Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Fil d'Arkébi

"Freedom" sculpture de Zénos Frudakis

                                           Sortir du moule                                           

Shadopompe1 1.gif

      Pendant ce temps là,       les Shadoks continuent    de pomper .... 

|

|

____|

7 décembre 2012

Nous sommes tous grecs

Je suis Grec. Aujourd’hui en m’affirmant ainsi, j’inspire soit la pitié, soit le mépris. Mais ce que je suis aujourd’hui dans ce monde, arrive à chacun de vous, en douceur ou en violence, peut-être devenez vous comme moi, ce Grec qui ne croit plus aux mensonges d’Etat, ce Grec qui s’informe ailleurs que dans tout ce qui est officiel, uniforme, bien pensant, ce Grec qui aspire à la liberté, la vraie pas celle vendue par les faiseurs d’illusions.

 

Je n’attends rien, vraiment rien, plus rien du politique, plus rien du religieux, plus rien du pouvoir quel qu’il soit. Ils ont menti, ils ont trahi, ils mentiront encore, et trahiront encore. Aujourd’hui je le sais, aujourd’hui je le vois. Ne rien attendre, ne plus rien croire est une libération !

 

Le grec que je suis, ne fuit pas ce monde, je m’en détache, change de point de vue ; Je comprends que ce que je suis est autre chose que ces rêves bâtis sur ma crédulité, endormi dans la grande illusion dont je ne garde plus qu’un goût de fiel. Je me détache pour ne pas sombrer dans la peur et le dégoût de moi. Je me détache, simple question de vie et de libération. Je suis libre, je ne suis pas ce monde que l’on me force de vivre. Je me détache pour comprendre, aimer et découvrir tout ce qui m’était voilé, je me détache pour regarder en face ceux qui m’ont asservi que j’ai pris pour mes bienfaiteurs. Je me détache simplement pour mieux voir et parce que je suis digne.

 

Ce que je vois alors est une libération, et je comprends avec émerveillement que je ne suis pas ce monde, le monde n’est pas ça, le monde n’est pas ce qu’ils ont essayé de me faire croire pendant toutes ces années, ces années de conditionnement inconscient, pour que je sois esclave, le monde, le vrai est ailleurs. Certes je suis Grec, mais avant d’être Grec je suis homme, et avant d’être homme, JE SUIS , et dans JE SUIS s’éteint toute l’illusion du monde.

 

Je suis Grec et ils auront beau faire, beau dire, s’agiter en tous sens, ils perdent leur puissance, plus rien de ce mirage, plus rien ne m’impressionne, je suis fort, je suis libre, je suis LA VIE, je suis tout ce qu’ils m’ont refusé d’être, et de ce monde étroit j’en fais un univers où ils ne peuvent plus y mettre de limites, tout s’ouvre tout se déploie comme un lotus ouvert aux cent milles pétales,.

 

Je suis Grec, je suis toi, les pulsions de ton cœur résonnent en ma poitrine, nous sommes chaque cellule qui animent ce monde, Nous sommes humains et libres, être Grec Français, Espagnol, Palestinien, Indien des Amériques, Chinois, Papou, la terre n’en a que faire de nos identités pour elle nous sommes UN et notre identité n’est rien qu’une limite mais pour le voir il nous faut simplement prendre le temps de ce voyage qui nous conduit dans l’espace du JE SUIS où le vain disparaît.

JE SUIS Grec pour rassurer ce monde mais en fait JE SUIS

Alexandre Harkiolakis

source 2012 Un nouveau paradigme

Commentaires
Le titre en Tête

 

                                     
     Vivre La Liberté     

                                     

 

La racine de nos maux,

des mots pour arracher la racine.

« Le discours de la servitude volontaire » de

Etienne de La Boétie.

(Pour lire la suite....)

                                                                                                                      |___

Archives
Newsletter
Le Fil d'Arkébi