16/12/16

- Hâte-toi lentement: le Monopoly palestinien [vidéo]

 

monopolypalestinieen-images

Actuellement, le gouvernement israélien est ravi, on n'entend que très peu parler de la Palestine

 

Posté par Arkebi à 03:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17/11/16

- PALESTINE Le peuple oublié commémore la mort d'Arafat

 

o-YASSER-ARAFAT-CLINTON-facebook-1728x800_c

«Toute colonisation, même la plus réduite, doit se poursuivre au mépris de la volonté de la population indigène. Et donc, elle ne peut se poursuivre et se développer qu’à l’abri du bouclier de la force, ce qui veut dire un Mur d’acier que la population locale ne pourra jamais briser. Telle est notre politique arabe. (…). La force doit jouer son rôle – brutalement et sans indulgence (…) et cela jusqu’à ce qu’il ne reste aucun espoir, jusqu’à ce que nous ayons supprimé toute ouverture visible dans le Mur d’acier.» Vladimir Jabotinski (théoricien du sionisme)

11 novembre 2004 le président Arafat disparaissait.

11 novembre 2016, une commémoration sans épaisseur a été faite par le président Abou Maizen qui a déclaré à cette occasion qu’il connaissait l’assassin de Arafat, mais qu’il ne donnerait pas le nom car «une commission d’enquête est en train d’approfondir les choses, mais vous serez informés à la première occasion et serez surpris quand vous saurez qui l’a fait»!

On peut se demander pourquoi il a fallu 12 ans pour confirmer que Arafat aurait été empoisonné et pourquoi le meurtrier ou le donneur d’ordres ne soit pas nommément désigné. Pendant ce temps, les dirigeants palestiniens passent leur temps à commémorer. Les représentants du Front démocratique de libération de la Palestine (Fdlp) et du Front populaire de libération de la Palestine (Fplp) ont affirmé samedi 12 novembre à Alger, à l’occasion du 68e anniversaire de la «Nekba» que le droit du peuple palestinien au retour était «sacré». Les Palestiniens ont célébré aussi le mardi 15 novembre le 28e anniversaire de la proclamation de l’Etat de Palestine qui date du 15 novembre 1988 à Alger.

A défaut d’une direction capable d’inverser le cours de l’histoire actuelle dans le sens de la légalité internationale, de jeunes Palestiniens traités de terroristes continuent de mourir et d’être emprisonnés pour avoir voulu être libres.

..../....

D’année en année on comptabilise les avanies des Palestiniens qui naissent et meurent en ne connaissant que l’ordre colonial. Dans l’impunité la plus totale, le pouvoir israélien fait fi de toutes les résolutions votées et avance d’une façon inexorable. J’avais dans un ouvrage paru en 2014, fait l’inventaire de ce que fut le calvaire palestinien et avait pointé du doigt la responsabilité des Occidentaux qui pensent qu’il doit expier une faute que l’un des leurs a faite.

Force est de constater que nous sommes toujours au même point s’agissant des Palestiniens, par contre l’Etat israélien continue sur sa lancée de judaïsation de la Palestine et l’enfer pour un peuple qui souhaite vivre en paix sur moins de 20% de sa Terre. Faut-il croire que la nation palestinienne est définitivement condamnée à disparaitre?

(Lire l'article complet)

source:http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur_chitour/254270-le-peuple-oublie-commemore-la-mort-d-arafat.html

Via: Réseau International

 

Posté par Arkebi à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :