mardi 15 septembre 2020

- Revue des infos COVID-19-84 du 15sept.2020 + vidéo importante de CorbettReport à revoir en bonus

Posté le 15 septembre 2020

 

oms01Précisions sur le caducée en fin de d'article

 

 

Les données INSEE démontrent qu'il est impossible d'avoir 30 800 morts en plus en 2020 à cause du COVID-19!

TRIBUNE : D’après les chiffres officiels de l'INSEE du nombre de morts toutes causes confondues du 1er janvier au 31 juillet 2020 en France, on nous annonce une surmortalité de 30 800 morts Covid en plus par rapport à l’année précédente. 

 

Ceci n’est pas possible et nous en faisons la démonstration

Commençons par regarder le nombre total de morts en France entre le 1 janvier et le 31 juillet des 3 années : pour 2018 il est de 363 955, en 2019 de 362 900 et en 2020 de 379 200.  Ceux sont les décès toutes causes pour la France.   Par différence, il y a donc + 15 245 décès en plus en 2020 qu’en 2018 et + 16 300 décès en plus entre 2020 et 2019.

Logiquement, il est impossible qu'il y ait plus de 16 300 morts de plus en 2020 (quelqu’en soit la cause, COVID ou PAS COVID).

 

Un ajustement est aussi nécessaire

Pour être plus complet, il faut enlever de ce chiffre maximum de 16 300 morts en surplus par rapport à 2018 :

  • Les 2000 à 3000 morts/an qui s'ajoutent chaque année à cause de l'augmentation de la population et de son vieillissement.
  • Les morts en mars-avril-mai 2020 d'autres pathologies par privation de soins à cause du confinement. Et ceux-là se chiffrent en millier.

En conséquence, le chiffre ajusté du nombre de morts en France est obligatoirement très inférieur à 14 500 dont une petite partie à cause du COVID-19.

 

Une correction basée sur des indices mondiaux

En appliquant le taux de mortalité mondial moyen actuel de 0,011% à la France, on obtient environ 7 000 morts, ce qui serait cohérent avec l'Allemagne qui déclare 9000 morts pour 84 millions d'habitants.

Un peu de bon sens, la France qui a une des meilleures médecines du monde ne peut pas avoir 400% de morts en plus que la moyenne mondiale !

 

La majorité des certificats de décès cochés morts COVID-19, ne sont pas morts à cause du COVID-19

  • Une incitation financière à cocher la case Covid, elle est de 5000 euros/certificat dans les hôpitaux et de 55 euros en médecine de ville,
  • Une recommandation de pas chercher de preuve médicale (test, autopsie) mais une simple suspicion,
  • Une recommandation de ne pas faire de diagnostics différentiels avec les autres pathologies graves du patient (Insuffisance cardiaque, HTA, cancers, etc) présentes chez 99% des patients décédés.

 

Les arguments erronés qui ne manqueront pas d’être évoqués

  • Diminution des morts pas accidents de la route en mars-avril : les 200 morts en moins d'accidents de la route du fait du confinement ne changent rien à ces chiffres.
  • En 2020 il y a 14 000 personnes qui auraient dû mourir et ne sont pas mortes sans aucune raison (soit 24 000 sur l’année).  Ce genre de miracle n’existe pas en médecine, cela n’est jamais arrivé dans l’histoire sauf l’année suivante d’une guerre.
  • 14 000 personnes malades ne sont pas mortes grâce au confinement et aux masques.  La réalité c’est que le confinement général est responsable au contraire de milliers de morts en plus parmi les millions de malades chroniques graves par manque de soins, les cabinets de ville et consultation hospitalières étaient vides, même en chimiothérapie !

En épidémiologie, les deux grandes causes de variations de la mortalité sont les guerres et les épidémies.

 

Mathématiquement il est démontré que le chiffre de 30 800 morts à cause du Covid-19 est impossible.

Que si tous les morts supplémentaires en 2020 étaient tous A CAUSE du Covid-19, leur chiffre ne peut pas dépasser 14 500 et probablement beaucoup moins.

 

Docteur Peter EL BAZE, Ex Médecin Attaché des Hôpitaux du CHU de Nice, ancien Chef du Service de Médecine Interne A1, Les Sources, Nice. Créateur des logiciels médicaux Megabaze et Oncobaze (chimiothérapies).


http://www.francesoir.fr

 

La France depuis quelque temps est championne d'Europe du nombre de cas positifs, loin devant les autres pays européens. Pourtant le virus ignore les frontières, découvrons donc la cause.

 

 

 

Une ex macroniste se lâche: "On terrorise la population" (vidéo)

Martine Wonner, députée ex-LREM, nous explique qu'une loi votée avant l'été permet au gouvernement de prendre toutes les décisions qu'ils veulent sans l'avis des parlementaires.

Extrait d'une conférence diffusée sur les Bibliothèques idéales de Strasbourg le 05/09/20 :

Christian Perronne, Martine Wonner & Jean Sibilia - Quelle est la place du médecin et du politique en période de pandémie ?

Voir d'autres vidéos des Bibliothèques idéales : https://bibliotheques-ideales.strasbourg.eu/

 

 

Policiers en colère contre l’obligation du port du masque en France: " Nous exigeons l'abrogation des textes obligeant le port du masque "

Dans une vidéo du 8 septembre 2020, Me Carlo Alberto Brusa, avocat réputé car présenté comme celui des stars du football, fait la lecture d’une lettre ouverte envoyée par un groupe de policiers indignés à Emmanuel Macron, Président de la République Française et son gouvernement, en la personne de Jean Castex premier ministre et Gérald Darmanin ministre de l’intérieur. Une copie en avait aussi été envoyée à l’association Réaction 19. Bien que la source de la lettre ne soit pas vraiment identifiable, elle participe des multiples interventions de groupes de policiers contre la gestion de la pandémie. C’est un appel à la désobéissance civile qui ne doit pas nous laisser indifférents.

Le lendemain, dans une seconde vidéo, Me Brusa s’expliquait ainsi : « J’ai mis sur le mur de Facebook la copie de la lettre qui était adressée à Réaction 19. Cela a fait beaucoup de bruit. Je vous ai mis le texte. Il est signé « Les Policiers Indignés ». Je ne sais pas qui sont ces policiers. Je l’ai mis par devoir de conscience parce que c’est une lettre ouverte, donc je n’ai pas à juger de la pertinence ou la gravité de cette lettre qui ne comporte pour ma part aucune injure, ni d’informations. C’est quelque chose qui pouvait être fait parce qu’en plus, elle était bien rédigée. Donc je l’ai mise en ligne et je tenais à faire part de cela à toutes les personnes parce que j’ai lu des extraits, et quand on lit des extraits, il faut mettre en ligne le contenu pour ne pas avoir des malentendus. »

..../....

Lettre ouverte des Policiers Indignés. Acte 1 — Le 01-09-2020

A l’attention de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Française et son gouvernement, en la personne de Jean CASTEX premier ministre et Gerald DARMANIN ministre de l’intérieur. Copie aux politiques, à la presse ; radios ; personnalités médiatique. Saisie des organisations syndicales, de la médecine du travail, du tribunal administratif.

Objet : Policiers en colère contre l’obligation du port du masque, NOUS exigeons l’abrogation des textes obligeant le port du masque.

Monsieur le Président de la République, monsieur le premier ministre, monsieur le ministre de l’intérieur, à la suite des derniers décrets et arrêtés rendant obligatoire le port du masque (ffp1 dit chirurgicaux) dans l’espace public mais aussi dans les locaux professionnels, nous vous faisons part de notre profonde indignation pour les motifs suivants :

  1. Selon les propos publics d’éminents Professeurs en médecine (liste en annexe) aucune étude sérieuse ne valide l’emploi de masques dans la lutte contre la propagation d’un virus.
  2. Bien au contraire, diverses voix scientifiques plus nombreuses chaque jour, remettent publiquement en cause l’efficacité de ces masques, et chose plus inquiétante encore, alarment sur la dangerosité d’une telle pratique généralisée à l’ensemble de la population. Certains évoquent un Risque d’hypoxie avéré. Réfléchissons un seul instant : comment peut-il être inoffensif de respirer quotidiennement son propre air vicié pendant plusieurs heures d’affilés, parfois pendant plus de 8h, comme on voudrait nous l’imposer aujourd’hui ? Il appert donc un risque de santé publique majeur par cette obligation du port du masque, c’est pourquoi nous engageons les syndicats à saisir la médecine du travail ainsi que les tribunaux administratifs compétents afin de faire cesser immédiatement cette obligation.
  3. Les décrets obligeant le port du masque se basent sur les recommandations de l’OMS ainsi que du Haut conseil de la santé publique. Or l’OMS a déjà fait preuve de son incompétence en la matière en l’année 2009, déclarant la grippe HIN1 pandémie mondiale, ce qui s’est avéré faux. Le Haut conseil de la santé publique quant à lui, est composé de membres qui ont des liens d’intérêts, (pour certains cela se compte en centaines de milliers d’euros, voir annexe) avec des entreprises pharmaceutiques privées. L’objectivité de leurs avis est donc largement remise en question, car nous le savons, les intérêts privés guidés par la quête aveugle de la rentabilité, s’opposent trop souvent à l’intérêt général et au bien commun.

Dans ces conditions, ces décrets représentent une grave atteinte aux libertés individuelles et un danger sanitaire. Nous revendiquons pour nous et pour nos concitoyens la liberté pour chacun de décider à porter des masques ou non, et nous dénonçons fermement ces décrets arbitraires comme illégaux avec le soutien de plusieurs personnalités juridiques. Par ailleurs, Monsieur le Président, sachez qu’en respectant scrupuleusement les recommandations (changer son masque toute les 4 heures) l’achat des masques ffp1 représente un surcoût de 350 euros / mois en moyenne pour une famille. Or nous le constatons, beaucoup de personnes ont déjà des difficultés financières, ont du mal à se procurer ne serait-ce qu’un titre de transport, à s’alimenter dignement, à « joindre les deux bouts ». Ce qui revient en pratique pour ces personnes, à porter fatalement le même masque plusieurs jours de suite, masque devenant un véritable nid à bactéries et à s’infecter. (Voir annexe)

Dans ce contexte, il nous semble vraiment insupportable d’harceler cette même population à coup de 135 euros d’amendes. Car outre les difficultés financières, nos concitoyens nous attendent surtout pour régler leurs problèmes d’insécurité. Précisément la raison même de notre engagement, Nous, Forces de l’Ordre, que ce soit Police Nationale, Gendarmes, Police municipale, nous avons a cœur de lutter contre les crimes et les délits, parfois au péril de notre vie, dans une société, vous le savez, toujours plus violente.

Monsieur le Président, nous vous le demandons officiellement : faites abroger ces décrets et arrêtés qui ne font ni honneur à la France, ni à notre vocation. En effet, avec nos moyens d’actions limités, (nous manquons cruellement d’effectifs et d’équipements) et les enjeux de sécurité publique qui sont les nôtres, nous vous le garantissons : nous avons mieux à faire que de faire la chasse aux masques de papiers d’autant que ces derniers sont inutiles dans la lutte contre le covid !

Lors de l’un de vos discours télévisé, Monsieur le Président, vous faisiez remarquer que nous étions en guerre sanitaire contre un ennemi invisible, insaisissable mais qui progresse… Aujourd’hui, malgré un tapage médiatique assourdissant et terrorisant la population, nous pouvons faire un premier bilan de cette crise grâce aux chiffres officiels de I’Insee : la courbe de la mortalité en France, n’est pas bien plus importante que les années précédentes. (Et ce n’est pas grâce au port du masque, puisque toujours selon I’Insee, le pic de mortalité se situe en mars-avril 2020, précisément lorsque votre gouvernement disait tout le contraire au sujet des masques ; à savoir qu’ils étaient inutiles…) Toujours selon I’Insee, c’est le cancer (et non le covid) qui reste la première cause de mortalité en France (150 000 décès en France par an, le cancer tue cinq fois plus que le covid…) Curieusement, on ne vous pas entendu sur ce sujet, vous à qui la santé des Français tient visiblement tant à cœur, vous qui êtes si prompt à déclarer la guerre à des ennemis invisibles. On s’étonne de l’absence d’arrêtés interdisant le tabac ou l’utilisation de pesticides dans l’agriculture. On ne vous a pas entendu déclarer de mobilisation nationale contre ce fléau qui n’est pas insaisissable lui, et qui décime chaque années des centaines de milliers de vies. Curieusement, aussi, il n’y a pas eu de décompte macabre quotidien sur les chaînes « d’information » pour ces oubliés. Comme c’est troublant… Pourquoi ce deux poids, deux mesures ?

Monsieur le Président, comme vous le savez, Nous aussi, Forces de l’Ordre, nous menons une guerre implacable. Cette guerre nous la menons contre une criminalité et une délinquance bien réelle, de plus en plus visible, qui ne se cache même plus, et qui chaque jour s’avère plus redoutable. C’est une guerre contre des individus toujours plus déterminés et « ensauvagés ». Alors, Monsieur le Président, nous vous le demandons : est-il bien raisonnable d’obliger ces derniers à dissimuler leurs visages dans l’espace public aux dépend des victimes qui attendent de nous que I’on identifie ces auteurs ? Car si les masques sont inutiles contre le virus, en revanche ils sont très utiles aux délinquants.

En conclusion, Monsieur le Président, quelque-soit la suite que vous donnerez à cette lettre ouverte, elle se veut avant tout pour I’Histoire, pour l’honneur des Forces de |’Ordre, mais aussi pour notre liberté. Que nos concitoyens sachent qu’il y a des Policiers, des Gendarmes qui sont scandalisés par ces mesures liberticides. Nous Policiers Indignés, nous ne collaboreront à ce sinistre projet qui voudrait bâillonner les Français jusqu’à leur dénier le droit de respirer normalement. Nous pensons aussi à nos collègues chauffeurs RATP à qui on impose cela depuis des semaines, à nos militaires, à nos enseignants, nous pensons à nos enfants ! Honte à vous, honte à ce gouvernement ! Lorsque des ordres sont manifestement illégitimes, c’est un devoir impérieux pour tout policier de ne pas obéir, mais de résister aux lois scélérates ! Dàs lors, nous enjoignons à présent toutes les autorités compétentes : sanitaires ; judiciaires ; syndicales ; politiques ; intellectuels, à se saisir de cette question. Car au-delà du masque il s’agit des libertés individuelles qui sont menacées au profit d’une infime minorité non élue. Nous ne nous laisserons pas faire et nous allons vous demander des comptes. Ça suffit !

Chers collègues, chers concitoyens, chers Français, vous n’êtes pas seuls ! Résistons de toutes nos forces contre ce qui appert comme étant une brimade et un danger réel pour notre santé, celles de nos enfants et surtout les personnes les plus fragiles, nos anciens. Si rien n’est fait aujourd’hui — maintenant — d’autres mesures plus liberticides et arbitraires verront le jour, c’est inévitable. C’est pourquoi nous appelons tous nos collàgues, et ceux d’autres corporations, de la santé, du transport, les associations, le privé, citoyens, camarades, toutes personnes de bonne volonté à rejoindre notre mouvement, à résister en imprimant ce message, en le diffusant, et surtout en faisant barrière a cette dictature sanitaire qui voudrait chaque jour, insidieusement, se faire plus pressante.

Faisons bloc ENSEMBLE pour une France libre. À BAT LA MUSELIÈRE, pour que VIVE LA FRANCE !

Les Policiers Indignés.



http://guyboulianne.com

 

 

" Historiquement, les choses les plus terribles, guerres, génocides et esclavages ne sont pas issues de la désobéissance, mais de l'obéissance ". Howard Zinn, historien

*

Le masque est imposé dans les écoles aux enfants à partir de 11 ans alors que l’on sait qu’ils le portent mal, que ce masque est telle une passoire laissant passer le covid-19, et que « les enfants ne sont pas à risque »[1]. Le 14 septembre 2020, Pr. Raoult infectiologue dit à propos du covid-19 : « Le coronavirus n’est pas vectorisé par les enfants. Les enfants ne le font pas circuler. Et les enfants ne meurent pas de coronavirus »[2]. De plus, on a aucune idée scientifique du bénéfice/risque du port du masque chez les enfants. Quel effet a ce masque sur la santé des enfants (système respiratoire, hygiène bucco-dentaire, oxygénation du corps et du cerveau) lorsqu’il est porté durant 26 heures de cours au collège ? Quel effet a ce masque sur l’apprentissage des enfants ? Sur leurs capacités d’attention, de concentration ? Sur leur psychologie ? Sur leurs relations humaines ? Est-ce que le masque génère une tristesse ou une inquiétude qui affaiblit le système immunitaire des élèves ?

Quel que soit le droit, comment expliquer que des adultes français (directeurs d’écoles, professeurs, médecins) se soumettent si facilement pour participer ou imposer cette situation ? Par soumission à l’autorité hiérarchique ? Par peur de la sanction ? Par conviction ? Par sentiment d’impuissance ? Par manque d’empathie ? Par doute ou ignorance ?


Article complet sur:
https://reseauinternational.net

 

 

Le maire de Villeneuve-Loubet Lionnel Luca attaque en justice l'obligation du port du masque dans sa commune

Le préfet oblige les habitants des 18 communes les plus peuplées des Alpes-Maritimes à porter le masque dans l'espace public. Un arrêté attaqué en justice devant le tribunal administratif de Nice, l'audience aura lieu ce mercredi à 14h30.
Arbitraire, disproportionnée et discriminatoire. Le maire de Villeneuve-Loubet est furieux contre l'obligation du port du masque imposée dans sa commune par la préfecture.
..../....
Quand on souligne qu'un quart des habitants de sa commune ont plus de 60 ans et qu'on demande à Lionnel Luca comment les protéger de la Covid-19, il répond que ses administrés savent ce qu'ils ont à faire et qu'ils n'ont pas besoin d'être traités comme des enfants. 
Selon lui, il faut se laver les mains régulièrement mais porter le masque dans l'espace public n'est pas une obligation pour freiner la propagation du virus.
Le maire de Villeneuve-Loubet a annoncé son intention de porter l'affaire en justice. Il veut déposer un référé devant le tribunal administratif de Nice pour contester la légalité de l'arrêté pris par le préfet dans sa commune.

https://france3-regions.francetvinfo.fr

 

 

Au tribunal administratif. [Document] Port du masque à Strasbourg: la préfète doit encore revoir son arrêté

Le tribunal administratif de Strasbourg a examiné ce lundi 14 septembre le recours de 21 habitants de l’Eurométropole contre l’arrêté de la préfète du Bas-Rhin rendant obligatoire le port du masque dans toute la ville de Strasbourg. Le jugement a été rendu dans l’après-midi. L’audience a révélé la difficulté des autorités sanitaires à travailler à l’échelle de quartiers et pointé « les incohérences » entre les arrêtés pris dans des villes voisines.

https://www.dna.fr

 

 

L'OMS utilise l'intelligence artificielle pour immuniser le public contre la désinformation

L'Organisation mondiale de la santé travaille avec une société d'analyse pour s'engager dans une "écoute sociale" qui surveille les comptes de millions de personnes sur les réseaux sociaux pour lutter contre la " désinformation sur les coronavirus ". Selon un article de l'OMS du 25 août intitulé " Immuniser le public contre la désinformation ",...

http://guyboulianne.com

 

BONUS

 

En complément du dernier article ci-dessus, un rappel:

En 2019 (et même sûrement bien avant), l'OMS a engagé un cabinet de "Relations publiques" afin "d'organiser" et amplifier les messages du nouveau virus; il se trouve que c'est la même société qui, entre autre, était chargée de "promouvoir" auprès du peuple américain et le monde en général, la guerre du golfe !!!

"Nous sommes en guerre" qu'elle a dit et répété la marionnette !

vidéo de 16:32 avec sous titrage en français, , lien direct sur youtube, les sources se trouvent sous la vidéo

 

 


Précisions sur le caducée:

"Déjà, dans l’antiquité, le charlatan « Hermès », pour imiter la Déesse Hygie, prétendait guérir, et le caducée sera le symbole de sa médecine, celle qui tue, comme aujourd’hui celle de « Big Pharma », derrière laquelle il se trouve toujours : votre mauvaise santé est la garantie de ses profits.
Précisons que le caducée est un des attributs du dieu Hermès, et que, symboliquement, les deux serpents du caducée représentent les deux aspects de son pouvoir : la force et la ruse. C’est avec ces deux « spécialités » qu’il va torturer l’humanité.
Pour une apporter un peu plus de compréhension dans ce qui vient d’être dit, précisons également, d’une part, que le serpent, animal rampant (ancien emblème de l’homme pervers), symbolise ce qui est bas, lâche, vil.
Et d’autre part, que « Hermès », est le nom générique des prêtres égyptiens qui sont venus, dans le cours des siècles, jeter le voile du mystère sur toutes les antiques vérités.
« Hermès » représente aussi l’argent, les transactions commerciales ; il fait de la science un commerce, du temple un marché. Il est le Dieu des voleurs en attendant Mercure qui l’imitera ; aussi, fait de la religion une affaire et, en même temps, un privilège qu’il veut garder pour lui et ceux qui le soutiennent.
« Hermès » est toujours là aujourd’hui, et ses « réseaux » sont puissants.
Certains, aujourd’hui, parlent de « reptiles », dirigeant la terre en gardant les humains dans l’ignorance. Un terme, évidemment, à prendre au sens figuré et non au sens propre.
Enfin, il y a peu, certaines expressions étaient également explicites quant à leur aspect néfaste, tel « le serpent monétaire », dispositif économique européen qui permettra d’aboutir à l’abomination de la désolation, économique, sociale et morale, actuelle."

commentaire extrait du post:

- " Big Pharma ", ou la corruption ordinaire - Les Réalités d'Arkébi

A la suite d'une vague de fusions sans précédent, dix groupes pharmaceutiques se partagent 50% du marché mondial des médicaments - pour le plus grand bénéfice de leurs actionnaires. Ils soulagent la planète et financent la recherche avec le produit des ventes. Voici le visage, lisse et souriant, que les "Big Pharma" présentent au monde.

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 

/

 

Posté par Arkebi à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 14 septembre 2020

- Revue des infos COVID-19-84 du 14sept.2020

Posté le 14 septembre 2020

virustc3a9lc3a9chargement-3

 

Laurent Toubiana : "La menace, à l'heure actuelle, n'existe pas, on la fabrique"

Laurent Toubiana, chercheur epidémiologiste à l'INSERM, l'un des signataires d'une tribune dans le Parisien, intitulée "Covid 19: Nous ne voulons plus être gouvernés par la peur".
Il dénonce des discours "anxiogènes" autour de l'épidémie de Covid-19 "97 % de cas négatifs ça veut dire que le virus ne circule pas..."

 

 

La grande supercherie des tests PCR

Tribune : 90% des positifs ne sont pas malades

 

Dans un test PCR il y a un facteur très important qui n'est pas mentionné dans les résultats, c'est le CT (Threshold Cycle). Il s'agit du coefficient d'amplification de l'ADN , du nombre de cycles d’amplification.

Le test ne détecte pas des virus entiers en état de marche, mais des morceaux de ce virus actifs ou non. Donc il peut détecter des petits morceaux de virus d'une infection qui date de plusieurs semaines, voir plus.

Dans les prélèvements il y a très très peu de morceaux d'ARN viral, donc ils ne peuvent pas être détectés tel quel. Il faut augmenter le nombre de morceaux de manière très importante pour pouvoir les détecter.

On transforme cet ARN viral en ADN puis on met un produit qui fait que tous les ADN du prélèvement sont dupliqués de nombreuses fois. On répète plusieurs fois cette opération.

Plus on la répète, plus on amplifie leur nombre, plus le CT est grand, plus on risque d'avoir des faux positifs.

Moins on la répète, moins on a de faux positifs, mais plus on peut avoir des faux négatifs.

Suivant les appareils et les laboratoires on peut aller à des valeurs de CT plus ou moins grandes de 20 à 45 !

CT = de 20 à 30 => charge virale importante,  peu de faux positif, si positif on est certain qu'il y a bien infection à un des 5 coronavirus qui circulent. Mais risque de faux négatifs.
CT = 35 => compromis utilisé par l'IHU, mais des faux positifs.
CT = 40 ou plus => 90% de FAUX positifs = pas de virus COVID, les 10% restant ont une charge virale extrêmement faible, on n’est PAS contagieux (mais il n’y a pas de faux négatifs).

Les recommandations des scientifiques sont un CT comprit entre 20 et 30.  Dans la pratique des laboratoires d’analyses le plus souvent CT à 40 ou plus!

Si votre test est positif, exigez de connaitre à quel CT  et de refaire un autre test le lendemain pour confirmer.

Ces tests PCR avec CT limité à 25 auraient été très utiles en Février ou Mars 2020 pour isoler les vrais positifs avec une charge virale importante et traitement hydroxychloroquine + azithromycine + zinc (HCQ+AZT+Zinc).

Donc sur le plan médical depuis début juin les PCR n'ont plus aucun intérêt SAUF si on restreint le CT à 30 au maximum, ils sont valables uniquement dans ce cas.

 

Docteur Peter EL BAZE est  Ex Médecin Attaché des Hôpitaux du CHU de Nice, Ancien Chef du Service de Médecine Interne A1, Les Sources à  Nice & Créateur des logiciels médicaux Megabaze et Oncobaze (chimiothérapies)



http://www.francesoir.fr

 

 

Les médecins se manifestent massivement et exigent l'arrêt immédiat de toutes les mesures coronariennes | Mondialisation - Centre de Recherche sur la Mondialisation

Dans le monde entier, nous assistons à une campagne de désinformation massive dans les médias grand public, qui mettent de côté tous les principes d’un état constitutionnel démocratique. Alors qu’énormément de collègues médecins présentent des points de vue médicaux différents, on ne les entend à peine dû à une censure sans précédent.

Les informations des experts et professionnels qui présentent une vue différente des choses, sont actuellement presque exclusivement accessibles par recherche ciblée sur Internet ou dans des sources d’information alternatives, et non pas dans les médias grand public.

Pays-Bas

Aux Pays-Bas, des médecins se sont unis et ont rédigé une lettre de protestation adressée à leurs collègues et au gouvernement, mettant en question la proportionnalité des mesures. Cette lettre, signée par plus de 800 médecins, vise à susciter un débat ouvert et sincère sur la manière de faire face à l’épidémie du covid-19. La pétition a désormais été arrêtée.
https://opendebat.info/

Une lettre de protestation de médecins et professionnels dans le domaine de la santé mentale, qui a déjà reçue plus de 2500 signatures.
https://brandbriefggz.nl/

États-Unis

Aux États-Unis un groupe de médecins qui travaillent sur le terrain et voient des patients tous les jours, se sont réunis dans l’organisation America’s Frontline Doctors (Docteurs Américains de première ligne) et ont donné une conférence de presse qui a déjà été regardée plusieurs millions de fois. À voir absolument.
https://americasfrontlinedoctorsummit.com/
https://www.xandernieuws.net/algemeen/groep-artsen-vs-komt-in-verzet-facebook-bant-hun-17-miljoen-keer-bekeken-video/

Espagne

Une conférence de presse publique avec pour titre « A world dictatorship with a sanitary excuse » (Une dictature mondiale avec une excuse sanitaire) a été donnée par Doctors for truth (Médecins pour la vérité) à Madrid, devant environs 400 médecins et scientifiques.
https://niburu.co/gezondheid/15385-artsen-komen-massaal-met-coronawaarheid-naar-buiten

Allemagne

Un groupe international de médecins a initié des recherches extra-parlementaires suite aux mesures corona « exagérées et oppressantes » dans le but d’interroger mondialement des politiciens et des scientifiques.
https://acu2020.org/ 

International

Cette initiative de Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, et de Robert F. Kennedy, avocat, entre autres, traite les nombreuses incohérences dans la politique corona et s’adresse aux présidents de l’OMS, de la Commission européenne et du Parlement européen.
https://www.internationalfreechoice.com/

Belgique

Une initiative belge, signée par plus de 1000 médecins et professionnels de la santé. (3 septembre 2020)
http://omgekeerdelockdown.simplesite.com/?fbclid=IwAR2bJAAShAlIidjnRQPyVSoZbk1Uj-FTHAthL77hKX_Oo8aMLN3V6DdwAac

Une lettre ouverte lancée par un groupe de médecins des Cliniques Universitaires St-Luc, UC-Louvain et qui peut être signée par tout le monde.
https://belgiumbeyondcovid.be/

 

Image en vedette : pxhere.com



https://www.mondialisation.ca

 

 

On ne peut manquer de s’étonner de la passive soumission de notre pays qui a toujours su montrer dans le passé son goût de la contestation et son penchant à manifester à la moindre occasion.
De la crise sanitaire qui atteint aujourd'hui son septième mois, se dégage entre autres données d'analyse celle de la relative passivité de la population qui semble s'être soumise sans trop rechigner aux mesures contraignantes imposées.
..../....

Un boulevard pour dictateurs en herbe

Tout sens de la mesure et de la relativité des choses de la vie s’est perdu en raison, encore une fois, de cette peur apparue comme un trait contemporain de notre société de confort.

Finalement quel dictateur en herbe ne rêverait-t-il pas d’un tel mot d’ordre pour mettre sous sa coupe un peuple ? La crise sanitaire a ainsi révélé les failles d’une démocratie prompte à basculer dans la langue de bois, la soumission aux ordres, la chasse aux dissidents, et ce au nom d’un bien suprême faisant l’économie d’un débat.

La science a servi d’alibi, a priori intouchable et au-dessus de tout soupçon. Au-delà des conflits proprement médicaux qui ont été au cœur de l’actualité et dont l’élucidation est loin d’être achevée, l’impact de la crise sur notre société doit plus que jamais retenir l’attention et être l’objet d’analyses qui en traquent les ressorts en vue de mieux guider l’avenir.

Ce qui s’est produit est en tous points inédit. Les premiers enseignements ne manquent pas d’inquiéter et nous disent qu’en matière de libertés rien n’est jamais acquis.


Article complet sur:
https://www.contrepoints.org

 

 

Un chirurgien nous parle du masque

Témoignage d'un chirurgien qui nous livre son avis sur l'utilité du port du masque et rappelle son mode d'emploi.
source : https://www.facebook.com
un commentaire sur ce site pour résumé:
Raoul
Eh oui, un masque chirurgical ça sert pour la chirurgie, ce qui signifie :
– qu’il est porté dans un environnement maîtrisé (et pas par 35° dans la rue) ;
– qu’il est porté par des personnes en bonne santé cardiaque et respiratoire (et pas par des gens aux défenses immunitaires diminuées, ni par des enfants, ni par des vieux) ;
– qu’il est porté par des gens ne faisant pas de gros efforts physiques ;
– qu’il sert un objet précis, à savoir éviter les projections dans un sens ou dans un autre et que son efficacité contre les virus n’a jamais été prouvée ;
– qu’il est porté par des gens conscients du protocole exigé et capables de le suivre, c’est-à-dire pas dans un restaurant ou une salle de classe.
 
Quand les obsédés du masque comprendront-ils cela ? Quand comprendront-ils qu’en portant un masque ils nuisent à leur santé ? Quand comprendront-ils qu’en voulant l’imposer à tout le monde, ils nuisent à la santé des autres (au temps pour leur prétendu altruisme) ?

 

 

 

 

Didier Raoult dénonce les médias et les politiques de la peur: "On contraint 3 milliards de personnes pour une chose relativement modeste sur le plan numérique"

Le professeur Raoult était présent ce matin sur la chaîne française de CNews. Comme à son habitude, l'infectiologue n'a pas pratiqué la langue de bois. Il a notamment dénoncé les médias et les politiques qui "s'amusent" selon lui, à faire peur avec la pandémie...
..../....


https://www.dhnet.be

Merci à Kalon


 

Mise à jour du 15/09/2020

 

 


 

 

 

 

 

Le virus a bon dos

Les informations se suivent et ne se ressemblent pas.
La rentrée de septembre est marquée par la peur d’une reprise de la pandémie et d’une seconde phase « exponentielle ».
Depuis mars dernier, le monde a changé en mal. Il a basculé dans tout autre chose. Nous vivons dans le monde d’après et il n’est pas beau à voir.
L’arrêt des grands voyages planétaires est emblématique de l’anéantissement de la liberté et de l’enfermement des consciences. Le chômage, le désœuvrement et la pauvreté ravagent nos sociétés mais la dissimulation et le truquage des réalités sont désormais banalisés, comme dans n’importe quel système totalitaire.
La violence omniprésente est le signe de la désintégration du tissus social, dans un monde où il est interdit de voir le visage d’autrui et de serrer les mains.
La montée des idéologies de la table rase extrémiste en politique n’est que le reflet de la barbarie croissante de la société.   L’indifférence, l’abstentionnisme, le repli sur soi, le dégoût et la méfiance  imprègnent toute vie politique.
Alors, l’unique explication à ces phénomènes qui est donnée est celle du virus.
De fait, le virus n’est qu’un déclencheur, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres de la maison globale.
L’effondrement, la crise suprême de civilisation était  déjà en germe dans l’exubérance de la mondialisation chaotique et débridée. 
Le virus a fait éclater une bulle qui devait de toute façon éclater. Aujourd’hui, il est un prétexte. Il est là certes. Il est là mais il a pris toute sa place, toute son utilité, sa raison d’être comme pilier du monde d’après.
Il est là aussi pour faire peur, pour faire oublier nos malheurs, nos désastres et nos échecs, la chute dans le nihilisme.
Les élites dirigeantes ou influentes ont besoin de ce virus comme bouc émissaire d’une société épouvantable dans laquelle nous sommes en train de faire naufrage, une société sans travail, sans jeunesse, sans courage, sans imagination, sans désir, sans but, sans idéal, sans liberté – en particulier la première de toutes, la liberté de se déplacer, de franchir les frontières, de partir, bref s’évader, le plus joli  mot de la langue française.
Même quand le virus aura objectivement disparu, il sera toujours là, comme une menace infernale brandie par les autorités morales et nous tenir en laisse par le biais de la peur. Et s’il n’est vraiment plus là, il sera aussitôt remplacé par un autre virus. Le « monde d’après » – le nôtre désormais –  a besoin de lui, le virus est au centre de son équilibre et de sa survie.
Et contre la peur, il n’existe qu’une seule arme: la vérité.

Maxime TANDONNET



http://maximetandonnet.wordpress.com

 

/

 

Posté par Arkebi à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 13 septembre 2020

- Revue des infos COVID-19-84 du 13 septembre 2020

Posté le 13 septembre 2020

 

newspaper-1075795_960_720

 

Covid-19 : Point de situation du Samedi 12 Sept 0h00 GMT

Avant propos: Trois questions seront abordées ci après: 

1- Où en est l’épidémie en France, peut on parler d’une deuxième vague? La France ayant découvert très tardivement l’intérêt des tests s’est mise à tester massivement. Elle a découvert tout naturellement un nombre de cas positifs proportionnel au nombre de tests. Une écrasante majorité d’entre eux sont des «porteurs sains», ou de faux positifs, mais classés  dans les cas «actifs».
..../....

2- Où en est le professeur Raoult et que nous dit-il ?

Sur les 226 000 médecins français, moins de 500 d’entre eux de la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf) ont jugé bon de porter plainte devant le conseil de l’ordre contre un homme de bien (Raoult) qui a traité ses patients Covid, autant qu’il a pu, avec les moyens dont il disposait.
..../....

Ajout intercalé du blog (H.C.)
Didier Raoult VS Guillaume Durand sur la 2ème vague, les vaccins, la situation à Marseille, etc.

Un peu de perspectives si vous le voulez bien... Je rappelle que vous pouvez trouver les infos de notre Contributeur anonyme (Spartou) 24h/24h et 7/7J dans le Chat de la Defcon-Room (à gauche) où il réagit en temps réel à l'actualité. Merci à lui.

3Enfin, pour terminer par un sourire, voici ce que l’on sait aujourd’hui du virus, grâce aux décisions gouvernementales, fidèlement approuvées et relayées par nos médias.

Il est taquin ce virus !

D’abord, il est très snob et ne fréquente que des «clusters».

Il s’attaque aux jeunes dans leurs fêtes mais pas aux 5 000 spectateurs d’un match de foot.

 Il s’attaque aux baigneurs sur les plages, mais pas aux sans abris.

 Sur certaines plages, il est dangereux de 21h à 7h du matin mais pas dans la journée.

 Il s’attaque aux petits commerces mais pas aux grandes surfaces.

 Il peut tuer votre grand-mère de 70 ans si elle vient vous voir, mais pas si elle garde vos enfants.

 Il amène des scientifiques sur les plateaux télé pour dire tout et son contraire.

 En certains lieux, il n’est contagieux que le week-end, quand les gens se détendent, mais pas dans la semaine.

Il n’était pas assez dangereux au début et le masque était inutile,  puis il est devenu très dangereux rendant le masque obligatoire.

 Il permet de s’asseoir côte à côte dans un train, mais pas au théâtre.

Il autorise des rassemblements jusqu’à 5 000 spectateurs pour des concerts mais interdit de se réunir à plus de 10 sur la voie publique, en plein air.

 Il n’est pas contagieux lorsqu’on est assis à la table d’un restaurant mais le devient quand on se lève pour aller au toilette.

Il est très malin car il réagit différemment en fonction des lieux, des individus et des intérêts

..../....

document de 15 pages au format .pdf – Point de situation Covid du Samedi 12 Septembre 0h00 GMT

 

 

Covid-19 : " Un nombre de test complètement démesuré par rapport à la réalité de la situation " -- Sott.net

Voici une petite entrevue avec le médecin Violaine Guérin, membre du collectif "Laissons les médecins prescrire". Elle dénonce " un court-circuitage total des médecins généralistes " à cause des nombreux tests qui sont réalisés sur des patients non malades. Elle rappelle que la plupart des médecins n'ont pas vu de patients malades depuis plusieurs mois ".

 

 

 

Vu que la presse a été assez évasive, voici pourquoi AstraZeneca a stoppé ses essais. Ces gens se prennent pour Dieu et après on constate les dégâts, encore des gens qui ont choisi d'être cobaye par nécessité, et non pas par choix.

Update 12.09.2020 Le participant qui a déclenché l'arrêt mondial des essais de la phase 3 du vaccin Covid-19 d'AstraZeneca était une femme du Royaume-Uni qui présentait des symptômes neurologiques correspondant à un trouble inflammatoire spinal rare, mais grave, appelé myélite transverse, a déclaré le directeur général du fabricant de médicaments, Pascal Soriot, lors d'une conférence téléphonique privée avec des investisseurs mercredi matin.

https://www.crashdebug.fr

 

 https://www.aubedigitale.com/covid-19-cest-comme-utiliser-un-marteau-pour-tuer-une-mouche-larchitecte-de-la-strategie-suedoise-de-lutte-contre-le-confinement-enfin-justifie/

 Lorsque les livres d’histoire seront écrits sur l’année 2020 et la grande pandémie de coronavirus, Anders Tegnell, l’humble épidémiologiste suédois et l’architecte de la « stratégie suédoise », qui défie le consensus mondial, sera inévitablement présent tout le long du texte. Mais le fait qu’il soit dépeint comme un héros ou un méchant peut – comme tant d’autres choses en cette époque hautement polarisée – dépendre en fin de compte de l’auteur en question.

la suite....

 

Coup de sang du Dr Trotta sur la gestion de la pandémie.

" Vous êtes des charlatans"

 

 

 Et ces gens-là, qui veulent nous gouverner, sont aussi de très mauvais acteurs arrogants qui ne cultivent plus que leur égo.

.

Les 2 grosses légumes de Septembre

Le Concombre masqué et la Courgette pénétrante
.
.
Macron : "Il faut prendre l'habitude de porter le masque". Mardi 8 septembre 2020, Macron dans les locaux du pôle de formation aéronautique du lycée Roger-Claustres, à Aulnat, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), la France s'étouffe... de rire.
.
.
8 Septembre 2020, Véran, la lumière pénétrante de la lutte contre un virus présumé tueur mais réellement fatal à la liberté, déclare :

« Il circule moins vite, mais il circule quand même et il circule malgré tout de plus en plus rapidement »



https://bouddhanar.blogspot.com

 

 

Opération "rendez des comptes": chacun contacte son député au sujet du prolongement de la loi du 9 juillet 2020

L’exécutif se prépare à une longue gestion de crise sanitaire. Jean Castex a annoncé mardi que le Parlement serait saisi d’une prolongation des mesures d’exception prévues pour faire face à l’«épidémie de coronavirus».

 

Inscrit dans la loi du 9 juillet 2020 organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire, le dispositif prévu initialement jusqu’au 30 octobre sera ainsi prolongé jusqu’au 31 mars, a annoncé le Premier ministre.

De nombreuses restrictions prévues :

Plus souple que l’état d’urgence sanitaire en vigueur en France du 23 mars au 9 juillet 2020, ce régime transitoire instauré par la loi du 9 juillet prévoit toutefois des mesures particulièrement contraignantes pour la population en cas de «reprise de l’épidémie».

La loi permet ainsi au Premier ministre de prendre, par décret, des mesures limitant la circulation des personnes et des transports, les rassemblements et les réunions dans l’espace public, ainsi que l’ouverture des établissements recevant du public, comme les restaurants ou les cinémas. Elle peut également permettre aux autorités d’imposer un test virologique aux personnes voyageant entre la métropole et les outre-mer, ainsi que le placement en quarantaine des voyageurs arrivant en métropole.

 

Le but est donc que chacun contacte son député par mail pour faire un peu pression. N’oubliez pas qu’ils sont là pour vous servir et non l’inverse !

Un lien pour facilement trouver son député en fonction de son lieu d’habitation : 

http://www2.assemblee-nationale.fr/recherche-localisee/carte/FRANCE

 

Un exemple de modèle de lettre pour le mail : 

 

Monsieur/Madame le/la Député(e),

Résidant à [votre commune], et donc faisant partie de votre circonscription, je me permets de vous écrire.

L’exécutif envisage de demander au Parlement de prolonger la loi du 9 juillet 2020 organisant la gestion de la sortie de la crise sanitaire initialement prévu jusqu’au 30 octobre 2020, qui serait alors reconduite jusqu’au 31 mars 2021.

Sachant qu’il n’y a quasiment plus de malades à l’hôpital et que le nombre de décès est très bas à ce jour, le Covid19 se comporte donc comme tout autre virus de la grippe au même stade de l’année.

La presse et le gouvernement montent en épingle le nombre de cas, qui ne sont en fait que des personnes répondant positivement au test, et non pas des personnes malades, sans jamais parler de charge virale, de vrais malades, de virulence ou de létalité.

Ce nombre n’est dû qu’à un nombre de tests élevés qui ne sont d’ailleurs, de l’aveu des fabricants et des chercheurs, ni fiables, ni à même de déterminer spécifiquement le SRAS COV2 (mais toutes sorte de coronavirus) et produisent donc un nombre aberrant de faux positifs.

Je vous invite bien sûr à vous documenter vous-même sur les commentaires précédents, comme le ferait n’importe quel citoyen, et plus encore un élu de la Nation.

Aussi, alors que nos libertés individuelles sont déjà restreintes sans raisons scientifiques sérieuses, le gouvernement envisage de prolonger une loi qui semble inutile d’un point de vue sanitaire.

Aussi, sans préjuger de votre vote à l’Assemblée, pourriez-vous me dire, sur quelle base et quel fondement seriez-vous amené(e) à voter une telle loi ?

J’espère vivement que mon mail retiendra votre attention et j’en appel à votre conscience citoyenne.

Je fais le vœux de voir encore en vous, comme élu(e) de la nation, un défenseur acharné de nos libertés qui ne se dessaisit pas de ses prérogatives de législateur au profit de l’exécutif. L’histoire retiendra les justes.

Je reste à votre disposition pour échanger.

Bien cordialement
Monsieur ou Madame XXX
Profession

 

PS : Merci à la personne qui se reconnaîtra ayant fait se modèle de lettre : )



https://exoportail.com

 

 Comment nommer ce genre de personnage qui n'a plus rien d'humain ?

 

 

Il se passe des choses étranges...

 

 

/

Posté par Arkebi à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :