26/11/16

- Encore un génocide, celui du peuple Des Rohingyas de Birmanie, que les médias traditionnels font mine de ne pas voir

 

Les Rohingyas sont les descendants lointains des soldats et commerçant arabes, mongols, turc, bengalis et portugais.


Birmanie : Plusieurs villages musulmans rayés de la carte en l'espace de quelques semaines

Mais que fait donc la prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, la Birmane la plus célèbre et glorifiée du monde, tristement connue pour avoir jusqu'à présent opposé sa souveraine indifférence à l'extermination effroyable de la minorité musulmane Rohingyas, à l'heure où plus d'un millier de maisons ont été rasées dans plusieurs villages musulmans situés à l'ouest de son pays ?
Elle ferme les yeux, une fois de plus, sur ces exactions abominables qui laissent derrière elles un champ de ruines et un long cortège de victimes musulmanes, tandis que son gouvernement s’escrime à nier l’ampleur de cette épuration ethnique sanglante, reprochant à des « terroristes de semer la confusion entre les troupes gouvernementales et le peuple ».
Et peu importe si des images satellitaires accablantes, prises entre le 10 et 18 novembre 2016, constituent la preuve irréfutable de la destruction de 800 bâtiments dans cinq bourgades de l’Etat d’Arakane, appelé aussi Rakhine, encerclé par l’armée depuis des semaines.

Sous les cieux rouge sang de Birmanie, Aung San Suu Kyi s’enferrera-t-elle dans sa posture affligeante qui souille, chaque jour un peu plus, son insigne distinction de nobelisée et en fait l’énorme supercherie des temps modernes ? La question se pose avec acuité, alors que le coup de semonce du rapporteur spécial de l’ONU pour la Birmanie, Yanghee Lee, a résonné avec force, appelant son gouvernement à « une action urgente » pour protéger les civils dans l’Etat Rakhine. « Les forces de sécurité ne doivent pas recevoir carte blanche pour intensifier leurs opérations », a martelé la représentante de l’ONU.

Source: oumma.com


Via: interet-general.info

 

Pour en savoir +

Rohingyas-imagesCARTE-BIRMANIE-ETHNIES-LANGUES-source-Alexandre-Gandil

Archive avril 2016

Les Rohingyas de Birmanie, oubliés de l'opinion internationale

Alors que les débats sur la déchéance de nationalité ont agité la société française pendant quelques mois, le statut d'apatride des Rohingyas, minorité musulmane birmane, depuis 1982 laisse l'opinion internationale quasi indifférente. Ne relevant d'aucun État, cette population ne reçoit aucune protection puisque l'effectivité et l'applicabilité du droit international dépendent du critère de nationalité.

https://www.opinion-internationale.com

Archive mai 2015

Les musulmans Rohingyas massacrés et dont personne ne parle !

La situation de ce peuple musulman birman est catastrophique et dure depuis des mois voire des années ; et pourtant, c'est seulement maintenant qu'on en parle ! Des centaines de charniers sont trouvés en Malaisie, les vidéos des massacres sont nombreuses et pourtant aucune mobilisation internationale sérieuse !

http://www.lelibrepenseur.org


Pour résumé en une image

 

Rohingyas2-images

Cela ne vous rappelle rien.....?

 

 

Posté par Arkebi à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,