" C'est aux peuples qu'il revient de décider si ce "bolchévisme 2.0" doit être la nouvelle normalité...pas sûr qu'on soit d'accord...."

 

 

 

Hopkins : Lutte contre la " nouvelle normalité " !

" CJ. Hopkins, auteur américain, met explicitement en garde contre une " nouvelle normalité ", telle que tous les grands médias veulent l'introduire dans l'esprit de tous. Il appelle cela le " cheval de Troie ", destiné à mettre en place un nouveau système totalitaire. "
Source KLA.Tv



CJ. Hopkins, auteur américain, met explicitement en garde contre une " nouvelle normalité ", telle que tous les grands médias veulent l'introduire dans l'esprit de tous. Il appelle cela le " cheval de Troie ", destiné à mettre en place un nouveau système totalitaire.

Depuis pas mal de temps, l’ensemble des grands médias implantent et font vivre le concept de « nouvelle normalité » dans l'esprit des gens. L'écrivain américain CJ. Hopkins met expressément en garde contre cette prétendue « nouvelle normalité », qui est censée changer radicalement et irrévocablement la structure de base de la société et de l'interaction sociale par le biais d'un virus. Il décrit la pandémie du coronavirus comme un « cheval de Troie » pour mettre en place cette « nouvelle normalité ». La crainte visiblement exacerbée d'une infection est utilisée pour justifier des décrets de plus en plus fous et autoritaires et pour éliminer toute forme de discussion, a déclaré M. Hopkins. Il décrit les gens qui [...] observent avec panique les chiffres croissants comme des adeptes de la « nouvelle normalité », qui contribuent inévitablement à installer un nouveau totalitarisme. Quiconque ose remettre en question la version officielle est déjà considéré comme un « extrémiste », un « négationniste du coronavirus », un « dingue ésotérique », un « complotiste », etc. On le stigmatise et on le sanctionne, par exemple en bloquant ses chaînes médiatiques, etc. Hopkins met notamment en garde contre les immenses dommages que subiront les enfants, qui sont déjà exposés à des conditionnements idéologiques et à des changements de comportement paranoïaques, et il craint qu’ils le soient encore plus : « Les enfants grandiront avec des livres d'images qui provoquent la paranoïa et des règles de distanciation sociale ». Hopkins appelle ce conditionnement une « torture psychologique », qui aura également lieu à la maison, puisque selon lui, il n'y aura bientôt plus d'écoles publiques. Hopkins en brosse un tableau sombre. Tout le monde sera obligé de porter « [...] des masques médicaux pour maintenir un niveau constant de peur et une atmosphère omniprésente de maladie et de mort, comme si le monde n'était qu'une grande pièce infectée. Tout le monde portera ces masques à tout moment, au travail, à la maison, en voiture, partout. Quiconque ne le fera pas ou refusera de le faire sera classé comme « menace pour la santé publique » [...] ». Selon lui, il devrait donc devenir normal d’être obligé de porter un masque toujours et en tout lieu, bien qu'il soit prouvé que ça fait plus de mal que de bien ; il devrait devenir normal que la peur d'un virus détermine toutes nos actions ; il devrait devenir normal de ne pas être autorisé à décider du plan de sa propre vie. Hopkins espère néanmoins « [...] que ce regard sur l'avenir de la nouvelle normalité effrayera et bouleversera suffisamment tout le monde pour qu’on s’y oppose avant qu'il ne soit trop tard ».

de ol./abu.

Sources / Liens : L'auteur américain met en garde contre le nouveau système totalitaire face au coronavirus https://www.journalistenwatch.com/2020/08/12/us-autor-corona/
Invasion of the New Normals (Invasion de la nouvelle normalité) https://consentfactory.org/2020/08/09/invasion-of-the-new-normals/


https://www.kla.tv

 

 

COVID-19: La Grande remise à zéro - Revisitée. Des menaces effrayantes, des récompenses pour l'obéissance...

Quelle époque formiDiable ! Partagez ! Volti ****** Par Peter Koenig via Mondialisation.ca, Covid-19 : The Great Reset [ La grande remise à zéro ou la Grande réinitialisation]- est le titre d'un livre de Klaus Schwab, président exécutif du FEM [Forum économique mondial], et du directeur principal du Global Risk Network de l'institution, Thierry Malleret.

https://lesmoutonsenrages.fr

 

prisonQdDXMszPY98