Posté le 13 septembre 2020

 

FEMAexternal-content

Suite à l'article:

 

- Des camps FEMA en construction en France - Les Réalités d'Arkébi

Des camps de concentration dits "FEMA", qui existent déjà aux USA, sont en cours de construction en France. Ces camps très controversés, qui ressemblent à des prisons accueillant des trains et des immenses cimetières, serviraient uniquement en cas d'épidémie planétaire selon la version officielle.

http://www.lesmysteresdarkebi.com

 

dans lequel j'écrivais "humour noir pour la France", voici la situation dans le monde, et il ne s'agit plus d'humour, puisque c'est une réalité.

 

 

Des prisons COVID au Québec ?

"Après la Nouvelle Zélande où l'on fait disparaître des citoyens dans des installations COVID, on apprend qu'au Québec aussi la santé publique fait interner des citoyens dans des installations secrètes." Le très populaire et respecté média alternatif américain Zerohedge.com parle des mises en quarantaine forcées au Québec...

 

 

 

 

"Les autorités de la ville de Québec, au Canada, ont annoncé qu'elles isoleraient les citoyens «non coopératifs» dans une installation de coronavirus, dont l'emplacement reste un secret.

Lors d'une conférence de presse, le Dr Jacques Girard, qui dirige la régie de la santé publique de Québec, a attiré l'attention sur un cas où des clients d'un bar ont reçu l'ordre d'attendre le retour de leurs tests COVID-19, mais ont ignoré l'ordre et ont quitté leur domicile avant que les résultats ne reviennent positifs.

Cela les a conduits à être jugés «non coopératifs» et internés de force dans une installation de quarantaine.

«[Nous] pouvons isoler quelqu'un pendant 14 jours», a déclaré Dr. Girard lors de la conférence de presse. «Et c'est ce que nous avons fait ce matin… forcé une personne à coopérer à l'enquête… et la coopération policière était exceptionnelle.»

Le responsable de la santé a ensuite expliqué comment l'État traquait également les personnes qui avaient violé leur quarantaine à domicile et les emmenait de force dans l'établissement secret.

«Parce que nous avons eu des gens isolés à la maison. Et puis, nous avons vu que la personne n'était pas à la maison. Alors, nous sommes allés chez eux, puis nous leur avons dit que nous vous isolons là où nous voulons que vous soyez », a déclaré Girard.

«Six autres bars de Québec« connus pour avoir été fréquentés par des habitués de Kirouac» sont actuellement examinés par les responsables de la santé publique», rapporte la Fondation RAIR.

"Il convient de noter qu'il n'est pas prétendu que quiconque est réellement malade du coronavirus. Mais l'État a le pouvoir de forcer un citoyen à l'isolement de toute façon."

Comme nous l'avons souligné précédemment, le gouvernement néo-zélandais a annoncé des mesures similaires, affirmant qu'il placerait tous les nouveaux coronavirus infectés et les membres de leur famille proche dans des «installations de quarantaine»."

Conférence de presse du Dr. Girard où il affirme que des personnes ont été isolées dans un lieu secret :

https://youtu.be/wxUT1S0zBD4



Source :
 
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2020/09/le-tres-populaire-et-respecte-media.html

https://www.zerohedge.com/medical/quebec-city-says-it-will-isolate-uncooperative-citizens-secret-corona-facility




Camps de la FEMA dans l'Ohio pour isoler les cas positifs


FEMA USA


par Isabelle
 
Le 3 septembre, l'Ohio Star a rapporté que le directeur par intérim du département de la Santé de l'Ohio, Lance Himes, avait publié une ordonnance le 31 août, une ordonnance visant à créer des abris de la Federal Emergency Management Agency (FEMA) et légalisant leur utilisation 👉pour les personnes qui «ne peuvent pas se mettre en quarantaine dans leur lieu de résidence et isoler les personnes diagnostiquées ou présentant des symptômes de COVID-19. »

Les abris non collectifs (espaces de vie individualisés) de la FEMA seront utilisés dans tout l'État pour les personnes, selon les exemples donnés par Himes, 👉qui «sont testés positifs au COVID-19 qui ne nécessitent pas d'hospitalisation mais qui ont besoin d'isolement (y compris ceux qui sortent des hôpitaux); ceux qui ont été exposés au COVID-19 qui ne nécessitent pas d'hospitalisation; et les personnes asymptomatiques à haut risque qui ont besoin de distanciation sociale par mesure de précaution. »

L'Ohio Emergency Management Agency (EMA) doit obtenir les approbations nécessaires pour l'utilisation d'abris non collectifs et les responsables locaux de la santé doivent être à la recherche d'espaces publics et privés à utiliser pour les camps de la FEMA.

Lorsque les représentants de l'État déterminent la nécessité d'utiliser les camps, l'EMA est autorisée à se coordonner avec les agences d'État.

👉Les établissements d'enseignement supérieur et les universités financés par l'État sont tenus de remettre leurs bâtiments et terrains vacants pour utilisation en vertu de l'arrêté.

Le gouverneur républicain de l'Ohio, Mike DeWine, en conférence de presse le 3 septembre, a précisé: «L'ordonnance donne à l'État de l'Ohio la possibilité de prélever des fonds fédéraux pour rembourser l'EMA et le département local de la santé lorsqu'un refuge non collectif est nécessaire. 👉Ces abris sont utilisés lorsqu'une personne est incapable de se mettre en quarantaine ou de s'isoler en toute sécurité chez elle. La nature de ces abris n'est pas différente de celle de l'EMA lors de catastrophes naturelles. 👉Le but de l'ordonnance est de fournir un espace sûr et sain à l'individu qui doit être mis en quarantaine ou isolé selon les besoins locaux. Cela aide également à protéger les membres de la famille de l'exposition.»

👉«Tel que déterminé par les besoins locaux» reste ambiguë, à savoir qui décide si la résidence d'une personne est sûre. »


https://theohiostar.com/2020/09/04/ohio-fema-camps-still-more-questions-than-answers/

Source :


LECTURE :
Programme de Camps de Concentration
Serge Monast


''Projet Rex-84'' (ou ''Opération DRAGNET'', ''FINCEN Mission, and FINCEN Network'', ''FEMA'', ''Executive Order #11490'', ''L.E.F.A.'', ''Opération Cable Splicer'', ''Opération Garden Plot'') : nom(s) de code pour signifier un mécanisme de mise sur pied d'opérations ''Militaro-policières'' en vue de l'établissement, entre autres, de Camps de Concentration. Non vous ne rêvez pas... Depuis la fin de la guerre froide, à qui, et en prévision de quoi pourrait bien servir l'entretien de plusieurs camps, alors que de partout, les politiciens ne cessent de hurler aux redressements budgétaires ? 

 
Selon plusieurs rapports, ces Camps de Concentration seraient l'aboutissement du renversement de la ''Démocratie'', et de l'établissement d'un nouveau régime qui serait placé sous le contrôle des Nations-Unis, alors devenu l'Organe suprême pour la protection des intérêts d'un Nouvel Ordre Mondial. Ces Camps de Concentration (bien réels, les preuves et les faits sont têtus) furent construits, à proprement parler, par qui et pour qui ? Cette question sera le fil conducteur de cette enquête.
 
PDF Gratuit :
 
de Serge Monast

Pourquoi nous font-ils ça ?

Covid-19 au Canada, un quidam s'interroge... Pauvre quidam, le pire arrive... Les autorités de la ville de Québec, au Canada, ont annoncé qu'elles allaient isoler les citoyens " non coopératifs " dans un centre de traitement des coronavirus, dont l'emplacement reste secret.
Au cours d’une conférence de presse, le Dr Jacques Girard, qui dirige la direction de la santé publique de Québec, a attiré l’attention sur un cas où des clients d’un bar avaient reçu l’ordonnance d’attendre le retour de leurs tests de la COVID-19, mais ont ignoré cette ordonnance et ont quitté les lieux avant que les résultats ne reviennent positifs.

Ils ont alors été jugés « non coopératifs » et ont été internés de force dans une installation de quarantaine.

« Nous pouvons isoler quelqu’un pendant 14 jours », a déclaré M. Girard lors de la conférence de presse. « Et c’est ce que nous avons fait ce matin… nous avons forcé une personne à coopérer à l’enquête… et la coopération policière a été exceptionnelle. »

 

Le responsable de la santé a ensuite expliqué comment l’État traque également les personnes qui violent leur quarantaine à domicile et les emmène de force dans l’installation secrète.

« Parce qu’on a eu des personnes qu’on a isolées, chez eux. A un moment donné, la personne on voyait bien que elle était pas chez elle. On lui a fait donc.. on est allés chez elle et là on lui a dit ‘on vous isole là où on veut que vous soyez' », a déclaré M. Girard.

« Six autres bars de Québec « connus pour avoir été fréquentés par des habitués de Kirouac » sont maintenant examinés par les responsables de la santé publique », a rapporté la Fondation RAIR.

« Il faut noter qu’on ne prétend pas que quelqu’un soit réellement malade du coronavirus. Mais l’État a le pouvoir de contraindre un citoyen à l’isolement de toute façon ».

Comme nous l’avons souligné précédemment, le gouvernement néo-zélandais a annoncé des mesures similaires, déclarant qu’il mettrait toutes les nouvelles personnes infectées par le coronavirus et les membres de leur famille proche dans des « installations de mise en quarantaine ».