18/11/16

- Flagrant délit de faux à l'antenne: quand les USA usurpent les succès russes en Syrie

 

 


Pendant que la soi-disant opposition modérée élimine des dizaines de civils à Alep, la télévision américaine diffuse des extraits vidéo des succès russes en Syrie dans la lutte antiterroriste, les faisant passer pour des réussites de l’US Air Force.

Les Américains ont mis la main sur des vidéos exposant les succès de la Russie en Syrie dans la lutte contre le terrorisme, rapporte un média russe. Mais comment ?

1028766415

La méthode de ce faux est toute simple : les débrouillards de la chaîne télé PBS ont superposé à la vidéo du ministère russe de la Défense le compte-rendu de la destruction par des avions américains d'une centaine de camions transportant du pétrole syrien extrait illégalement par des terroristes.

Pourtant, petit détail : une centaine de camions transportant du pétrole ont bel et bien été anéantis, mais non par les forces américaines, plutôt par des avions russes.
Le plus curieux dans tout cela, c'est que les téléastes américaines ne se sont pas donné la peine d'effacer les inscriptions en cyrillique qui se trouvaient en marge de l'image.

Mais pourquoi emprunter les succès d'autrui, quand on aurait pu se vanter des prouesses des siens ? De celles de l'opposition modérée, par exemple, soutenue par l'Occident. Des médias libanais ont récemment confirmé l'élimination, par les combattants de l'opposition modérée, de 27 civils lors d'une manifestation spontanée à Alep. Or, le groupement islamiste Ahrar al-Sham, aussi qualifié par l'Occident d'opposition, attaque souvent avec des mortiers des quartiers résidentiels de la ville d'Alep.
Tout compte fait, pendant que la télévision américaine attend les réels succès de ses militaires en Syrie afin d'avoir l'honneur de les diffuser sur ses écrans, il est sans doute plus commode et plus rapide d'emprunter des images à la Russie. Heureusement, elles abondent…

Source: Sputniknews

 

Posté par Arkebi à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24/08/16

- Ces 38 qui possèdent les médias : comment la démocratie française et l'information ont été confisquées

 

ppa-1-4



Le Monde Diplomatique et Acrimed ont cartographié les actionnaires principaux des groupes de médias français, tous supports confondus (télévision, radio, papier, site internet). Il en ressort que le paysage médiatique français est concentré dans les mains de seulement 38 personnalités, familles, groupes financiers, structures publiques ou fondations.

Leur liste est la suivante :

20 personnalités :

  • Bernard Arnault
  • Pierre Bergé
  • Nicolas Beytout
  • Vincent Bolloré
  • Édouard Coudurier
  • Patrick Drahi
  • Xavier Ellie
  • Philippe Hersant
  • Jean-Sébastien Ferjou
  • Pierre Guyot
  • Pascal Houzelot
  • Arnaud Lagardère
  • Gérard Lignac
  • Xavier Niel
  • Bernard Tapie
  • Claude Perdriel
  • Matthieu Pigasse
  • François Pinault
  • Benjamin de Rothshild
  • Alain Weill

10 familles :

  • Famille Baudecroux
  • Famille Baylet
  • Famille Bettencourt
  • Famille Bouygues
  • Famille Dassault
  • Famille Hurbain (Groupe Rossel)
  • Famille Hutin
  • Famille Lemoine
  • Famille Mohn
  • Famille Saint-Cricq

4 groupes financiers :

  • Crédit Agricole Nord de France
  • Crédit Mutuel
  • Financière Viveris
  • Qatar Investment Authority

3 structures publiques :

  • ARD/ZDF TV publiques allemandes
  • Nethys (possédé par Publifin, possédé par la Province de Liège et des communes associées)
  • République française

1 fondation :

  • Fondation Varenne
COMMENTAIRES =

1°) Une poignée de personnes physiques – milliardaires, actionnaires ou dirigeants de grandes entreprises, membres de familles héritières de grandes fortunes, en tout 30 acteurs – possèdent les plus grands médias privés de France.

Grâce à leurs relais médiatiques, ces « 30 » peuvent à loisir :

  • défendre la réputation de leurs entreprises et de leur clientèle,
  • chercher à obtenir des marchés publics en favorisant une couverture médiatique complaisante des responsables politiques qu’ils ciblent,
  • favoriser leur propre carrière politique,
  • entretenir des réseaux d’obligés et occulter les informations gênantes,
  • combattre, soit en les ignorant délibérément, soit en les tournant en dérision, les idées et les candidats aux élections qui pourraient léser leurs intérêts. Les médias de masse excellent aussi à détourner l’attention des Français des sujets de fond, en leur imposant des débats factices, malsains ou artificiels sur des sujets de second ordre voire créés de toutes pièces.

Les contrepouvoirs à ces dynasties industrielles et financières sont faibles, voire inexistants :

  • les sociétés de rédacteurs et les syndicats, qui protègent théoriquement l’indépendance des journalistes, n’ont qu’un poids relatif face aux exigences des actionnaires, surtout dans un contexte de précarisation des journalistes et de diminution de leurs moyens d’investigation. En outre, encore faudrait-il que ces sociétés de rédacteurs et syndicats refusent tout parti-pris européiste et atlantiste pour qu’ils exercent une véritable opposition vis-à-vis des actionnaires,
  • le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, censé garantir les expressions pluralistes des opinions dans les médias audiovisuels échoue à imposer des règles univoques permettant à toutes les tendances politiques de s’exprimer à la télévision et à la radio, de manière juste et loyale. L’UPR en est la meilleure preuve, ne bénéficiant jamais d’aucune invitation dans les médias audiovisuels, alors qu’elle a obtenu 0,9% des suffrages exprimés aux élections régionales de décembre 2015, et que François Asselineau est crédité de 1% d’intention de votes pour les élections présidentielles de 2017 dans un sondage IFOP de Juin 2016.

De plus, la quasi-totalité des titres de la presse écrite bénéficient des aides à la presse octroyées par l’État, donc par le gouvernement, en puisant dans l’argent des contribuables. Certains titres sont dans une situation financière si compromise qu’ils ne risquent pas de mener un quelconque combat contre le gouvernement qui les tient à sa merci. Il est amusant de noter que ces aides sont accordées au nom du pluralisme, moyennant quoi les représentants de l’UPR sont systématiquement évincés de toute la presse écrite.

Dans la mesure où grandes fortunes, médias et responsables politiques s’entretiennent et s’entraident mutuellement en vase clos, aucun des candidats à l’élection présidentielle de 2017 promus dans les grands médias ne risque de remettre en cause la mainmise des féodalités financières et industrielles sur l’information et, finalement, sur la démocratie.

 

2°) Plusieurs féodalités régionales se sont emparé des médias de leur région, de manière à fortifier leur pouvoir et leur influence sur les responsables politiques locaux.

Cette stratégie est particulièrement visible concernant le Crédit Mutuel dans l’est de la France, la Fondation Varenne dans le centre et en Bourgogne, la famille Lemoine dans le sud-ouest, Bernard Tapie dans le sud-est, Philippe Hersant dans les DOM-TOM, le Crédit agricole dans le nord, la famille Hutin dans l’ouest, la famille Baylet dans le midi, la famille Saint-Cricq dans le centre. [Lire la suite]



Source: agoravox.fr

 

Posté par Arkebi à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19/08/16

- Vrai/Faux : une cérémonie de sacrifice humain filmée au CERN de Genève !

 

 - Parution du message original le 14/08/2016 (supprimé suite à une erreur de manip' mais rétablit ce jour).

shiva_cern_cern_Maximilien_Brice__03

Très curieuse vidéo postée hier sur plusieurs comptes concernant une possible cérémonie sacrificielle dans une cour intérieure du CERN de Genève, centre gigantesque utilisé pour l’étude de la physique quantique et qui engloutit des dizaines de milliards d’euros pour des raisons plus qu’obscures, alors que les sociétés européennes sont en totale faillite et vivent une crise sans précédent.

Revenons à cette vidéo qui semble être un fake puisque la personne qui filme semble clairement porter la même bure à capuche que les acteurs en face de la statue de Shiva.

Cette dernière a été offerte par l’Inde le 18 juin 2004 comme le démontre cet article même du CERN.

La personne qui filme est présentée comme étant un certain journaliste d’investigation, Max Anderson, dont on ne trouve aucune trace après plusieurs recherches sur le Net !

On se demande ce que vient faire la statue d’une divinité indienne dans le centre ultime du positivisme matérialiste mondial ? D’autant que cette divinité s’occupe de la création et de la destruction du monde…

Ceci ne résout en rien la mise en scène macabre de cette vidéo puisque l’on se demande comment une douzaine de personnes a réussi à entrer dans un centre aussi important et tourner une vidéo de sacrifice plus que douteuse. On imagine que pour accéder à ce site, il faille utiliser un badge sécurisé à de multiples passages, sans oublier la sécurité qui y patrouille régulièrement. On peut également se demander ce que fait une jeune fille à cette heure tardive de la nuit, dans cette cour, à mimer une scène aussi macabre et de très mauvais goût (un meurtre).

Tout ceci ne peut pas être séparé de la fameuse cérémonie d’inauguration du tunnel du Gotha aux relents sataniques plus qu’évidents… (voir article et vidéos ci-dessous)

Pour finir, on ne peut que se poser des questions sur l’utilité d’un tel enregistrement qui démontre, quelle que soit la réponse, que ces gens sont pathologiquement atteints.

Il faut dire qu’une telle vidéo peut faire un buzz énorme qui va mener au discrédit total des fameux « conspis », puisque l’on viendra nous expliquer à la fin que ce n’était qu’un banal bizutage…

Mais tout ceci n’est en fin de compte pas si grave, puisque le diable n’existerait pas, Satan étant une invention pour contrôler les masses, vous pouvez donc continuer à dormir tranquillement sur vos deux oreilles…


Source: lelibrepenseur.

 


MISE A JOUR au 18/08/2016: LE DEMENTI DU CERN

Suisse : un simulacre de sacrifice humain embarrasse le CERN

Nous en avions parlé dans les commentaires du site en mettant l'accent sur le caractère visiblement faux et ridicule de cette mise en scène. Voici cette fois le démenti du CERN. Méfiez-vous des sites  qui ont monté tout une histoire bidon de journaliste qui aurait été capturé par la sécurité du CERN. Certains sont prêts à raconter n'importe quoi tant que cela attire des clics (même des médias dits classiques comme RTL nous montre désormais...un fake de chupacabra.)
 
Par ailleurs, On espère que les installations intérieures du CERN sont plus sécurisées que leur cour extérieur car le fait qu'ils n'aient aucune idée de qui a pu faire ce canular a de quoi laisser songeur.  Fawkes
-------
Le canular pose des questions sur la sécurité du plus grand laboratoire scientifique au monde, parti à la recherche du fameux boson de Higgs.
Le Centre européen de recherche nucléaire (CERN), situé non loin de Genève, à la frontière suisse, a ouvert une enquête interne après la diffusion jeudi 11 août d'une vidéo d'une parodie de sacrifice humain filmée en pleine nuit sur son campus.

Vue quelque 90 000 fois, la séquence montre plusieurs personnes vêtues d'une cape sombre, la tête dissimulée sous une capuche, devant une statue de la déesse Shiva dans la cour pavée du CERN. La scène, éclairée par deux grandes torches, est filmée à distance depuis un immeuble surplombant la cour. Une femme apparaît vêtue de blanc et s'allonge sur le sol avant d'être apparemment poignardée par un homme tenant un couteau et portant des baskets aux pieds.
"Le CERN ne cautionne pas ce genre de canular"

"Cette vidéo a été filmée dans notre enceinte, mais sans notre permission et à notre insu, affirme à l'AFP une porte-parole du CERN dans un email. Le CERN ne cautionne pas ce genre de canular, qui peut générer des malentendus sur la nature scientifique de notre travail."

La vidéo a été immédiatement relayée par des sites adeptes de la théorie du complot qui assurent que des sacrifices rituels sont pratiqués par le Centre. Au-delà de ce qui ressemble à de l'humour potache, cette vidéo suscite néanmoins des interrogations réelles sur le niveau de sécurité du site scientifique.
Mais selon la police du canton de Genève, aucune plainte n'avait été déposée par le CERN. (?!)

Source: France TV

Via fawkes-news.

 

Quoi qu'il en soit, même si nous avons affaire à un canular, il se passe quand même des évènements un peu bizarre au sein même du CERN; il suffit de regarder cette courte vidéo intitulée "Symmetry", un opéra-dance filmé au CERN, pour le CERN:

 

Et pour ceux qui s'intéressent au satanisme, et même pour tout ceux qui doute encore que cela n'existe pas dans notre société actuelle, un évènement si surprenant que très peu de médias traditionnels ont relayé:

La céremonie satanique du tunnel du Gothard

Mercredi 1 Juin, l'inauguration du tunnel du Saint-Gothard (le plus long du monde) a donné lieu à un spectacle ahurissant qui a enflammé l'internet et embarrassé les médias présents sur place. Il faut dire qu'à cette occasion, les invités ont assisté à une chorégraphie particulièrement grotesque, bizarre, malsaine et inappropriée qui a plongé la plupart d'entre eux dans un désarroi total.
Avec cette affaire, préparez vous à plonger dans le monde de demain, un monde dévasté par les guerres et les cataclysmes mais un monde auquel l'élite occulte s'est consciencieusement préparée depuis des années voire des décennies.

Voilà quel est l'enjeu réel de cette affaire et il ne s'agira pas seulement de dénoncer le satanisme ou le mauvais goût supposé d'une certaine élite dirigeante mais de se préparer à une modification radicale du cours de nos existences.
Vidéo de présentation :

Lien vers la cérémonie en entier :

https://www.youtube.com/watch?v=I4NU0Tok1T4 kjlj

La cérémonie satanique du tunnel du Gothard - Les symboles


La cérémonie satanique du tunnel du Gothard - Les symboles - seconde partie


Source: dernieresnouvellesdudragon.

 

Complément d'info (Chacun y trouvera et interprètera ce qu'il veut):

LE CERN ou Satan voulant se faire dieu

Avant d'aborder le CERN, revenons d'abord sur l'alignement géographique important, et que j'ai expliqué dans différents articles afin que vous puissiez voir la manipulation que nous subissons. Satan doit affronter l'Archange Saint Michel mais se sachant perdant dans cette bataille, il fait tout pour nous faire croire qu'il a déjà gagné la victoire.

Lire la suite sur lemediademarie.wordpress.com

 Archive

- Mise à jours à propos du CERN: Le scientisme absolu

Définition du Scientisme

Le scientisme est une vision du monde apparue au XIXe siècle selon laquelle la science expérimentale a priorité pour interpréter le monde sur les formes plus anciennes de référence : révélation religieuse, tradition, coutume et idées reçues. Le scientisme veut, selon la formule d'Ernest Renan (1823-1892), « organiser scientifiquement l'humanité »1. Il s'agit donc d'une confiance (le terme de foi ne s'applique pas dans le domaine expérimental) dans l'application des principes et méthodes de la science expérimentale dans tous les domaines.

Le scientisme ne fait pas l'hypothèse de vérités philosophiques, religieuses ou morales supérieures hors de ce qui peut être démontré et partagé, la science utilisée pouvant être mathématique, physique, biologique, ou autre. Le politique doit dans cette optique aussi s'effacer devant la gestion scientifique des problèmes sociaux

Source Wikipédia


 

Le CERN va encore devoir patienter avant d'essayer de créer des mini-trous noirs, le collisionneur est tombé en panne peu après sa remise en marche le 23 mars dernier (lire 1er article ici); Mais peu importe, les savants fous veulent leur collision et ils l'auront.

Lire la suite

 

Posté par Arkebi à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23/11/12

Décodage de 25 techniques de désinformation

 

desinformation

Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des "experts" et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Evitement
Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

Technique n°2 : Superficialité

N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Eviter soigneusement les points clés de l’argumentation.

Technique n°3 : Indignation

Rejeter le sujet de façon indignée ("jamais une chose pareille ne serait possible"). Jouer sur le sentiment d’incrédulité ("il y aurait eu des fuites", "ça se saurait", …)

Technique n°4 : Rumeur

Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.

Technique n°5 : Homme de paille

Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.

Technique n°6 : Messager

Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que "excentrique", "extrême-droite", "gauchiste", "terroriste", "conspirationniste", "radical", "fanatique", ou même "blonde" etc…

Technique n°6 bis: Attaque ad hominem
Très appréciée et souvent utilisée. Quitter l’objet de la querelle (indéfendable) et diriger les attaques sur la personne de l'opposant en tenant des propos désobligeants, blessants ou grossiers à son égard. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité.


Technique n°7 : Biais

Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.

Technique n°8 : Confusion

Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.

Technique n°9 : Autorité

S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.

Technique n°10 : Innocence

Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

Technique n°11 : Amalgame

Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.

Technique n°12 : Diviser

Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.

Technique n°13 : Pseudo-débat

Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.

Technique n°14 : Confession

Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.

Technique n°15 : Edulcorer

Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.

Technique n°16 : Enigme

Les énigmes n’ont pas de solution. Etant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…

Technique n°17 : Solution complète

Eviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.

Technique n° 18 : Omission

Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.

Technique n°19 : Sang froid

Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.

Technique n°20 : Expertise

"You don’t bite de hand that feeds you", disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.

Technique n°21 : Preuve impossible

Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.

Technique n° 22 : Déni

Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des "sources non valides" ou "des éléments sortis de leur contexte".

Technique n°23 : Fausse preuve

Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.

Technique n°24 : Grand Jury

Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.

Technique n°25 : Diversion et distraction

Créer l’événement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.

source http://www.vigli.org/desinfo.html

La dernière technique est la plus utilisée actuellemnt !

Les article, commentaires et vidéos partagés sur ce blog, n'engagent que leurs auteurs

Posté par Arkebi à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,