15/01/17

- LA VIDÉO QUI DÉMONTRE PRÉCISÉMENT QUE MÉLENCHON NE PROPOSE PAS DE SORTIR DE L'UE.

 

 

shortdays1-19187

Mystification médiatico-politique ?

« Trop de gens, qui n’écoutent que d’une oreille, se laissent avoir par le slogan de Mélenchon : « Il faut sortir des traités européens ».

Ils en déduisent que Mélenchon voudrait sortir de l’UE, alors qu’il veut simplement « sortir des politiques » menées par ces traités… tout en restant dans l’UE !
 

Cette vidéo, réalisée par un internaute sympathisant de l’UPR, montre que la formule, vicieusement choisie, de « sortir des traités européens » N’EST PAS synonyme de « sortir de l’UE par mise en œuvre immédiate et unilatérale de l’article 50 du TUE ».

Cette vidéo analyse aussi avec précision les prétendus « plan A » et « plan B » du programme de Mélenchon.

Elle montre que ces deux « plans » ne sont que des écrans de fumée quasi-identiques.
Ils ne reviennent, l’un et l’autre, qu’à :

  • rendre l’Allemagne seule responsable des blocages européens,
  • faire silence sur le contenu même des traités européens (Mélenchon prend son public pour des imbéciles incapables de lire et de comprendre les articles précis des traités, qu’il ne cite d’ailleurs JAMAIS),
  • faire silence sur la divergence irréductible des intérêts nationaux, qu’ils soient économiques, sociaux, agricoles, industriels, financiers, monétaires, géopolitiques, diplomatiques, etc.,
  • faire silence sur la nécessaire unanimité des 28 États-membres de l’UE pour modifier la moindre virgule des traités européens,
  • et proposer une « autre Europe » qui se conformerait comme par miracle aux seules volontés de la France !


En analysant les raisons et les objectifs de ce discours délibérément ambigu et trompeur, cette vidéo fait également ressortir en quoi le programme de fausse opposition de Mélenchon est dangereux pour la paix du continent.
 »

Retrouvez cet article et d’autres sur UPR.FR.

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

Nous reviendrons très prochainement sur l’insoumis de Grand-père en Petit-fils, sur son patrimoine ahurissant, sur ses revenus fantastiques !!!

Ou lorsque les 5% (des plus riches de la planète) veulent déboulonner les 1% (plus riches de la planète), qui donc seront les dindons de la farce médiatico-politico-confrériste ?


http://713705.net

 

Posté par Arkebi à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


20/11/16

- Celui qui avait fait abroger la loi sur le harcèlement sexuel est condamné pour agression sexuelle

 

56daf15b3cae0960d0ddc94b9e4f99daillustration d'une autre affaire, quoique....

 Certe il est condamné, mais uniquement à du sursis et sans inscription au fichier des délinquants sexuels !!! Encore une belle parodie de justice?

Gérard Ducray, ancien élu UMP du Beaujolais, est condamné à un mois de prison avec sursis pour « atteinte sexuelle avec contrainte, violence ou surprise » envers une ex-employée.  

C‘est une histoire peu banale que celle de Gérard Ducray. Cet ancien élu UMP du Beaujolais, âgé de 72 ans, est à l’origine de l’abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel en mai 2012, grâce à une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Il a pourtant été condamné lundi 17 novembre à un mois de prison avec sursis, cette fois pour agression sexuelle.

Avocat de profession, secrétaire d’État au tourisme entre 1974 et 1976 sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, Gérard Ducray a également été condamné par la cour d’appel de Lyon à une amende de 3.000 euros. Les magistrats lyonnais ont requalifié les faits. À l’audience le 13 octobre, le parquet général avait requis une peine de six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende.

Une décision du Conseil constitutionnel 

Gérard Ducray avait initialement été condamné en 2010 par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône (Rhône) à deux mois de prison avec sursis pour « harcèlement sexuel » sur trois personnes au sein de la mairie. Sa culpabilité était confirmée en 2011 par la cour d’appel de Lyon et sa peine portée à trois mois avec sursis, 5.000 euros d’amende et deux ans d’inéligibilité.

Me André Soulier, son avocat, avait alors formé un pourvoi en cassation, précédé d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Une procédure qui fut à l’origine de la décision du Conseil constitutionnel du 4 mai 2012 d’abroger la loi sur le harcèlement sexuel de 1992.

Pas d’inscription au fichier des délinquants sexuels

Le dossier est donc revenu devant la cour d’appel de Lyon, qui a infirmé lundi le jugement de Villefranche et requalifié les faits en « atteinte sexuelle avec contrainte, violence ou surprise ». Les magistrats ont prononcé une relaxe partielle concernant deux des victimes mais jugé Gérard Ducray coupable d’agression sur une troisième ancienne employée, Aline Rigaud, pour des faits remontant aux 19 et 23 octobre 2009.

Cette peine ne s’accompagne cependant pas d’une inscription du condamné au fichier des délinquants sexuels, selon l’arrêt de la cour.

Source : L'Obs / AFP

Cet avocat et ex secrétaire d’état au tourisme, élu UMP depuis bien longtemps, a été donc condamné pour agression sexuelle. Vu le nombre de politiciens impliqués ou condamnés dans ce genre d’affaires, on se demande bien si ce n’est pas une pratique courante chez eux !
C’est la liste de Philippe Pascot qui va se rallonger encore et encore…

lelibrepenseur

 

 

Philippe Pascot - Pilleurs d'état

Philippe Pascot ancien conseiller régional et ex-adjoint à la mairie d'Evry lorsque Manuel Valls en était maire n'épargne pas ses anciens collègues élus avec les privilèges que ses derniers s'accordent.
Les élus ont des les privilèges qu'ils s'arrogent en adoptant systématiquement des lois qui les font échapper à toutes formes de contrôle.
Salaire, retraite, crédit, justice voici la liste non exhaustive des avantages cachés de nos élus. -3 vidéos



Posté par Arkebi à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,