mercredi 24 août 2016

- Pilleurs d'état

 

FireShot-Screen-Capture---'Pilleurs-d'état'---echelledejacob_blogspot_2016_08_pilleurs-detat

Via: L'Echelle de jacob

Posté par Arkebi à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


mardi 23 août 2016

- Nos sénateurs se gavent et ne veulent surtout pas que ça se sache

 

 

Garnotte

Le même principe est valable pour nos "très chers" députés.

Dans de nombreuses familles, il existe un vieil oncle fêtard, une cousine un peu gâteuse ou un beau-frère trop prodigue dont on se borne, aux réunions de famille, à éponger les dettes. Dans la famille France, ce personnage haut en couleur et cher en frasques coûteuses, ce serait le Sénat. Régulièrement, la presse (re)découvre que cette institution, en plus d’agiter le microcosme politico-politicien à chaque vote législatif un peu pointu, peut facilement s’enorgueillir d’un coût de fonctionnement particulièrement élevé pour une utilité tous les ans plus douteuse.

Les chiffres ne font guère de doute et même s’ils n’intéressent (presque) personne, méritent d’être ressortis. En effet, alors que le pays semble s’enfoncer avec un délice malsain dans des polémiques vestimentaires particulièrement habiles à camoufler ses problèmes économiques et politiques fondamentaux, il semble intéressant de constater que peu, pour ne pas dire rien, a été fait pour aligner le train de vie des Sénateurs avec la passe économique délicate que connaît le pays.

..../....

Il y a quelques années, une équipe de France 3 découvrait en effet que l’opacité des comptes de cette institution républicaine était parfaitement assumée. On se souviendra du moment mémorable où le questeur du Sénat (un certain Bernard Saugey) expliquait trouver parfaitement normal que ces comptes détaillés ne soient pas disponibles.

Pour lui, je cite (cf vidéo vers 1:22),

« ce n’est pas la peine que tous les gens regardent des choses qu’ils ne seront pas capables de commenter ; ils auront certainement des réflexions idiotes. »

Via l'Echelle de Jacob
Article complet, Source:

Nos sénateurs sont trop coûteux et ne veulent surtout pas que ça se sache.

Dans de nombreuses familles, il existe un vieil oncle fêtard, une cousine un peu gâteuse ou un beau-frère trop prodigue dont on se borne, aux réunions de famille, à éponger les dettes. Dans la famille France, ce personnage haut en couleur et cher en frasques coûteuses, ce serait le Sénat.

Hashtable



Posté par Arkebi à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 19 août 2016

- Cancer : un traitement simple et non toxique

 

La Lettre Santé Nature Innovation


Chère lectrice, cher lecteur,

Le Dr Laurent Schwartz, cancérologue et chercheur à l’Ecole Polytechnique, sort un nouveau livre intitulé « Cancer, un traitement simple et non toxique ».

Ce livre n’est pas encore en librairie. Mais l’éditeur me l’a envoyé pour que je puisse en prendre connaissance au plus tôt, et vous en faire part.

En effet, le traitement du cancer est souvent une question de semaines, ou de jours : 50 % des personnes frappées par le cancer du poumon, du pancréas, du foie ou du rein meurent dans les six mois.

D’où l’urgence de vous parler des révélations sensationnelles de ce nouveau livre.

Elles peuvent sauver des vies.

Il s’agit d’une nouvelle approche qui pourrait révolutionner le traitement du cancer.

Soigner le cancer grâce à l’effet Warburg

L’effet Warburg, du nom du prix Nobel de médecine Otto Warburg (1931) est un phénomène bien connu des médecins.

C’est le fait que les cellules cancéreuses fermentent pour produire de l’énergie.

Le fonctionnement normal des cellules saines est de brûler le glucose avec de l’oxygène. Mais les cellules cancéreuses font fermenter le glucose, ce qui était le mode de fonctionnement de la vie primitive, il y a 3,5 milliards d’années.

L’avantage de la fermentation est qu’elle est possible sans oxygène. L’inconvénient est que la fermentation produit peu d’énergie, par unité de carburant consommée.

Les cellules cancéreuses sont donc très gourmandes en glucose, ce qui permet de les repérer. C’est ce qu’on appelle l’effet Warburg.

Affamer le cancer en le privant de sucre

L’effet Warburg est utilisé pour repérer les tumeurs, avec la technologie du « PET-scan ». On injecte au patient du glucose radioactif et l’on observe les endroits où celui-ci va se concentrer : c’est là que se trouve le cancer.

D’où l’idée d’affamer le cancer en cessant de manger du sucre, ou tout produit se transformant en sucre.

Le Dr Laurent Schwartz recommande un régime « cétogène », c’est-à-dire constitué de produits gras et de quelques protéines, mais très peu de glucides (sucres).

« Le régime cétogène se révèle une solution thérapeutique sérieuse et encourageante », estime-t-il [1].

Mais cela n’a rien de révolutionnaire. La grande nouveauté vient maintenant…

Lutter contre l’acidité provoquée par la tumeur

Le Dr Laurent Schwartz a aussi observé que la fermentation provoque une acidification des tissus autour de la tumeur.

Il explique que cette acidification permet aux cellules cancéreuses de mieux « lacérer » les tissus environnants, pour les envahir.

En revanche, pour acidifier son environnement, la tumeur, elle, doit perdre son acidité et devenir basique.

C’est d’ailleurs le fait d’être basiques qui permet aux cellules tumorales (cancéreuses) de se multiplier si rapidement.

Cette constatation toute simple est à l’origine d’une idée toute simple elle aussi, mais qui pourrait être la clé pour vaincre le cancer : diminuer l’acidité autour de la tumeur pour bloquer la multiplication des cellules cancéreuses.

Et de fait, le Dr Schwartz rapporte que des chercheurs ont essayé de diminuer l’acidité autour des tumeurs, et ils ont constaté une régression des cancers.

C’est une nouvelle fantastique. Car il se trouve que l’on dispose de plusieurs médicaments bien connus et peu coûteux pour lutter contre l’acidité, des médicaments simples, bon marché, peu dangereux.

Une équipe de chercheurs espagnols qui a travaillé sur ce sujet rapporte plusieurs cas de rémissions inattendues en donnant aux patients cancéreux un cocktail de médicaments anti-acides, très peu toxiques par rapport aux chimiothérapies « normales ».

Le Dr Laurent Schwartz donne la posologie, qui est la suivante (il ne l’a pas testée lui-même mais considère que c’est une « approche logique et porteuse d’espoir ») :

  • Amiloride : 10 à 40 mg trois fois par jour 
  • Un inhibiteur de la pompe à protons, par exemple l’oméprazole : 20 à 40 mg par jour
  • Un inhibiteur de l’anhydrate carboxylase, par exemple l’acétalozamide (Diamox) : 250 mg par jour.

Mais après avoir bloqué la reproduction des cellules cancéreuses, peut-on faire en sorte qu’elles redeviennent saines et ainsi se débarrasser vraiment de la maladie ?

Oui, répond le Dr Schwartz.

Grâce à la stratégie suivante…

Redémarrer le fonctionnement (métabolisme) normal des cellules

Pour traiter le cancer, le Dr Schwartz recommande un traitement qui permette de redémarrer la combustion normale du glucose dans les cellules, et ainsi mettre fin à la fermentation et à l’acidification des tissus autour de la tumeur.

Pour cela, il faut « remettre en route » les mitochondries, les petites usines à brûler le glucose qui sont dans les cellules.

Cette fois, le Dr Laurent Schwartz a lui-même sélectionné les médicaments capables de faire cela, et il a lui-même observé des rémissions chez plusieurs de ses patients, cancéreux de longue date.

Dans son protocole, la posologie est la suivante :

  • Acide lipoïque : 600 mg en injection intraveineuse lente
  • Hydroxycitrate : 500 mg en comprimés, matin, midi et soir.

L’hydroxycitrate est en vente libre, considéré comme « complément alimentaire ». L’acide lipoïque en intraveineuse est un médicament. Il est vendu en Allemagne et en Amérique du Nord mais pas en France. Mais il a été prescrit à des centaines de milliers de patients sans causer de problèmes.

Ces produits ne présentent aucun danger, et tout médecin doit pouvoir les prescrire à son patient.

« Ce traitement n’a pas d’effet secondaire toxique lourd », explique le Dr Laurent Schwartz.
« Près de 2 ans ½ plus tard, sur les onze premiers patients, cinq sont encore en vie. C’est un exploit si l’on considère que tous avaient été renvoyés à leur domicile pour y mourir ! [2] »

 

Renforcer les effets par d’autres médicaments

Le Dr Schwartz souligne toutefois que ces deux substances ne suffisent pas en elles-mêmes et sont plus efficaces si elles sont prises en combinaison avec une radiothérapie et une chimiothérapie.

Il signale en outre avoir obtenu de meilleurs résultats encore en y associant de la metformine à forte dose (jusqu’à 3 g par jour).

La metformine est le traitement de base contre le diabète de type 2.

Votre pharmacie en vend tous les jours et n’importe quel médecin peut la prescrire.

La guérison à portée de la main

La conclusion du Dr Laurent Schwartz est que nous sommes en train de faire une erreur monumentale en allant vers des traitements toujours plus compliqués et coûteux du cancer (plus de 100 000 euros par cycle de traitement).

Ses décennies d’études l’ont convaincu au contraire que le cancer est une maladie simple.

Ce sont les cellules qui fonctionnent mal, et il existe des mesures simples et peu coûteuses, ainsi que des médicaments courants et non toxiques qui permettent de faire beaucoup pour les malades.

Il pense donc que « nous pouvons proposer aux malades de nouvelles avancées thérapeutiques, dont l’efficacité pourrait être supérieure à celle de la chimiothérapie tout en entraînant bien moins d’effets secondaires. [3] »

Ses pistes de traitement sont d’autant plus intéressantes qu’il estime qu’elles permettraient également de soigner l’Alzheimer et Parkinson.

Il s’agit donc d’une possible révolution médicale qui est en train de se produire sous nos yeux.

Ce que vous pouvez faire

Je suis conscient que, même si vous êtes vous-même actuellement traité contre le cancer, cette simple lettre vous paraîtra insuffisante pour démarrer un traitement alternatif. Elle sera en outre complètement insuffisante pour convaincre votre oncologue (cancérologue) et même votre médecin traitant de l’intérêt de ces avancées.

Mais ne désespérez pas.

Attendez simplement quelques jours, si vous le pouvez, que le livre soit sorti en librairie.

Vous aurez tous les éléments en main. Vous pourrez le donner à votre médecin s’il a le moindre doute sur la véracité et le sérieux de ces nouveaux traitements contre le cancer qui, je le répète, sont simples, non toxiques et peu coûteux.

Voici la couverture du livre, afin que vous ne perdiez pas de temps pour le trouver :



En attendant, je vous redis combien je compatis avec vous si vous êtes en train de combattre une grave maladie. Surtout, ne baissez pas les bras, continuez à vous soigner et à rester en alerte sur les progrès des traitements.

Nous sommes dans une période de grands bouleversements, dans le mauvais sens parfois (malheureusement !) mais aussi, il ne faut pas l’oublier, dans le bon sens.

Ce livre est peut-être un bon exemple de ces progrès qui se produisent parfois et qui peuvent aider des millions de personnes.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicités :

Pas vu à la TV : Retrouvez toute l'actualité de la santé naturelle, indépendante et sans concession grâce à Alternatif Bien-Être, journal de référence de la santé naturelle, à découvrir ici.

NOUVEAU ! Redécouvrez les vertus oubliées des plantes médicinales. Infusions, teintures-mères, décoctions, cataplasmes et onguents, apprenez les secrets de la médecine par les plantes en vous rendant ici.

Sans effet secondaire  : Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs.
On sait pourtant aujourd'hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information. Pour en savoir plus, visitez la page ici.

Posté par Arkebi à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Révélation : 560 000 cancers de la thyroïde diagnostiqués depuis vingt ans n'en étaient pas

 

Mais quelle surprise!!! Des cancers détectés alors qu’il n’y avait pas grand chose au final, ce qui n’est même pas la première fois, puisqu’il y a un précédent avec la mammographie, pratique dangereuse qui ne devrait en aucun cas être systématique, et que de nombreux faux-positifs ont été détectés. Et à qui profite le crime exactement? Aux laboratoires pharmaceutiques qui peuvent pour le coup soigner beaucoup plus de monde inutilement, en comptant au passage l’ensemble des traitements qui finiront dans une poubelle, autre scandale qui ne fait pas beaucoup de bruit…

L’affaire fera du bruit. Le Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC/IARC) vient de dénoncer une illusion : l’augmentation, ces vingt dernières années dans les pays développés, de l’incidence des cancers de la thyroïde est, pour l’essentiel, la conséquence de surdiagnostics massifs.

La communication du CIRC renvoie à la publication, ce même jour d’un travail dans The New England Journal of Medicine : “Worldwide Thyroid-Cancer Epidemic? The Increasing Impact of Overdiagnosis”.

Elle est d’autre part résumée dans le document suivant: “Overdiagnosis is a major driver of the thyroid cancer epidemic: up to 50–90% of thyroid cancers in women in high-income countries estimated to be overdiagnoses

Douze pays concernés

Ce travail évalue à plus de 470.000 femmes et 90.000 hommes le nombre des personnes qui pourraient avoir fait l’objet d’un surdiagnostic de cancer de la thyroïde en l’espace de 20 ans  – et ce dans douze pays développés (Australie, Danemark, Angleterre, Finlande, France, Italie, Japon, Norvège, République de Corée, Ecosse, Suède et Etats-Unis).

« Des pays comme les Etats-Unis, l’Italie et la France ont été les plus touchées par le surdiagnostic du cancer de la thyroïde depuis les années 1980, après l’introduction des échographies, mais l’exemple le plus récent et le plus frappant est la République de Corée », explique le Pr Salvatore Vaccarella, qui a dirigé l’étude de l’IARC.
Dans des pays comme l’Australie, la France, l’Italie ou les Etats-Unis, le surdiagnostic est évalué entre 70 et 80% par les chercheurs de l’IARC, contre 50% au Japon et dans les pays nordiques.

[Lire la suite]

Source: Jeanyvesnau.com

Posté par Arkebi à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

- Des pirates mettent la main sur les outils de hacking de la NSA

 

Le groupe Equation, regroupant les hackers de la NSA, viendrait de subir une importante fuite de données après une attaque du groupe « The “Shadow Brokers”.

Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés ! Un groupe de pirates se faisant appeler « The Shadow Brokers » serait parvenu à entrer sur les serveurs des hackers de la NSA pour leur dérober un nombre important de fichiers sensibles, mais aussi les outils qu’ils utilisent au quotidien.

Les outils du groupe Equation mis en vente sur la toile

Comme souvent dans les affaires de piratages, l’annonce a été faite par le groupe de hackers via un communiqué publié sur le site Archive.is. Réputées pour faire partie des meilleurs pirates du monde, les équipes du groupe Equation de la NSA ont eu à faire à bien plus doués qu’eux.

Les membres de « The Shadow Brockers » ont mis en ligne une série de liens permettant de prouver leurs dires, dont un échantillon gratuit pour prouver leurs dires. Les autres fichiers sont mis en vente au plus offrant grâce à un système d’enchères utilisant bien évidemment le bitcoin. Il est possible de télécharger l’ensemble de l’archive, mais les fichiers seront cryptés, la clé de déchiffrage sera offerte au plus offrant. Les hackers précisent que si l’enchère atteint les 1 million de bitcoins, d’autres fichiers seront mis en ligne gratuitement.

Des fichiers vérifiés

En plus de ces fichiers sensibles, certains outils de hacking utilisés par la NSA sont également disponibles. Scripts, binaires ou encore fichiers de configuration permettant d’attaquer les pare-feu et les routeurs. Les noms de Bananaglee ou encore de Jetplow, évoqués par Edward Snowden font également parte de cette liste.

Selon certains experts en sécurité interrogés par Motherboard, il semble presque impossible que cette affaire soit un canular. Les fichiers et les outils sont conformes à ce que la NSA aurait l’habitude d’utiliser.


Source: begeek.fr

 PLUS D'INFOS:

Un groupe mystérieux de hackers a piraté la NSA
Encore un hacking de haut niveau en faveur du mouvement pour la liberté – C’est d’abord la Russie qui a été accusée . Mais on vient de l’apprendre, il s’agirait d’un employé de la NSA – un « initié » qui a fait fuiter des documents :

Dans une interview avec Motherboard, intitulé « anciens employés de la NSA: un Insider pourrait être derrière le dumping des données de la NSA  » un initié anonyme a dit que les chances qu’un pirate hack à distance les systèmes de l’Agence nationale de sécurité sont très peu probable. Malgré les accusations que la fuite est une ingérence de la Russie, les données ont atterries en ligne sous le nom de « Brokers shadow » ce qui aurait exigé que quelqu’un ai la possibilité d’accéder au serveur de la NSA, l’ancien employé de la NSA a déclaré.

Comme Motherboard le dit, un initié aurait volé à la NSA des outils de piratage de la NSA, d’une manière similaire à la façon dont l’ ancien employé de la NSA Edward Snowden a volé un nombre incalculable de documents top secret à l’agence d’espionnage . Cette théorie est poussé par quelqu’un qui prétend être, lui – même, un ancien initié de la NSA.

«Mes collègues et moi même sommes à peu près certain que ce n’était pas un hack, ou un groupe pour cette question ,« l’ex – employé de la NSA a dit à Motherboard. « Cette personne , ‘Brokers Shadow’ est un gars, un employé qui est un ‘initié. »

La NSA n’essaierai -t- elle pas , par l’intermédiaire d’un soi disant ancien employé – de dédramatiser l’affaire ??! (se faire hacker par les russes, quel honte)

Voici plus : [Lire la suite]

Source: resistanceauthentique.net

 

Posté par Arkebi à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 21 décembre 2012

- La révélation des Pyramides (re-suite)

pyra1

 

Sur Ado FM, Bob était pour la deuxième fois en compagnie de Jacques Grimault (l'auteur) et Patrice Pooyard (le réalisateur).

"La Révélation des Pyramides" est en ce moment visionné plus de 20.000 fois par jour à travers le monde, pour un total de plus de 5 millions de vues à ce jour, et ceci augmente chaque jour.

 Ce que vous voyez dans ce film n’est que l’esquisse, la simple entrée en matière, les prémices du dévoilement de nombreuses découvertes, pourtant déjà capables de réorienter la pensée sceptique et l’inciter à réfléchir et à se repositionner.

Les découvertes sur lesquelles s’appuient ce documentaire sont fondées sur plus de 37 ans d’étude solitaire, de vérifications factuelles directes, dans toutes les parties du monde et à travers de nombreuses disciplines savantes.

La survenue d’Internet, de Wikipedia et de GoogleEarth – comme outils de vérifications indépendants et toujours disponibles – me décidèrent à entamer pour tous l’énorme travail de documentation du film.

Avant même le tournage, j’avais exigé de Patrice de ne jamais paraître nulle part, préférant que les spectateurs s’intéressent aux contenus du film plutôt qu’à la personne de l’auteur : c’est pourquoi il m’avait nommé l’Informateur, faute de mieux. Ce n’était ni un masque ni un artifice de réalisateur, mais l’expression de ma volonté, respectée.

Ensemble, il nous reste à tourner six films qui vous démontrerons qui dit - et où sont - le vrai, le bon, l’utile, le vitalisant et surtout, comment affronter victorieusement cette épreuve annoncée depuis l’aube des temps : je suis donc désormais à votre disposition…

Je vous demande votre aide, à tous, et je me nomme:

Jacques Grimault, l’auteur de La Révélation des Pyramides, l’Informateur.

La Révélation des Pyramides, le film et le 1er interview (cliquez ici)

Orbis Enigma -- Site officiel du réalisateur et de l'informateur de "La Révélation des Pyramides" : http://revelationdespyramides.com/

Posté par Arkebi à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 28 novembre 2012

Georges Orwell, 1984, dépassé !

 

orwell

orwell2

- 2014... Big Brother vous observe VRAIMENT;

Des systèmes effrayants pour prévoir ce que les gens feront…

Je ne dirai qu'un seul mot : Wow... Merci à Isabelle de Conscience du Peuple de toujours nous éclairer avec des nouvelles qui défient notre imagination...

roadrunner_darpa.jpgDans un projet de recherche commandité par le gouvernement avec de sinistres réminiscences du film de 2002 « Minority Report, » la Defense Advanced Research Projects Agency de l'armée (DARPA) en partenariat avec l'université de Carnegie-Mellon vise à créer « un système d'intelligence artificielle qui peut observer et prévoir ce que les personnes feront vraisemblablement à l'avenir. »

(DARPA) (AI) dans « Minority Report » une unité spécialisée de « PreCrime »,  qui est une partie du département de la Police de Washington D.C., qui arrête les criminels grâce à la prescience de trois médiums. Dans un avenir proche, la DARPA espère que plutôt qu'utiliser des médiums, les ordinateurs pourront identifier et commander des personnes en se basant sur leur « comportement anormal. »

Tambourinant sur les flux vivants de vidéo-surveillances et en utilisant un logiciel spécialement programmé, un nouveau système informatique, surnommé « l’œil de l'esprit » va filtrer les séquences de surveillance pour soutenir les opérateurs humains, et les alerter automatiquement toutes les fois qu’un comportement méfiant est identifié.

Selon la recherche venant de Carnegie-Mmellon, le système de caméra de sécurité peut surveiller une scène en temps réel et déclencher une alarme si le programme détermine qu’une activité illicite est indiquée. Le programme serait assez sophistiqué pour déterminer si, par exemple, une personne pose un sac dans un aéroport parce qu'il s'assied à côté de lui ou si cette personne a laissé les sacs tous ensembles.

Les chercheurs ont noté que les humains sont extrêmement qualifiés pour choisir les informations importantes à partir d'une masse de données visuelles et pour prendre des décisions basées sur des informations et des enregistrements de connaissances acquises de base. Le projet de la DARPA tâche d'imiter le comportement humain en sélectionnant les informations importantes à partir d'un océan de données visuelles afin d'effectuer des prévisions sur la façon dont les gens se comporteront en se basant sur leurs actions dans des conditions incertaines.

La DARPA veut déployer ce logiciel au commencement dans les aéroports et les gares routières, et si le programme pilote est réussi, le logiciel pourrait être installé à chaque lumière rouge du coin de la rue, et lieu public en Amérique. Il pourrait également capturer des alimentations vidéo des systèmes de vidéo-conférence, les emails visuels, et d'autres formes de médias sous forme de streaming.

Selon Forbes, Carnegie Mellon est juste une des 15 équipes de recherche qui participent au programme pour développer des logiciels visuels futés. La version définitive du programme est programmée pour être déployée en 2015.

Marquez Geertsen, un porte-parole pour la DARPA, a dit dans une déclaration que le but du projet est « d'inventer de nouvelles approches à l'identification des personnes, des endroits, des choses et des activités de défenses immobiles ou mobiles et de l’imagerie open-source. »

surveillance.jpgLa première partie du projet comporte un programme appelé PetaVision. Cette initiative est un effort de coopération entre le laboratoire national de Los Alamos et l'université de l'Etat de Portland avec le soutien du National Science Foundation. Le but de cette initiative est de « réaliser un niveau de performance humain dans un système de connaissance visuelle synthétique » en d'autres termes, créer un programme informatique qui reproduira la capacité d'un humain à voir et identifier des objets, spécifiquement des visages. Elle incorporera une intelligence artificielle avancée capable d'identifier des personnes et des objets dans un flux vidéo en regardant leur forme, couleur, texture aussi bien que comment ils se déplacent.

(LANL) Pour faire ce type de calcul avancé, le programme est développé sur un ordinateur géant le « roadrunner » d'IBM calculant un quadrillion d’opérations mathématiques (million de milliard) chaque seconde.

Tandis que le logiciel initial est programmé par des humains, le programme a la capacité d'apprendre pendant qu'il est programmé.

Selon le laboratoire national de Los Alamos, le but du projet est de recréer les fonctions visuelles de l'esprit humain. Elles ont déjà des plans pour mettre en application la deuxième phase du projet qui serait de développer un programme qui imiterait les fonctions du cerveau tout entier.

La deuxième partie du projet est un autre programme appelé Videovor. Tandis qu’on en sait peut plus au sujet de ce programme, le peu d’information qui est disponible semble indiquer que le programme sera utilisé pour « résumer » les données prises par les caméras vidéo.

La partie la plus longue de l'analyse de la surveillance regarde l'intelligence visuelle accumulée et le fait de déterminer sa valeur. Videovor capture l'alimentation visuelle, l'analyse, et présente un résumé des informations utiles et des événements qui ont été trouvés dans le flux d'alimentation vidéo.

Tout ceci sera fait en temps réel, éliminant la nécessité d'attendre des résultats.

La troisième partie du projet est le développement d'un programme « géospatial orienté en extraction de structure », conçu pour présenter automatiquement une représentation brute sous forme de « vecteurs » des événements importants dans la vidéo ceci à partir de plusieurs angles simultanément, éliminant par la suite le besoin pour un humain de visionner des heures de vidéo en les condensant juste en quelque compte rendu des informations pertinentes.

Cette approche automatisée à la surveillance visuelle pourra un jour remplacer l’utilisation des humains pour surveiller les caméras. « L'œil de l'esprit » étant installé, le système informatique serait meilleur marché à maintenir que des opérateurs humains et n'aurait jamais besoin d'une pause de midi ou d'un jour de congé. L'ordinateur pourrait surveiller chaque caméra dans une ville, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, 365 jours par an.

En outre, les systèmes de surveillance actuels peuvent seulement rapporter ce qui s'est produit dans le passé, ils ne peuvent pas prévoir le comportement futur. Aujourd'hui, les investigateurs peuvent seulement voir comment une voiture a été volée ou une personne a été attaquée, ceci après les fait. Ce nouveau logiciel est conçu pour empêcher des crimes avant qu'ils ne se produisent.

Enterrée dans les notes de bas de page du papier de Carnegie-Mellon il y a une référence au livre de P.W. Singer's, « Câble pour la guerre : La révolution et le conflit de la robotique pendant le 21e siècle. » C'est un aperçu intéressant de la direction que l'équipe de recherche peut prendre. Le livre examine la révolution qui a lieu sur le champ de bataille et comment il change, non seulement comment des guerres sont combattues, mais également la politique, les sciences économiques, les lois, et l'éthique qui entourent la guerre elle-même.

Le livre parle de l'explosion des systèmes téléguidés sur le champ de bataille. Il note que le nombre de systèmes téléguidés au sol en Irak pendant la deuxième guerre de Golfe était allé de zéro à 12.000 en juste cinq ans. Le livre note également que ces nouveaux systèmes informatiques rendront bientôt les pilotes d'avion de chasse humains obsolètes. Des éclaireurs robotiques de la taille de maison volent maintenant et effectuent le travail de reconnaissance conduit par des unités de forces spéciales et les pilotes militaires pilotent des missions de combat de leurs alcôves en dehors de Las Vegas.

Cependant, les critiques suggèrent qu’il y a des dangers inhérents liés à laisser la guerre aux machines, comme il y a aussi des dangers liés à laisser la sécurité nationale et le système de justice pénale aux chiens de garde mécaniques.

Le système d’intelligence artificielle de « l'œil de l'esprit » tient un danger très vrai sur différentes libertés civiles. Les critiques disent qu’abandonner la surveillance et la police à une machine laisse la société ouverte à un futur où toutes les activités seront surveillées et enregistrées, au nom de la sécurité publique. Cette surveillance ne serait pas limitée juste aux lieux de rendez-vous publics. Car les tribunaux ont de plus en plus limité les attentes des personne en matière d’« intimité, » la surveillance automatisée du comportement humain peut donc prendre des proportions de plus en plus envahissantes.

Comme avec tant d'autres programmes gouvernementaux, la portée du projet de « l'œil de l'esprit » peut être énormément augmentée dans l'extérieur lointain du secteur de son intention originale.

Le déploiement de ce projet a pu être une menace importante vers les droits au respect de la vie privée d'une personne et transformer un manuscrit de Hollywood en réalité.


selwart_avatar.jpgpar Steve Elwart Email | Archives

Steve Elwart, P.E., Ph.D., est l'analyste exécutif de recherches de l'institut de Koinonia et un expert en la matière pour le département de la sécurité intérieur. Il peut être contacté à steve.elwart@studycenter.com. Plus de nouvelles en souscrivant au flux rss de l'auteur


 Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

Source : Wnd.com,Conscience du Peuple via crashdebug.fr

Posté par Arkebi à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Notre cerveau, internet et l'Univers semble partager les mêmes Lois de développement

 

Dveloppement-rseaux-univers-cerveau-internet_thumb

L’univers n’est ni un ordinateur (bien que certains prédisent qu’il en est issu), ni un cerveau, mais il y a des lois étonnamment similaires qui semblent les gouverner.

Selon une nouvelle étude, la structure de l’univers est assez similaire à la structure et à la conception d’autres grands réseaux complexes, comme les cerveaux humains et l’Internet. Cela ne veut pas dire que les cerveaux et l’univers suivent une sorte de schéma directeur, mais plutôt que les règles qui sous-tendent les structures de ces choses complexes peuvent être comprises/appréhendées de la même façon.

Ce qui est intéressant, c’est que cela suggère une sorte de règle universelle ou un système de lois contrôlant les grands systèmes. La science des réseaux démêle ces règles et essaye de prédire ou de contrôler le comportement des réseaux complexes.

Selon Dmitri Krioukov, coauteur de cette novelle étude (lien plus as), qui a été publiée par la Cooperative Association for Internet Data Analysis (CAIDA) au San Diego Supercomputer Center (SDSC ) à l’Université de Californie à San Diego :

En aucun cas, ne nous prétendons que l’univers soit un cerveau global ou un ordinateur. Mais l’équivalence découverte entre la croissance de l’univers et des réseaux complexes suggère fortement et de manière inattendue que des lois similaires régissent la dynamique de ces systèmes complexes et très différents.

Il n’est pas possible de simuler l’infini, alors les chercheurs ont supposé que l’univers est vraiment gigantesque, pour appliquer une estimation, ils se sont dit qu’il représenterait au moins 10 250 atomes d’espace et de temps (un 1 suivi de 250 zéros) ce qui est déjà assez important. Il a été ramené à une taille plus gérable et mis dans un supercalculateur nomméTrestles. Celui-ci a utilisé ces données pour effectuer des simulations détaillées du réseau causal de l’univers et les informaticiens ont réussi à le faire en un jour. Sans les opérations réalisées en parallèle et une programmation créative, ce calcul aurait pris trois ou quatre ans, selon le SDSC.

Le résultat est un graphique qui ressemble beaucoup aux visualisations représentant d’autres réseaux complexes, comme l’Internet, les réseaux sociaux et les réseaux biologiques.

D’après le directeur du SDSC, Michael Norman :

Qui aurait pu deviner que l’émergence de l’espace-temps quadridimensionnel de notre univers à partir du vide quantique aurait quelque chose à voir avec la croissance de l’Internet ? La causalité est au cœur des deux, alors peut-être que l’on doit désormais s’attendre à cette similitude constatée par Krioukov.

Cette similitude de structure n’est probablement pas une coïncidence, disent les chercheurs. Elle pourrait même être une étape vers une nouvelle découverte de certaines règles universelles. Peut-être que les règles sont les mêmes partout, mais il y a certains facteurs limitant, comme la gravité, qui modifient la taille et les résultats éventuels.

L’annonce sur le site de l’Université de Californie à San Diego : Human brain, Internet & cosmos: Similar laws at work? et l’étude publiée sur Nature : Network Cosmology
Image d’entête Dmitri Krioukov : Hyperbolic geometry of complex networks.

 Source: Gurumed

Bien sûr, à chacun de choisir sa réalités... sonn passé...

Les articles, commentaires et vidéos partagés sur ce blog n'engagent que leurs auteurs


Posté par Arkebi à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Que faut-il sur Terre pour prospérer ?

thrive

 

Ce documentaire se diffuse depuis presque un an, il est toujours d'actualité...

Quelques bémols quand même: les 5 minutes de pub vers la fin du film pour vendre le site du film et le « mouvement Thrive » qui y est associé (reste à savoir qui est derrière ce mouvement et quels sont ses buts réels). Il y a aussi la reprise sans distinction de tous les thèmes en vogue sur le web « conspirationniste », aussi bien ceux qui sont fondés que ceux qui ne le sont pas, le tout avec parfois une certaine superficialité.

Malgré tout, Thrive est l’un des meilleurs documentaires récents du net, un peu dans la veine du premier Zeitgeist mais en y ajoutant les perspectives positives.

Source: http://blog.syti.net/

 

La fin des illuminatis et l'éveil planétaire

Ci-contre: pour comprendre le sens de ce mot, voici le genre d'image qui sort quand on recherche thrive sur google images. T hrive signifie: grandir vigoureusement, prospérer. Après l'avoir regardé, quelque-chose me chicanait sans savoir quoi. A part le mot " prospérer " qui ne me plaît pas, car contient " réussite ", " enrichissement ".

http://lesbrindherbes.org

 

Et bien sûr, à chacun de choisir sa réalité et son passé !

Les articles, commentaires et vidéos partagés sur ce blog, n'engagent que leurs auteurs.


Posté par Arkebi à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 27 novembre 2012

UN MOMENT D'ATTENTION !

paramahamsa

 

Mais Qui est Paramahamsa Nithyananda?

Avatar rare et vivant parmi nous, Paramahamsa Nithyananda est devenu une force spirituelle incontournable de ce millénaire. Travaillant avec 20 millions de personnes partout dans le monde chaque année, Nithyananda est engagé à aider l’humanité à réaliser une avancée décisive vers la superconscience.

Génie spirituel, doué d’une compréhension éclairée des choses, du « management », de la méditation en passant par les relations humaines ou la religion, abordant tout autant le sanyasa que la réussite et le succès, Nithyananda nous offre un trésor de sagesse pratique, de techniques de méditation et d’outils efficaces pour initier une transformation intérieure durable. Il est un healer spirituel puissant qui a guéri des milliers d’individus de maladies telles que la dépression ou le cancer, en ne touchant parfois le patient qu’une seule fois. Actuellement, Nithyananda est le maître spirituel le plus regardé sur youtube, ainsi que l’auteur à succès de 200 livres traduits en 26 langues.

Il est récemment rescapé d’une puissante persécution religieuse, et victime d’un emprisonnement arbitraire dans son propre pays, Nithyananda est ressorti encore plus fort de cette attaque, il continue à révéler et partager avec tous sa connaissance et sa maîtrise des dimensions plus profondes du yoga, de la méditation tirées des disciplines anciennes et du mysticisme orientale. L’authenticité de Nithyananda, sa spontanéité, et sa compréhension perspicace et pleine de compassion de nos luttes et aspirations, rendent ses enseignements incommensurablement utiles et au-delà du temps, de l’espace et le mental.

source innerwakeningfrance

Et bien sûr, à chacun de choisir sa réalité et son passé !

Les articles, commentaires et vidéos partagés sur ce blog, n'engagent que leurs auteurs

Posté par Arkebi à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,