23/11/16

- Transition écologique : mais qu'est-ce qu'on attend ?

 

 

Qu'es- ce qu'on attend-images


Le village alsacien d’Ungersheim est engagé à fond dans la transition écologique : jardins et cantine bio, maisons passives et biosourcées, parc d’activités photovoltaïque…  Et même voiture à cheval pour le ramassage scolaire.
Une magnifique histoire d’hommes, de femmes et d’enfants, dont la documentariste (et réalisatrice) Marie-Monique Robin a fait un film magnifique.
« Notre village est en transition. Pourquoi ? Car on n’a plus le temps d’attendre. D’ailleurs, qu’est-ce qu’on attend ? »
Des habitants d’Ungersheim, commune rurale située à 15 km de Mulhouse, ouvrent le film sur ces quelques mots. Ils parlent au spectateur, gros plan, face caméra, fond noir.
..../....

21 actions pour le 21 siècle

Dont acte. En 2009, la commune élabore un programme de « 21 actions pour le 21e siècle », sur une base participative. En 2015, lorsque Marie-Monique Robin réalise un documentaire télé sur Ungersheim – dont la matière va fournir la base de son long métrage  –, la quasi-totalité de ce programme a été réalisée. La caméra nous emmène aux Jardins du Trèfle rouge, une ferme maraîchère bio installée sur un terrain acquis par la commune où travaillent une trentaine de salariés, la majorité en insertion. Ils fournissent toutes les semaines des paniers bio aux habitants et alimentent la cuisine municipale. Mais ce n’est pas la seule activité de la régie agricole du village. Pour relocaliser la production alimentaire, elle crée une conserverie municipale, où l’on transforme les légumes déclassés en jus, soupes et autres ratatouilles. Pour relocaliser la production alimentaire, Ungersheim a créé une conserverie municipale, où l’on transforme les légumes déclassés en jus, soupes et autres ratatouillesA propos de régie, la commune a repris à la Lyonnaise la gestion de l'eau. Ce qui a permis de réduire de 20 % les factures des habitants. Ungersheim songe à créer une régie pour l’énergie. En attendant, la municipalité a permis la réalisation de la plus grande centrale photovoltaïque au sol d’Alsace, où les panneaux servent en même temps de toiture aux bâtiments d’une toute nouvelle zone d’activités. Ils produisent l’équivalent de la consommation de 10 000 habitants, hors chauffage. Mais la meilleure énergie étant celle que l’on ne consomme pas, Ungersheim promeut aussi la construction de maisons « passives », construites en bois et murs de paille. Elle a ainsi acquis et loti l’Eco-hameau, où les ménages qui s’installent ont signé une charte attachée à l’acte de vente du terrain imposant des normes de construction inspirées du quartier londonien de Bedzed : zéro fossiles, zéro déchets.

Le bonheur c'est maintenant

Mais plus que toutes les réalisations, inventions et réinventions que nous découvrons ici, ce qui saisit le plus dans le film revigorant de Marie-Monique Robin, c’est le bonheur des enfants, des femmes et des hommes engagés dans cette aventure collective. On y ajoutera la volonté d’Ungersheim d’impliquer les jeunes générations, qui participent à la récolte des pommes de terre, à la construction d’une éolienne ou apprennent à mesurer le potentiel photovoltaïque du toit de leur maison. La transition écologique, ce n’est pas un mouvement à regret. C’est une aventure joyeuseA travers ce film, les habitants d’Ungersheim nous disent une vérité profonde, vécue de l'intérieur : la transition écologique, ce n’est pas un mouvement à regret, que nous imposerait le changement climatique et dont nous nous dispenserions volontiers. C’est une aventure joyeuse, la redécouverte d’un vivre et d’un faire ensemble, une aventure qui fabrique du bonheur, parce que l’on se découvre, parce que l'on se rencontre, parce que l’on construit à plusieurs et parce que l’on ne peut construire qu’à plusieurs. Ce film est un bonheur et le bonheur est contagieux.

"Qu'est-ce qu'on attend ?" Bande-annonce VF (2016)

Durée : 1 h 59. En salle le 23 novembre 2016

Article complet sur alterecoplus.fr

 

De la même réalisatrice

Le monde selon Monsanto

 

Posté par Arkebi à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :