17/11/16

- La dernière histoire belge

 

belgique-images

Belgique : le téléphone du frère d'Abdeslam que la police cherchait... était au commissariat

La police belge a retrouvé le portable du frère de Salah Abdeslam, terroriste impliqué dans les attentats du 13 novembre, sous une pile de dossier dans un commissariat. Elle a raté 13 occasions de démasquer les auteurs des attentats.

Le service antiterroriste belge était accusé par une enquête interne d'avoir perdu le téléphone portable de Brahim Abdeslam, le frère ainé du terroriste Salah Abdeslam. Mais le quotidien belge La dernière heure révèle qu'il a en réalité été égaré en amont, par la police de Molenbeek. Après une fouille minutieuse des bureaux du commissariat de Molenbeek, le précieux téléphone a enfin été retrouvé...sous un pile de dossiers. 

L'unité de la police judiciaire fédérale de Bruxelles l'avait pourtant cherché sans relâche, en vain. Le téléphone avait disparu et la mine de renseignements qu'il contenait avec.

Au lendemain des attentats du 13 novembre, les enquêteurs belges disposaient en effet d'une piste sérieuse. La chance leur avait souri : ils avaient interpellé un an plus tôt dans une affaire de stupéfiants Brahim Abdeslam et avaient confisqué son téléphone.

A lire aussi : Attentats de Paris : la police belge a raté 13 occasions de démasquer les auteurs (presse)


Source: RT en francais

Ils nous prennent vraiment pour des cons!

 

 

Posté par Arkebi à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15/11/16

- 13 NOVEMBRE : La presse dissimule la connexion du premier "témoin miraculé" avec François Hollande

Les bizarreries et incompréhensions de cet évènement (et ceux des deux dernières années plus particulièrement) auront un jour leurs explications, mais actuellement la majorité des moutons préfère un mensonge rassurant (ou terrorisant, c'est selon) à une vérité qui fait mal....

15129586_747776212029744_1739218239005103130_o


Dimanche 13 novembre, jour de commémoration des attentats de 2015, plusieurs organes de la presse écrite et audiovisuelle ont rapporté le témoignage "bouleversant" de Bilal Bley Mokono, présenté comme le "témoin miraculé" de la première explosion du Stade de France {http://panamza.com/cduhttp://panamza.com/cdv;http://panamza.com/cdwhttp://panamza.com/cdx} .

Le journal télévisé de 20h sur France 2 a notamment diffusé les images de Mokono réconforté par François Hollande {http://panamza.com/cdy}.

L'image symbolique a été également capturée par l'AFP (agence de presse sous contrôle étatique) et relayée par la presse quotidienne régionale. La légende de la photo : "Le président Hollande s'entretient avec un vigile, victime des attentats de l'an dernier, lors d'une cérémonie du souvenir devant le Stade de France, le 13 novembre 2016" {http://panamza.com/cdz}.

De nombreux articles ou reportages ont été consacrés à Mokono : AUCUN n'évoque ce que Panamza avait révélé en détail dès le 19 février {http://panamza.com/14481}.

Ancien délégué national du PS, militant anti-iranien et franc-maçon parrainé par Alain Gardère (préfet mis en examen pour "corruption"), Mokono a suscité l'intérêt de l'IGPN (police des polices) pour avoir décroché -fin novembre 2015- un emploi présumé "fictif" (et lié au ministère de l'Intérieur) grâce à la recommandation de Bernard Rullier, conseiller parlementaire de François Hollande.

Depuis une dizaine d'années, Mokono est particulièrement proche de François Hollande, Manuel Valls, Claude Bartolone (présent avec Hollande, à droite de l'image) et Olivier Faure, député PS qui l'avait pistonné financièrement en 2014 {http://panamza.com/15348}.

Le Monde et Mediapart (extrait en bas de l'image) avaient déjà signalé brièvement la connexion de Mokono avec le clan PS mais sans jamais souligner sa singularité dans les témoignages relatifs aux attentats.

Spécificité de Mokono : il est le SEUL "témoin" à prétendre avoir vu le premier "kamikaze" se faire exploser sous ses yeux. Il affirme aussi avoir antérieurement repéré deux des trois "kamikazes" en raison de leur comportement "suspect".

Cerise sur le gâteau : le 23 mars, cinq jours après l'annonce de l'arrestation de Salah Abdeslam, Mokono déclara au Parisien se souvenir l'avoir également vu "dans sa voiture noire" le soir du 13 novembre {http://panamza.com/15348}.

À noter : le 19 novembre 2015, lors d'une interview décontractée avec CNN, Mokono affirmait catégoriquement que le kamikaze avait une "bombe" dotée d'une "minuterie", ce qui expliquerait pourquoi il n'a pas eu le temps de se faire exploser au milieu d'une foule rassemblée {https://youtu.be/1C2Z5UC5RrY?t=18s}.

Problème : selon le procureur de la République, les gilets explosifs auraient seulement été dotés d'un "bouton pressoir" {http://panamza.com/cea}.

Autre anomalie : sur CNN, Mokono précise être arrivé aux abords de la porte D -scène de la future explosion qu'il dit avoir vu- pour y accéder et pénétrer ainsi à l'intérieur du Stade après s'être procuré un sandwich {http://panamza.com/ceb}.

Problème : selon son ticket exhibé lors d'une interview accordée à Channel 4, Mokono était "invité par la mairie de Paris" ("cocktail avant-match" inclus) en "tribune officielle" accessible par la porte T... à l'exact opposé de la porte D {https://youtu.be/UO7q66T4jys?t=2m51shttp://panamza.com/cec}.

À souligner : le 13 novembre 2015, Mokono était accompagné de son ami Rachid Temal, secrétaire national (pro-Hollande) du PS qui -depuis son séjour en Israël, fin septembre 2016- a salué la mémoire du criminel de guerre israélien Shimon Peres {http://dai.ly/x3dwwarhttp://panamza.com/cedhttp://panamza.com/ceehttp://www.panamza.com/shimon-peres}.

Pour en savoir plus sur les attentats de Paris, consultez le dossier de Panamza {http://panamza.com/cabale-vendredi13}.

***SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! http://www.panamza.com/abonnez-vous***

 

Posté par Arkebi à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :