vendredi 5 janvier 2018

- Regardez cette vidéo, c'est PRIMORDIAL

 

dessins-mandala-yoga-om-le-son-primordia-13949021-mandala-om-5664664c-a7c35_big

109 - LE SON "PRIMORDIAL" A 432HZ (la version originale dure 30.55 mais a disparu et impossible à réintégrer (!?!), il reste cette version encore accessible)

 


 

MISE A JOUR : VIDEO ORIGINALE (retrouvée et encore accessible !!! pensez à la télécharger)

Showcase 26/11/16 | Cyrille Campo

Posté par Arkebi à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 20 décembre 2017

- Réflexion : Le POUVOIR DE LA MUSIQUE

 

musigraph

 

 

Recommandé car souvent peu connu.

De mon point de vue, il est important de prendre conscience de ce pouvoir qui peut être aussi bien curatif que très négatif. Je vous renvoie à certaines musiques à la mode que les enfants écoutent avec des oreillettes. Il n’est pas besoin de paroles, les vibrations sonores suffisent.

Il n’est pas nécessaire d’avoir fait Polytechnique pour comprendre que si certaines musiques sont curatives et élèvent l’esprit, d’autres au contraire ont le pouvoir inverse… Et là dessus, aucun contrôle comme il en existe (un peu) avec les images… Pour vous donner une piste, l’armée américaine utilise certaines musiques comme instrument de torture…

Pour comprendre, je vous propose le docu d’ARTE : « Le pouvoir de la Musique »

 

A écouter ensuite cet interview d’un sonologue canadien, chercheur et thérapeute très connu dans son pays :

« Sonologie 2015 Entrevue avec Emmanuel Comte La résonance, la musique spirituelle, la musique sacrée, l’harmonie des sphères et la musique ds sphères, Pythagore, Musique de l’Univers, Kepler, Vangelis, Musique et médecine, Musique ADN, Musique infiniment petit et infiniment grand, la musique qui fait du bien et la pollution sonore, le rythme, le silence, les rythmes vitaux, la musique et la torture, musique et cerveau, la musique de l’être, le Verbe, la lévitation acoustique. Emission sur Radio Mieux-Être du 15 février 2015, Laval Qc. Canada avec Jean Rivest. www.medson.net ".

 

Enfin, pour compléter, un article d’Alain Boudet sur la résonance et l’impact corporels du son

http://www.spirit-science.fr/doc_musique/Resonance.html

Bonne écoute et réflexion !



https://lesbrindherbes.org


A lire en complément de l'article :

 

- Musicothérapie, la musique qui guérit (1/3 - 2/3 + Mis à jour 3/3)

Musicothérapie : La musique qui guérit 3/3 Voici le troisième et dernier volet de cette étude sur la musicothérapie. Je pourrais continuer encore longtemps car le sujet de la musique qui guérit semble inépuisable.Et à force de m'y pencher, je constate qu'il y a à boire et à manger sous cette étiquette de musiques de guérison.

http://www.lesmysteresdarkebi.com

arbramus

mardi 24 janvier 2017

- Musicothérapie, la musique qui guérit (1/3, 2/3, 3/3)

 

musicothérapie-images

 

1/3
J'ai exploré pas mal de choses pour me soigner du cancer. Fils d'une professeur de piano, ayant joué moi-même de la clarinette pendant 5 ans, je me suis bien sûr intéressé à la musique qui guérit. Y a-t-il des musiques de guérison? Les sons auraient un effet thérapeutique ? La musique pourrait guérir les maladies comme le cancer ? Je vous fais part de ma petite enquête pour répondre à cette question.
Cet article participe à la radio des blogueurs événement organisé par le blog lolobobo.fr . Le principe: chaque blogueur présente son morceau de musique dans un article. Pour ma part, j'ai choisi de vous proposer une musique new-age à une fréquence qui est supposée guérir: « Temple of silence » de Deuter. Mais parlons d'abord de musicothérapie.

René Egli écrit dans « Le principe LOL²A » :
« La maladie n'est rien d'autre qu'un état vibratoire disharmonieux. Il est donc logique que cette disharmonie puisse être modifiée par d'autres vibrations : la musique, les couleurs, les odeurs, et bien sûr, nos propres pensées... »
Le principe de la musicothérapie

On écoute une vibration spéciale, qui correspond donc à une fréquence (en Hertz symbole Hz) particulière, ce qui a un effet thérapeutique sur les cellules malignes qui rentrent dans le droit chemin.

Moi je veux bien y croire.

Vous connaissez maintenant mon attirance aussi bien pour l'irrationnel que l'approche scientifique. Y croire ok, en être persuadé encore mieux.

Qu'en est-il exactement ?

Chaque son est composé d'ondes sonores produites par la vibration mécanique d'un support fluide ou solide, et qui ont une fréquence que nous pouvons percevoir, au niveau du tympan humain, entre 20Hz et 20 000 Hz.

En-dessous de ce seuil, ce sont des infrasons, au-dessus des ultrasons. Ne pas confondre la fréquence (vibration) et l'amplitude (volume) du son.

Après le tympan, ces vibrations se propagent dans tout notre corps, et tous nos organes.

Pour bien comprendre ce phénomène, pensez aux vibrations des basses que vous ressentez dans votre ventre quand vous entrez en boîte de nuit, ou à un concert.

J'ai, pour ma part, encore le souvenir dans ma mémoire corporelle des « batucadas » (groupes qui jouent des percussions) au Brésil pendant le carnaval et surtout du son assourdissant des grosses caisses quand j'ai pénétré pour la première fois dans le temple du football de Maracana (Stade mythique de Rio qui dépasse les 100.000 spectateurs).

Ce son prenait vraiment aux tripes, tout le corps vibrait à l'unisson des boums-boums, et faisait entrer dans une sorte de transe.

La musicothérapie a-t-elle un effet thérapeutique sur nos organes, sur nos cellules ?

Les fréquences basses sont-elles plus appréciées par notre corps que les fréquences aigues ?
Que disent les recherches et expériences scientifiques ?

Selon une étude ménée par les médecins Leonard G. Horowitz et Joseph S. Puleo, il y a une corrélation fondamentale entre les fréquences des notes de base du solfège et leurs effets sur nos corps.

A l'origine, le solfège a été créé au 11e siècle par le musicien Guido de Arezzo à partir d'un hymne latin, et se composait de 6 notes au lieu de 7, sans la note «Si».

 

L'étude démontre que le solfège repose donc sur 6 fréquences fondamentales car elles présentent toutes des effets positifs sur le corps humain et notamment sur les chakras:

1. Ut*= 396Hz. chakra racine. Contre la peur et la culpabilité
2. Re = 417Hz chakra sacré. Adaptabilité
3. Mi = 528Hz chakra solaire. Fréquence miracle car elle est capable de réparer l'ADN humain
4. Fa = 639Hz chakra du coeur. Amour, émotions
5. Sol = 741Hz chakra de la gorge. Sociabilité, communication
6. La = 852Hz chakra du 3ème oeil. Intuition et action du subconscient

* devenu do au 17è siècle

Le si correspond au chakra coronal. Spiritualité.

Horowitz et Puleo vont plus loin en créant un algorithme de fréquences, sous la forme d'une étoile de David à 6 branches, en rajoutant les 3 notes du solfège prolongé : si bas (285 hz), si haut (963 hz), do (174hz)


Vous remarquerez que chaque fréquence est un anagramme (de chiffres, ça a peut-être un nom ?) des autres fréquences : 285, 528, 852/ 396, 639, 963/ 174, 417, 741

Ce qui rajoute une dimension mathématique logique ainsi que sacrée à cet algorithme.

Comment la musicothérapie peut-elle utiliser ces découvertes ?

Soit en utilisant une combinaison de fréquences, soit en se concentrant uniquement sur les effets de chaque fréquence en particulier, ce qui est une nouvelle forme de musicothérapie.

On appelle cette dernière la «guérison par fréquence».

Les principes de la guérison par fréquence

La «guérison par fréquence» peut se faire à titre préventif ou comme moyen de guérison.

Dans les deux cas, il s'agit simplement d'écouter des enregistrements de ces fréquences, pour faire résonner le corps avec elles.

A titre d'exemple, écoutez donc le morceau que j'évoquais en début d'article (avec un casque c'est nettement plus impressionnant) qui traite particulièrement la fréquence miracle de 528 Hz. C'est « Temple of silence » de Deuter.

Je trouve cette musique céleste, divine, je l'écoute en boucle depuis deux jours que je prépare cet article, et je ne m'en lasse pas. Certes, ce n'est pas de la grande musique, c'est à la musique classique ce qu'André Rieu est au violon ou Clayderman au piano, mais parfois, un compositeur moderne peut confiner au sublime, et c'est ce qui passe ici à mon sens.

Le chant très pur et cristallin me rappelle ce que j'ai ressenti la première fois où j'ai découvert le « duo des fleurs « dans Lacmé de Delibes que j'adore (notamment le refrain à partir de 1'07″ pour les pressés)

player" width="640" height="360" style="width: 640px; height: 360px;" allowfullscreen="true">

Écoutez ces deux musiques en boucle et vous serez en pleine santé (en tout cas ça peut pas faire de mal comme dirait l'autre)!

Mais revenons à la question de base:

La musicothérapie peut-elle guérir ?

Si la fréquence miracle peut réparer l'ADN, c'est gagné puisqu'on sait maintenant que le traumatisme préalable au cancer induit des modifications dans l'ADN de la personne.

On sait aussi que les bactéries et virus peuvent être anéantis en les submergeant de fréquences auxquelles ils sont sensibles. Chaque bactérie et chaque virus sont réactives à une fréquence-clé qui leur est propre et qui peut les «tuer»: c'est leur tendon d'Achille.

Pensez au film « mars attack », où un ado découvre qu'une musique particulière (« Indian Love Call » de Sam Whitman) fait exploser le cerveau des aliens (dans un gros dégueulis verdâtre pas très ragoutant), ben c'est un peu ça !

La musicothérapie soigne-telle aussi le cancer?

Une étude a été menée à Bristol sur les effets thérapeutiques de la musicothérapie sur un groupe de 29 malades du cancer âgés de 21 à 68 ans.

Les patients écoutaient de la musique enregistrée et de la musique en live dans un état de relaxation.

Les questionnaires qui ont suivi ont mis en évidence au niveau des sensations : une augmentation du bien-être et du niveau d'énergie, ainsi qu'une baisse significative des tensions.

Les données physiologiques ont montré une augmentation d'immunoglobuline A salivaire (qui contribue à une meilleure immunité) et une diminution des niveaux de cortisol (qui témoignent d'une baisse du stress) sur une période de 2 jours après l'expérience.

Des études similaires sur des personnes en bonne santé aboutissant au même résultat, on peut conclure que la musicothérapie est efficace sur le renforcement du système immunitaire et la gestion du stress.

 


Musicothérapie, la musique qui guérit 2/3 -- Sott.net

Je l'annonçais dans un commentaire, devant le succès de l'article musicothérapie, la musique qui guérit, j'ai décidé d'en faire une suite ! Chacun y est allé de sa petite suggestion, et pour vous en remercier, je propose à l'écoute plusieurs des compositeurs évoqués, en donnant plus d'infos sur chacun d'eux. A vos casques, prêt? Partez!

mozart2© Inconnu

Écouter de la musique ça fait du bien

On sait que la musique a un effet sur les plantes : Une expérience scientifique, menée avec des plantes de serre à qui on diffusait de la musique classique, a abouti à la conclusion que les plantes recevant la musique poussaient presque deux fois plus vite, et étaient plus touffues et plus colorées que le groupe-témoin de plantes « privées » de musique.

On sait que la musique a aussi un effet sur les animaux :

Dans une expérience similaire, des vaches, à qui on diffusait également de la musique classique, ont vu leur production de lait augmenter de plus d'1/4 et devenaient moins nerveuses et moins sujettes à la maladie. Et l'effet de la musique sur l'homme alors ?

Pour Emmanuel Comte, « la musique est l'avenir de la médecine ».

Emmanuel Comte, dont le nom m'a été soufflé par Jessica, se définit lui-même comme Sonothérapeute, spécialiste en Sons Thérapeutiques, et créateur de la Sonologie et du Toucher par les Sons.

Il dit faire sa musique pour les gens qui souffrent, quelle que soit leur souffrance.

© Inconnu
Emmanuel Comte jouant de la flûte au bloc opératoire
Et il sait de quoi il parle, puisqu'il a utilisé la musique de sa flûte pour se soigner d'un cancer (en complément d'un traitement) ! Réclamé par la suite par d'autres patients de son service, Il travaille régulièrement depuis avec des médecins des hôpitaux. Une musique qu'il joue à la flûte a été testée sur 5000 patients depuis 1993, et permet de diminuer la dose d'anesthésiant de 50%, c'est énorme !

Le principe scientifique qui permet d'expliquer la guérison est le principe de la résonance de ce qu'il nomme la « vibration sympathique ».

Comme expliqué lors du premier article, la maladie correspond à un déséquilibre vibratoire, l'organisme s'est éloigné de sa fréquence d'harmonie. La musique thérapeutique permet, par l'écoute de fréquences de rééquilibre, de retrouver l'harmonie perdue. C'est là-dessus que repose la sonothérapie, qui est pour lui une sorte de méditation sonore.

Emmanuel Comte fait de la recherche sur la sonothérapie et crée le Centre MedSon au Canada, qui a formé depuis plus de 200 sonothérapeutes. J'ai choisi de vous présenter cette prière jouée par Emmanuel Comte à la flûte Ewi, en résonance dans un bol tibétain, qui est tout simplement magnifique. Ayant joué quelques années de la clarinette, je retrouve dans cette musique le plaisir que j'avais à jouer les notes les plus graves de la clarinette, qui sont très belles et profondes et que l'on entend rarement (on joue souvent les notes hautes).
Ça prend aux tripes non ?

A propos de bols tibétains, les connaissez-vous bien?

Les bols tibétains ont été créés par des chamanes des régions himalayennes, en remplacement des crânes humains utilisés pour les rituels (c'est plus convivial non?).
Ils trouvent leur place dans les cérémonies d'offrandes, les prières et la méditation.
Dans la tradition, les bols sont composés de sept métaux correspondant aux sept chakras : l'argent, l'or, le fer, le mercure, l'étain, le cuivre, le plomb. Maintenant, la plupart des bols sont faits de bronze ou de cuivre.
© Inconnu
Bols Tibétains
On peut soit les frapper comme un gong, soit les frotter avec un maillet de feutre ou de bois (appelé mailloche) ce qui les fait « chanter », d'où leur autre nom de « bol chantant ».

Le son émis par le bol tibétain émet des ondes vibratoires qui auraient des propriétés curatives, notamment parce qu'elles dépassent la perception par nos oreilles : elles sont captées par toutes nos cellules, qui entrent à leur tour en vibration avec ces fréquences.

Les fréquences nous réharmonisent. On assiste à une sorte de » massage sonore » (à rapprocher du « toucher par les Sons » d'E.Comte).

Indéniablement, les bols tibétains contribuent à l'état de relaxation.

Pour les bols tibétains, j'ai choisi de vous proposer un enregistrement de 30 bols chantants, frappés et frottés par Brian William Green (suggéré aussi par Jessica!).
Quels sons préférez-vous ? Y a-t-il un son qui vous agresse (ça peut arriver) ?

On reste dans les sons en relation avec les chakras avec une musique de 7 minutes pour voyager à travers l'énergie de nos 7 chakras. Elle est composée par Jean-Marc Staehle dont m'a parlé Jean-Louis et ses mélodies sont somptueuses.

C'est un des spécialistes français de la musique Zen de relaxation et de méditation.
Il illustre des livres DVD de méthodes de soins et bien-être et compose des musiques de films.
Je vous présente un autre compositeur qui crée des musiques de guérison, notamment en relation avec les chakras: teven Halpern (encore une suggestion de Jessica!) dont le « Chakra suite », son premier album datant de 1975 a été vendu à plus de 700.000 exemplaires. Maintes foisprimé, sa musique de guérison a aidé des millions de personnes dans le monde entier. Sa discographie dépasse les 6 millions de vente.

Sa musique combine les sons antiques traditionnels de guérison avec la biologie quantique et la médecine énergétique. Il estime que la musique de guérison stimule et fait résonner le cerveau, qui libère des endorphines.

Bien que sa spécialité soit les mélodies composées au synthétiseur, j'ai choisi de vous proposer sa collaboration avec Lama Surya Das dans « Chants pour éveiller les cœurs bouddhistes » où il illustre cette prière chantée traditionnelle tibétaine avec des rythmes modernes à la basse, aux claviers et à la guitare.

Vous me direz, mais moi je trouve ça sublimissime ! Ça me fait penser à certains chants indiens (d'Amérique cette fois) qui me bouleversent particulièrement.
Deepak Chopra, n'est pas compositeur lui, c'est un médecin, mais dans ses cliniques de soins en Inde et aux Etats-unis, il propose une thérapie basée sur l'approche ayurvédique, la méditation et les sons primordiaux. Le son primordial est un son qui communiquerait directement à la mémoire de nos cellules.

La musique classique, notamment la musique de Mozart, possède des vibrations qui se rapprochent du son primordial, ainsi que les sons de la nature, particulièrement les sons produits par le mouvement de l'eau (bruit des vagues, écoulement d'une rivière, le son de la pluie...).
La vie puise ses origines au fond des océans, et là réside le secret de l'effet thérapeutique et relaxant des sons produits par l'eau.
D'après ce que j'en ai compris - impossible d'avoir un aperçu gratuit de la méthode - dans sa technique de méditation par le son primordial, Deepak Chopra mélange les sons essentiels de la nature, les chants des baleines et des dauphins, les battements binauraux, et un mantra individuel basé sur le son ou la vibration de l'univers au moment de sa naissance.

Si quelqu'un peut éclairer notre lanterne, je suis preneur!

En attendant, et en restant dans le thème des sons aquatiques,je vous propose de terminer cette série musicale avec un chant des baleines non moins réjouissant :
Il y a encore bien des choses à explorer, notamment le chant des voyelles, les chants diaphoniques, les chants de gorge (qu'on entend un peu au début de la « Chakras musique » de Jean-Marc Staehle), le Quantum K suggéré par Yves...

Bon, voilà un bon sujet pour un prochain article...

Alors que retiendrez-vous de cette sélection (qui est aussi celle des lecteurs)? Pensez-vous que cela puisse contribuer à la guérison?
Commentaire :
Après silence, ce qui vient le plus près à exprimer l'inexprimable est musique. (Aldous Huxley)
Lire aussi :

 

Mise à jour

 

2673445680_ed72364568

Musicothérapie : La musique qui guérit 3/3

Voici le troisième et dernier volet de cette étude sur la musicothérapie. Je pourrais continuer encore longtemps car le sujet de la musique qui guérit semble inépuisable.
Et à force de m’y pencher, je constate qu’il y a à boire et à manger sous cette étiquette de musiques de guérison.
Les offres, c’est un peu du style : « Ecoutez cette musique de guérison appelée   »tai-chi musical » inspirée par les mantras tibétains ancestraux composée à partir de battement binauraux à 432Hz, et vous serez en pleine santé »!
Bref, dans ces musiques,  y a souvent beaucoup de pipeau ! Mais dans le lot, y a des choses bien, le truc, c’est de faire preuve de discernement…

 

Bon, c’est sûr, dans ce milieu-là, (surtout sur internet) et comme dans bien d’autres, il faut se faire une place. Il faut trouver un truc accrocheur, faire un petit coup marketing pour attirer l’œil du web-surfer on ne peut plus sollicité.

Alors on parle de « musique de guérison » plus vendeur que « musique qui fait du bien là où ça fait mal »
(ne serait-ce que pour correspondre aux mots-clés recherchés par les internautes, et je n’échappe pas à cette règle vu mon titre)     :wink:

On invente un concept attractif et novateur (ou qui le semble) : thérapie par les sons, sonothérapie, yoga des sons, massage sonore…Ils existent tous, sauf le tai-chi musical, ça c’est une invention perso, mais ça sonne bien non ?    :biggrin:

C’est comme dans la musique variétés-pop, un petit truc fait la différence. Saviez-vous par exemple que Shakira n’avait pas trop de succès avant quand elle était brune ? Le roux ne lui portera pas plus chance, mais avec sa teinture blonde, c’est le succès planétaire !

Ou que les Bee-Gees n’avaient que peu de succès avant qu’ils ne décident de chanter avec les parties coincées entre deux cymbales ?  :wOOt:

Bref, j’ai sorti mes antennes et j’ai recherché ce qui me paraissait le meilleur de la musique qui guérit et voici ma toute dernière sélection ! 

 

Les prières et mantras de guérison

 

Un mantra, du sanskrit « man », penser, et « trana », protection, est une formule mentale censée nous protéger.

On attribue à certains mantras des capacités de guérison, du fait de leur ancienneté, de leur caractère sacré, de  l’enchaînement et du rythme très calculé des syllabes, de la résonance des vibrations des sons…

Le Dr Lefebure a mené de multiples recherches sur les capacités à guérir du mantra. Créateur du « mantratron », sorte de métronome spécialement conçu pour réciter les mantras, il a démontré que « le rythme de déclamation des mantras améliore grandement leur effet ».   Voir ici pour en savoir plus.

Là encore, rien n’est prouvé, et chacun se fera son opinion sur ce sujet…

Voilà pour la forme, et pour le fond ?

Yves, qui intervient souvent ici, disait dans un commentaire que les grands Maîtres Spirituels de l’Inde déconseillent de réciter des mantras sans connaître son sens profond, et conseillait plutôt d’adopter un mantra qui vous est personnel.

Pour ma part, je considère que l’intention, la ferveur et la foi sont plus importants que tout le reste.
Ceci dit, je trouve un peu absurde de réciter ou chanter quelque chose qui vous est totalement étranger.

Prenons pour exemple le très beau mantra de guérison OM TRYAMBAKAM YAJAMAHE (en version un peu Bollywood…mais vous pouvez l’écouter interprété par le Dalaï Lama ici  )

Voici les paroles :

OM TRYAMBAKAM YAJAMAHE

SUGANDHIM PUSHTIVARDHANAM

URVAARUKAMIVA BANDHANAAN

MRITYUR MUKSHIYA MAMRITAT

 

Mais si on traduit (j’ai fait hindi en 2ème langue  :lol:  ), cela donne : 

« Om, nous adorons celui qui a trois yeux

Siva, celui qui rayonne et qui nourrit tous les êtres

Puisse-t-il nous libérer de la mort, et nous rendre immortels,

comme le fruit qui est cueilli de l’arbre. »

Personnellement ma culture et mon éducation font que j’honore Dieu et ses saints, mais pas une divinité qui a un gros oeil au milieu du front ou une déesse à 4 bras, ça fout les jetons en plus  :what:

Bon, rien ne nous empêche de l’écouter, ou de réciter le mantra, si on sent que cette musique nous fait du bien (c’est mon cas) !

En toute logique, il vaudrait mieux chanter le « Om shree dhanvantre namaha » (Louange et Salut au guérisseur céleste) qui est un mantra utilisé pour trouver une méthode de guérison adéquate pour un problème de santé. 
En Inde, ce mantra est souvent chanté lors de la préparation des repas pour leur insuffler des vibrations de guérison.

Je n’ai pas trouvé de version convaincante.
On trouve une délicate version de Deva Premal, mais bien trop aseptisée et américanisée à mon goût pour rester dans l’esprit sacré du mantra. Je vous mets quand même le lien si vous ne connaissez pas Deva Premal, superbe interprète américaine de mantras et prières indiennes et celui qui l’accompagne, Manose, un flûtiste virtuose népalais.

 

Guérir par le chant diphonique et harmonique

 

Le chant diphonique est une technique de chant qui permet de produire deux notes de fréquences différentes.
Dans le chant harmonique, un son grave est produit avec la gorge et un son aigu par résonance.

Ces techniques sont pratiquées depuis la nuit des temps dans diverses musiques traditionnelles du monde, notamment en Mongolie, au Tibet, et dans certaines régions d’Inde.

En France, certains musiciens les utilisent à des fins thérapeutiques, comme Emmanuel Comte dont j’ai parlé dans le précédent article.

Retrouvons-le dans cette vidéo pour mieux comprendre cette technique diphonique.

 

Etonnant cette résonance aigüe non? Moi j’aime bien…

 Je retiendrais aussi dans cette sélection non exhaustive Patrick Torre qui combine dans ses musiques les mantras, le chant diphonique, le chant de gorge,  les sons thérapeutiques des chamans d’Asie Centrale…

 

La musique multidimensionnelle pour la santé

 

C’est Jacotte Chollet qui a créé ce concept de musique multidimensionnelle. Elle considère que nous sommes des êtres multidimensionnels et de ce fait, une musique dite de guérison se doit de l’être également. C’est-à-dire qu’elle doit agir sur plusieurs plans vibratoires et toucher nos différents corps tels que le conçoit l’Ayurveda:

-  corps physique (physiologique)
-  corps physique subtil (énergie)
-  corps vital (émotions et sentiments)
-  corps mental (impressions, réflexion, intuition)
-  corps spirituel (l’âme).

 Sa musique nous convie à un « voyage de retour à SOI », je la cite :

 « Au fil des écoutes et des expériences vous découvrirez les multiples demeures de votre âme,  vous effacerez les mémoires douloureuses (inconscientes) qui vous empêchent de « guérir », vous apprendrez à vous régénérer, à vous recréer, vous élargirez les frontières de votre champ de conscience, vous découvrirez l’infinie intelligence de la vie qui n’a pas de limite »

Beau programme en perspective…

 

Selon Jacotte Chollet, personne n’entend la même chose dans sa musique car tout dépend de notre état intérieur et de la perception de nos 5 corps.

Personnellement, si je suis séduit bien évidemment par cette approche multidimensionnelle puisque c’est précisément ce que je préconise pour prendre en main sa santé,   je ne ressens pas grand-chose…Aujourd’hui peut-être un peu d’agacement voire d’énervement (ce n’était pas le cas un autre jour),  mais cela n’aura rien à voir avec ce que vous, vous ressentirez…

 

Se soigner avec  l’enregistrement binaural 

 

L’enregistrement binaural (à ne pas confondre avec les battements binauraux) est un procédé d’enregistrement et de reproduction sonore en trois dimensions: latéralité, profondeur et hauteur  C’est donc du son 3D!

Anthony Doux, accordéoniste et chanteur que j’ai découvert en surfant sur le net, est un des tous premiers à avoir réalisé un enregistrement de sa magnifique musique (qui mélange les genres à la manière de P.Torre) avec ce sytème.

Il nous propose un massage sonore enregistré dans les studios d’Arte (Casque obligatoire car il faut être placé au centre des sons).

Quel voyage!

article complet sur
http://www.lavienje.com

 

 

 

 

 

Nous sommes tous issus du même moule

et à voir le résultat ça me fout les boules;

On sépare les peuples comme on divise la lumière

comme pour imposer un semblant d'arc en ciel

aux couleurs pourtant milllénaires...

Sept couleurs pour voir la Terre,

toutes sont uniques, mais complémentaires,

car ce sont elles qui font La Lumière;

Sept notes pour jouer La Musique,

dans toutes les langues elles sont uniques,

elles nous chantent les couleurs de la Terre;

Tous les gouts sont dans la nature,

il n'y a qu'à voir sa progéniture,

et ce n'est pas par hasard et de façon identique

que le complexe corps humain façonne autant de physiques;

Ils ont des yeux mais ils ne voient pas

et s'arrètent simplement à ce qu'ils croient,

Regardez les différences et admirer leurs existences,

respirez les essences et laisser parlez tous vos sens....

Ils ont des oreilles mais ils n'entendent pas

essayant de comprendre ce qu'ils n'écoutent pas,

Fabriquer une réponse au lieu d'écouter la question

c'est comme rendre un jugement en supprimant toutes contestations...

 

 C.H.

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

- Olga Kharitidi - Le Maître des Rêves Lucides ou comment guérir les esprits du trauma

trauma-images

 

Ce n’est pas un avis personnel que je vais vous partager. Je fais partie d’un groupe d’individus qui pratiquent une tradition de guérison, une très ancienne tradition, comme je vous l’ai déjà dit. Mon but aujourd’hui est de vous introduire les principes fondamentaux de notre travail. A ce que j’ai compris, la plupart d’entre vous dans cette pièce sont impliqués, de près ou de loin, à la pratique de la guérison.

" Pouvez-vous me dire, selon votre jugement et votre expérience, ce que vous pensez être la source de la souffrance et du malheur dans le monde ? »

Une vague d’agitation secoua le public. Je regardais autour de moi et vis une majorité de jeunes adultes, tandis que quelques hommes plus vieux à l’allure académique se tenaient au premier rang. Les gens se regardaient les uns les autres, attendant de voir qui allait répondre, puis j’entendis la faible voix de Masha dire un peu en riant, « Est-ce le mal ? »

Vladimir la regarder un instant avec la même attention inhabituelle que j’avais remarqué dans son regard, puis continua, « Quand vous dites « le mal », c’est une déclaration puissante. Mais cette déclaration vous éloigne aussi de la source. C’est comme si vous vous coupiez, ou que vous coupiez tout ce qui est bon en vous-mêmes de la nature du mal, et pensiez qu’ainsi, vous obteniendrez guérison et protection.

« En réalité, c’est le contraire. Quand vous vous distancez de la source de souffrance, quand vous dites qu’elle est à l’opposé de ce que vous voulez être (J’imagine que vous voulez tous être bons, n’est-ce pas ?), vous manquez une occasion de la changer. Elle continue à vivre en vous, fait partie de vous, vous fait prendre de nombreuses décisions, mais comme vous refusez de la connaitre, vous restez dans une ignorance béate et continuez à souffrir. »

« Dans notre tradition, la source du malheur et de la maladie se nomme « esprits du trauma ». Nous pensons que ce sont des représentations vivantes du trauma en chacun de nous. A chaque fois que quelqu’un vous blesse et que vous ne l’acceptez pas en tant que partie intégrante de votre passé, vous créez un vide dans votre mémoire; un vide qui, lorsque la blessure est forte et répétée fréquemment, est occupée par un esprit du trauma. Pas besoin d’imaginer une sorte d’horrible monstre démodé, assis dans votre dos et suçant votre sang. » Une vague de gloussements traversa l’assistance visiblement soulagée. [lire la suite]


http://rustyjames.canalblog.com

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


lundi 23 janvier 2017

- La vitamine C liposomale

liposome-images

 

La vitamine C liposomale

Une méthode très intéressante, pratiquée depuis un moment aux USA, et introduite en France par Michel Dogna.

Je rappelle que la vitamine C (acide L-ascorbique) est improprement dénommée, ce n'est pas une vitamine (substance nécessaire en toute petite quantité), mais un glucoside (une substance proche de la formule chimique du glucose), donc il est nécessaire pour une très bonne santé d'en consommer à doses pondérales et non les 160 mg préconisés par les organismes officiels de santé.


Petit résumé (selon le Dr Alain Scohy) des actions de la vitamine C (je continue de la nommer ainsi pour la compréhension, mais il faudrait inventer un autre nom) :


Détoxication des pollutions de l'époque moderne (métaux lourds compris)

Évite la déshydratation liée à la sénescence et nettoie notre corps des cendres et radicaux libres qui résultent de son métabolisme normal.  

Relance l'activité rénale et permet donc des améliorations considérables pour les problèmes de fatigue ou d'insuffisance rénale.

Elle serait le catalyseur par excellence des microzymas qui sont eux-mêmes les bâtisseurs de la vie en nous. La prise de vitamine C en quantité suffisante leur permet de faire ces travaux dans les meilleures conditions : s'il y a cancer, ils ne sont pas invasifs et respectent les structures nobles comme les vaisseaux sanguins ou lymphatiques et les nerfs - les maladies évoluent de manière beaucoup plus confortables.

Les quantités qu'il préconise vont vous sembler surprenantes, mais elles sont le résultat de maintes expérimentations :

Les quantités nécessaires
- Chez l'adulte en bonne santé : 8 à 10 grammes par jour.
- Chez la femme enceinte : 10 à 15 g par jour au moins.
- Chez le bébé = 1 g par jour et par année d’âge...
- Chez une personne stressée ou présentant une pathologie : entre 15 et 20 grammes par jour.
- Chez un malade : entre 20 et 30 grammes par jour...
- Chez les personnes empoisonnées par des chimiothérapies massives et/ou sous morphine, 60 à 100 g par jour.
 Les bébés qui consomment de la vitamine C dès leur conception par l'intermédiaire de leur mère sont beaucoup plus vite éveillés et en général très calmes.

Inconvénients de la vitamine C naturelle

J'en consomme régulièrement depuis la fin des années 90, à petites doses d'abord, puis en plus grande quantité au fur et à mesure des dosages expérimentés. Actuellement j'en prends sous forme de poudre pure (fabriquée à partir du glucose), car elle pose beaucoup moins de problèmes que sous la forme d'acérola (un fruit) par exemple :

"Le principal inconvénient est l’apport de quantités trop importantes de potassium (K+) présent dans les fruits. L'excès de potassium entraîne un œdème intracellulaire qui se manifeste par une aggravation majeure des inflammations et un gonflement du panicule adipeux. Il faut donc l'éviter absolument en cas de maladie inflammatoire – comme les rhumatismes, les éruptions ou s'il y a un problème de silhouette…"

L'inconvénient majeur à mon sens est 1) sa saveur évidemment très acide (qu'on peut tamponner avec du bicarbonate de soude); 2) la quantité à ingurgiter par jour quand il y a un problème de santé, c'est à dire un minimum de 20 grammes et 3) surtout son efficacité d'absorption par le corps. Il faut savoir qu'on ne retrouvera pas la dose absorbée oralement telle quelle dans le plasma sanguin.

Si vous consommez 1000 mg (=1 g) d'acide ascorbique en poudre standard, par exemple, il n'y en aura que 200 mg qui passeront dans le plasma sanguin. Donc une efficacité de 20%, ce qui oblige à en prendre de grosses quantités en cas de maladie et s'attendre à quelques problèmes digestifs.


Une autre méthode qui ne peut être pratiquée qu'avec un protocole médical est l'injection intraveineuse d'acide ascorbique. Elle est déjà beaucoup plus efficace, mais autrefois, les ampoules contenaient 10 ml de produit et depuis on n'en trouve qu'avec 1 ml, ce que Michel Dogna considère comme un acte de malveillance pour décourager les utilisateurs.


Si on vous injecte 1000 mg de vitamine C par voie intraveineuse, il s'en retrouvera 700 mg dans le plasma sanguin. Efficacité de 70%. C'est nettement mieux, mais on doit passer par la voie médicale et c'est ordonné généralement pour les cas très graves.



La dernière pratique en date est extrêmement intéressante car elle autorise une assimilation encore meilleure, aux environs de 80%, et ajoute un produit intéressant à l'acide ascorbique en poudre : la lécithine.

C'est la vitamine C liposomale. Un liposome est comme un sac qui transporte une substance dans votre corps et ses cellules. Il est incroyablement efficace pour accomplir cette tâche, car il est fait de graisse. Il se trouve que c'est le même type de graisse qui constitue les membranes cellulaires, ce qui lui permet de traverser cette barrière beaucoup plus facilement. Les liposomes sont de plus minuscules et peuvent ainsi passer par toutes les fissures les plus infimes de nos barrières cellulaires. Selon les rapports d'expérience, 6 grammes de vitamine liposomale par voie orale équivalent au niveau cellulaire à 50 grammes de vitamine C par voie intraveineuse. (Michel Dogna) On retrouve à peu près cette efficacité de 80% citée plus haut.

C'est dans la lécithine qu'on va trouver ces liposomes. La lécithine a des vertus en soi qui vont ainsi complémenter les bienfaits de la vitamine C. 

La lécithine est une substance naturelle tellement essentielle que le corps doit absolument en fabriquer. Je vous renvoie (exceptionnellement) à la page wikipédia pour sa définition, car elle me semble correcte. 

La lécithine la plus souvent utilisée est la lécithine de soja, produite à partir de l'huile de soja. Il est bien entendu impératif d'utiliser de la lécithine de soja bio, pour éviter les divers polluants chimiques et la manipulation génétique. 

On peut trouver avec un peu plus de mal de la lécithine de tournesol.

Alors venons-en maintenant à la préparation de la vitamine C liposomale. Vous seront nécessaires :


- De l'eau, la plus pure possible (eau de source ou eau osmosée).


- De la lécithine, celle que vous aurez trouvé en bio. La mienne est sous forme de petits granulés.


- De l'acide ascorbique en poudre. Il y a plusieurs adresses sur internet. Sachez qu'elle est très nettement moins chère que la formule poudre à base d'acérola (complémentée obligatoirement avec de l'acide ascorbique pour un taux acceptable).


- De l'huile essentielle de citron ou d'orange.


- Un peu de sucre glace ou de la stévia.


- Un mixeur (ou mieux, un appareil qui chauffe tout en mixant, je ne citerai pas de marque, réglé à 37°). 

- Une petite bouteille en verre.


Cette formule évite l'emploi d'un appareil à ultra-sons qu'on préconise ailleurs. 


Et surtout vous la faites à la maison. J'ai payé 10 € le pot de 200 g de lécithine en granulés et en achetant l'acide ascorbique par kilo, il me coûte 38 € (port compris), de quoi préparer pas mal de litres de liposomale !

Pour 250 ml (250 grammes) d'eau :


Mettez-en le quart environ, tiédie, dans le mixeur et ajoutez 1 cuiller à soupe rase d'acide ascorbique (ce qui fait environ 6 grammes). Mixez.


Ensuite, ajoutez le reste d'eau tiède et 3 cuillers à soupe rase de lécithine. Mixez assez longtemps jusqu'à obtenir un aspect couleur café au lait du mélange.


Ajoutez ensuite le sucre ou la stévia et quelques gouttes d'huile essentielle d'orange ou de citron.


Mixez une dernière fois et versez dans la bouteille. Le mélange se conserve 3 jours à température ambiante et plus longtemps au réfrigérateur. 


L'ensemble est nettement moins acide que la simple poudre diluée dans l'eau. Pour un bon effet retard dans l'assimilation de la vitamine C, consommez au cours du repas.


Les 6 grammes d'acide ascorbique du mélange liposomal ci-dessus permettront l'assimilation de 4,8 grammes de vitamine C dans le plasma sanguin (80%).


Réalisez que lorsque je prenais, en cas de problème de santé, 20 grammes d'acide ascorbique dilué dans de l'eau répartis sur la journée, il ne passait en réalité que 4 grammes (20%) dans mon plasma sanguin, avec malgré tout de bons résultats !!


Maintenant si je consomme une préparation liposomale en mettant par exemple 5 grammes d'acide ascorbique (4 fois moins) dans le mélange, il va passer dans mon plasma 4 grammes d'acide ascorbique utile (80%), c'est à dire autant que ma précédente prise de 20 grammes, mais avec beaucoup plus de confort. Donc, il n'est pas difficile de monter la dose quotidienne à l'équivalent des 30 grammes standard, comme le préconise le Dr Scohy.


Dernière petite chose : nos amis compagnons réagissent très bien à la vitamine C. L'un de mes chats, qui va avoir 18 ans au printemps, a développé en fin d'automne dernier de vilaines tumeurs sur la truffe et sur la lèvre. Ce n'était pas beau à voir, il ne respirait plus que par une narine et avait du mal à manger. La réaction première habituelle est d'aller consulter un vétérinaire, mais qu'aurait-il fait sur un chat âgé ? Non, pas de véto, mais de la vitamine C diluée dans de l'eau donnée à la seringue, une "dose de cheval" pour lui, environ 2 grammes par jour. Eh bien deux semaines après tout avait disparu, le gros truc rougeâtre à vif du nez s'est cicatrisé. Il y a pas mal d'années, c'est un coryza chez mes deux chats qui a été traité avec succès de la même manière.


En cas de nouveau problème, ils passeront à la liposomale.


Note : la recette de la préparation est inspirée, entre autres, de ce SITE, chez qui je me fournis en acide ascorbique. Vous y trouverez beaucoup de réponses aux questions que vous vous posez sur la vitamine C chimique. Je précise que je n'ai aucun intérêt commercial dans l'affaire...

http://bistrobarblog.blogspot.fr

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- Équivalences alcools/nourriture : découvrez ce que représentent vraiment vos boissons favorites, en calories !

homo-degeneris

 

Vous l'ignorez peut-être, mais les boissons alcoolisées sont parmi les plus caloriques. Afin de vous rendre compte de leurs teneurs en sucre, nous avons décidé de les comparer à de la nourriture. Vous allez voir que les résultats sont vraiment surprenants, surtout à la vue de la correspondance avec certains plats connus pour être gras.

10 correspondances folles entre vos boissons alcoolisées et vos plats favoris :

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 16 janvier 2017

- Le cancer peut être traité par la vitamine C à haute dose qui tue les tumeurs

 

 

La vitamine C : traitement efficace contre le cancer ? Une étude américaine de l'université de l'Iowa vient en effet éclaircir le rôle de cette vitamine dans la destruction des cellules cancéreuses. Car si d'anciens résultats avaient déjà soupçonné certains de ses bénéfices, les mécanismes d'action restaient à déterminer.

Citrus_fruitsEfficace à de fortes doses

Des études antérieures ont déjà montré que des doses très élevées de vitamines C pouvaient nuire aux cellules cancéreuses, et de manière spécifique, sans abîmer les cellules saines. Mais pour atteindre ces importantes concentrations sanguines, la posologie est déterminante. Les scientifiques ont ainsi pu montrer que seule une administration par voie intraveineuse permettait d'atteindre ces niveaux (100 à 500 fois supérieurs à ceux induits par la voie orale habituellement utilisée).

Les chercheurs de l'université de l'Iowa testent actuellement cette nouvelle approche dans les essais cliniques : combiner des doses élevées de vitamine C par injection intraveineuse avec la chimiothérapie standard ou la radiothérapie. Les tests portent sur le cancer du pancréas et le cancer du poumon.

L'attaque du peroxyde d'hydrogène

Comment agit la vitamine C sur les tumeurs ? En se décomposant dans l'organisme, la vitamine génère du peroxyde d'hydrogène, une espèce d'oxygène qui peut endommager les tissus et l'ADN. Mais si les cellules saines parviennent facilement à éliminer ce gaz et épargner leur ADN, les cellules tumorales, elles, ne le supportent pas. Il y a plusieurs mécanismes qui expliquent cette différence de sensibilité, dont un qui vient d'être identifié. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont découvert que les cellules cancéreuses, au contact de vitamine C en forte dose, présentaient une "panne" de catalase. Cette enzyme impliquée dans la dégradation du peroxyde est alors impuissante face à ce gaz mortel pour la tumeur. Problème : touts les cancers ne présentent pas la même atteinte de la catalase. Des études complémentaires restent donc à mener pour déterminer dans quels cancers la vitamine C pourrait être intéressante.

Attention : les méga-doses testées dans ces études ne peuvent s'obtenir ni avec des compléments ni par l'alimentation, à moins de manger plusieurs centaines d'oranges par jour...

Articles Liés

 

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 15 janvier 2017

- Les meilleurs remèdes naturels pour prévenir et traiter la grippe

conseil_meilleurs_remedes_virus_grippe

 

La grippe classique est une maladie saisonnière qui apparaît chaque année, normalement lors de la saison hivernale, et tue des milliers de personnes annuellement dans le monde.

Nous assistons depuis quelques temps à une recrudescence d'attaques de virus et à l'instauration d'alertes au niveau mondial.

L'apparition d'un nouveau virus, appelé au départ de la "grippe porcine", rebaptisé dans un premier temps par certains pays "grippe mexicaine" (selon l'origine géographique de l'épidémie) et dont le nom finalement officialisé par l'OMS est son nom scientifique, A/H1N1, crée beaucoup de craintes dans le monde scientifique et la population internationale. Mais il ne faut jamais oublié que la nature nous propose d'excellentes armes préventives et même curatives, à la portée de chacun.

Nous vous proposons les ingrédients les plus efficaces, mais ce ne sont pas les seuls, la nature est généreuse et offre une profusion de remèdes aux nombreuses menaces et troubles de santé pouvant affecter l'homme ou l'animal.

Comment attaque le virus?

Le virus grippal qui nous préoccupe se transmet d'un humain à l'autre. La transmission entre humains ne se produit que par voie respiratoire, avec des gouttelettes riches en virus provenant de la toux et des éternuements des sujets infectés.

Lorsqu'il infecte le corps humain, ce virus se fixe sur les cellules respiratoires et traverse l'épithélium, une sorte de couche protectrice à la surface des tissus. Il reprogramme alors la cellule et détourne ses activités à son profit: c'est-à-dire pour se multiplier.
Ainsi, chaque cellule infectée peut produire plusieurs centaines de virus, qui gagnent l'ensemble du système respiratoire.
La durée d'incubation de cette grippe est de 3 à 7 jours, parfois plus chez les jeunes enfants.

Prévenir et traiter

Première mesure, se laver régulièrement les mains au savon, s'alimenter sainement, faire de l'exercice et surtout prendre suffisamment de repos.

L'ail et l'oignon:
L'ail est particulièrement efficace dans la lutte contre toutes les formes d'infections. Il agit également à la façon d'un antibiotique. Mais contrairement aux antibiotiques usuels, il agit sélectivement sur les microbes. Il s'attaque aux mauvais microbes et ne détruit pas les bons.

Le Dr Andrew Weil, ainsi que de nombreux autres médecins ou naturopathes recommandent de consommer de l'ail cru pour stimuler les défenses de l'organisme. Dans tous les cas de refroidissements ou d'infections chroniques, dès l'apparition des premiers symptômes, consommez des gousses d'ail en morceaux et avalez-les comme des comprimés ou accompagnés de pain complet.

Vous pouvez également consommer de la même façon de l'oignon, riche en quercétine, dotée de propriétés antivirales et antibactériennes.

Si vous ne pouvez consommer l'ail et l'oignon cru, ajoutez-les à vos plats cuisinés.

Citron:
Puissant antiseptique, il combattrait efficacement une vingtaine de germes. Il est donc très utile pour combattre toutes infections, particulièrement les grippes et rhumes. Il contribue à abaisser la fièvre par son action sudorifique. C'est un puissant. bactéricide et un désinfectant naturel.

Les épices:
Utilisez abondamment les épices, elles ont toutes des propriétés fortement bactéricides et antivirales; elles stimulent également le bon fonctionnement du système immunitaire. Les meilleures : la cannelle, le clou de girofle, le curry. Du côté des fines herbes : l'origan, le thym, la sarriette, la sauge. Consommez également régulièrement de l'ail et du citron.

Les champignons:
La plupart des champignons sont également très actifs, particulièrement le maitake, le shiitake et les pleurottes .

Plantes utiles en prévention:
Échinacée et Pau d'Arco. Ces deux plantes stimulent le système immunitaire et doivent être consommées régulièrement, selon les doses recommandées, dès qu'il y a menace d'épidémie. On consommera en même temps les vitamines suivantes:

Vitamines et minéraux
C (1000 à 2000 mg par jour), D (2000 UI par jour) , A (10.000 UI par jour) , zinc 40 à 50 mg par jour), sélénium (200 mcg par jour).

Selon le Dr John J. Cannell, M.D. une carence en vitamine D serait responsable de la vulnérabilité de certains groupes de population face aux virus de la grippe ainsi que d'autres affections infectieuses. De nombreux autres médecins adhèrent maintenant à cette théorie confirmée par différentes recherches. Durant les mois d'automne et d'hiver, pour les personnes adultes, dans les zones nord de l'Europe et de l'Amérique du nord, il est nécessaire de prendre 2000 U.I. par jour de vitamine D. sous forme de supplément (vitamine D3). L'été il faut s'exposer au moins dix minutes aux rayons du soleil, de préférence le matin, de bonne heure et consommer de 500 à 1000 U.I. par jour, sous forme de supplément.
En cas d'épidémie, le Dr Julian Whitaker, MD conseille de 50.000 UI quotidiennement, durant les 7 premiers jours. Ces doses sont pour adultes réduire de moitié pour les enfants de 12 ans et moins. Pour les enfants de moins de 6 ans suivre les recommandations d'un spécialiste ou du fabriquant.

En usage externe (prévention et traitement d'appoint)

Huile essentielle d'Eucalyptus officinal et de Ravensare aromatique (Ravensara aromatica)

Traitement d'appoint: doses égales de 10 ml pour adultes et 5 ml pour enfants. En frictions thoraciques et plantaires répétées. Prévention: quelques gouttes au niveau du poignet 2 ou 3 fois par jour.

Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum):
Très utilisée dans de nombreux cas, l'huile essentielle de ravintsara ou ravensare, originaire de Madagascar, est reconnue pour ses propriétés antivirales et expectorantes. Elle est particulièrement indiquée contre le rhume, les sinusites, la grippe et les bronchites. C'est un tonique très efficace du système immunitaire et nerveux. En outre, l'huile essentielle de ravintsara est dénuée de toxicité,c'est une des rares huiles essentielles à pouvoir être utilisée pure, même chez l'enfant, elle ne présente pas de contre-indications particulières et apparaît bien tolérée en usage externe.

L'huile essentielle de ravintsara dégage un très agréable parfum d'eucalyptus.

Ne pas confondre ravintsara avec revensare ou avec le "ravensare anisé" qu'il ne faut jamais utiliser en auto-médication (voir note en bas de page). Recherchez le nom botanique Cinnamomum camphora cineoliferum.

Lors d'un début de grippe, boire une tisane de thym et sarriette (2 c. à thé de chaque), 1 bâton de cannelle, 5 clous de girofle, pour un litre d'eau. laisser bouillir 3 minutes et infuser à feu doux, 5 minutes. Filtrez et boire 3 tasses dans la journée. Ajoutez à chaque tasse une cuillère de miel (si possible d'eucalyptus) et 2 gouttes d'huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum) + 2 gouttes d'huile essentielle de citron (ou à défaut le jus entier d'un citron). En cas d'affection grave on peut ajouter 3 c. à thé de buis.

Prendre également un oligo-élément de cuivre (gluconate de cuivre). 1 dose sous la langue, 6 fois par jour. Laisser environ deux minutes sous la langue avant d'avaler.
Par mesure de précaution, ne pas utiliser en cas de grossesse et d'allaitement. Certaines personnes peuvent présenter une allergie à un des composants de ce remède.

En diffuseur pour purifier l'air de votre habitation

En cas d'épidémie de grippe, ou lors d'une affection dans votre foyer, diffusez le mélange suivant:

- Huile essentielle de citron: 2 gouttes
- Huile essentielle de ravensare: 2 gouttes
- Huile essentielle de niaouli: 2 gouttes
- Huile essentielle d'eucalyptus: 2 gouttes

En cas d'affection grave ou d'épidémie importante, prenez également la préparation de chlorure de magnésium recommandée par le Dr Neveu et utilisée avec succès lors de grave épidémie de grippe entre 1923 et 1939.

Diluer un sachet dose de 20g de chlorure de magnésium (disponible dans les magasins de produits naturels et certaines pharmacies) dans un litre d'eau.
Adultes: 125 ml chaque 6 heures. Dans un cas très grave, prendre la deuxième dose après deux heures et ensuite aux 6 heures.

Enfants (également aux 6 heures):
4 ans: 100 ml 3 ans: 80 ml
2 ans 60 ml
Moins de 2 ans, pas d'automédication. Consultez un médecin.

Vous pourriez également lire notre dossier complet:
Les virus attaquent, en cliquant ici

Note
Ravensare: La distinction entre la variété anisé et aromatique se situe sur la partie utilisée pour la distillation. S'il s'agit de l'écorce, on l'appellera "ravensare anisé" ; s'il s'agit des feuilles, on l'appellera "ravensare aromatique". Cependant les propriétés de ces deux huiles essentielles ne sont pas les mêmes. Le ravensare anisé est d'utilisation très délicate et possède des sérieuses contre-indications.



http://www.masantenaturelle.com

 

Posté par Arkebi à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

- LE FORMALDEHYDE INTERDIT DANS TOUS LES OBJETS POUR ENFANTS… SAUF LES VACCINS !

FORMALDEHYDE-images

 - La lettre de Michel Dogna

Les législateurs de l’Etat du Minnesota ont décidé que le formaldéhyde, agent cancérigène connu et redoutable, était trop dangereux pour qu’il puisse se trouver dans les produits pour enfants. Conformément à l’article 325F.175–(HF458), les produits contenant du formaldéhyde seront interdits à la vente à partir du 1er août 2014 pour les fabricants, et à partir du 1er août 2014 pour les détaillants. Comment se fait-il que le formaldéhyde soit interdit dans les jouets et les vêtements pour enfants et qu’il puisse encore se trouver dans les vaccins ? On reste perplexe. Les législateurs ne veulent pas que votre enfant puisse jouer ou mettre dans sa bouche des produits qui contiennent du formaldéhyde, mais si votre médecin injecte un vaccin contenant du forma ldéhyde, là il n’y aurait aucun problème ?

On peut d’abord se poser la question de savoir pourquoi on trouve du formaldéhyde dans les vaccins. En fait, ce produit chimique a été utilisé dans le processus de fabrication des vaccins pendant plus d’un demi- siècle. On a commencé à l’utiliser pour inactiver le virus de la polio dans les premiers vaccins mis au point par Jonas Salk à la fin des années 1940 et au début des années 1950. Mais le formaldéhyde n’a pu inactiver tous les virus du vaccin. Ainsi, l’on sait depuis que le vaccin polio a été contaminé par le virus simien cancérogène SV40.

Après avoir été utilisé dans le vaccin polio, le formaldéhyde a été largement utilisé dans la fabrication des vaccins pédiatriques. Pour nous rendre compte du nombre de vaccins qui contiennent ce produit cancérogène, jetons un coup d’œil au site de l’Hôpital pour enfants de Philadelphie. Par rapport à la teneur en formaldéhyde des vaccins homologués pour utilisation aux Etats-Unis, la quantité par dose a été convertie de mg en mcg

Td / DT: ≤ 20 mcg – 100 mcg / Daptacel: ≤ 100 mcg / Infanrix: ≤ 100 mcg / Tripedia: ≤ 100 mcg    Pediarix: ≤ 100 mcg / Havrix: ≤ 50 mcg (pediatric) / Vaqta: 4 mcg (pediatric) / Twinrix: ≤ 100 mcg Comvax: < 0.4 mcg / IPOL: ≤20 mcg / JE-Vax: < 200 mcg / ADACEL: < 5 mcg /  Boostrix: < 100 mcg Fluarix: ≤ 5 mcg / FluLaval: < 25 mcg / Fluzone – intradermal: < 20 mcg.

Il est intéressant de jeter un coup d’œil au calendrier de vaccinations des USA pour se rendre compte des doses de formaldéhyde qui sont injectées aux enfants : http://vactruth.com/baby-vaccine-schedule/

Que disent les experts ?

D’une part, la recherche sur le site de l’Environmental Protection Agency (EPA), nous met en garde en disant : «  Le formaldéhyde peut endommager les cellules en se liant à l’ADN et ainsi former des adduits ADN de formaldéhyde ; ce processus peut interférer avec la réplication de l’ADN et conduire à des mutations comme à des tumeurs cancéreuses. » Cela devrait être extrêmement préoccupant parce que dans chaque notice de vaccin, on peut trouver le passage suivant « Ce vaccin n’a pas été évalué pour ses effets cancérogènes, ses potentiels mutagènes ou l’altération de la fertilité. »

L’autre aspect est l’argument avancé par la FDA, qui justifie la présence de formaldéhyde dans les vaccins est le suivant : «  La quantité de formaldéhyde présente dans certains vaccins administrés aux nourrissons est si faible par rapport à la concentration qui se produit naturellement  dans le corps qu’elle ne pose pas un problème de sécurité, selon une étude utilisant un modèle mathématique mis au point par des scientifiques de la FDA américaine. »
Mais ce modèle mathématique (tout à fait théorique) a-t-il été le seul critère utilisé pour déterminer si le formaldéhyde ne présentait aucun danger quand il est injecté à des bébés ?

Par ailleurs, de nombreux pharmaciens recommandent de ne pas mélanger les médicaments. Les vaccins ne sont-ils pas après tout aussi des médicaments ? Quels sont les effets synergiques de vaccins multiples, d’ingrédients multiples comme le mercure, l’aluminium que l’on injecte souvent en même temps à des bébés ? A noter aussi que la littérature pharmaceutique met en garde les scientifiques arrogants par rapport à de grandes hypothèses concernant l’impact d’ingrédients « dits inoffensifs » sur les enfants.

Conclusion

Si la législature est préoccupée par les vêtements ou les jouets d’enfants qui contiennent du formaldéhyde, comment peut-on honnêtement accorder un passe-droit à des produits pharmaceutiques à ingérer ou à injecter qui en contiennent ?

Les responsables gouvernementaux ne connaissent ni le nom ni le visage de votre enfant. Ils se préoccupent de garder leur poste en veillant à respecter les politiques mises en place. Et n’oubliez pas : s’il arrive que votre enfant soit victime d’un effet secondaire de vaccin, les fabricants, eux, sont protégés par la loi.

Enfin, pour ceux qui veulent piocher le sujet, il existe un document ancien de Martin H. Fisher (à chercher dans google) qui explique ce qui arrive quand on injecte du formaldéhyde à des animaux : « Les effets toxiques du Formaldéhyde et du formol. »

Paru dans le journal Contr'Infos n° 70 d'octobre 2016

 

Après 30 ans de métier, une infirmière plaque son job et dénonce l'empoisonnement des prématurés par les vaccins

Une infirmière qui a 30 ans d'expérience quitte son métier parce qu'elle ne veut plus collaborer à endommager la santé des prématurés avec des vaccins Health Impact News 21 décembre 2016 L'équipe VAXXED vient d'interviewer une infirmière californienne qui pratique son métier depuis 30 ans.

http://initiativecitoyenne.be

 

comparison-vaccinated-unvaccinated

Bien qu’aucune étude officielle n’ait été financée par le gouvernement US pour comparer la santé des enfants vaccinés àcelle des enfants non vaccinés, plusieurs ont été financées de manière indépendante aux USA et à l’étranger. La majorité de ces études ont été faites à l’étranger, mais beaucoup concernent des enfants américains.

 

Que montrent ces études ? La recherche montre indéniablement que les enfants non vaccinés jouissent d’une santé bien meilleure que les vaccinés. Les enfants non vaccinés ne connaissent pratiquement pas de cas d’autisme, de troubles auto-immuns, d’asthme, d’allergies, de diabète et d’autres maladies infantiles ordinaires qui ont atteint des proportions épidémiques ces dernières années.



http://www.2012un-nouveau-paradigme.com

Merci à Graine de Piaf sur LME

Commentaire de Lily sur LME: "Rien de surprenant, étant donné que la plupart des américains ne savent même pas que les vaccins ont été jugés inévitablement dangereux par la Cour Suprême des Etats-Unis en 2011."

 

Pic de dédommagements de + de 400% pour le vaccin contre la grippe devant le "tribunal américain des vaccins"

Le " Tribunal américain des vaccins " enregistre un pic de dédommagements de 400% - le vaccin contre la grippe détient tous les records d'indemnisation Retombées du vaccin contre la grippe

http://initiativecitoyenne.be

 

DTP : Une première victoire !


Annonce spéciale :


Pour les Belges et les Français du Nord, n’oubliez pas que nous lançons un programme fascinant intitulé
Les Journées du Microbiote à Louvain-la-Neuve en Belgique. Ce sont trois journées complètes de formation grand public, à la fois accessibles et nécessaires à tous.
Plus d’informations ici.

Chère amie, cher ami,


En novembre 2015, avec 2500 requérants, nous avons lancé une action auprès de la Ministre de la Santé, Madame Marisol Touraine, pour qu’elle s’explique au sujet de l’affaire DTP.

Cette dernière n’ayant pas répondu officiellement, l’affaire est remontée au Conseil d’Etat.

Notre requête a été portée et défendue par notre avocate Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel.

Nous attendions la réponse de la Haute Instance. L’insistance de notre avocate auprès du Ministère puis du Conseil d’Etat a fini par porter ses fruits. Nous avons obtenu une audience le 16 janvier prochain.

Evidemment, l’issue est incertaine.

La sortie du rapport du Comité de Vaccination et surtout les propositions qu’il contient ne sont pas de bonnes nouvelles et nous inquiètent.

Pour autant, le fait que l’affaire soit posée officiellement sur la table (et non pas remise aux calendes grecques ou enterrée en catimini) est une première victoire. Elle montre qu’au niveau du Conseil d’Etat (et donc de l’Etat), les choses ne sont pas aussi simples que l’on peut l’imaginer.

Votre détermination et votre mobilisation auprès de la Ministre aura de toute façon permis de déterrer un sujet que les autorités avaient enfoui depuis 2008 !

Vous avez poussé l’Etat à se positionner ! Quelle que soit la décision rendue, elle nous donnera certainement des raisons de continuer à agir sur cette question de l’obligation vaccinale qui, de plus en plus, pose problème dans nos démocraties.

Plus que jamais, signez notre dernière pétition sur le rapport du Comité de Vaccination.

Reste à voir quelle justice sera rendue. Ce sera lundi prochain. Nous y serons et vous ferons un compte rendu circonstancié de ce qui ce sera dit par les conseillers d’Etat.

En attendant, je vous propose ci-après un rapide rappel des faits pour que vous ayez bien en tête les enjeux de cette histoire du DTP : un scandale d’Etat.

L’obligation vaccinale en France

Vous le savez sûrement, il existe en France une obligation vaccinale qui couvre trois maladies : la diphtérie, le tétanos, et la poliomyélite.

Tout nourrisson doit être vacciné contre ces trois maladies avant ses 18 mois.

Cette obligation est évidemment assortie d’une sanction pénale. Les parents qui ne vaccinent pas leurs bébés risquent la prison et le retrait de la garde de leurs enfants. Ce n’est pas une petite conséquence !

Pendant 50 ans et jusqu’en 2008, il était possible de vacciner les enfants avec un vaccin de chez Biomérieux contre le DTP. C’était un vaccin sûr qui ne contenait pas d’aluminium. Il coûtait 6,54 euros.

Mais progressivement, les laboratoires pharmaceutiques ont remplacé ce vaccin par d’autres vaccins « combos ».

Au fil des évolutions (on a connu le tétravalent, puis le pentavalent), est arrivé « l’hexavalent » un « super vaccin » qui contient les trois vaccins obligatoires (DTP) + trois autres valences contre :

  • La coqueluche
  • L’influenza b
  • L’hépatite B

Ce « super vaccin » hexavalent pose trois problèmes bien identifiés par les scientifiques :

01. Les dangers du vaccin contre l’hépatite B !

Le problème est que ce dernier vaccin est très controversé. La campagne de vaccination menée dans les années 90 avait dû être arrêtée en raison des nombreux effets secondaires que les vaccinations de masse avaient déclenchés au sein de la population.

Un certain nombre de victimes de la campagne de vaccination contre l’hépatite B ont porté plainte contre les autorités. La Cour de Cassation a reconnu par deux fois qu’il existe un lien entre le vaccin contre l’hépatite B et la sclérose en plaques.

02. L’aluminium, toxique et cancérigène !

Autre difficulté, ce vaccin hexavalent contient de l’aluminium ainsi que du formaldéhyde (ce dernier en moindre quantité). Or ces deux substances toxiques sont hautement cancérigènes.

Le caractère dangereux de l’aluminium dans les vaccins a été démontré par une équipe de chercheurs autour du Pr Romain Gherardi de l’hôpital Mondor.

D’autres équipes de chercheurs dans le monde se sont intéressés à l’effet des métaux lourds – dont l’aluminium – sur la santé. Il est désormais déconseillé d’utiliser de l’aluminium dans sa cuisine, voire de consommer des conserves en aluminium. C’est vrai aussi pour les canettes de soda, de Coca-Cola notamment. Même l’aluminium dans les déodorants n’est plus en odeur de sainteté !

Or, le déodorant est utilisé sur la peau. Là on parle d’injections…

03. Le prix a été multiplié par 5 !

Enfin, il est noté que la disparition du vaccin DTP, si elle a lésé le public, a largement été bénéfique aux laboratoires qui en ont profité pour augmenter les prix.

En quelques années, le vaccin est passé de 6,54 euros à 39 euros.

Dans la mesure où ce « super vaccin » est le seul disponible pour se conformer à l’obligation vaccinale, les parents qui ne veulent pas aller en prison n’ont pas d’autre choix que de payer (beaucoup plus cher !) ce nouveau vaccin.

Comme il est remboursé, cela paraît indolore pour la population. Mais, in fine, ce sont bien vos impôts qui payent les énormes profits de cette opération qui ressemble fort à une escroquerie bien organisée.

L’Audience au Conseil d’Etat le 16 janvier 2016

Au niveau juridique, MaîtreJacqueline Bergel-Hatchuel a formulé, à travers la requête, trois questions devant le Conseil d’Etat :

  • Le non respect du principe de précaution,
  • La vente liée,
  • La non-assistance à personne en danger.

En effet, l’Etat met à disposition des citoyens – par le biais d’un laboratoire pharmaceutique :

  • Qu’un vaccin, dont les scientifiques ne sont pas sûrs (non respect du principe de précaution)
  • Un produit qui ne correspond pas à l’obligation vaccinale. Il contient plus de produits que ce que l’obligation requiert et coûte, du coup, beaucoup plus cher (vente liée).
  • L’Etat n’a rien fait pour empêcher l’exposition des bébés à des substances (aluminium) ou produits (vaccin anti-hépatite B) dangereux et controversés.

Que dira le Conseil d’Etat ? Nous en saurons plus lundi 16 janvier 2017.


Bien à vous,

Augustin de Livois

Posté par Arkebi à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,