lundi 14 septembre 2020

- Sanction d'un inspecteur du travail: un haut responsable du ministère démissionne (MISE A JOUR)

Posté le 13 septembre 2020

 

Borne

 

Suite à la vidéo de l'article

 

- La ministre du travail remise à sa place, ou plutôt virée ? - Les Réalités d'Arkébi

#LREM #EnMarche #Macron #Travail #Emploi ▶️Chers ministres macronards, il faudra vous y faire.Voilà ce qui vous sera...

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 

et vu l'impact de l'intervention de cette personne sur la ministre, c'est bien évidemment le chargé de l'affaire au ministère qui a été démissionné-viré, mais l'inspecteur sanctionné qui a déclenché l'affaire, lui, est toujours muté !

 

 

Sanction d'un inspecteur du travail: un haut responsable du ministère démissionne

La ministre du Travail Elisabeth Borne a accepté la démission de l'un des plus hauts responsables de son ministère, en raison d'un "désaccord profond" sur la manière dont il a géré le dossier d'un inspecteur du travail, sanctionné car accusé d'avoir désobéi pendant le confinement, a-t-on appris samedi auprès du ministère.

Le directeur général du Travail (DGT), Yves Struillou, a remis sa démission vendredi et Mme Borne l'a acceptée, a précisé une porte-parole, confirmant une information du Monde.

Ce départ est lié à la gestion du cas d'Anthony Smith, cet inspecteur du travail en poste dans la Marne, qui avait été mis à pied en avril en plein confinement - la ministre du Travail était alors Muriel Pénicaud -, puis sanctionné en août avec une mutation d'office en Seine-et-Marne. Cette sanction a finalement été adoucie mercredi, avec une mutation dans la Meuse, plus proche de son domicile.

La ministre et son directeur général du travail "convergeaient sur la sanction prononcée", toutefois "il existait un désaccord profond sur la manière dont le dossier était conduit", a encore indiqué le ministère.

Selon Le Monde, ce désaccord portait notamment sur la manière dont a été réalisé le rapport disciplinaire ayant conduit à la sanction contre l'inspecteur du travail.

Mme Borne "était sans doute sur une ligne moins dure" que son DGT sur "l'application de la sanction", et a procédé à un "rétropédalage au détriment de M. Struillou, qui estimait sans doute qu'il fallait aller jusqu'au bout", a commenté auprès de l'AFP Julien Boeldieu, secrétaire général du syndicat CGT du Travail (SNTEFP CGT), et lui-même inspecteur du travail.

Il était reproché à M. Smith d'avoir exigé la mise à disposition d'équipements de protection individuelle (notamment des masques) et la mise en oeuvre de mesures de protection contre le Covid-19 au bénéfice de salariées d'une association d'aide à domicile à une époque où les masques, qui faisaient défaut, n'étaient pas obligatoires.

Pour M. Boeldieu, Mme Borne "ne pouvait plus assumer l'incohérence sur la question du port du masque: ça devenait intenable de sanctionner quelqu'un pour ça, au moment où on impose le port du masque en entreprises", a-t-il fait valoir, qualifiant de "victoire" la démission de M. Struillou.

La ministre, qui a succédé début juillet à Muriel Pénicaud, "n'a pas voulu se dédire entièrement" en annulant totalement la sanction, analyse le syndicaliste. Elle "essaie de faire un tour de passe-passe en disant que le dossier est clos, mais pour nous il ne l'est pas: il reste une mutation d'office qui nous paraît injustifiée et disproportionnée", a-t-il ajouté.



http://www.francesoir.fr

 

Posté par Arkebi à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 1 septembre 2020

- Crise de l'autorité : quand Bachelot faisait des bisous sur des fesses !

De-ministre-a-actrice-Roselyne-Bachelot

 

Et dire qu'elle fut ministre de la santé et qu'elle avait commandé, en 2009, 94 millions de dose de vaccins contre le H1N1 pour la France, alors que la France ne comptait même pas 65 millions d'habitants ! Il y a des signes des fois qui ne devrait pas tromper !

 


Il est tout de même assez savoureux de voir Macron parler de " crise de l'autorité " en France tout en choisissant comme ministre de la culture un clown comme Bachelot qui n'a pas raté une seule occasion de se ridiculiser et humilier son ex fonction de ministre sur les plateaux télé !

https://www.lelibrepenseur.org

 

Posté par Arkebi à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- La ministre du travail remise à sa place, ou plutôt virée ?

.

 

Borne-external-content

 

 

https://twitter.com/i/status/1299763272577617922

 

Posté par Arkebi à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Des camps FEMA en construction en France

campfema9849b26deaaf9f9096f346e45c9e5315

 

HUMOUR NOIR

(pour la version française, car pour les zétatszunis, ils n’en rigolent pas, cela existe vraiment)

Cela pourrait arriver ici….

 

Des camps de concentration dits "FEMA", qui existent déjà aux USA, sont en cours de construction en France. Ces camps très controversés, qui ressemblent à des prisons accueillant des trains et des immenses cimetières, serviraient uniquement en cas d'épidémie planétaire selon la version officielle.

Plus de 350 000 cercueils en plastique sont entassés dans des hangars, les tombes commencent à être creusées, à l'image des camps FEMA américains. Ces camps se situent dans le centre de la France, la région la moins peuplée de l'hexagone, sûrement pour garantir la discrétion et "l'effet quarantaine" escompté en cas d'épidémie. Ce sont des habitants de la région qui, curieux de l'agitation des bulldozers, ont photographiés les premières installations.

De nombreuses vidéos sont disponibles sur youtube, permettant de voir à quoi ressemblent les camps FEMA. Elles sont tournées aux Etats Unis, dans des camps entièrement construits et prêts à l'emploi. Ces camps ressemblent étrangement aux camps nazis de la seconde guerre mondiale, en plus moderne.

https://www.actualite.co

 

Mais au dela de ce "gag", il y a quand même cette réalité:

 

 

source:

 

Éviction : la loi qui ouvre les camps F.E.M.A en France ? - Cogiito

Cogiito Éviction : la loi qui ouvre les camps F.E.M.A en France ?

https://cogiito.com

 

Et aussi ça:

PROPOSITION_DE_LOI_relative___la_s_curit__sanitaireppl19_180

A lire le chapitre II article 6 et 7

 

.

.

lundi 31 août 2020

- GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - DOCU - PLANETES360

LeMédiaCapture

 

 

 

 

Source:

L'éviction d'Isabelle Kocher de la direction générale du groupe ENGIE a fait grand bruit. Le conseil d'administration de l'industriel énergétique français, le troisième plus gros groupe mondial dans le secteur dont un quart du capital est détenu par l'état français, n'a pas renouvelé son mandat. Des personnalités politiques de tout bord se sont mobilisés pour la soutenir, pourtant l'ex directrice générale a menée une politique libérale très contestée par les syndicats en interne. Le Média revient sur la politique menée au sein de cette entreprise avec le film de Gilles Balbastre : Gaz et flouzes à tous les étages. Le documentaire est précédé d'une interview de Marie-Christine Nadeau de la Fédération nationale des mines et de l'énergie CGT (FNME-CGT), la syndicaliste revient sur la dégradation du service public de l'énergie et sur les conditions de travail des agents. Ce film est la suite du documentaire Main basse sur l'énergie, également réalisé par Gilles Balbastre (et interviewé en préambule du film), produit par la FNME-CGT et diffusé sur Le Média : https://www.youtube.com/watch?v=P_mcD...

https://planetes360.fr


Posté par Arkebi à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


- "Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir"

 

 


"Ce n'est pas aux hommes au pouvoir d'écrire les règles du pouvoir".

Sieyes lui-même (l’odieux qui a ensuite imposé l’idée que « dans un pays qui n’est pas une démocratie, — et la France ne saurait l’être —, le peuple ne peut parler ne peut agir que par ses représentants »…) Sieyes lui-même clamait aussi (tellement c’est évident) que seuls les représentés peuvent fixer les règles de leur représentation, et au grand jamais les représentants !

« Mais qu’on nous dise d’après quelles vues, d’après quel intérêt on aurait pu donner une constitution à la nation elle-même. La nation existe avant tout, elle est l’origine de tout. Sa volonté est toujours légale, elle est la loi elle-même. Avant elle et au-dessus d’elle il n’y a que le droit naturel. Si nous voulons nous former une idée juste de la suite des lois positives qui ne peuvent émaner que de sa volonté, nous voyons en première ligne les lois constitutionnelles, qui se divisent en deux parties : les unes règlent l’organisation et les fonctions du corps législatif : les autres déterminent l’organisation et les fonctions des différents corps actifs. Ces lois sont dites fondamentales, non pas en ce sens qu’elles puissent devenir indépendantes de la volonté nationale, mais parce que les corps qui existent et agissent par elles ne peuvent point y toucher. Dans chaque partie, la constitution n’est pas l’ouvrage du pouvoir constitué, mais du pouvoir constituant. Aucune sorte de pouvoir délégué ne peut rien changer aux conditions de sa délégation. » (Sieyes, « Qu’est-ce que le Tiers état ? » (1789))

SieyesPourLesCitoyensConstituants

Autre perle :

« Dans toute Nation libre, et toute Nation doit être libre, il n’y a qu’une manière de terminer les différends qui s’élèvent touchant la constitution. Ce n’est pas à des Notables qu’il faut avoir recours, c’est à la Nation elle-même. Si nous manquons de constitution, il faut en faire une; la Nation seule en a le droit. » Sieyes, 1789.

et encore :

« Il serait ridicule de supposer la nation liée elle-même par les formalités ou par la constitution auxquelles elle a assujetti ses mandataires. […] Non seulement la nation n’est pas soumise à une constitution, mais elle ne peut pas l’être, mais elle ne doit pas l’être, ce qui équivaut encore à dire qu’elle ne l’est pas. » Sieyes, 1789.

et encore (un vrai Gilet jaune, ce Sieyes 🙂 )

« Pourquoi les suppôts de la police et de la justice n’exercent-ils qu’en tremblant leurs fonctions envers le privilégié, envers celui-là même qui est pris en flagrant délit, tandis qu’ils traitent avec tant de brutalité le pauvre qui n’est encore qu’accusé ? »
Sieyes, 1789.

Depuis quinze ans, j’incite mes frères humains à organiser un peu partout des ateliers constituants populaires, parce que je prétends que SEULS les simples citoyens sont à la fois APTES et LÉGITIMES pour écrire, défendre et corriger leur constitution.

Les politiciens qui s’arrogent le droit de modifier eux-mêmes la constitution sont des voleurs de pouvoirs, des bandits, des gredins, des traîtres, des félons.

Art. 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1793) :
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
(source)

Art. 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789) :
« Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et LA RÉSISTANCE À L’OPPRESSION. »
(source)

Bon courage pour vos ateliers constituants quotidiens 🙂 avec vos voisins, vos cousins, vos copains, vos frangins…

Étienne.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10158550237652317

Le texte intégral du pamphlet de Sieyes : Qu’est-ce que le Tiers état ?

Ce contenu a été publié dans alternatives politiques, Ateliers constituants, cause commune et convergence des luttes, Conseil constitutionnel ennemi du peuple, contrôle des pouvoirs, Criminelle autonomisation de l'exécutif, Démocratie, fake news créées par les pouvoirs en place, faux "suffrage universel" (élire des maîtres au lieu de voter les lois), la tyrannie qui vient, Pratique des complots, processus constituant forcément populaire pour être digne de ce nom, Résistance, souveraineté, trahison des "élites", truanderies historiennes, truanderies politicienne

http://chouard.org

 

Posté par Arkebi à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

- Revue de presse quotidienne sur les Moutons Enragés

moutonshypnose-768x512

 

Suivez l'info alternative sur les Moutons Enragés, et la revue de presse quotidienne, ouverte à tous pour compléter le bouzin !

 

 

cette rubrique est la vôtre. Vous pouvez l’utiliser pour partager vos infos, vos liens, vos idées, ce que vous avez aimé ou apprécié sur internet, bref, une grande liberté vous est offerte, mais merci de respecter l’ensemble des intervenants qui souhaitent profiter du blog, sans voir les commentaires saturés de contenus dispensables ou envahissants.

Et n’oubliez pas que vous pouvez nous suivre également directement via l’appli dédiée sur Androïd et Iphone:

L’appli sur le market Apple

Restez connecté avec vos sites favoris avec SocialF.app Un lecteur de News alimenté par les réseaux sociaux

N’hésitez pas à nous soutenir avec Tipeee, merci !

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.



Bonjour à tout le monde. guten tag, hello, salam, nǐ hăo, buenos días, buongiorno , dzień dobry, bom dia, Добрый день, ia orana, pryvit, Kaliméra, kia ora, azul, bonghjornu, .. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Mélenchon se voit comme "candidat commun" de la gauche en 2022.

 

Posté par Arkebi à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 18 juillet 2020

- " Je vous aide (financièrement) si vous m'aidez à reporter les régionales après la présidentielle "

CaptureAnticor

 

" Je vous aide (financièrement) si vous m'aidez à reporter les régionales après la présidentielle " - Anticor

"Le président de la République tente d'influencer les régions en proposant des contreparties financières pour le report des élections. Mais ce n'est pas le Président qui donne de l'argent. Ce sont les contribuables qui financent les services publics du pays".

Un déjeuner entre Emmanuel Macron et le président de l’association des Régions de France, président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, s’est tenu lundi 15 juin 2020 à l’Élysée en présence du secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler et de la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, non couverts par l’immunité.

Selon plusieurs présidents de régions, Emmanuel Macron aurait, lors de cette réunion, conditionné l’aide financière de l’État aux régions au soutien de présidents de région à un report du scrutin des élections régionales au-delà de 2022, qu’il envisage de décider.

Selon les informations rendues publiques par la presse, Emmanuel Macron se serait montré très clair : « Je vous aide (financièrement) si vous m’aidez à reporter les régionales après la présidentielle car j’ai des opposants politiques parmi vous », « je ne vais pas donner de l’argent à mes adversaires ».

Le président du conseil régional des Hauts-de-France a qualifié ces méthodes de « chantage », ajoutant : « Un jour, Emmanuel Macron veut changer la date de la présidentielle pour l’avancer, le lendemain il veut changer la date des régionales pour les reculer. Les élections, ce n’est pas un jeu de dés ! Derrière les élections, c’est le peuple, et le peuple on le respecte ».

La présidente du conseil régional d’Ile-de-France a considéré que : « Reporter des élections n’est pas un choix de convenance personnelle, ni du président de la République ni des présidents de régions. Il faut respecter le peuple ».

Cette proposition, à laquelle ces élus ont résisté paraissent susceptibles d’être qualifiées de trafic d’influence au sens de l’article 432-11 du Code pénal aux termes duquel « :Est puni de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique, chargée d’une mission de service public, ou investie d’un mandat électif public, de solliciter ou d’agréer, sans droit, à tout moment, directement ou indirectement, des offres, des promesses, des dons, des présents ou des avantages quelconques pour elle-même ou pour autrui :(…) pour abuser de son influence réelle ou supposée en vue de faire obtenir d’une autorité ou d’une administration publique des distinctions, des emplois, des marchés ou toute autre décision favorable. »

Raymond Avrillier, militant d’Anticor, élu dans un établissement public, maire-adjoint honoraire et ancien conseiller régional de Rhône-Alpes, a saisi la justice en application de l’article 40 du Code de procédure pénale. Anticor rappelle que ce n’est pas le Président de la République, qui donne de l’argent, ce sont les contribuables qui financent les services publics du pays.



https://www.anticor.org

 

Posté par Arkebi à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 17 juillet 2020

- Revue de presse du jour du site "Les Moutons Enragés"

lesmoutonsenragés

 

Vos infos, news ( et autres ) du 17 juillet 2020..

Bonjour à tout le monde. guten tag, hello, salam, nǐ hăo, buenos días, buongiorno , dzień dobry, bom dia, Добрый день, ia orana, pryvit, Kaliméra, kia ora, azul, bonghjornu, ...

POLITIQUE/SOCIÉTÉ

Laurent Joffrin quitte Libération dès lundi pour lancer un mouvement politique. Le co-gérant et directeur de la rédaction lancera un appel dimanche soir pour repenser la gauche.

Dati soutient les féministes contre Darmanin, visé par une plainte pour viol. En nommant Gérald Darmanin à l’Intérieur, Emmanuel Macron «envoie les pires symboles» aux victimes, juge l’ex-ministre de la Justice dans une tribune au Monde.

Police : les caméras-piétons sont-elles utiles ? Emmanuel Macron veut les «généraliser avant la fin du quinquennat» pour «rétablir la confiance entre la population et la police». Mais sont-elles fiables et efficaces ?

ÉCONOMIE

Un train reliant Paris et Berlin en 4 heures pour relancer l’UE. Les économistes de l’OFCE ont dévoilé jeudi leur projet de relance pour l’Union européenne, qui prévoit un programme d’investissement de 2000 milliards d’euros sur 10 ans.

Impôts de production: le plan de relance prévoit 20 milliards d’euros de baisse. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait déjà fait part de son intention de baisser la CVAE (contribution sur la valeur ajoutée des entreprises), versée aux régions.

Jean Castex obtient la tête du « Premier ministre bis ». Le secrétaire général du gouvernement Marc Guillaume a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre. Il occupait ce poste depuis 2015.

À quoi vont servir les 100 milliards d’euros du plan de relance du gouvernement? Les contours du plan de relance, annoncé par Emmanuel Macron lors de son interview du 14-Juillet, ont été précisés par Jean Castex et Bruno Le Maire.

Au Texas, la montagne qui peut briser le monopole chinois sur les terres rares. La «Round Top Mountain» permettrait aux États-Unis de sécuriser leur approvisionnement en métaux stratégiques sur fond de rivalité sino-américaine.

INTERNATIONAL

Coronavirus : Londres accuse la Russie de tenter de voler des données sur un vaccin. Selon le National Cyber Security Centre (NCSC), des pirates informatiques travaillent pour les services de renseignement russes.

France-Turquie, les raisons d’un clash. Syrie, Otan, entrisme… La crise en Libye s’ajoute à la longue liste des conflits entre les deux pays. Et Paris semble lâché par ses alliés.

Aux abois, Donald Trump remplace son directeur de campagne. Le locataire de la Maison-Blanche, critiqué de toutes parts pour ses atermoiements face à la crise sanitaire, vient de remanier son équipe de campagne.

Apple : le Tribunal de l’Union européenne annule les 13 milliards d’euros de redressement fiscal. Nouveau coup de tonnerre dans l’Union. Quatre ans après l’amende record infligée à Apple par la Commission, le Tribunal de l’Union estime qu’elle a fait fausse route et annule sa décision. Mais ce n’est « pas la fin de l’histoire ».

SANTÉ

Covid-19 : le plan du gouvernement pour éviter un reconfinement. L’épidémie de Covid reprend légèrement, laissant craindre une 2e vague… Comment l’État compte-t-il s’y prendre pour ne pas reconfiner la population ?

«Je dois absolument savoir au plus vite» : à Paris, ruée sur les tests de dépistage Covid. Le nombre de dépistages en Île-de-France a bondi ces dernières semaines, alors que les vacances approchent et que la deuxième vague inquiète. Les laboratoires croulent sous la demande.

Chine : après le coronavirus, une grippe porcine ?  Une étude chinoise souligne le risque d’une pandémie de grippe issue des élevages porcins. Pour l’éviter, il faudra réguler une industrie obèse.

PLANÈTE/ANIMAUX

Le Soleil comme vous ne l’avez jamais vu ! Les premières images prises par la sonde européenne Solar Orbiter ne devaient être que des tests, mais ils parlent déjà aux scientifiques. Un vrai succès.

En Espagne, 100.000 visons positifs au coronavirus vont être abattus. Presque la totalité des animaux ont été testés au nouveau coronavirus, 87% étaient positifs.

Un écureuil améri­cain testé posi­tif à la peste bubo­nique. Oubliez la marmotte mongole quelques instants pour vous inté­res­ser aux écureuils améri­cains. Car l’un de ces sympa­thiques rongeurs vient d’être testé posi­tif à la peste bubo­nique dans le Colo­rado, annonçait la chaîne ABC News le 14 juillet.

PROGRÈS (?)

Samsung pense déjà à la 6G et ses usages : ondes térahertz, hologrammes et réalité étendue. Alors que les débats font rage autour de l’intérêt de la 5G, les constructeurs anticipent déjà l’étape suivante : la 6G. Pour Samsung, il ne sera pas question que de débit ou de latence. Elle devra être adaptée à la réalité étendue, hologrammes et doubles numériques. Cette technologie, qui pourrait utiliser les ondes térahertz, n’est pas attendue avant 2028.

.Cette carte interactive des USA recense tous les dispositifs de surveillance policière. L’ONG Electronic Frontier Foundation vient de publier son Atlas de la surveillance, une carte interactive qui recense tous les dispositifs technologiques de surveillance policière déployés sur le territoire américain.

COMPLÉMENTS

Retrouvez les infos en temps réel avec la defcon-room de Crashdebug

Les billets de blog qui décoiffent de JBL1960 qui vous propose « NON AU MUSELAGE SANITAIRE – Les preuves que les masques ne protègent de rien au format PDF »

Je vous remercie tous pour vos lectures, votre confiance ainsi que votre présence. Vous le savez cette rubrique est la vôtre. Vous pouvez l’utiliser pour partager vos infos, vos liens, vos idées, ce que vous avez aimé ou apprécié sur internet, bref, une grande liberté vous est offerte, mais merci de respecter l’ensemble des intervenants qui souhaitent profiter du blog, sans voir les commentaires saturés de contenus dispensables ou envahissants.

Et n’oubliez pas que vous pouvez nous suivre également directement via l’appli dédiée sur Androïd et Iphone:

L’appli sur le market Apple

Restez connecté avec vos sites favoris avec SocialF.app Un lecteur de News alimenté par les réseaux sociaux

N’hésitez pas à nous soutenir avec Tipeee, merci !

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Partager

commentaires

Et merci à Volti

 

Vos infos, news ( et autres ) du 17 juillet 2020..

Bonjour à tout le monde. guten tag, hello, salam, nǐ hăo, buenos días, buongiorno , dzień dobry, bom dia, Добрый день, ia orana, pryvit, Kaliméra, kia ora, azul, bonghjornu, .. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Laurent Joffrin quitte Libération dès lundi pour lancer un mouvement politique. Le co-gérant et directeur de la rédaction lancera un appel dimanche soir pour repenser la gauche.

https://lesmoutonsenrages.fr

 

 

Posté par Arkebi à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

- Les batailles du masque, du vaccin, des gestes barrières et autres fadaises: que faire?

 

masqueCaptRI-20200716-740x431

Croyez-vous sérieusement que le Grand Capital international, chargé d’appliquer les lois inexorables du mode de production capitaliste, soit réellement préoccupée par le port du masque – à l’intérieur et/ou à l’extérieur – par l’arnaque du vaccin alambiqué  pour les masses terrorisées – et par les gestes barrières ridicules réservés à la populace désorientée que les médias aiment terrorisée? Je sais que la plupart d’entre vous n’y croient pas un instant.

Alors pourquoi les ploutocrates (2000 multimilliardaires environ), maîtres du monde économique, laissent-ils leurs sous-fifres politiques et médiatiques déblatérer à propos de ces billevesées où les intellectuels jouent leur avenir professionnel dans des débats débridés à la télé? Récemment, j’écoutais Emmanuel Todd – intellectuel français de gôche – livrer son réquisitoire réformiste des politiques macroniennes face à cette « pandémie » labiale – pardon, cette « pandémie » virale voulais-je dire. Rien de neuf sous le soleil parisien francilien, aucune vision transcendante de cette fourberie médiatique, sinon, l’auteur prolifique de s’étonner et de s’irriter de la duplicité des médias propriétés des multimilliardaires.

Je me suis donc tourné vers les États-Unis d’où viennent désormais les idées de la gôche et de la droite internationale…l’Amérique, le fer de lance de la lutte de classe mondiale n’en déplaise aux amis franchouillards.

Le webmagazine de gôche Moon of Alabama constate que la « pandémie » au coronavirus révèle la véritable maladie de nos sociétés soit l’inégalité des classes sociales. Moon of Alabama a fait cette découverte et développe son analyse des véritables causes de cette « pandémie » instrumentalisée par les séides politiques cornaqués par les médecins et les intellectuels stipendiés :

«Il n’y a pas de différence biologique entre les ethnies en ce qui concerne la Covid-19. Il n’y a pas de recherche scientifique qui attribue la propagation à d’autres causes que des problèmes sociaux – à savoir un faible revenu, un mauvais logement et un manque d’accès aux soins de santé. C’est une question de classe, pas d’identité ethnique. Aux États-Unis Les Noirs et les Hispaniques se trouvent dans les plus basses catégories salariales. Les comtés où ce sont des travailleurs Blancs qui se retrouvent au bas de l’échelle salariale la probabilité de contracter le Covid-19 est la même que pour les Noirs et les Hispaniques (1,48). (…) la distanciation sociale réelle se situe entre la croissance de la productivité et la croissance des salaires. Au cours des dernières décennies, ni les travailleurs noirs ni les travailleurs blancs n’ont connu d’augmentation substantielle de leurs salaires. La hausse de productivité a été accaparée par les profits des patrons blancs et noirs. C’est un problème de classe.»

L’Amérique en tant que composante structurante de l’économie mondialisée cristallise les tendances profondes des lois économiques en vigueur et des réactions sociales de rigueurs. Ce qui se passe aux États-Unis s’étend à l’ensemble de la planète capitaliste. Aussi, il ne faut pas se surprendre de voir éclater aux USA des luttes sociales sauvages – spontanées – radicales, habituellement dirigées par la petite bourgeoisie en cours de prolétarisation, entraînant dans son sillage des prolétaires en cours de paupérisation.

La grande bourgeoisie Américaine est très attentive à ces phénomènes de soulèvement spontané et prend grand soin de les désorienter vers des culs de sacs programmés. Rappelez-vous que le noir George Floyd a été assassiné à l’occasion d’une manifestation d’opposition aux mesures de confinements meurtriers, manifestations généralisées dans toute l’Amérique et ne portant nullement sur la question raciale.

Ces manifestations de colère spontanée dénonçaient les conditions de vie et de travail esclavagistes qui accablent la classe prolétarienne américaine.  Mais ne cherchez pas cette information dans les médias bourgeois. Les médias, propriétés des multimilliardaires, ont su habilement détourner ce mouvement spontané de lutte de classe vers des velléités raciales sans rapport avec les motifs de la révolte populaire. Ce sont bien les conséquences du confinement meurtrier qui entraînera l’expulsion du tiers des locataires (noirs et blancs) et des  propriétaires pauvres, surendettés et saqués (noirs, blancs, hispaniques).

Il en est de même des débats oiseux à propos du port du masque, de la vaccination, des mesures de distanciation sociale (sic)  et du pistage numérique et autres fadaises pour rentiers retraitées. Autant de muletas que la bourgeoisie agite devant le regard abruti des salariés destinés à la corrida des chantiers et des ateliers.

Si la révolte des Gilets jaunes a démontré que le Grand captal pouvait sacrifier la petite bourgeoisie en cours de paupérisation, la « pandémie » du confinement dévoile que le Grand capital est déterminé à sacrifier la moyenne bourgeoisie d’affaires, du commerce et des services pour sauver ce système économique moribond. Voilà la grande révélation de ce spectacle pandémique mondialisé.

Dans l’article, Moon of Alabama lâche soudain la proie pour l’ombre et dirige son regard vers la mascarade électorale en cours aux USA confrontant Républicains et Démocrates, deux partis de l’oligarchie – de la ploutocratie – que Moon of Alabama aime bien qualifier d’establishment anglo-saxon de l’État profond conspirationniste (sic).

Il importe peu que les victimes de cette grippe – Covid-19 – proviennent des sections pauvres de la classe prolétarienne ou de la petite bourgeoisie urbaine, les deux segments de classes passeront à la casserole le moment venu. Ce qui compte avant tout pour les  marionnettes politiques à la manœuvre est de désorienter et de paniquer puis de rallier le plus grand nombre d’électeurs autour de leur poulain bringuebalant (Trump – Biden). En clair, l’objet de la prochaine  mascarade électorale aux États-Unis, comme au Canada, comme en France, est de savoir si la peur panique du virus sera plus forte que la peur panique du chômage, de la dévaluation de la monnaie, de la faillite économique, des expulsions de résidence, et de la famine? Cette guerre de classes à finir a mal commencer.

Les Démocrates font le pari que la terreur virale – bien entretenue autour des ridicules gestes barrières, du vaccin appréhendé et d’une deuxième vague qu’ils ont hâte d’annoncer, leur donnera le vote des retraités, de la classe moyenne moins estropiée par le confinement meurtrier et parmi la petite bourgeoisie tétanisée. Les Républicains font le pari que la terreur de la Grande Dépression leur donnera le vote des pauvres et de la classe prolétarienne… qui ne vote pas(!)

Pour ceux que ça intéresse, il vous reste à suivre les « rating électoraux » au jour le jour  et vous saurez quelle arnaque est la plus efficace.

Et la classe prolétarienne direz-vous ?

Le prolétariat a déjà fait son choix, il ne vote pas aux mascarades électorales bourgeoises (aux USA, au Canada, en France, etc.)… voilà une fumisterie de réglée. Reste à bien prendre la mesure de la fumeuse « pandémie » au Covid-19, un entraînement collectif en prévision de la guerre impérialiste que les blocs antagonistes préparent. Comme le prolétariat de Belgrade le prolétariat  international doit dénoncer et refuser d’être enfermé ce qui accable d’abord les pauvres et les populations socialement vulnérables. Le prolétariat doit dénoncer et opposer les fadaises de «distanciation sociale», de vaccin obligatoire et de «surveillance» numérique qui brimeront le peu de liberté qu’il nous reste. C’est de solidarité et d’unité sociale que nous avons besoin dans ces temps incertains.  À long terme nous savons que seule l’éradication de ce mode de production mettra fin définitivement à nos tourments.

source:https://les7duquebec.net/archives/256342



https://reseauinternational.net

 .

 

.

 

239 scientifiques remettent en cause le mode de transmission du Covid-19

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, on considère comme allant de soi qu'elle se transmet par des gouttelettes respiratoires à la fois dans l'air et par contact. C'est sur cette base que l'on a préconisé de nettoyer les poignées de porte, de porter un masque et de respecter des " distances sociales ".

Or, ce mode de transmission n’a jamais été prouvé.

Au contraire, si l’on considère la Covid-19 comme un virus respiratoire, on doit envisager qu’il se transmet exclusivement par aérosol comme toutes les autres maladies virales respiratoires. Dans un tel cas, il est absurde de nettoyer les poignées de porte, absolument inutile de porter des masques ou d’enfiler des combinaisons, ridicule de respecter des distances sociales. La seule et unique prévention est d’aérer le plus possible.

Ce mode de transmission n’a pas non plus été prouvé, mais il est beaucoup plus logique que l’hypothèse dominante.

Cette théorie est soutenue par de nombreux chercheurs depuis le début de l’épidémie, mais on ne leur donne pas la parole. C’est cette hypothèse qui avait conduit Thierry Meyssan à ironiser sur le port du masque et à le comparer aux masques anti-peste du XVIIème siècle [1].

239 scientifiques viennent de publier une lettre ouverte en ce sens dans la revue Clinical Infectious Diseases (CID).

"It is Time to Address Airborne Transmission of COVID-19", Clinical Infectious Diseases, July 2020
(PDF - 510.3 ko)