer sur le marché en France, travaillant avec RTE (Réseau de transports d’électricité). Son rôle : inciter les industriels à réduire leur consommation. Un « travail de longue haleine », selon Anne-Sophie Chamoy, en charge des affaires publiques et de la stratégie au sein d’Energy Pool.

« Nous avons identifié sur les 150 sites industriels avec lesquels nous travaillons, les machines qui peuvent s’arrêter en quelques minutes, sans que cela affecte les lignes de production », explique la jeune femme. Pour cela, la start-up a réalisé un audit détaillé et installé des outils permettant de mesurer en temps réel la consommation de ses clients.

13 minutes pour tout arrêter

Aujourd’hui, elle est en mesure d’arrêter la production en très peu de temps. « Lorsqu’il s’agit d’un événement prévu comme une vague de froid, nous sommes contactés la veille par RTE. Ainsi le jour même, nous disposons de deux heures pour prévenir les sites industriels. A eux ensuite d’arrêter les machines concernées. Les jours où nous devons faire face à un imprévu, nous mettons entre neuf et treize minutes pour réduire la consommation. Tout se fait à l’aide d’un système automatisé », précise Anne-Sophie Chamoy.

Dernière option, la moins utilisée : tout arrêter en temps réel. Ces trois scénarios permettent à chaque fois d’économiser entre 500 et 1.000 mégawatts d’un coup. « Mille mégawatts, c’est l’équivalent d’une tranche de centrale nucléaire et c’est deux fois la consommation d’une ville comme Lyon », dévoile la jeune femme.

Les industriels rémunérés en contrepartie

Un marché juteux puisque la start-up savoyarde, qui travaille aussi en Belgique, au Royaume-Uni, Cameroun, Japon, en Corée et Turquie, a réalisé un chiffre d’affaires de 25 millions en 2016. Elle ambitionne de multiplier ce chiffre par deux en 2017. « Toutefois une partie de cet argent est reversée aux industriels qui participent », conclut Anne-Sophie Chamoy. Chaque entreprise peut percevoir jusqu’à 15.000 euros par mégawatt effaçable.


http://www.20minutes.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Jeux vidéo - Les nouveaux maîtres du monde (à voir ou à revoir)

 

jeuxvidéoarte-images

 

En une trentaine d’années, le jeu vidéo a conquis un public de plus en plus large. Cette enquête rythmée et fouillée décrypte la domination écrasante de ce nouveau média de masse.

Longtemps perçu comme un loisir d'adolescents boutonneux, le jeu vidéo s'est généralisé. En surfant sur les innovations technologiques, en s’appuyant sur des pulsions universelles pour séduire un public de plus en plus large, cette industrie, dont les revenus mondiaux annuels atteignent 100 milliards de dollars, a réussi à proposer des produits culturels adaptés à une économie globalisée. Les jeux vidéo "classiques", sur console, n'ont désormais rien à envier aux superproductions hollywoodiennes. Parallèlement, la diffusion des smartphones s'est accompagnée d'une prolifération de jeux au succès monstre, comme en témoignent le phénomène récent Pokémon go,et avant lui, les succès de Candy Crush et Angry Birds.

"Homo ludicus"

Des experts américains ont calculé qu’arrivé à l’âge de 21 ans un jeune aura passé dix mille heures à jouer sur un écran, autant qu'au collège et au lycée ! La révolution numérique a accouché de "l’homo ludicus", d'une "génération G" (comme gamers) dont le monde virtuel colonise l'espace réel. Mais, contrairement aux idées reçues, les jeunes geeks ne constituent pas la majorité des gamers. Ce passe-temps attire aussi les mères de famille âgées d’une quarantaine d’années. Bientôt, ce sera le tour des seniors.

L’influence de ce média de masse est aussi fascinante qu’effrayante. L’industrie du jeu vidéo est-elle prête à assumer ses nouvelles responsabilités ? Pour l'instant, pas vraiment. Quid des questions de la violence, du sexe, de la propagande, du contrôle des données ? En s’appuyant sur les récents travaux d’économistes, de sociologues, d’experts, et en interrogeant des acteurs majeurs de ce milieu, l'enquête rythmée et fouillée de Jérôme Fritel (Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde, Daech, naissance d'un État terroriste) offre des éléments de réponse et permet de saisir l'ampleur de ce phénomène dont l'âge d'or est encore à venir.

Source : Arte.tv

 

Informations complémentaires :


https://www.crashdebug.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


- Que nous racontent les compteurs intelligents [vidéo 20mn]

 

Linky et personnocratia, une vidéo de 20′ qui remet les pendules à l’heure avec beaucoup d’intelligence:

réseaulinky-images

Les compteurs dits intelligents sont dangereux et coûteux.
Quelle intelligence les impose ?
Que faire ?

Pour en savoir plus, consulter le Livret de Personocratia sur La Société vers... le Paradis-sur-Terre.

Merci à Biquette

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- ALERTE : URGENCE MARINALEDA

Capture d’écran 2017-01-12 à 12

Marinaleda, village andalou en autogestion, est quasiment la seule expérience de ce type en Europe. Et ça marche !
Il aura fallu plus de 10 ans d’occupation de terres, de répression, de violences du pouvoir, de privations, pour que les « sans-terre » de Marinaleda arrachent 1 200 hectares au duc de l’Infantado, ami du roi père, et grand propriétaire dont les domaines s’étendent à l’infini.
Depuis, Marinaleda a créé un mode de fonctionnement non capitaliste : égalité des salaires, auto-construction (15€ par mois à la charge des familles), services à la population gratuits, pas de chômage, décisions prises en assemblées générales de la population (40 à 50 par an).
La communauté s’est dotée d’une usine coopérative : fabrication d’huile d’olive. 
L’expérience peut devenir contagieuse... Son maire, J. M. Gordillo, réélu depuis 30 ans, a été victime d’agressions, de tentatives d’assassinat. L’existence même de Marinaleda insupporte la droite et ici le Parti socialiste Espagnol (PSOE) qui dirige le gouvernement autonome andalou. La présidente de la Junta, Susana Díaz vise le leadership national du parti. Le PSOE souhaite en finir avec cet havre de « socialisme ».
La Junta a mis en demeure la communauté d’acheter les terres, qui avaient été conquises de haute lutte contre le duc. Pour le maire et les habitants de Marinaleda, pas question d’acheter la terre. Ils la travaillent en usufruit. En partagent les fruits. Et puis la terre n’est pas un bien marchand, m’a dit, il y a quelques minutes le charismatique maire. En fait, le gouvernement socialiste andalou, en attaquant Marinaleda, veut renflouer ses caisses, et surtout liquider cette « utopie concrète ».
Tous solidaires et vigilants !
Nous sommes tous Marinaleda.
Signez la pétition qui circule. Elle est incomplète, mais a le mérite d’alerter.

http://lemurparle.blogspot.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Alep: Moscou étonné par l'absence d'aide internationale

Alep-1029510487

La ville syrienne d'Alep, libérée il y a tout juste un mois, semble être tombée dans l'oubli aux yeux des organisations humanitaires internationales, s'étonne le ministère russe de la Défense.

Le ministère russe de la Défense est surpris par l'absence d'aide accordée à la population de la ville d'Alep, libérée il y a un mois, de la part des organisations internationales, a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère.

« Un mois s'est écoulé depuis la libération d'Alep. Toutefois, il n'y a toujours pas d'aide réelle fournie à la population civile de la part des organisations humanitaires internationales », a constaté le général.

Il a ajouté que la ville reprenait petit à petit une vie paisible, ses habitants retrouvant leurs maisons. Pourtant, ces derniers sont souvent obligés de désamorcer eux-mêmes des engins explosifs artisanaux laissés par les djihadistes.

Selon le général, l'UNICEF et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires savent que depuis la mi-décembre il est possible de travailler dans la ville sans risquer sa vie et que les routes menant au centre d'Alep son libres et ne présentent aucun danger.

Toutefois, les habitants d'Alep ne reçoivent pour le moment que l'aide du Centre russe de réconciliation des parties en conflit, du Comité international de la Croix-Rouge et de la société syrienne du Croissant-Rouge.

Selon le général, les habitants reçoivent régulièrement des médicaments, des denrées alimentaires, de l'eau potable, des habits chauds et une assistance médicale.

Le général a souligné que « ʺl'oubliʺ soudain par les organisations humanitaires internationales et les médias mainstream de l'aide aux habitants d'Alep ne manquait pas de susciter de l'étonnement. »

« On a l'impression que les organisations internationales qui auparavant avaient soi-disant un mal énorme à acheminer leur aide aux habitants d'Alep assiégée ont perdu tout intérêt envers cette ville du moment qu'elle a été libérée », a déploré le porte-parole du ministère russe de la Défense.

Lire aussi:

A Alep, les djihadistes «faisaient des fortunes grâce au trafic d’aide humanitaire»
Moscou bloque l’aide humanitaire pour Alep? Alors pourquoi l’Onu salue la coopération ?
La Russie exhorte l’Onu à livrer de l’aide humanitaire aux Syriens

https://fr.sputniknews.com

 Analyse:

Alep : la guerre de l'information contre la Russie va faire tomber l'ONU et l'OTAN

Alep libérée, c’est «Alep tombée» dans les médias de la Lügenpresse ! Cette même rhétorique de désinformation se décline à tous les niveaux. Hillary Clinton a perdu, c’est à cause de l’action de Poutine dans les médias et les réseaux sociaux. L’Allemagne s’approche des élections de 2017, Maas, SPD, ministre de la justice, lance un programme, façon Stasi, de nouvelles lois pour effacer, réécrire les informations du Net, qui ne passent pas dans l’agenda de la Lügenpolitik en punissant de prison et de fortes amendes les journalistes ou les citoyens libres. La Lügenpolitik de Berlin craint la liberté de ton des médias russes et la pensée libre des citoyens du Net. La Russie est accusée des déboires politiques de Berlin. Alep libérée, le mensonge de «nos élites» tombent de nouveau. La Lügenpolitik perd son pouvoir. La même action se met en place en France pour censurer avec l’aide des diverses entreprises du Net, Facebook, Google…, l’information libre. Les gouvernements de la Lügenpolitik des pays mis sous tutelle par l’Union Européenne, par l’ONU, l’OTAN, ne peuvent plus lutter contre la capacité des individus à penser librement et donc intensifient les techniques de la répression. L’ONU, censée protégée les peuples en guerre, les enfants, est démasquée avec ses réseaux d’ONG (UNICEF, Amnesty International ou des organisations à la Kiwanis…) comme étant un organisateur des guerres. La libération d’Alep par l’armée russe avec le soutien de l’Irak, de l’Iran et de l’armée arabe syrienne, apporte, en étant un cas d’école, encore la preuve de la dangereuse manipulation onusienne au niveau mondial sur les événements historiques immédiats et politiques. [ lire la suite]

 

Ayssar MIDANI - Syrie - Rapport de situation n°10 du 14 janvier 2017 en 3 parties

Dixième SitRep (rapport de situation) pour la Syrie par Madame Ayssar Midani depuis Damas !!! 1ere partie: 2eme partie: 3eme partie : source: https://thoma

http://reseauinternational.net

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

- Collé par le froid, un oiseau est sauvé par la vigilance d'un homme astucieux ! (VIDÉO)

 

Screen Capture # - 'Scotché par le froid,

Si l'on porte un peu d'attention à son environnement et qu'on sait faire preuve d'imagination, voici le genre de petits gestes dont nous sommes tous capables. Une vidéo toute simple et, pourtant, très jolie. Un homme a aperçu un oiseau dont les pattes étaient collées par le froid sur une barrière en fer.

Pas besoin d’être un héros pour faire un bon geste. D’ailleurs, tout le monde semble en être conscient : postée sur la page Facebook de 30 Millions d’Amis, cette vidéo a déjà suscité plus de 113 000 réactions !

Un réflexe tout bête… mais exemplaire et inspirant !


http://positivr.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

- Google filtre les fake news... sauf si elles sont américaines !

 

fakenews-5877b99bc46188b9738b480c-1728x800_c

 

Les filtres de Google sont-ils objectifs dans la lutte contre les fausses informations ? Une simple expérience de RT montre comment le tri se fait : dur avec certains médias, le moteur de recherche épargne les sites américains.

Vous cherchez sur Chrome, le navigateur internet de Google, un article sur un sujet commun et constatez que certains articles sont marqués comme des fake news, dont les articles de RT.

Essayez ensuite de trouver une fausse nouvelle évidente qui concerne Donald Trump… Aucune notification de fake. C’est simple et ça marche. Une simple vidéo le démontre.

 



http://reseauinternational.net

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,