08/01/17

- Cet hôpital utilise son propre potager bio pour alimenter les patients

 

Comme quoi c'est souvent dans des lieues où l'ambiance est souvent morose, que l'on peut trouver des personnes qui ont encore envie de se battre et défendre la santé dans sa globalité.

 

bio_jardin_hopital-696x348Lankenau Medical Center

L’alimentation saine n’est-elle pas la première des médecines comme l’affirmait Hippocrate ? Au terme d’une réflexion salvatrice, l’hôpital de Lankenau, aux États-Unis, a décidé d’offrir aux résidents comme aux visiteurs l’occasion de bénéficier d’une meilleure alimentation, plus saine et sans pesticides. Une ambition permise par la mise en place d’un potager 100% biologique qui a vu fleurir autour de lui une flopée d’initiatives au sein même de l’établissement, mais aussi à l’extérieur.

Un potager biologique pour la santé

Conscients qu’ils avaient affaire à l’une des populations de patients les plus mal en point du pays, le personnel de l’hôpital du « Lankenau Medical Center », près de Philadelphie, a décidé de remédier au problème à sa racine — enfin, à l’une de ses racines. Face à une population au sein de laquelle les problèmes liés au surpoids et à l’obésité étaient parmi les plus nombreux (dans la région, ce sont près de 32% des adultes qui sont touchés par l’obésité), l’équipe a décidé de mettre en place un programme holistique de sensibilisation à une alimentation saine. Pour cela, ils ont mis en place en 2015 une ferme bio, directement sur le terrain attenant à l’hôpital.

À la discrétion de Lankenau Medical Center

Les médecins, les infirmières et les autres membres du personnel n’étant pas des experts agricoles, le centre a fait appel à l’association « Greener Partners », un acteur local qui promeut une alimentation respectueuse de l’environnement pour mettre en place et entretenir ce petit bout de terre prolifique. Aujourd’hui, et grâce à cette heureuse association, la « Deaver Wellness Farm » existe bel et bien, et mieux encore : elle porte ses fruits. Depuis le lancement de la ferme en 2015, ce sont plus de 1 800 kilos (4 000 livres) d’aliments biologiques qui ont ainsi contribué aux repas des patients de l’hôpital, et à moindre frais.

Donner les clés d’une bonne alimentation

Mais en plus de fournir les ingrédients nécessaires à la préparation des repas des patients-résidents et du personnel hospitalier, le potager entre également dans l’organisation d’ateliers pédagogiques destinés à tous les visiteurs du centre. En opérant des sondages et en observant leurs patients, les médecins ont compris que les populations les plus sujettes à des comportements entraînant surpoids et obésité sont également celles qui ont le moins accès aux savoirs rudimentaires en termes d’alimentation. C’est pourquoi l’hôpital s’est, en parallèle, attelé à démocratiser la consommation d’aliments frais, ainsi qu’à diffuser des informations pour le moins essentielles la nutrition humaine.

Ainsi, alors que les patients attendent leurs rendez-vous, les assistants médicaux apportent divers produits frais, comme des choux, des brocolis, des tomates, des aubergines, ou encore de la roquette. L’hôpital fournit également des recettes et les médecins utilisent parfois une partie des récoltes pendant les consultations pour montrer que des choix de vie plus sains sont à portée de tous. Dans les salles d’attente, les employés de l’hôpital dispensent également des cours de diététique. Il arrive ainsi parfois qu’un employé réalise en direct une salade de carottes, tout en discutant des différentes valeurs nutritionnelles de chacun des ingrédients. L’idée étant que les patients puissent par la suite refaire la recette chez eux.

Remédier à l’insécurité alimentaire

En dehors de l’hôpital, Lankenau encourage également directement la consommation d’aliments sains en fournissant des tickets spécialement prévus à cet effet. Ces coupons, utilisables seulement pour l’achat de fruits et légumes frais, sont valables chez plus de 30 agriculteurs locaux et sont distribués aux patients qui expriment le désir d’adopter une alimentation plus saine sans pour autant en avoir forcément les moyens.

Pour le responsable en charge du projet sur le campus de l’hôpital, il s’agit là d’aborder la question de l’insécurité alimentaire sous un angle nouveau. « Nous sommes de plus en plus incités à chercher des solutions afin d’éviter que les patients ne tombent malades en premier lieu, mais aussi afin qu’ils guérissent vite lorsque c’est le cas. Or, beaucoup de ces maladies sont liées à l’environnement social, mais aussi au manque d’accès à une nourriture saine ».

Pour l’année à venir, Lankenau prévoit d’étendre encore un peu plus les parcelles dédiées à la ferme. Avec un rendement largement supérieur aux attentes initiales, le personnel a logiquement jugé judicieux d’augmenter la production. Un exemple qui pourrait bien nous prouver que cultiver bio, c’est aussi s’assurer de vieux os.

Sources:
mrmondialisation.org
www.ecowatch.com



http://www.sante-nutrition.org

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07/11/16

- Bioburger - le fast-food 100% bio

image-nouveau-site-viaLRLP

Les nourritures de l’esprit actuelles sont aussi pourries que ce qu’on nous sert et nous vend dans beaucoup trop d’enseignes qui se disent restaurant, alors faisons une pause et alimentons-nous de choses saines, cela plait au corps et à l’esprit.

 

BioBurger : Le premier fastfood issu de l'agriculture biologique va faire très mal à MacDo !

C'est vrai que lorsque l'on décide de changer son alimentation, de passer au bio, de manger sain, davantage de fruits et légumes, et de squatter les marchés pour dénicher des pommes de terre sans pesticides, on doit faire des sacrifices. Et parmi ces sacrifices, le burger arrive en tête de liste.

bioburgerparis_sld2-viaLRLP

.../...
Ce restaurant n’existe qu’à Paris pour le moment, dans le 9ème arrondissement de Paris, et est ouvert 7j/7. Victime de son succès, BioBurger est complet tous les midis, et sert 45 burgers tous les quarts d’heure…espérons que cela inspire d’autres villes car c’est indéniable, la demande existe.

http://lareleveetlapeste.fr

 

« BioBurger est la première et seule enseigne de restauration rapide en France, qui propose des hamburgers, frites, boissons et desserts, entièrement issus de l’agriculture biologique. Tout est fait maison, la viande achetée chez le boucher du coin, le pain chez le boulanger du quartier, le fromage vient d’un petit village en Mayenne, l’huile de friture est bio, la traçabilité est garantie, et les pommes de terre sont cultivées sans pesticides. Houra ! Et le prix ? 20 % à 30 % moins cher que les burgers dits gourmets servis dans les restaurants. » bioburger.fr

A souhaiter que la chaine du vrai bio et le plus local (voir national selon le produit) soit vraiment suivie et respectée, et ainsi le grand « mac » l’aura dans son « do », pour rester poli, et pour ne citer que celui-ci!
Merci à Flo

Le burger, ou plutôt "hamburger", devenu le symbole d'une amérique qui a voulu trop s'empifrer et qui va exploser!

Une autre suggestion: le "turtle burger", le plus bio des burgers! Sur la boîte d'embalage il y a marqué: Commencer par arracher la tête en croquant d'un seul coup, ça augmente les arômes..... et cela évite de l'entendre crier!

tortueburger

 

Posté par Arkebi à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,