mensonge_field_mise_en_avant_principale_1_0

Tribune : Cas clinique de mensonge caractérisé ce matin sur La Libre :

le titre « Coronavirus : le nombre de contaminations quotidiennes progresse encore » auquel le sous-titre ajoute « encore et toujours » constitue une manipulation, car si on regarde les chiffres annoncés dans l'article (que les trois-quarts des gens ne liront pas), on relève que « le nombre de tests journaliers est de plus en plus important. Plus de 33.400 tests ont ainsi été effectués quotidiennement durant la même période, un chiffre en hausse de 12 %, avec un taux de positivité de 8,1 %. »

La consultation du dernier rapport épidémiologique de Sciensano en date du 16 /10 indique un pourcentage de tests positifs de 8,2 %.

Donc : nombre de tests positifs en hausse, mais baisse du taux.

Tous les autres indicateurs sont positifs, mais on cherche clairement à atténuer leur portée : « Le nombre moyen d'admissions à l'hôpital a, quant à lui, diminué de 2%, à 183 hospitalisations par jour (45.498 comptabilisées au total), et celui des décès a diminué de 6,9% (là où le recul était de 12,7% dans le bilan de mercredi), s'établissant à 92 par jour » ; « l'incidence, qui rend compte du nombre de nouveaux cas par tranche de 100.000 habitants, s'établit à 276,4 (-18%). »

Une baisse spectaculaire du taux d'incidence est donc transformée par la magie de ce que la presse d'État appelle « information » en « progresse encore et toujours » !

Sur Santé Publique France, on peut constater que le taux de positivité des tests baisse régulièrement, dans le rapport épidémiologique du 10 décembre il était de 6,4 %pour la semaine 49 (du 30 novembre au 6 décembre), et pour la journée du 16 décembre il est de 6,2 % (calcul sur 7 jours glissants), mais avec un nombre de tests positifs bien supérieur (17615), ce qui est normal quand on organise des open bar du dépistage pour que les biologistes puissent remplacer leurs Maserati dont les cendriers sont pleins par des jets privés pour se rendre aux conventions Pfizer au Vanuatu.

Mais dans la presse d'État, ici Le Figaro, cela donne : « L'objectif des 5000 contaminations par jour au déconfinement initié la veille n'est définitivement pas atteint ce mercredi 16 décembre avec 17.615 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, selon les données publiées par Santé Publique France. »

Et vous pouvez chercher tant que vous voulez dans cette brève, vous ne trouverez aucune allusion au taux ni à l'évidence que plus on teste, plus il y a de positifs.

Les Français sont-ils à ce point masos d'accepter de se faire tester alors que Jupiter a dit que tant que le nombre serait au-dessus de 5000, on resterait privés des loisirs, qui constituent pourtant un droit constitutionnel. (« Elle garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. », Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946).

 

Dans le même temps on nous apprend que « Twitter veut faire supprimer les messages trompeurs sur les vaccins »

Donc désormais, la vérité c'est le mensonge, et le mensonge c'est la vérité.

Est-il incongru de parler de « fasciste » et de « Ceaucescu », comme le Professeur Raoult dans sa dernière vidéo (à la 12e minute) ?

Bulletin d’informations scientifiques – Nous avons le droit d’être intelligents !