mardi 1 septembre 2020

- Professeur Perronne revient à la charge ! 31/08/2020

PrPerronneCapture

 "Les gens qui disent que je suis complotiste, c’est ceux qui n'ont pas d’argument contre moi. La vérité dérange..."

 

.

.

Posté par Arkebi à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 31 août 2020

- Revue de presse quotidienne sur les Moutons Enragés

moutonshypnose-768x512

 

Suivez l'info alternative sur les Moutons Enragés, et la revue de presse quotidienne, ouverte à tous pour compléter le bouzin !

 

 

cette rubrique est la vôtre. Vous pouvez l’utiliser pour partager vos infos, vos liens, vos idées, ce que vous avez aimé ou apprécié sur internet, bref, une grande liberté vous est offerte, mais merci de respecter l’ensemble des intervenants qui souhaitent profiter du blog, sans voir les commentaires saturés de contenus dispensables ou envahissants.

Et n’oubliez pas que vous pouvez nous suivre également directement via l’appli dédiée sur Androïd et Iphone:

L’appli sur le market Apple

Restez connecté avec vos sites favoris avec SocialF.app Un lecteur de News alimenté par les réseaux sociaux

N’hésitez pas à nous soutenir avec Tipeee, merci !

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.



Bonjour à tout le monde. guten tag, hello, salam, nǐ hăo, buenos días, buongiorno , dzień dobry, bom dia, Добрый день, ia orana, pryvit, Kaliméra, kia ora, azul, bonghjornu, .. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Mélenchon se voit comme "candidat commun" de la gauche en 2022.

 

Posté par Arkebi à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 18 juillet 2020

- La chloroquine réautorisée en douce par Castex.

captgilblog1-castex-j-o_med_hr

 

gilblog

Les médias, si actifs à dénigrer la chloroquine et à relayer la propagande ministérielle n'ont pas lu le Journal Officiel et n'ont pas remarqué que l'interdiction du Plaquénil/hydroxychloroquine a été annulée en catimini par le gouvernement ! Voilà, c'est fait.

http://www.gilblog.fr

 

""

Voilà, c’est fait. La malveillance et la bêtise ont pris une gifle : le 10 juillet, profitant de son entrée en fonction, le nouveau Premier ministre Jean Castex a abrogé en douce l’arrêté du 23 mars 2020 (complété par l’arrêté du 26 mai 2020) interdisant la prescription de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19.

Pourtant, ça semblait être une évidence. Les témoignages des médecins prescripteurs, les très nombreux pays qui dans le monde l’utilisent de plus en plus, les études publiées qui prouvent la diminution des cas graves traités par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, s’accumulent. Ajoutons le livre du professeur Perronne, qui siffle en quelque sorte la fin de partie.… On se demandait comment, après avoir interdit le seul traitement existant contre le coronavirus (à condition d’être administré au début de la maladie), le gouvernement allait faire marche arrière.

Eh bien, c’est fait, mais avec hypocrisie et avec des ruses de sioux (que les représentants du noble peuple sioux veuillent bien me pardonner l’image).
Le docteur Gérard Maudrux pour Le Quotidien du médecin est allé fouiner dans le maquis des textes et a trouvé. Un arrêté a été pris le 10 juillet, publié au Journal Officiel le 11 juillet, ”prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé”. Caché au Chapitre 13 : ”Mise en quarantaine et placement à l’isolement”, on trouve un article 36 rédigé ainsi : ”L’arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire est abrogé.” Et, concernant le plaquénil, le Journal Officiel précise bien quel est l’ancien texte abrogé : ”les préparations à base d’hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d’officine que dans le cadre d’une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie”  Donc ce texte est bel et bien annulé.

Olivier-Veran-ministre

Si la page paraît s'allonger, c’est que je vous raconte maintenant un autre truc de sioux (que le noble peuple sioux veuille bien me pardonner à nouveau). Rappelons d’abord que les médecins bénéficient d’une liberté totale de prescription (article R. 4127-8 du code de la santé publique). Donc, avec son arrêté, il semble bien qu’Olivier Véran, ministre de la Santé, outrepassait ses droits et détournait la loi. Il employait d’ailleurs une formule ambigüe : ”que ce soit en ville ou à l'hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints du Covid-19”. L’expression ”ne doit pas être” a été traduite par les médias comme une ”interdiction de prescrire”. Et c’est ainsi que nombre de médecins, et les Français, ont entendu que la chloroquine était interdite.  

Dans France Soir, pour l’avocat Philippe Krikorian la chose est entendue: ”Dans l’état actuel des choses, il n’existe, de mon point de vue, en accord avec l'ordonnance du juge des référés du Conseil d'Etat du 22 avril 2020, aucun obstacle légal qui empêcherait les médecins de prescrire ce médicament”. Et il donne le coup de grâce en ajoutant : ”Le ministre de la santé ne dispose pas du pouvoir d’interdiction qui seul est conféré au législateur” (article L. 5121-12-1, I CSP ). 
Maître Philippe Krikorian est avocat au barreau de Marseille. Le droit administratif est l'une des spécialités de son cabinet.  Il avait attaqué le décret du 23 mars qui interdisait la dispensation en pharmacie du Plaquenil et indirectement la prescription de ce médicament par les médecins de ville.

C’est Olivier Véran qui doit se sentir dans ses petits souliers ….!

 

> Sources.
Le Quotidien du médecin. La prescription d’hydroxychloroquine élargie.  >>> Lien.
France Soir. Les médecins peuvent-ils prescrire le Plaquenil ? Maître Krikorian répond. >>> Lien.  
”Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ?” Le livre du professeur Christian Perronne.
>>> Lien. 
Bulletin d’informations scientifiques de l’IHU Méditerranée Infection 16/07/2020. >>> Lien.

 

16 juil. 2020
""
.

Posté par Arkebi à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 17 juillet 2020

- 5G: 6 arguments pour un moratoire stratégique

captMédiapart-external-content

 

 

5G: 6 arguments pour un moratoire stratégique

Peut-on avoir un débat stratégique sur la 5G ou doit-on se contenter des a priori pour ou contre ? La partie est-elle déjà jouée ou les États européens et leurs citoyens ont-ils une possibilité de recouvrer leur souveraineté dans cette affaire ? 6 arguments devraient être débattus séparément et à égalité d’importance: la santé, l'environnement, la souveraineté, les territoires, l'utilité sociale, la sécurité. Tout débat qui éviterait l’une de ces questions serait détourné des vrais enjeux et de l’exploration des possibles qui sont tellement plus nombreux que la dépendance de sentier que l’on veut encore renforcer.


1/ La santé

C’est l’argument principal des opposants. Argument aussitôt rejeté par les partisans puisque « les autres pays l’ont bien lancée ». Mais on peine à trouver les études convaincantes sur le sujet et d’autres pays comme la Suisse et la Belgique ont mis leur processus de lancement en pause pour traiter la question. Les fréquences utilisées sont connues et n’ont jamais provoquées aucun problème, nous dit-on. Sauf que les usages et la densité de couverture n’avait rien à voir. Il faut donc faire des études correctes et cela non seulement en calquant sur les antennes de la 4G puisque la 5G demandera beaucoup plus d’antennes de plus courte portée, certes de plus faible puissance, donc avec de nouveaux paramètres.

N’oublions pas non plus de tester la potentialisation des effets entre ondes électromagnétiques, les effets cocktails, comme on devrait le faire pour les médicaments ou pour les substances chimiques, ce qui est compliqué certes mais nécessaire pour avoir une idée des effets en environnement réaliste ( et on en labo). On ne teste pas une antenne mais la combinaison avec un environnement déjà saturé d’ondes. De même pour le WiFi d’ailleurs, dont les constructeurs ne mesurent les box que émetteur par émetteur et non avec tous les émetteurs de la box activés ensemble, sans parler des autres équipements domestiques ou professionnels.

Nous construisons l’infrastructure du XXIeme siècle nous disent certains pour promouvoir la technologie. Si c’est le cas, cela vaut donc le coup de prendre le temps de faire tous les tests. Mais aussitôt, ce que j’appelle depuis plus de 30 ans « la tyrannie du retard » s’impose à tous : « nous n’avons pas le temps, sinon les autres pays et firmes prendront tout le marché ».

Voilà comment nous avons cédé aux lobbies automobiles, nucléaires ou chimiques pour arriver à ces conséquences que l’on ne peut plus traiter, en laissant faire une dérive systémique. Petite lâcheté après petite lâcheté, avec beaucoup de bonne conscience et pour le bien de tous et surtout de l’industrie, nous avons été incapables de mettre en place une « seconde modernisation », comme l’appelle Ulrich Beck, qui soit capable de penser les conséquences de ses décisions.

Pour la 5G, il n’existe pas de nécessité sociale immédiate mais au contraire un impératif de santé et d’environnement qui est celui du développement contrôlé de la technologie réseau du XXIeme siècle ( dont la 5G n’est qu’un maillon). On ne peut pas jouer avec la santé des consommateurs sous prétexte de business à court terme comme on l’a fait avec l’amiante, le tabac, les pesticide ou les particules du diesel.

Pour la santé, il faut donc : expertises indépendantes, tests en environnements réalistes qui débouchent sur un cahier des charges précis et contraignant, et cela avant d’attribuer les fréquences pour que les opérateurs sachent à quoi s’en tenir.


2/ L’environnement

La consommation d’énergie de la 5G ne peut pas être passée sous silence au moment où tout le secteur du numérique se révèle en croissance permanente, adoptant  parfois des technologies aberrantes en matière d’énergie (blockchain à base de proof of work par exemple). De même pour la consommation de matières rares qui ne représente aucun avenir durable mais que l’on poursuit sans vergogne.

Les équipementiers annoncent tous des performances supérieures à la 4G en efficacité énergétique et on voudrait bien les croire. Mais c’est toute la chaine de production qui devrait être auditée sur ce plan, y compris les serveurs et les terminaux. Et cela supposera de prendre en compte l’incitation à la consommation de bande passante et donc les contenus que l’on pousse toujours en plus haut débit, même lorsqu’on pourrait s’en passer, et qui sont fondés sur une captation de notre attention pour engendrer une surconsommation constante.  

Les équipementiers ou les opérateurs disent que ce n’est plus leur affaire mais la responsabilité du consommateur. On crée des autoroutes mais ce ne serait pas pour encourager les voitures à rouler plus nombreuses et plus vite, pas du tout, évidemment. La chaine des responsabilités ne peut pas être coupée à volonté. Peut-on arrêter de développer des technologies comme si nos ressources et notre planète n’étaient pas finies, limitées, et en voie de destruction d’un équilibre précieux ? « Du pain, des jeux et de la 5G », voilà le slogan politique et la vision de l’avenir que l’on doit soutenir ?

Tout cela pour que tout le monde reste sage dans sa roue de hamster à produire et à consommer pour le profit de quelques-uns pendant que les biens nécessaires ne sont même pas accessibles aux autres ? Cette énergie, ces matériaux devraient être tous traités comme rares, comme précieux et notre consommation numérique (comme les autres ) devrait devenir frugale, nous le savons tous mais les firmes du numérique veulent continuer à s’aveugler. Jamais cet argument n’est poussé par les gouvernements face aux firmes qui se contentent de faire le service minimum et à qui l’on fait des recommandations en misant sur leur bonne volonté pour ne pas être punitif.

Rappelons que contrairement à ce qui est dit, la 5G nécessitera l’équipement de nouveaux terminaux pour le grand public, ce qui est une bonne affaire pour les firmes qui ont trouvé un prétexte de renouvellement de téléphones portables (car même avec 4 appareils photos ou en devenant pliables, ça ne suffit pas  à faire vendre !)

De plus, le point clé en termes d’innovation reste la latence optimisée qui permettra une grande réactivité des capteurs et des objets connectés. Imagine-t-on ce que représente cette prolifération d’électronique dans tous les objets, leur cycle de vie, leur consommation ?

L’analyse environnementale doit donc porter sur tout le système technique ainsi développé. Pour éviter cette discussion, certains comme le PDG d’Orange préfère réduire la 5G à une augmentation des capacités du réseau, au contraire d’autres qui annoncent un nouveau monde merveilleux d’objets connectés.

Cette seule ambiguïté des arguments devrait nous mettre la puce à l’oreille : soit ils ne savent pas ce qu’ils font soit il ne faut pas trop le faire savoir pour éviter tout débat argumenté. Si la faute est attribuée aux consommateurs comme le dit X. Niel, il faut mettre cela sur la table et anticiper sur les éventuelles restrictions de débit : devons-nous vraiment développer des autoroutes pour ensuite dire aux utilisateurs qu’il faudra rouler à 110 ?

Le projet devient tout de suite moins attractif et cela nous aurait évité des investissements routiers inutiles et contre-productifs qu’on aurait pu réorienter vers le train par exemple. C’est la même chose pour la 5G : si le projet est irrémédiablement trop consommateur, il faut soit changer de techno, soit réorienter les investissements vers d’’autres priorités qui ne manquent pas comme nous allons le voir. Ce qui veut dire une discussion stratégique, que les Etats doivent piloter, et non sous la menace de la compétitivité et de la tyrannie du retard.

Pour l’environnement, il est indispensable de mettre en place un cahier des charges très exigeant qui aboutirait à une division des consommations par 4 (rappelons-nous facteur 4) dans tout le système, consommations de contenus comprises, et qui réduisent de la même façon l’usage des matériaux rares ainsi que les transports nécessaires à l’assemblage de tous ces composants (effet de souveraineté qu’il est temps de mettre en pratique).


3/ La souveraineté

Reconnaissons que le problème de la 5G a été largement rendu public par les exigences de Trump vis-à-vis de Huawei, ce qui a obligé beaucoup d’acteurs à se positionner quant aux risques de dépendance vis-à-vis de la Chine. Je m’en réjouis mais pas pour les mêmes raisons antichinoises primaires. Il est enfin établi qu’on ne peut pas commercer de manière conventionnelle avec une dictature comme la Chine. Parfait ! Nous devrions en tirer les leçons sur tous nos transferts de technologie, sur toute la sous-traitance que nous avons laissé se développer pour faire pression sur les coûts et sur les salaires occidentaux à la fois, sur nos accords diplomatiques qui couvrent les exactions chinoises à Hong-Kong, au Tibet, chez les Ouighours ou avec les prisonniers politiques.

Mais il en faudra plus pour stopper cette real politique probusiness qui est en fait d’une lâcheté totale et qui rend tous les discours de souveraineté ridicules, comme on l’a vu pendant la crise du coronavirus. Il est aussi très utile qu’on se pose la question du capitalisme dictatorial contrôlé de main de fer par le parti communiste, qui laisse la corruption prospérer quand ça l’arrange et qui punit soudain certains des corrompus/ corrupteurs quand ça l’arrange aussi.

Xi Jinping est passé maitre dans ce domaine et l’on peut être certain qu’aucune firme chinoise ne peut se permettre de conduire une politique industrielle et commerciale sans l’assentiment du parti, d’autant plus lorsque les commandes publiques et l’attribution des marchés nationaux sont aussi contrôlés. Ce qui représente quand même une concurrence légèrement faussée, n’est-ce pas ? Mais cela ne semble pas gêner les libéraux dogmatiques qui nous gouvernent !

Il est aussi de notoriété publique que la surveillance des trafics, des comptes, des données est au cœur du contrôle social et politique qui s’exerce sur toute la société chinoise avec l’appui de toutes les firmes technologiques et ce modèle finit même par faire des envieux dans les pays occidentaux qui vantent par exemple l’avance de la Chine en matière de reconnaissance faciale, argument très convaincant pour en favoriser l’adoption chez nous ! Il en est de même pour la surveillance extérieure et l’espionnage industriel qui sont rendus possibles par l’installation des équipements chinois dans toutes les chaines de production de service, comme pour les équipements de la 5G.

Soupçon abusif me dira-t-on ? On croit rêver ! Alors que les services de renseignements de tous les pays occidentaux sont TOUS actifs dans la captation de traces en exploitant toutes les failles des systèmes d’information (d’où leur refus du chiffrage généralisé), ce que tout le monde sait depuis Snowden, il faudrait pourtant faire plus confiance aux firmes chinoises et aux services secrets chinois qu’à la NSA ?

En fait, c’est bien là le problème de l’argument de Trump : en ciblant la Chine, il se permet à bon compte de passer sous silence que les services américains et leurs firmes font exactement la même chose, ce qui a encore été mis en évidence par le Cloud Act selon lequel les exigences de la justice (ou de la sécurité) américaine justifient l’accès de ces services à toutes les données hébergées sur des serveurs de firmes américaines. Et l’on pourrait en dire autant des firmes européennes et de leurs relations avec les agences de renseignement ou avec la police.

Cela veut dire que la question de la souveraineté est une affaire bien plus importante qu’un enjeu diplomatique d’Etat à Etat. Dans ce domaine du numérique, les puissances qui comptent sont en fait des firmes plates-formes, des équipementiers ou des opérateurs, ainsi que des agences de renseignement et  tous ces acteurs sont bien plus puissants que les instances politiques supposées définir la loi et les contrôler.

La souveraineté citoyenne dans le domaine du numérique nécessite un soupçon systématique, des audits indépendants, des pouvoirs de sanction accrus pour une mise en œuvre de technologies au service du bien commun.

Pour la souveraineté, il convient d’établir un cahier des charges pour TOUS les équipementiers et opérateurs (y compris européens) qui les obligent à documenter totalement leurs matériels et logiciels de façon à les rendre auditables en permanence par des experts indépendants ( et la France possède de très bons experts dans ce domaine). Dès lors, les mesures ne sont pas protectionnistes ou antichinoises mais établissent des règles communes à respecter par toutes les parties prenantes. Puisque cette technologie semble si décisive, il est impensable de la mettre en place sans un contrôle public très strict. Nous savons malheureusement depuis le scandale Volkswagen ce qu’il en coûte de faire confiance à la supposée bonne volonté de conformité des firmes.


4/ La stratégie d’équipement des territoires et les priorités de services

Pour les promoteurs de l’urgence de la 5G, la question stratégique est vite réglée : il faut et il suffit de suivre le mouvement que les autres pays, comme la Chine ou la Corée, ont déjà enclenché et cela suffit à justifier une décision qui de ce fait n’en est pas une. « On ne peut pas ne pas y aller », nous verrons les détails plus tard. Cela donne une idée de la vision, du projet et de l’ambition. On continue à parler d’innovation mais il s’agit là vraiment d’abus de langage puisqu’il s’agit de techno-push, de suivisme commercial et de « metoo innovation ».

Techno push car ce sont les équipementiers et les vendeurs de smartphones qui sont intéressés par un renouvellement du parc, sans savoir vraiment quels usages vanter.

L’augmentation des débits comme je l’ai dit ne trouve aucune autre justification alors que pendant ce temps, des régions entières n’ont pas de fibre (sans conséquence sur la santé) ni de 4G correcte. Voilà ce que serait une stratégie industrielle et territoriale : analyser les points faibles, les inégalités et faire en sorte de les améliorer et non d’adopter une nouvelle technologie qui va aggraver les inégalités territoriales.

En effet, les services de l’internet des objets et des smart cities ( avec les capteurs) ne seront jamais attractifs pour les investisseurs dans des zones rurales ou urbaines de petite taille, comme on le voit déjà avec la fibre et avec la 4G. Il faut des zones denses de population pour capter un marché immédiatement rentable et obtenir des retours sur investissements corrects.

La 5G, sans obligation de service public, aggravera inévitablement les inégalités entre territoires car il ne s’agit pas seulement de renouvellement des antennes 4G mais d’implantation de grandes quantités d’antennes pour assurer un service du type Internet des objets avec latence réduite.

En matière d’usages, s’il s’agit seulement de débits accrus, à quoi serviront-ils ? Au porno, à You Tube et au streaming type Netflix, si l’on suit les contenus consommateurs de bande passante actuellement. Est-ce vraiment nécessaire de se lancer si rapidement dans une techno qui sert ces finalités ? Ne peut-on pas avoir en même temps une discussion sur les contenus qui doivent être favorisés ou les applications qui seraient indispensables au bien commun et que peut être la 5G pourrait soutenir ?

Je le disais déjà il y a 25 ans en orientant la politique numérique de la Ville de Rennes dont j’étais adjoint au maire : si l’on veut une politique cohérente et un effet de levier réel des investissements techniques, un centime dans les équipements doit être obligatoirement associé à un centime dans les terminaux (pour d’autres usages et pour leur répartition égale), un centime dans les contenus ( car il faut créer ces contenus nouveaux) et un centime dans l’organisation autour de ces technos pour aider à l’appropriation.

Voilà une stratégie qui ne croit pas à la baguette magique de la technologie ni au solutionnisme qui doit régler des problèmes que l’on ne connait pas et créer des besoins artificiels pour le seul soutien aux firmes technologiques. Dès lors, les discussions doivent être ouvertes sur les applications, services et contenus que l’on veut privilégier et pour lesquels on reconnait une véritable importance stratégique. « On » étant particulièrement vague, cela suppose de créer une instance et une procédure ad hoc, adossée aux institutions existantes, pour enfin faire émerger une modernité réflexive (Beck) et une démocratie dialogique (Callon et al.) qui pense aussi stratégie industrielle.

Pour les territoires, la priorité reste de laisser ces territoires définir leurs stratégies qui permettent de valoriser leurs activités, les intérêts des citoyens et non seulement des consommateurs de contenus stéréotypés, en réduisant les inégalités avec une diversité de technologies et pour cela de réorienter les choix actuels de la 5G (repurposing). Les investissements publics, les plans de développement doivent avant tout renforcer tous les territoires (mais sans les uniformiser en leur supposant une règle de compétitivité toujours aussi réductrice).


5/ L’utilité sociale des applications

On perçoit bien la gêne des promoteurs de la technologie qui sont incapables de prendre appui sur des technologies mûres et désirables et qui peinent à convaincre.

Nous pouvons les aider ! Prenons quelques exemples.

Pour les applications utilisant au mieux la réduction de la latence, on évite souvent de parler des jeux vidéo en ligne massivement multijoueurs ou du type Pokemon Go. Ce sont de réelles innovations qui engendrent une passion de masse et aussi des revenus non négligeables Car là encore tout réside dans ce modèle économique publicitaire qui doit inciter les joueurs à aller visiter certains lieux pour bénéficier de certaines offres avantageuses.

Même si l’on considére que le potentiel culturel, social, éducatif et même artistique de ces jeux est remarquable, on ne doit pas pour autant être contraint d’accepter le modèle de captation publicitaire de l’attention qui le sous-tend actuellement. Dès lors, tant qu’un débat sur ces offres n’a pas lieu, il n’y a pas de raison de se précipiter à développer une 5G supposée agnostique quant aux contenus, ce qui est faux : selon les choix techniques de détail, ce sont certaines applications que l’on encouragera et non d’autres.

Parmi les autres applications souvent mentionnées, la chirurgie à distance. J’ai entendu cet argument dès le début des années 90 quand j’ai étudié plusieurs systèmes d’imagerie médicale et d’interventions à distance (par exemple un projet de neurochirurgie entre Saint Brieuc et Rennes). Tout cela n’a donc rien d’original, il s’agit au contraire du discours d’accompagnement classique de toutes les innovations en matière de réseaux car ce type d’offres semble surtout très utile pour empêcher le débat sur le plan moral et politique.

Or, aucune de ces promesses ne s’est jamais réalisée. Et aucune ne se réalisera pour plusieurs raisons : les enjeux juridiques et assurantiels sont de plus en plus énormes en santé et étant donnés les risques encourus, on peut être sûr que personne ne se précipitera ; ce que j’appelle le design organisationnel d’un tel système d’intervention à distance en mode de routine ( et non plus au stade expérimental) est extrêmement complexe si l’on connait les systèmes hospitaliers (délégations, contrôles, répartition des coûts, compétition de prestige, etc.) et on ne peut qu’espérer que le système de santé percevra qu’il y a bien d’autres priorités ; la disqualification des compétences locales est intrinsèque à ces processus de soin à distance réalisés avec de telles technologies et cette vision coloniale du progrès de la santé doit être combattue.

Là encore, la vision territoriale encapsulée dans ces technologies aggrave les inégalités et s’éloigne de tout empowerment des acteurs locaux.

Autre application enfin qui fait partie des éléments constitutifs des projets de smart cities : les véhicules autonomes. Le mot est lancé de façon vague comme si l’on savait de quoi l’on parlait et comme si le déploiement de ces solutions était indiscutable. Pourtant, aucune des annonces faites depuis 5 ans n’a été suivie d’effet, à l’exception de quelques réalisations en circuit fermé.

La transformation de tout le système routier est en effet nécessaire pour accueillir ce type de véhicules. Les enjeux d’assurance seront décisifs pour régler la répartition des torts en cas d’accident, qui ne sont pas impossibles comme Google ou Uber en ont fait l’expérience. Et il faudra que les villes soient décisionnaires en matière de type de véhicules puisqu’on peut imaginer des véhicules autonomes collectifs ou à l’inverse totalement individuels, alors que toute la communication est actuellement centrée sur des véhicules très semblables aux voitures du début du XXeme siècle, à 4 places.

On le voit « l’effet diligence » fonctionne toujours qui guide l’innovation en la maintenant dans les rails des technologies précédentes. Tant que l’on n’obtient pas de véritables offres d’innovation en matière de mobilité (et donc tous modes confondus avec couplages éventuels à certaines fonctions des véhicules autonomes) il est urgent d’attendre, d’expérimenter et de débattre et non de développer une infrastructure en la justifiant par une application (la voiture autonome) qui n’a rien de mûr et qui sera totalement différente dans dix ans.

Pour l'utilité sociale des services et des applications, il faut un débat national sur les priorités de développement qui débouche sur un cahier des charges exigeant sur la valeur sociétale des applications offertes, et qui organise un plan d’investissement dans les services technologiques « à valeur ajoutée citoyenne », avec soutien aux développeurs de services, d’applications et de contenus. Voilà une pensée stratégique publique et non un suivisme de la pression des intérêts boutiquiers des équipementiers et des opérateurs.


6/ La sécurité

La 5G n’est pas une simple augmentation des capacités du réseau existant, elle est conçue pour exploiter des objets mobilisant les protocoles de l’internet des objets (IoT). La réduction de la latence est son principal avantage qui oblige à multiplier les antennes puisque la portée des longueurs d’onde sélectionnées est moindre. Or, indépendamment des applications mentionnées précédemment, toute l’ouverture d’internet à la connexion généralisée des objets, permise aussi par IPv6 qui peut fournir des adresses IP à toute entité sur terre, la plus minuscule soit –elle, pose des problèmes de sécurité considérables que tous les promoteurs de « la 5G tout de suite » préfèrent ignorer ou minimiser.

Si l’on se situait dans une véritable stratégie d’infrastructure d’un état souverain (comme on l’a fait pour les autoroutes ou les lignes de chemin de fer quand elles ont été créées), la priorité des investissements n’irait pas à la 5G mais à la sécurisation du réseau existant. Car les failles de ce réseau (tout internet) sont énormes et constituent des occasions de data breaches répétées provoquées par les hackers.

Des sites stratégiques ou essentiels sont visés tous les jours, pas toujours pour du rançonnement, pas seulement pour du sabotage délibéré entre entités étatiques ou para-étatiques, mais parfois seulement pour faire la preuve des faiblesses d’un fournisseur de services ou pour casser la réputation des services en question. Des hôpitaux ont été attaqués et bloqués pendant plusieurs jours à Rouen ou en Angleterre par exemple. Amazon Web Services a été attaqué à 2,3 Tb/s, en Juin 2020, la plus puissante attaque jamais réalisée et la course entre les gendarmes de la cybersécurité et les voleurs/ hackers monte sans cesse d’un cran de finesse et de puissance.

Or, les objets connectés (depuis les caméras de surveillance jusqu’aux jouets connectés) sont déjà utilisés pour lancer des attaques, notamment en DDoS, comme ce fut le cas en 2017 en visant le fournisseur d’adresses de tout le quart Nord Est des Etats-Unis (ce qui bloqua tout Internet pendant 5 heures dans cette région).

Lorsque l’on sait (et on le sait !) une infrastructure peu sûre, il est irresponsable de vouloir étendre son système de base (internet) avant de l’avoir renforcée.

Chaque nouvel objet sera potentiellement une entrée pour des hacks coordonnés. Comme si l’on réalisait une autoroute encore plus rapide pour des véhicules sans frein. Pour garantir cette sécurité et arrêter de privilégier la vitesse à tout prix, il faut rendre les objets, les équipements et les algorithmes de tous ces fournisseurs entièrement auditables du point de vue de la cybersécurité (ce qui permettra aussi de couvrir les impératifs de souveraineté) avec exigence de certification et de contrôle régulier.

Mais la question est bien plus vaste que celle de la 5G car le principe même d’un chiffrage généralisé doit être établi et une mobilisation internationale des Etats enclenchée pour en finir avec ce laisser-faire. Les firmes se sont avérées incapables de réinventer Internet comme le demandait Berners-Lee, elles ont failli à leurs promesses et à leur responsabilité, il faut désormais reprendre le contrôle complet du réseau et revoir totalement les instances de régulation ad hoc d’internet.

On le voit le chantier est énorme mais c’est la condition pour établir des bases durables d’un développement technologique sûr. Le dogme de la liberté ne peut être la liberté du renard (hacker ou firme cynique ou service de renseignement) dans le poulailler des internautes. La régulation doit s’appuyer sur une refonte complète des principes du réseau.

Pour la sécurité, il faut donc organiser un cahier des charges de tout le système de l’internet des objets, que j’avais demandé à l’ARCEP dès 2015 qui n’a rien fait depuis, des obligations de qualité de service public strictes, une auditabilité permanente et prendre des initiatives internationales pour reprendre en mains la gouvernance de tout l’Internet avec des objectifs de sécurité et non plus seulement de vitesse.

 

Conclusion: libérez le hamster de sa roue!

Tous ces objectifs se tiennent ensemble. Un développement responsable de la technologie se traite sur tous ses aspects. Un moratoire permet seul d’organiser un débat sur tous ces thèmes à la fois. Si l’Europe avait subi la pression de la Chine, des USA ou des plates-formes commerciales pour édifier sa doctrine en matière de données personnelles, le RGPD n’aurait jamais vu le jour.

Or, ce qui a pu être perçu comme une menace pour le business au début est devenu au contraire un modèle mondial pour générer de la confiance dans toute la chaine de valeur. Au court-termisme de ceux qui veulent privilégie leur business actuel, il faut préférer une vision du bien commun de longue durée, soutenable dans tous les domaines qui créera les conditions d’une convention stable pour d’autres types de projets, d’innovation et d’affaires.

La 5G constitue cette occasion à condition de refuser l’urgence de décisions purement commerciales ou justifiées par de mauvaises raisons de budget (ce que les enchères vont rapporter à l’Etat) à une époque où toutes les cartes des déficits et de la dette sont révisitées.

La démocratie technique qui restitue les choix politiques des infrastructures aux citoyens est la condition d’une transition écologique crédible, qui soit responsable sur les 6 points que j’ai présentés et non réduite à de simples « conséquences environnementales ».

Ecologiser le numérique, c’est rendre tous ces choix responsables vis-à-vis de la planète et des générations futures et c’est lui donner une vision stratégique qui pourra encourager l’innovation mais pour le bien commun car il y a tant à faire sur ce plan ! Par pitié, faites descendre le hamster de sa roue de start-up nation et redonnez lui le droit d’explorer les possibles avec ses congénères, de toutes espèces !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.



https://blogs.mediapart.fr

 

 

Posté par Arkebi à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

- Revue de presse du jour du site "Les Moutons Enragés"

lesmoutonsenragés

 

Vos infos, news ( et autres ) du 17 juillet 2020..

Bonjour à tout le monde. guten tag, hello, salam, nǐ hăo, buenos días, buongiorno , dzień dobry, bom dia, Добрый день, ia orana, pryvit, Kaliméra, kia ora, azul, bonghjornu, ...

POLITIQUE/SOCIÉTÉ

Laurent Joffrin quitte Libération dès lundi pour lancer un mouvement politique. Le co-gérant et directeur de la rédaction lancera un appel dimanche soir pour repenser la gauche.

Dati soutient les féministes contre Darmanin, visé par une plainte pour viol. En nommant Gérald Darmanin à l’Intérieur, Emmanuel Macron «envoie les pires symboles» aux victimes, juge l’ex-ministre de la Justice dans une tribune au Monde.

Police : les caméras-piétons sont-elles utiles ? Emmanuel Macron veut les «généraliser avant la fin du quinquennat» pour «rétablir la confiance entre la population et la police». Mais sont-elles fiables et efficaces ?

ÉCONOMIE

Un train reliant Paris et Berlin en 4 heures pour relancer l’UE. Les économistes de l’OFCE ont dévoilé jeudi leur projet de relance pour l’Union européenne, qui prévoit un programme d’investissement de 2000 milliards d’euros sur 10 ans.

Impôts de production: le plan de relance prévoit 20 milliards d’euros de baisse. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait déjà fait part de son intention de baisser la CVAE (contribution sur la valeur ajoutée des entreprises), versée aux régions.

Jean Castex obtient la tête du « Premier ministre bis ». Le secrétaire général du gouvernement Marc Guillaume a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre. Il occupait ce poste depuis 2015.

À quoi vont servir les 100 milliards d’euros du plan de relance du gouvernement? Les contours du plan de relance, annoncé par Emmanuel Macron lors de son interview du 14-Juillet, ont été précisés par Jean Castex et Bruno Le Maire.

Au Texas, la montagne qui peut briser le monopole chinois sur les terres rares. La «Round Top Mountain» permettrait aux États-Unis de sécuriser leur approvisionnement en métaux stratégiques sur fond de rivalité sino-américaine.

INTERNATIONAL

Coronavirus : Londres accuse la Russie de tenter de voler des données sur un vaccin. Selon le National Cyber Security Centre (NCSC), des pirates informatiques travaillent pour les services de renseignement russes.

France-Turquie, les raisons d’un clash. Syrie, Otan, entrisme… La crise en Libye s’ajoute à la longue liste des conflits entre les deux pays. Et Paris semble lâché par ses alliés.

Aux abois, Donald Trump remplace son directeur de campagne. Le locataire de la Maison-Blanche, critiqué de toutes parts pour ses atermoiements face à la crise sanitaire, vient de remanier son équipe de campagne.

Apple : le Tribunal de l’Union européenne annule les 13 milliards d’euros de redressement fiscal. Nouveau coup de tonnerre dans l’Union. Quatre ans après l’amende record infligée à Apple par la Commission, le Tribunal de l’Union estime qu’elle a fait fausse route et annule sa décision. Mais ce n’est « pas la fin de l’histoire ».

SANTÉ

Covid-19 : le plan du gouvernement pour éviter un reconfinement. L’épidémie de Covid reprend légèrement, laissant craindre une 2e vague… Comment l’État compte-t-il s’y prendre pour ne pas reconfiner la population ?

«Je dois absolument savoir au plus vite» : à Paris, ruée sur les tests de dépistage Covid. Le nombre de dépistages en Île-de-France a bondi ces dernières semaines, alors que les vacances approchent et que la deuxième vague inquiète. Les laboratoires croulent sous la demande.

Chine : après le coronavirus, une grippe porcine ?  Une étude chinoise souligne le risque d’une pandémie de grippe issue des élevages porcins. Pour l’éviter, il faudra réguler une industrie obèse.

PLANÈTE/ANIMAUX

Le Soleil comme vous ne l’avez jamais vu ! Les premières images prises par la sonde européenne Solar Orbiter ne devaient être que des tests, mais ils parlent déjà aux scientifiques. Un vrai succès.

En Espagne, 100.000 visons positifs au coronavirus vont être abattus. Presque la totalité des animaux ont été testés au nouveau coronavirus, 87% étaient positifs.

Un écureuil améri­cain testé posi­tif à la peste bubo­nique. Oubliez la marmotte mongole quelques instants pour vous inté­res­ser aux écureuils améri­cains. Car l’un de ces sympa­thiques rongeurs vient d’être testé posi­tif à la peste bubo­nique dans le Colo­rado, annonçait la chaîne ABC News le 14 juillet.

PROGRÈS (?)

Samsung pense déjà à la 6G et ses usages : ondes térahertz, hologrammes et réalité étendue. Alors que les débats font rage autour de l’intérêt de la 5G, les constructeurs anticipent déjà l’étape suivante : la 6G. Pour Samsung, il ne sera pas question que de débit ou de latence. Elle devra être adaptée à la réalité étendue, hologrammes et doubles numériques. Cette technologie, qui pourrait utiliser les ondes térahertz, n’est pas attendue avant 2028.

.Cette carte interactive des USA recense tous les dispositifs de surveillance policière. L’ONG Electronic Frontier Foundation vient de publier son Atlas de la surveillance, une carte interactive qui recense tous les dispositifs technologiques de surveillance policière déployés sur le territoire américain.

COMPLÉMENTS

Retrouvez les infos en temps réel avec la defcon-room de Crashdebug

Les billets de blog qui décoiffent de JBL1960 qui vous propose « NON AU MUSELAGE SANITAIRE – Les preuves que les masques ne protègent de rien au format PDF »

Je vous remercie tous pour vos lectures, votre confiance ainsi que votre présence. Vous le savez cette rubrique est la vôtre. Vous pouvez l’utiliser pour partager vos infos, vos liens, vos idées, ce que vous avez aimé ou apprécié sur internet, bref, une grande liberté vous est offerte, mais merci de respecter l’ensemble des intervenants qui souhaitent profiter du blog, sans voir les commentaires saturés de contenus dispensables ou envahissants.

Et n’oubliez pas que vous pouvez nous suivre également directement via l’appli dédiée sur Androïd et Iphone:

L’appli sur le market Apple

Restez connecté avec vos sites favoris avec SocialF.app Un lecteur de News alimenté par les réseaux sociaux

N’hésitez pas à nous soutenir avec Tipeee, merci !

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Partager

commentaires

Et merci à Volti

 

Vos infos, news ( et autres ) du 17 juillet 2020..

Bonjour à tout le monde. guten tag, hello, salam, nǐ hăo, buenos días, buongiorno , dzień dobry, bom dia, Добрый день, ia orana, pryvit, Kaliméra, kia ora, azul, bonghjornu, .. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Laurent Joffrin quitte Libération dès lundi pour lancer un mouvement politique. Le co-gérant et directeur de la rédaction lancera un appel dimanche soir pour repenser la gauche.

https://lesmoutonsenrages.fr

 

 

Posté par Arkebi à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 28 mars 2018

- J'VEUX DU SOLEIL, PAS DES RAYONS !

L

Dans un carnaval, il y a un défilé, qui peut également être une manifestation, selon les traditions ....


Pour celui de Vernet les bains, le thème était "j'veux du soleil" , c'était l'occasion de le compléter pour en faire un slogan:

"J'VEUX DU SOLEIL, PAS DES RAYONS"

La création d'un collectif anti-Linky est en cours, car la mairie, ne veux pas se positionner officiellement, et freine des 2 pieds pour informer la population des dangers du Linky, alors qu'elle y est OBLIGEE: la procédure officielle demande à la mairie de proposer une réunion publique ainsi qu'une enquète publique, c'est la loi !
Une demande en ce sens va être envoyer à mr le maire et ses adjoints;
Ceux et celles qui voudraient se joindre à ce collectif me contacte en mp, ou:

Collectifs Stop Linky à Vernet les bains et dans le Conflent:

https://www.facebook.com/groups/165135021021888/

 

 

Posté par Arkebi à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 25 juillet 2015

- L'importance de la Glande Pinéale !

pinéale

La glande pinéale, ce 3ème Œil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
 

Nous allons dans ce sujet voir pourquoi la Glande Pinéale était si importante dans les anciennes cultures, dans les religions et les sociétés secrètes à travers les âges.
Nous verrons comment et pourquoi tout est mis en œuvre par ceux qui nous "dirigent" pour calcifier notre glande pinéale, et nous empêcher par tous les moyens d’utiliser notre pinéale, à savoir notre 3e œil…
Nous allons voir en quoi elle est reliée à la spiritualité, et pourquoi il est important de la "détartrer". 
D’ailleurs, comment s’entartre-t-elle ?
"Pinéal" vient de "pin", la pomme de pin.
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

Quelques notions médicales : 
La glande pinéale ou épiphyse est une petite glande endocrine de l’épithalamus du cerveau des vertébrés. 
À partir de la sérotonine, elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l’intermédiaire de cette hormone, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers) !
Chez l'homme, l’épiphyse a la forme d’une pomme de pin (d’où son nom) ou d’un petit cône (d’environ 8 mm) situé en position médiane en arrière du troisième ventricule, entre les deux thalamus, au-dessus des colliculi supérieurs derrière la stria medullaris. 
On parle ainsi de cette glande comme du "troisième œil".
Je vais m’arrêter la avec les notions médicales aux risques de perdre le lecteur, avec des termes et des explications trop technique qui nous éloigneraient du sujet, retenons simplement que chez les mammifères, dont l’homme, l’épiphyse a perdu cette fonction photoréceptrice.
Je vais au maximum "retirer" les termes trop technique, si vous voulez ensuite creuser le sujet de façon plus approfondi et plus technique, libre à vous…
La production de mélatonine a lieu principalement pendant la nuit, et ceci y compris chez les espèces nocturnes.  
La synthèse de la mélatonine se fait en quatre étapes. 
Dans l’espèce humaine, la glande pinéale croît en volume jusqu’à l’âge d’un à deux ans puis se stabilise  mais sa masse augmente à partir de la puberté. 
En effet, il se produit souvent une calcification de cette glande chez l’adulte qui est associée à la baisse de production de mélatonine.
Il semblerait que l’épiphyse joue donc aussi un rôle dans la régulation du développement sexuel causé par la mélatonine qui inhibe l’apparition des caractères sexuels secondaires.  
La baisse de production de mélatonine à la puberté correspondrait donc à une levée de cette inhibition. 
Cela expliquerait le fait qu’un dysfonctionnement de l’épiphyse peut se manifester par une puberté précoce (développement accéléré des organes sexuels et du squelette). 
Enfin, l’épiphyse participe aussi à la régulation des rythmes infradiens liés aux saisons.
Elle sécrète la mélatonine (dérivé de la sérotonine sécrétée elle par les tissus nerveux), et joue par son intermédiaire un rôle central dans la régulation du rythme biologique. 
Chez les oiseaux, la glande pinéale est située juste sous la surface du crâne d’où elle capte l’intensité lumineuse extérieure et permet ainsi d’ajuster le rythme circadien de l’animal. 
Avec une approche plus générale, l’embryologie et l’anatomie comparée vont jusqu’à la dénoncer comme le troisième œil avorté des vertébrés, qui est d’ailleurs un œil véritable chez certains lézards et chez le sphénodon.
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…


Mythologie…
La glande pinéale fut la dernière des glandes endocrines dont la fonction fut identifiée. 
Cela explique sans doute les spéculations tant physiologiques que métaphysiques qui ont entouré son rôle supposé central dans la pensée du fait de sa position dans l’encéphale.
La plus célèbre de ces théories est sans doute celle du philosophe français René Descartes qui désigna la glande pinéale comme le  "siège" de l’âme. 
Pour justifier cette hypothèse, Descartes se basait sur le fait que la glande pinéale aurait été l’unique organe de la tête à n’être pas conjugué, c’est-à-dire ne se présentant pas sous une forme de paire d’organes symétriques situés de part et d’autre du plan sagittal.
Par ailleurs outre sa position centrale, la glande pinéale se trouve juste au dessus de l’aqueduc de Sylvius dont Descartes pensait qu’il guidait les esprits animaux qui faisaient naître les sensations dans l’âme en frappant la glande pinéale. 
Aujourd’hui, les études histologiques ont montré que la glande pinéale est bien un organe conjugué mais les deux hémisphères qui la constituent sont presque fusionnés.
Dans la mythologie védique du Yoga, la glande pinéale est associée, tantôt au chakra Ajna ou 3ème Œil, tantôt au Sahasrara ou chakra de la couronne, situé au sommet du crâne.
Dans la plupart des interprétations du Discordianisme la glande pinéale est supposée servir d’organe de communication avec la déesse Eris, et est tenue pour sécréter du DMT (diméthyltryptamine), une substance psychotrope hallucinogène qui jouerait un rôle dans les rêves.
La glande pinéale est parfois aussi appelée "le troisième œil atrophié". 
D’après Paul Foster Case, la glande pinéale est la "montagne" de la Bible où se fait la communication avec le Très Haut. 
Exotériquement, Moïse reçoit les tables de la loi "sur la montagne", d’un point de vue ésotérique, cette montagne ne serait autre que le siège de la glande pinéale.

La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

Glande Pinéale & DMT…
Quand la force de vie individuelle entre dans le corps du fœtus vers 7 semaines, c’est le moment où nous devenons véritablement humains, elle passe à travers la glande pinéale et déclenche la première crue primordiale de DMT (N-diméthyltryptamine).
Plus tard, à la naissance, la glande pinéale libère plus de DMT. 
Le DMT est un médiateur des expériences pivots de la méditation profonde, des états de conscience chamaniques, des psychoses, de l’émergence spirituelle et des expériences de mort imminente.
La glande pinéale est profondément enfouie dans le cerveau, ce qui semble donné à entendre son importance cachée. 
Il a été découvert que cette glande pourrait voir au-delà de l’espace-temps dans les jours avant sa fonction comme un œil physique, elle a été considérée comme un mystère lié à la superstition et au mysticisme.
La glande pinéale est activée par la lumière, et elle contrôle les différents biorythmes du corps. 
Elle travaille en harmonie avec l’hypothalamus qui dirige la soif du corps, la faim, les désirs sexuels et l’horloge biologique qui détermine notre processus de vieillissement. 
Quand elle se réveille, on ressent une pression à la base du cerveau.
Bien que la fonction physiologique de la glande pinéale ait été inconnue jusqu’à une époque récente, les traditions mystiques et ésotériques des antiques écoles ont reconnu depuis longtemps ce domaine dans le milieu du cerveau à être le lien entre les mondes physique et spirituel.
Considéré comme la source la plus puissante et la plus élevée de l’énergie éthérée à la disposition de l’homme, la glande pinéale a toujours été importante dans le déclenchement des pouvoirs surnaturels. 
Le développement des talents psychiques a été étroitement associé à cet organe de vision supérieure.
Pour activer le "troisième œil" il s’agit d’élever la fréquence et de se déplacer dans une conscience plus élevée.
Tout est expérience de conscience et celle-ci est perçue à travers l’œil du temps ou le troisième œil. 
La méditation, la visualisation du yoga, et toutes les formes de voyage "hors du corps", ouvre le Troisième Œil et vous permettent de "voir" au-delà du physique. 
Plus vous le pratiquerez, et plus vous l’aurez rapidement et plus fréquemment. 
Vos capacités mentales augmenteront ainsi que les messages reçus en rêve.
Vous pouvez d’abord commencer avec vos yeux fermés, mais au fur et à mesure que vous pratiquez, vous serez en mesure d’ouvrir votre troisième œil en concentrant votre attention et de recevoir des messages avec vos yeux physiques ouverts. 
La fréquence vibratoire planétaire s’accélère de façon exponentielle, permettant aux âmes de scruter d’autres domaines beaucoup plus facilement que par le passé. 
Les fréquences vont continuer d’augmenter jusqu’à ce que la conscience évolue hors du plan physique.

La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
L’Œil d'Horus serait-il une représentation de la glande pinéale ?
Une forme évocatrice. 
Les similitudes ne sont pas seulement étrange elles sont exactes. 
Pourtant, ceci est considéré comme rien de plus qu’une coïncidence, parce que dans la pensée moderne, il est supposé que les Égyptiens ne pouvaient avoir eu cette connaissance. 
Ainsi nous sommes aveugles à l’évidence.
L’œil d’Horus a également été divisé en six composantes de base, chacune représentant un sens différent, l’odorat, le toucher, le goût, l’ouïe, la vue et la pensée. 
Le thalamus est la partie du cerveau humain qui traduit tous les signaux entrants à partir de nos sens. 
Est-ce que le symbolisme de ceci pourrait être plus clair ?
La glande pinéale est considérée comme étant le "Troisième Œil" car elle dispose d’une membrane qui capte les images comme celle au fond de la rétine des yeux, la glande pinéale est remplie d’eau et c’est la partie la plus magnétique du corps humain.
La glande pinéale ressemble à une pomme de pin d’où d’ailleurs elle tire son étymologie. 
Et chose étonnante, on la retrouve partout dans les religions, preuve de son importance… CAPITALE !
Quelles est la plus importante statue de la place principale du Vatican ? 
Une pomme de pin !
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

Une coure lui est même dédiée au sein du Vatican, c’est la cour de la Pigna !
Elle doit son nom à une immense pomme de pin en bronze, d’environ 4 mètres de haut, placée dans la niche du Palais du Belvédère. 
À l’époque classique, elle se trouvait à Rome près du Panthéon, dans ce qui est devenu le quartier de la Pigne, au Moyen Âge, elle fut probablement transportée dans l’ambulacre de l’ancienne basilique Saint-Pierre, avant d’être placée ici en 1608. 
De part et d’autre, on remarquera deux paons de bronze, copies d’originaux du IIe siècle après J.C, conservés dans le Braccio Nuovo.
C’est également le symbole utilisé par le Pape pour illustrer le trait d’union entre la terre et le ciel, la chair et le spirituel…
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
"Ils" doivent en fait prier, pour que nous restions dans cet état d’ignorance total, afin de conserver leur pouvoir sur toute l’humanité !
C’est également le symbole Bouddhiste pour illustrer l’illumination, le symbole des illuminatis le plus utilisé, l’un des symbole franc maçons,  un symbole présent dans tous les temples asiatiques, et c’est le symbole dont parlaient les égyptien quand ils parlaient de "L’Oeil qui voit tout", et le symbole que l’on retrouve sur presque toutes les tablettes Sumériennes !
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

L’épiphyse joue un rôle central dans les phases du sommeil, de la reproduction, voir du bien être. 
Elle est constituée de cristaux d’apatite. 
Ces cristaux vibrent en fonction des ondes électromagnétiques captées.
L’épiphyse est stimulée par certaines longueurs d’onde de la lumière : de la lumière réfléchie comme de la lumière directe. 
Ceci, sur une très large palette du spectre, bien au-delà du seul spectre visible.
Si l’épiphyse coordonne le rythme, alors elle est confrontée au temps cyclique. 
Elle est donc l’unique organe du corps directement relié à la quatrième dimension : l’espace-temps.
Dans un très grand nombre de courant spirituels et religieux, l’épiphyse serait capable de détecter des dimensions invisibles aux yeux ordinaires. 
Pour certains philosophes et mystiques, elle serait le siège de la conscience, de l’âme.
Elle pourrait être liée aux phénomènes tels que la clairvoyance (voyance d’événements non encore advenus), la télépathie (communication au moyen de la pensée) et la capacité d’entrer en contact avec d’autres dimensions (médiumnité).
La lumière du soleil est donc extrêmement importante pour l’épiphyse. 
Elle est captée et "digérée" par les yeux et la peau. 
De là à lier le troisième œil au symbolisme du soleil (représenté dans de nombreuses civilisations) il n’y a qu’un pas.
Pour l’anecdote, dans les années 70, la NASA aurait conduit une série d’observations et de tests sur des sujets humains pratiquant une visualisation directe de la lumière solaire plusieurs minutes par jours.
http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/46421/gd/1216142286/L-APATITE.gif
Des cristaux d’apatite…
L’étude par la diffraction des rayons X a donc permis de découvrir l’existence des cristaux d’apatite. 
L’apatite est un minéral que l’on trouve aussi dans la nature sous la forme de pierres taillées. 
Des recherches montrent que ce cristal réagit aux champs électromagnétiques. 
Dans l’épiphyse, on a pu observer qu’une micro-circulation sanguine maintenait métaboliquement les cristaux réceptifs.
Ces cristaux donnent à la glande une structure semblable à celle d’une caisse de résonance : l’apatite comporte de nombreux électrons (charge négative) à sa superficie : ils repoussent le champ magnétique. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite. 
Jusqu’à ce que le champ soit fait prisonnier et fasse résonner tous les cristaux de l’épiphyse.
Après vérification, on sait de nos jours qu’aucune épiphyse n’est semblable à une autre…
Plus on est âgé, plus on a de fines lamelles. 
Ce n’est donc pas la quantité de cristaux d’apatite qui indique l’âge, mais le nombre de lamelles qu’un cristal possède. 
Plus une personne dispose de cristaux, plus elle aura de possibilités de capter les ondes électromagnétiques.
Personne ne peut augmenter ou diminuer cette concentration de cristaux. 
C’est là une caractéristique biologique, au même titre que la couleur des yeux ou des cheveux.
Nous sommes donc tous dotés de différentes quantités de cristaux d’apatite. 
Et bien que nous n’ayons aucun pouvoir pour en augmenter la quantité, il nous est cependant possible d’en stimuler fortement le fonctionnement.
Par exemple, en améliorant ses qualités de réception par la réduction de sa calcification.

Épiphyse et calcification
La calcification est l’accumulation de cristaux de phosphate de calcium dans diverses parties du corps. 
C’est un processus naturel causé par les nano-bactéries qui forment de minuscules coquilles de phosphate de calcium autour d’eux, essentiellement pour se protéger du système immunitaire.
De par sa position dans le cerveau, l’épiphyse n’est pas protégée par la barrière hématoencéphalique. 
Elle reçoit donc plus de sang que tous les autres organes à l’exception des reins. 
Comme elle n’est pas protégée du flux sanguin, elle accumule des dépôts de minéraux qui s’attachent aux cristaux qui la constituent.
Ainsi, on constate que chez la plupart des êtres humains l’épiphyse est fortement calcifiée. 
Tant et si bien qu’elle apparait comme un morceau de calcium lors d’une IRM.
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

Comme l’épiphyse contient des cellules photosensibles (qui perçoivent la lumière et qui déclenchent la production de mélatonine) leur propriété ne peut plus s’exercer avec la calcification.
La sécrétion de mélatonine étant réduite, les effets de la calcification peuvent être la dépression, l’anxiété, la boulimie/anorexie, la schizophrénie et d’autres formes de troubles…
Et bien sur, tout est mis en œuvre par la société, pour que cela reste ainsi, et même pour détériorer au maximum notre épiphyse !!
La calcification de l’épiphyse est causée principalement par le fluorure de calcium qui circule dans notre sang. 
La glande pinéale contient la plus grande concentration de fluorure dans le corps.
Le fluorure (tout simplement le fluor) vient essentiellement des dentifrices, de l’eau du robinet et des médicaments psychotropes comme le Prozac, qui contient 30% de fluorure !
Il est ici intéressant de souligner que le Prozac, à cause de sa forte concentration de fluorure de calcium va :
– augmenter jusqu’à saturation la calcification de la glande pinéale
– déséquilibrer les rythmes hormonaux (règles, reproduction, sexualité)
– favoriser les troubles du sommeil (et plus généralement du comportement)

D’autres causes de calcification…
– Suppléments de calcium parfois recommandés par les médecins
– D’autres halogénures comme le chlore et le bromure
– Le calcium dans l’alimentation (presque tous les aliments transformés en contiennent) !

En résumé, c’est surtout par le dentifrice, les antidépresseurs et la qualité de l’eau que nous buvons qui provoquent la calcification.
Dans notre histoire récente, c’est dans les camps de concentration de l’Allemagne nazie que, pour la toute première fois, de l’eau potable a été fluorée. 
Du fluorure de sodium était ajouté à l’eau afin de rendre les prisonniers stériles et de maintenir des comportements dociles.
"La fluoration de l’eau peut être un suicide national lent ou une liquidation nationale rapide. C’est de la folie criminelle. Une trahison !" E.H. BRONNER, Ingénieur chimiste, Los Angeles.
 
 
Ainsi donc, avec "entre autre" le besoin le plus basique pour l’homme, à savoir boire, on nous gave de fluor qui ainsi sature notre glande pinéale, à savoir notre 3e œil… 
Mais ce n’est pas tout !
La Glande Pinéale, est l’œil relié à l’esprit, celui qui voit tout, sait tout et qui une fois "activé" illumine le corps tout entier !
Ce n’est pas un hasard si les microprocesseurs sont, eux aussi, dotés de cristaux de silice, ou quartz, et sont une copie conforme de la glande pinéale.
Il existe pourtant, entre la glande et son imitation, une différence majeure qui rend leurs fonctions totalement opposées : à la base, les cristaux de silice utilisés pour créer les puces informatiques ne sont pas conducteurs. 
Au contraire, ils s’opposent au passage du courant électrique. 
Il est alors nécessaire de procéder à ce que l’on appelle en termes scientifiques, le dopage de ces cristaux. 
Cela revient à y introduire de fines particules de métal conducteur.
Le silicium ainsi dopé ne peut plus résister totalement au passage de l’électricité et devient alors un semi-conducteur.
La silice est liée à la lumière. 
Un beau cristal ressemble à de la lumière condensée. 
Mais lorsqu’il est soumis au passage de l’électricité, il s’opacifie pour devenir complètement noir. 
Or, les scientifiques savent que lorsque deux cristaux de même nature sont mis côte à côte et que l’on dirige des ondes vers l’un d’entre eux, ils entrent automatiquement en résonance.
C’est par ce processus de résonance qu’au contact d’un ordinateur, le fonctionnement de notre glande pinéale est radicalement modifié. 
La sécrétion de mélatonine est altérée après quelques heures seulement passées devant un écran ! 
Notre support de perception devient de moins en moins opérationnel. 
Et notre glande pinéale devient aussi sombre que le silicium dopé au passage de l’électricité. 
Le monde médical en est tout à fait conscient !
La conscience de chacun est ainsi attaquée !
La glande pinéale ce 3ème Oeil d’Horus, que l’on nous empêche d’utiliser…

Détartrer la glande pinéale…
La glande pinéale pourrait être la partie la plus importante de notre système nerveux tout entier. 
Il s’agit essentiellement d’une antenne spirituelle, notre équivalent physique d’un troisième œil. 
Elle est essentiel pour atteindre des niveaux plus élevés de conscience tout en restant dans un corps physique.
Activer la pinéale pour accéder aux mondes parallèles, un mécanisme naturel qui fera passer l’humanité à l’ère spirituelle.
La glande pinéale se trouve au centre géométrique du cerveau. 
Elle est creuse et rempli d’un fluide contenant des cristaux. 
D’une manière technique, la glande pinéale ne fait pas partie du cerveau.
La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine.
La mélatonine, souvent dénommée hormone du sommeil, est sécrétée par la glande pinéale en réponse à l’absence de lumière. 
La mélatonine semble avoir de multiples fonctions, autres qu’hormonales, en particulier comme antioxydant (anti-cancer). 
Elle semble aussi jouer un rôle dans le système immunitaire.
Je ne vous laisse pas ainsi, dans la misère, vous pouvez voir sur les sites sources, "Pourquoi et comment détartrer votre glande pinéale" et  voir aussi comment "Remettre en fonction sa Glande Pinéale… "
Article complet et références sur Le Grand Changement

Posté par Arkebi à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 31 décembre 2014

- Eau, vaccins, chemtrails Ils effacent votre mémoire !

 

cerveau

 

Sophie Le Gall, la réalisatrice, a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination de l’eau et interpeller les autorités...

La vidéo date de 2013 mais reste d'actualité. Vu sur RustyJames

Posté par Arkebi à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 28 novembre 2012

Du bon dentifrice !

 

dentifrice - v-8-1058696

 

On l’étale quotidiennement sur sa brosse à dent sans penser que le dentifrice peut contenir des composants indésirables ou nuisibles à notre santé. Et pourtant, on gagne a être attentif à la composition de son dentifrice.

En effet, non seulement le pouvoir absorbant de la muqueuse buccale est supérieur à celui de la peau, mais une partie du dentifrice est ingérée, en particulier par l’enfant. Ainsi, un enfant de deux à trois ans avale la moitié du dentifrice déposé sur la brosse. À quatre ans, il en ingère 40 %, à cinq ans près du tiers et de six à sept ans près du quart.

Composants toxiques ?

Il peut arriver que le dentifrice représente un danger pour la santé parce qu’il contient des composés indésirables, voire toxiques : diéthylène glycol (DEG), bactéries en quantités excessives, comme c’est le cas dans certains dentifrices fabriqués à l’étranger et distribués en France.

Fluor

Le fluor est incorporé dans la majorité des dentifrices pour son effet anti-carie. Cependant, en quantité excessive, le fluor génère chez l’enfant une intoxication chronique appelée fluorose dentaire qui se traduit par descolorations disgracieuses indélébiles dans l’émail des dents. C’est pourquoi son apport doit être strictement contrôlé et limité chez l’enfant (et même prohibé chez le nourrisson). Chez ce dernier, on doit comptabiliser l’ensemble des apports fluorés provenant du dentifrice, des eaux minérales, de l’alimentation (sel fluoré).
À hautes doses, le fluor a également des effets sur la santé. Les personnes de type fluorique (typologie homéopathique caractérisée par une hyperlaxité, entre autres), spécialement les enfants, devraient éviter d’en prendre, même à faibles doses.

Parabènes

Récemment pointés du doigt, les parabènes sont des conservateurs incorporés dans les dentifrices, mais qui peuvent être toxiques pour la santé. Parmi les quelques 400 spécialités listées par le journal Le Monde comme contenant des parabènes, figurent en bonne place des dentifrices et des solutions buvables.

Nanoparticules

Les dentifrices contiennent des nanoparticules de dioxyde de titane. Le dioxyde de titane est utilisé comme pigment pour blanchir la pâte. D’après des études récentes, ces nanoparticules produisent des réactions inflammatoires dans les poumons* ( * par voie d’exposition aérienne), comparables à celles de l’amiante. D’après le Professeur Jürg Tschopp de l’UNIL, le dioxyde de titane exerce une action pro-inflammatoire dans les poumons et le péritoine. Tschopp affirme que l’amiante et le dioxyde de titane sont comparables par leurs effets et leur puissance sur les tissus exposés.

Dentifrices abrasifs

Les dentifrices font courir un risque à l’émail des dents quand ils sont trop abrasifs. Incorporés dans les dentifrices, les abrasifs (silice, carbonate de calcium…) doivent permettre l’élimination des taches laissées par le thé, le café et les colorants alimentaires. Les dentifrices qui revendiquent un pouvoir blanchissant sont généralement très abrasifsDécaper régulièrement l’émail le rend plus poreux et donc apte à fixer plus facilement les colorants. Personne n’aurait l’idée de décaper quotidiennement sa peau avec un peeling. Or, contrairement à la peau, l’émail, organe mort, est un minéral qui ne se régénère pas.

Fabriquer son dentifrice soi-même ?

Faire soi-même son dentifrice peut être une solution. Attention toutefois aux ingrédients abrasifs utilisés dont on ne contrôle ni les effets ni le dosage. Attention également à prendre certaines précautions.
Estelle Vereeck, auteur d’ouvrages grand public sur la dentisterie holistique
 
 
Et bien sûr, à chacun de choisir sa réalité et son passé !

Les articles, commentaires et vidéos partagés sur ce blog, n'engagent que leurs auteurs.


Posté par Arkebi à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,