28/03/18

- J'VEUX DU SOLEIL, PAS DES RAYONS !

L

Dans un carnaval, il y a un défilé, qui peut également être une manifestation, selon les traditions ....


Pour celui de Vernet les bains, le thème était "j'veux du soleil" , c'était l'occasion de le compléter pour en faire un slogan:

"J'VEUX DU SOLEIL, PAS DES RAYONS"

La création d'un collectif anti-Linky est en cours, car la mairie, ne veux pas se positionner officiellement, et freine des 2 pieds pour informer la population des dangers du Linky, alors qu'elle y est OBLIGEE: la procédure officielle demande à la mairie de proposer une réunion publique ainsi qu'une enquète publique, c'est la loi !
Une demande en ce sens va être envoyer à mr le maire et ses adjoints;
Ceux et celles qui voudraient se joindre à ce collectif me contacte en mp, ou:

Collectifs Stop Linky à Vernet les bains et dans le Conflent:

https://www.facebook.com/groups/165135021021888/

 

 

Posté par Arkebi à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20/12/17

- IN SHADOW (" Dans l'ombre" vidéo 13mn)

 

Apparu sur la toile en novembre, si vous ne l'avez point vu, alors c'est le moment, et si vous l'avez déjà vu, vous le recommanderez et partagerez sans problème.

 

gunduz-aghayev-illustrations-problemes-9

 

IN-SHADOW: A Modern Odyssey from Lubomir Arsov on Vimeo

 Et merci à flo pour les liens.

 

Pour ma part, ce court- métrage gifle le monde entier en pleine face, et pas seulement l'occident)

Et comme il est dit: "Loin d’être qu’une énième critique, c’est une invitation à grandir, personnellement ET collectivement". Et c'est ce message qu'il faut garder et enregister à la fin.

 


Peut-être la vidéo engagée la plus bouleversante que nous ayons traité jusqu’ici. Difficile de la décrire tellement elle nous laisse sans voix. À la fois œuvre artistique à part entière, constituée de dizaines de tableaux animés, et critique acerbe de la société marchande, elle nous plonge brutalement dans les névroses de l’occident.

 

Embarquez pour un voyage visionnaire à travers l’inconscient fragmenté de l’Occident et, avec courage, affrontez l’Ombre. De l’ombre à la lumière.

IN-SHADOW : A Modern Odyssey, c’est donc le titre de ce court métrage indépendant écrit, produit et réalisé par Lubomir Arsov. Comme l’auteur l’indique sous la vidéo, celle-ci fut créée à travers de nombreux sacrifices personnels. C’est un appel urgent envers l’humanité à grandir, insiste-t-il. Au regard de la finesse des images et de la durée du rendu (13 minutes), on imagine toute la difficulté d’une telle réalisation quasi solitaire.

Portrait sombre et satirique du monde industriel moderne, certains diront « capitaliste », le court métrage puise abondamment dans les symboles de très nombreux combats militants depuis la condition animale dans l’élevage jusqu’à la chasse aux réseaux pédo-criminels en passant par l’objectification des femmes et de l’humain dans son ensemble. Plus d’une 40 aines de sujets sont couverts, parfois très discrètement. Rien n’y manque, ou presque. Le résultat est simplement grandiose, tout comme la musique “Age of Wake” de Starward Projections.

On serait presque tenté de finir misanthrope et sous anti-dépresseur après quelques minutes de vidéo, mais ce serait une erreur ! Car si cette simple vidéo peut sembler violente, elle n’est rien comparé à la souffrance réelle d’individus à travers le monde, mais l’auteur nous rappelle cependant que nous avons le devoir d’évoluer, de nous élever, de lutter contre toutes les formes d’obscurantisme pour ériger, un jour on l’espère, un monde serein. Loin d’être qu’une énième critique, c’est une invitation à grandir, personnellement ET collectivement.

“Il est dit qu’aucun arbre ne peut pousser jusqu’au paradis sans plonger ses racines jusqu’aux profondeurs de l’enfer”
– C.G. Jung

Source : inshadow.net/
Facebook : facebook.com/inshadowmovie/
Compositeur : starwardprojections.com/
Contact production : light@inshadow.net



https://mrmondialisation.org

 

Posté par Arkebi à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02/12/12

Le reporter de l'impossible

Le " jeune ", cet animal étrange !

Comme certaines demandes à la rédaction émanaient d'une imcompréhension avec les "jeunes", j'ai pris la décision d'enquéter sur cet être étrange et comme à mon habitude, faisant fi de tout risque, je m'achetais une panoplie de "jeunes", et partis enquéter dans les endroits les plus chauds: collège, piscine, places des différents villages, halles des sports et mêmedans les bals disco ( oui je sais les risques fous que j'encours mais je ne recule devant rien pour l'intégrité du journal).

Description:

Ils traînent habituellement en bande de plusieurs individus et s'ennivrent de cannettes de cola-light en écoutant de la musique à très haut volume. Le jeune n'est pas à fortiori dangeureux mails il peut avoir des réactions virulentes dans son langage s'il se sent agressé, mais même dans le danger le jeune reste poète, exemple:

- humain de base: " eh le jeune, pousse ton scooter que je gare ma BM !"

- jeune agressé: " va t'faire enculer enfoiré !"

Remarquez la rime, et que l'on peut traduire par: " non, non, je n'ai pas le temps de bouger mon scooter, vas te garer plus loin s'il te plait"

Coutumes:

Pour ce que nous en savons, le "jeune", qui, par définition est ... jeune donc, n'a pas de coutume précise si ce n'est celle des anciens "jeunes". (Alors là, ceux-là, on ne sait ce qu'ils sont devenus, je ferai dans un prochain article une recherche sur les "anciens jeunes"). En dehors de ça, le jeunea deux occupations primordiales dans la vie, ses "potes" et un peu le "bahut"; visiblement les "potes" seraient là pour mieux aider à survivre face au fameux "bahut" qui, visiblement, est une terrible épreuve; le "bahut" est peut-être une version plus féroce de notre "dahu", auquel cas, pour avoir été poursuivi plusieurs fois par cette horrible bête, je comprends à quel point la lutte contre le "bahut" doit stresser notre pauvre "jeune".

Habitat:

Etrangement et malgré la peur de tout un chacun pour l'étrange animal, chaque famille en héberge souvent plusieurs sous son toit, mais que voulez vous, l'humain est souvent masochiste...

Voilà un p'ti clin d'oeil à tous nos lecteurs pour que nous n'oubliions pas que nous aussi avons été "jeune".

Tout ce que vous avez révé de savoir sur les piches et les mates

Tout lecteur a un jour rencontré un des deux spécimen; ils vivent dans nos régions et je me suis penché dessus pour faire une petite enquète.

La mate ( Matous panormalis)

Habitat:

Les mates vivent dans des endroits retirés, près des forets etd des montagnes, elles affictionnent tout particulièrement le soleil dont elles raffolent; on les trouvera dans de petites communes.

Reproduction:

Les couples de mates se retrouvent dans des concerts embrumés ou dans les allées des marchés; mais la difficulté de les observer dans leur milieu naturel rend difficile plus de compléménts. On sait toutefois que la mate est monogame en semaine.

Activités:

La mate aime l'auto-stop, les marchés bio ainsi que la cueillette des champignons en automne.

La piche (Pichus nativus)

Habitat:

Citadin avant tout la piche peut aussi habiter dans les alentours de grandes mégalopoles; il possèrera alors un "scooter kité ma race" qui l'aidera dans ses voyages à travers les différents lieux d'habitat des autres piches.

Reproduction:

Les couples de piches se retrouvent bien entendu dans les bals estivaux, où, après quelques bonnes distributions de giffles, chaque piche emmène une femelle dans son antre où ils assurent le renouvellement de l'espèce.

Activités:

La piche est très sportive, elle pratiquera le tunning, le rugeudebi, ainsi qu nombre d'activités harassantes telle que la belote coinchée à l'apéro.

Relations entre les deux peuplades:

Hormis les quelques endroits où ils se côtoient tels que les supermarchés , et la gendarmerie, il n'y a que deux lieux où ils se fréquentent vraiment: le marché et les concerts.

LUDO C. reporter de l'impossible

source Le Fil Groove

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,