Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Fil d'Arkébi

"Freedom" sculpture de Zénos Frudakis

                                           Sortir du moule                                           

Shadopompe1 1.gif

      Pendant ce temps là,       les Shadoks continuent    de pomper .... 

|

|

____|

18 février 2021

- La résistance spirituelle "....harmoniser le “dire” et le “faire”

 

Facile de dire : « Tout fout le camp ». Moins facile de dire : « On fait quoi ? » Et encore moins facile de s’engager. Norbert Calderaro nous l’avait pourtant dit : « Une bonne manière de parvenir à l’harmonie est d’harmoniser le “dire” et le “faire” ». "


Nice Provence Info avait écrit combien le livre de Norbert Calderaro « Harmonies de l’amour infini » était révélateur du besoin de spiritualité de notre époque (lire Il n’y a pas de justice sans paix, il n’y a pas de paix sans amour du 6 mars 2020).

Norbert Calderaro, ancien vice-président du Tribunal administratif de Nice, va plus loin avec son dernier opus :

Norbert-Calderaro-La-resistance-spirituelle

La quatrième de couverture annonce bien la démarche de l’auteur : « Dans cet essai, l’auteur analyse La résistance spirituelle : la seule attitude responsable pour faire face aux immense défis éthiques, environnementaux et humains d’une planète des hommes d’aujourd’hui déboussolée et malade physiquement, biologiquement et spirituellement. »

Facile de dire : « Tout fout le camp ». Moins facile de dire : « On fait quoi ? » Et encore moins facile de s’engager. Norbert Calderaro nous l’avait pourtant dit : « Une bonne manière de parvenir à l’harmonie est d’harmoniser le “dire” et le “faire” ».

Le message que Norbert Calderaro veut faire passer, c’est que la spiritualité sauvera notre humanité qui s’abîme dans le matérialisme.

Mais ce livre n’est pas un ouvrage de théologie, c’est presque un guide pratique. L’auteur nous dessine même la boussole salvatrice, qu’il appelle la Rose des Vents spirituelle :

Résistance spirituelle - Norbert Calderaro
Citons encore Norbert Calderaro : « Poétiquement, symboliquement, on pourrait encore dire qu’Amour et Vérité, Justice et Paix, constituent les quatre branches du svastika ou de la croix grecque qui s’enroule en spirale et correspond au mouvement même de la vie spirituelle humaine ». Cette seule phrase vous éblouit et donne envie de lire ce livre pour bien saisir ce « mouvement de la vie spirituelle ».

L’auteur montre comment [Amour et Vérité] interagissent, de même que [Paix et Justice], comment tout cela interagit, que l’un ne va pas sans l’autre. Il n’y a pas de Vérité sans Amour, pas de Justice sans Paix, pas de Paix sans Amour. De même que la boussole nous montre le Nord, le Pôle hyperboréen, comme aime le dire Paul-Georges Sansonetti, la Rose des Vents spirituelle nous montre l’Amour.

Mais cette Rose des Vents spirituelle est en mouvement

L’Amour conduit à la Paix qui nous conduit à la Justice via la Vérité, elle-même émanation de l’Amour. L’auteur va plus loin encore et évoque la charité, la liberté : « La liberté est la ressemblance avec celui qui est sans maître et souverain, ressemblance qui nous a été donnée par Dieu à l’origine. » L’ancien juge serait-il subversif ? La subversion par l’Amour ! Pourquoi pas !

Notre monde est devenu entièrement marchand, puisqu’on peut tout acheter :

des politiciens bien sûr, mais aussi des électeurs, des milices, des journaux, des bébés, des organes humains, l’argent qu’on achète avec de l’argent, etc.

Pas vraiment tout ! Car l’Amour ne s’achète pas, et par suite ni la Paix, ni la Vérité, ni la Justice. L’Amour comme le dernier rempart face à la barbarie qui nous menace.
 
L’amour, ultime bastion de résistance ? Telle est la clé de ce livre.

Il s’agit donc d’un livre qui éclairera toutes celles et tous ceux qui se posent cette question : « Que faire face à ce tourbillon décadent ? » La réponse tient en un mot : « Aimer ». Aimer d’amour. L’auteur cite saint Paul : « Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, les principautés, les souverainetés, les esprits du Mal qui sont dans les régions célestes. Pour cela prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Prenez le casque du Salut et le glaive de l’Esprit. » (lettre de saint Paul aux Éphésiens, 6,11−17) C’est époustouflant d’actualité.

Cette résistance spirituelle n’est pas réservée aux Chrétiens, nous dit encore Norbert Calderaro : « Ces quatre valeurs spirituelles essentielles se retrouvent dans toute tradition religieuse authentique, dans toute philosophie digne de ce nom ».

Sur certains traits d’actualité toutefois, l’auteur reste étonnamment convenu. Ce qui peut surprendre le lecteur de ce livre si subversif et bouleversant par ailleurs. Norbert Calderaro intègre — sans aucune remise en cause — la « pandémie » ou le « changement climatique » qui sont pourtant des avatars du Mal. Ne faisons pas la fine bouche car cela peut être vu comme une volonté de consensus de la part de cet ancien magistrat.

L’auteur nous livre pour finir son expérience du confinement de mars-avril 2020. Il ne tient qu’à nous de mettre à profit ces périodes de trouble pour nous dégager des contingences matérielles. « Prendre du recul, c’est prendre de l’élan. »(1) Prendre du recul, c’est chercher la Vérité et donc l’Amour.

Georges Gourdin

(1) MC Solaar

La résistance spirituelle de Norbert Calderaro
Éditions Harmattan
Date de publication : 25 juin 2020
Broché – format : 13,5 x 21,5 cm • 224 pages
ISBN : 978−2−343−20275−4
Imprimé en France
Commande en ligne ici



Commentaires
Le titre en Tête

 

                                     
     Vivre La Liberté     

                                     

 

La racine de nos maux,

des mots pour arracher la racine.

« Le discours de la servitude volontaire » de

Etienne de La Boétie.

(Pour lire la suite....)

                                                                                                                      |___

Archives
Newsletter
Le Fil d'Arkébi