Aux Etats-Unis, le groupe Turing Pharmaceuticals vient de faire passer le prix d'un médicament utilisé par les patients malades du VIH de 13, 50 dollars à 750 dollars. Ce médicament, le Daraprim est utilisé par 2000 personnes pour lutter contre la toxoplasmose, souvent contractée par les personnes atteintes du VIH.

 

En augmentant les prix du médicament de cette manière, Martin Shkreli, le PDG du fond d'investissement a tenté de se justifier, expliquant que les recettes émanant de cette hausse serviraient à financer la recherche pour d'autres traitements.

Une réaction 

L'explication est un peu légère et beaucoup doutent de la franchise de Martin Shkreli. C'est également dû, en partie, aux autres réactions dont il a pu faire part, et notamment sur Twitter où il s'exprimait à la suite de la publication de l'affaire par la presse : "J’ai l’impression que les médias me pointent du doigt. Alors je les pointe à mon tour, mais pas avec l’index ni l’auriculaire." Il a également décidé de ne pas s'arrêter en si bon chemin puisqu'il a, quasiment dans la foulée insulté d'imbécile un journaliste, sur le même réseau social. Ce dernier lui posait des questions sur la raison qui l'avait poussé à faire cela.

En pleine course à l'investiture démocrate, il n'en a pas fallu plus que Hillary Clinton sorte de son silence. Celle qui va probablement briguer le bureau ovale d'ici à 2016 a expliqué sa colère et a promis de réagir, en mettant au point un plan pour éviter ces dérives sur les prix des médicaments.

Un impact sur les marchés

Pour Terry Haines, analyste politique pour Evercore ISI , "Clinton aura du mal à avoir un réel impact sur les prix des médicaments. Indépendamment de ce que tout candidat démocrate dit sur le prix des médicaments, sa capacité à en faire une réalité en tant que président est proche de zéro".

En attendant, la décision d'augmenter les prix n'est pas passée inaperçue, loin s'en faut. Sur les marchés, qui sont souvent les premiers à faire ressentir les troubles d'une situation, l'indice Biotech du Nasdaq a chuté de 5% en deux heures. Un chiffre qui semble à première vue surmontable, mais qui représente quand même la coquette somme de 15 milliards de dollars. 

Source : rtbf

.
http://www.pluxactu.com



Le prix d'un médicament contre la toxoplasmose bondit de 5 400 % en un jour

En cinq ans, le prix du Daraprim a été multiplié par 750 Interviewé par le New York Times , Martin Shkreli explique que cette hausse spectaculaire est justifiée par le petit nombre de patients soignés par le Daraprim, et la nécessité de réunir des fonds pour financer les recherche de nouveaux traitements, avec moins d'effets secondaires.

http://www.lemonde.fr